Le jour du déménagement (8/10)

Ca y est les sériephiles,

Le grand jour est arrivé : je déménage. Encore. Cela fait deux mois que je vous saoule avec ça, mais aujourd’hui, à l’heure où ces lignes se publieront*, je serai normalement à bord du camion qui me ramène en région parisienne, vers mon nouvel appartement. Que d’aventures, que de péripéties, pas vrai ?

déménagement 4.gif
Et qu’est-ce que c’est chiant six heures de route franchement !

Je ne vais pas vous faire un discours digne des Oscars pour remercier dans le vent tous les gens que j’aurais envie de remercier pour cette année à Bordeaux – et/ou pour l’aide apportée dans le déménagement -, mais je vais quand même prendre le temps de blablater un coup sur ce que ça signifie de voir toute sa vie réduite à un tas de cartons ne remplissant même pas un 20 mètres cube, meubles compris. Bon, déjà, ça fait peur et c’est déprimant.

Résultat de recherche d'images pour "fais pas ci fais pas ça"

Ben, oui, quand vous êtes aussi fana de séries que moi, vous savez que tout mettre dans un camion, ça peut être l’occasion de voir le camion être volé (coucou Fais pas ci fais pas ça). Et quand en plus, vous avez 500 kilomètres de route à faire, vous savez aussi que ça peut vouloir dire un bon accident de voiture de merde, hein (coucou Brothers & Sisters, en quelque sorte).

À part ça, tout va bien. C’est juste qu’on relativise un peu. Petit à petit, au cours du mois, il a fallu renoncer au confort moderne pour en arriver à ce jour tant attendu qui est celui où l’on a le moins de confort, quoiqu’on fasse. Bon, d’un autre côté, je dis ça, mais cette année, j’ai réussi à me garder de quoi m’allonger non-stop ailleurs que sur le sol, grâce à un lit de camp pas si confortable. L’an dernier, j’avais dormi quelques nuits par terre.

Résultat de recherche d'images pour "sleeping on the floor tv show"
Ceci est un mensonge.

Le confort qui me manque le plus depuis ce début de semaine où, petit à petit, il fallait tout mettre dans des cartons ? C’est (très) moche, mais c’est définitivement ma télévision depuis que je l’ai remballée. On ne peut pas faire plus cliché que ça pour un sériephile, non ? Allez, il y a aussi les plaques inductions et le four parce que c’est horrible de ne plus pouvoir se faire à manger comme on veut, hein.

L’autre truc un peu étrange d’une journée de déménagement – et ça vaut pour tous les gros événements hyper préparés de la vie comme un mariage par exemple, c’est définitivement la soirée de la veille ; celle durant laquelle j’ai rédigé ces quelques lignes. Ben oui, rendez-vous compte : cela fait plusieurs semaines que le déménagement s’est immiscé dans chacune des étapes de ma vie ; j’ai fini par manger, boire et respirer déménagement. Eh, ça fait huit articles que je vous bassine avec ça quand même, et là, ça y est, on a fini de tout mettre dans le camion.

Déménagement3.gif
Et ça ressemblait à ça, parfaitement !

Certes, mais la soirée de la veille du déménagement, il n’y a plus rien à faire. Bon, c’est parce que j’ai pris la décision de charger le camion la veille du départ ça, sinon, c’est plus chaotique que ça jusqu’à un moment, un fichu moment plus ou moins long, où il n’y a rien à faire. Généralement, c’est quand on attend de charger le camion ou qu’il faut attendre l’agent immobilier pour l’état des lieux. C’est tellement frustrant qu’on se met à réfléchir à ce qu’on a immanquablement oublié (oublié de faire – le coup d’éponge à la va-vite sur un tuyau poussiéreux – ; oublié de marquer sur un carton – mais où est passé le chargeur de ma tondeuse électrique ?). Bref, j’écris cet article pour éviter de virer complètement dingue dans l’attente du départ.

Mais vous, quand vous lirez ça, sachez que le départ sera fait et que je serai vraiment en route pour de nouvelles aventures. Restent les horribles journées de voyage, déchargement du camion, remontage des meubles… Que de moments funs à vivre encore !

déménagement
À commencer par la découverte de l’appartement, parce que je n’ai pas mis les pieds dedans encore, je l’ai juste vu en vidéo quand mes parents ont fait la visite !

* On note qu’une première version de l’article, déjà très aboutie, s’est publiée lundi aprèm, pendant que je préparais le brouillon… oups ! Ben oui, j’ai planifié mes articles de la semaine, je ne suis pas fou ! 😉

8 commentaires sur « Le jour du déménagement (8/10) »

  1. Bon à l’heure où je rédige ce commentaire tu es déjà arrivé à bon port alors je te souhaite bon courage pour l’emménagement.
    Je n’ai eu l’occasion de venir te voir qu’une fois à Bordeaux mais ça m’a fait un petit pincement au coeur quand même de voir tes snaps. J’espère que tu te plairas dans le nouvel appart. Pas de doute que j’aurais l’occasion de venir le voir aussi celui-là 🙂

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.