The Promised Neverland – Tomes 8 et 9

Salut les sériephiles – et les lecteurs !

J’étais très impatient de commencer le mois de la BD lorsque je vous en ai parlé le mois dernier… mais c’est avec beaucoup de retard que je m’y suis finalement mis ! Ben oui, entre le déménagement et la rentrée scolaire, je me suis laissé embarquer et je n’ai même pas lu une seule page dans le train quand je pensais que ça ferait l’affaire. C’est finalement quand Netflix a eu la bonne idée de buguer avant-hier soir que je me suis dit qu’il était temps pour moi de me mettre à lire !

Image result for the promised neverland logo

Ni une, ni deux, j’ai sorti les mangas que je trimballais dans mon sac depuis une dizaine de jours (pour de vrai) pour enfin prendre le temps de les découvrir. Et comme d’habitude, je vous propose donc un retour sur la suite de la saga de The Promised Neverland, dont j’ai l’air de rien lu la 1000e page, déjà !

Voir aussi : Tome 1 | Tome 2 | Tome 3 | Tome 4 | Tome 5 | Tome 6 | Tome 7 |
Tome 8 Tome 9 | Tome 10 | Tome 11 | Tome 12

Tome 8

Résultat de recherche d'images pour "the promised neverland 8"Franchement ? J’ai trouvé ce tome décevant ! Après quelques mois sans lire le moindre tome, je m’attendais à adorer ce retour parce que j’avais quitté les personnages en pleine action. Pourtant, ce tome 8, s’il est bien, n’est pas à la hauteur des précédents – bon, et je disais déjà ça du tome 7, alors ça devient gênant. Je l’ai trouvé un peu trop bavard et j’ai eu beaucoup de mal à supporter le personnage d’Emma. Plus on avance dans l’histoire, plus j’ai du mal avec elle de toute manière, donc j’aurais dû m’y attendre.

En plus, je n’ai pas été aidé parce que les 150 pages de ce tome se concentrent majoritairement sur la même histoire. Je sais qu’il y a des révélations importantes qui sont faites, notamment concernant les démons, mais j’ai trouvé que ça manquait de rythme par rapport à ce qui est proposé habituellement dans cette saga. Finalement, ça donnait plus l’impression de tourner en rond que d’être la fuite en avant tant attendue.

Bref, je m’étais même dit que finalement le tome suivant allait attendre car la fatigue commençait à se faire sentir… C’était sans compter sur l’excellent cliffhanger, comme d’habitude !

Tome 9

Résultat de recherche d'images pour "the promised neverland 9"C’est déjà beaucoup mieux avec ce tome ! Fini l’attente qui n’avait jamais caractérisé la série avant le tome précédent, voilà le temps des réponses, des révélations et des rebondissements. Après un retournement de situation que je n’ai pas trop aimé dans le tome précédent (le changement d’attitude d’un personnage), on a là un moment complétement inattendu – attention aux spoilers dans la suite du paragraphe. En effet, The Promised Neverland nous ramène le personnage de Norman comme si de rien n’était, dans un twist surprenant. Et le pire, c’est que ça n’occupe que quelques pages du tome et que c’est loin d’être le cliffhanger.

Le cliffhanger, d’ailleurs, est vraiment pas mal. On a été plus loin que ce que j’imaginais dans l’histoire et ce tome ressemblait presque à une saison complète d’une série télévisée qu’à un épisode longuet dans la vie des personnages comme le tome précédent. Comme toujours, tout est précipité du côté d’Emma, mais c’est ce qui fait que ça fonctionne. L’autre partie qui fonctionne bien, c’est qu’on a des réponses qui sont données sur l’autre monde, un nouvel objectif à atteindre (bon, ça, c’est un peu abusé) et surtout plusieurs intrigues gérées en parallèle.

En fait, ce qui fait du bien à ce tome, c’est le souffle nouveau apporté par la division des héros. Et comme ça repart de plus belle, j’ai vraiment hâte de lire la suite. Ce n’est pas pour tout de suite, avec un tome 10 prévu pour le 2 octobre. Et mon mois de la BD alors ?


Ah oui, d’ailleurs, avant de conclure, faisons un rapide point sur ce mois de la BD que je commence donc enfin. Avec ces deux tomes, je marque dix-huit points : six pour le nombre de pages, deux pour les enfants (oui, forcément, il y a des enfants dans The Promised Neverland aha), deux pour le personnage qui pleure (pas le même), deux pour le personnage qui mange (plus d’une fois et pas que des choses appétissantes pour les humains), deux pour des blessures, un pour un personnage qui dort (j’ai maudit Emma de ne pas dormir) et un pour des personnages qui jouent, grâce à une des pages bonus.

Ce n’est pas exceptionnel et je ne serai pas le prochain roi de la BD, mais c’est déjà pas mal dix-huit points sur deux BD… non ?

2 commentaires sur « The Promised Neverland – Tomes 8 et 9 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.