Chelah Horsdal (#62)

Salut les sériephiles,

Comme tous les dimanches, je vous propose aujourd’hui de revenir sur une prestation que j’ai particulièrement appréciée cette semaine… et je me voyais mal passer à côté de la saison 4 de The Man in the High Castle. Je suis loin de l’avoir terminée, mais j’ai déjà largement de quoi faire avec le peu que j’ai vu, parce que cette série est tout de même incroyablement géniale et que le casting y est excellent. Il y a toutefois une actrice qui mérite toute mon attention, et c’est le cas depuis quelques années.

La performance de la semaine :
Chelah Horsdal

La série concernée : The Man in the High Castle
L’épisode : S04E01 – Hexagram 64 – 18/20


Pourquoi ? Honnêtement, c’est une actrice dont je ne parle pas assez parce qu’elle a un rôle dont on ne soupçonnait pas la force et l’impact en saison 1. Pourtant, elle est dans quelques-unes des scènes les plus marquantes de la série – et attention aux spoilers. S’il y a bien une scène dont je ne me suis pas remis et à laquelle je pense toujours quand j’évoque la série, c’est celle du sacrifice de Thomas. Malade, il a décidé de se livrer de lui-même aux autorités nazies pour être tué, devant sa mère qui faisait alors tout pour le sauver.

Image associée
Non, vraiment, cette scène, mais quelle angoisse !

C’était tellement inattendu que la lobotomie du Reich soit plus forte que l’instinct de survie chez Thomas… mais c’était tellement poignant aussi grâce à la réaction de sa mère, en larmes. Cette scène était marquante, et ça continuait à nous hanter dans tout le deuil qu’elle fait de Thomas et qui l’éloigne peu à peu du Reich.

Tout ça nous mène à la saison 4 où elle a, dès le départ, un double rôle intéressant : on a l’occasion de la voir très heureuse dans un monde parallèle qui est le nôtre, avec la victoire des américains, et on a l’occasion de la voir très triste, mariée à un John nazi qui a encore pris du pouvoir. C’est violent, mais c’est encore plus violent dès la fin de l’épisode 1. Après l’avoir vue vivre sa vie en paix loin du Reich, nous la voyons confrontée à la perte de ses filles.

La scène ravive le souvenir de la perte de Thomas : John lui retire les filles en décidant de les ramener avec lui pour éviter que leur disparition ne soit trop louche – cela fait tout de même un an qu’elles ne sont plus chez elles. Helen est forcée de les voir partir, tiraillée entre son envie de liberté et son amour maternelle. L’actrice déchire tout à jouer son personnage, elle-même déchirée par la situation. Rien que pour cette scène, elle méritait toute mon attention et cet article.

Résultat de recherche d'images pour "chelah horsdal"Dans la suite de la saison, Chelah Horsdal est toujours aussi douée pour jouer la dépression de son personnage : elle reçoit un coup de téléphone de Jennifer qui la fait souffrir et elle revient finalement auprès de son mari et de ses filles, pour mieux être menacée par son manque de liberté et ses bourreaux habituels.

L’actrice joue si bien son rôle, que ce soit ce côté soumis à l’autorité du Reich ou le côté amoureux et heureux de l’autre monde… Vraiment, elle nous livre encore cette année une excellente performance.


Vue aussi dans : Je dois vous avouer que je suis surpris, l’actrice a une bien longue carrière à son actif alors que je pensais vraiment que c’était l’un de ses premiers rôles… Et pourtant ! Elle a été guest star plein de fois, et y compris dans des séries dont j’ai vu plusieurs fois les épisodes comme Tru Calling ou Les 4400 ! Elle a fait une apparition dans X-Men 3, dans Smallville, avait un petit rôle dans Stargate…

Attendez, elle était même dans un épisode de la saison 6 de The 100, et je ne l’ai pas reconnue ? C’est n’importe quoi ce CV ! Le seul rôle dans lequel je me souviens l’avoir vue avant cette série Amazon, c’est Le Cœur a ses raisons


L’info en + : Comme la semaine dernière, j’ai trop peur de me spoiler pour vraiment aller déterrer des informations passionnantes sur cette actrice, et je m’en excuse. Je suis un blogueur en carton quand je m’y mets, je sais bien ! Par contre, je peux toujours vous dire que j’ai hésité énormément à consacrer cet article à Rufus Sewell, qui interprète John Smith, le mari d’Helen, surtout après visionnage de la première scène de l’épisode 6. Je ne m’en remets pas, le scénario est bluffant… mais bon, il faut bien faire des choix !


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.