The Mandalorian – S01E04

Épisode 4 – Sanctuary – 16/20
La série s’en tire mieux à nous faire comprendre les différents enjeux et à proposer un casting un peu plus large. Franchement, ça fait du bien et ça me conforte dans mon choix d’être resté quand je trouvais que la série était juste sublime à regarder. Les épisodes sont très stand-alone, même s’il y a pourtant une intrigue fil rouge… Je continue d’avoir un peu de mal avec l’équilibre global de la série, mais c’est efficace, même si j’ai un peu décroché à un moment.

> Saison 1


Spoilers

04.jpg

You haven’t shown your face to anyone since you were kid?

Je termine cette toute petite semaine série par un épisode qu’on m’a allègrement spoilé sur Twitter, mais que j’ai quand même envie de voir. Eh, je n’ai rien vu de la semaine, c’est la catastrophe, il faut bien que je me rattrape tout de même ! Et puis, j’ai envie de rester à jour dans cette série Star Wars, même si je pense que ça n’aura aucun lien avec le film à venir tout bientôt dans les salles obscures.

Cette semaine, on reprend bien loin de nos préoccupations actuelles sur une planète où l’on suit une femme bossant dans une sorte de rizière et sa fille s’amusant sur place.

La petite vie paisible est toutefois interrompue par l’arrivée d’une autre race qui saccage tout sur son passage, sans pour autant trouver la femme et sa fille. Du coup, ils se contentent de tout détruire.

Pendant ce temps, Baby Yoda continue de toucher à tout ce qui clignote dans le vaisseau, ce qui est plus mignon qu’exaspérant. C’est sans trop de surprise que Mando décide alors qu’il faut qu’ils se planquent à l’abri de leurs ennemis. Pour cela, il ne trouve rien de mieux à faire que de se rendre sur la planète du début de l’épisode, Sorgan. On s’y attendait un peu, honnêtement, de même que je voyais venir de loin la réaction de Baby Yoda quand Mando lui dit de rester l’attendre à l’abri : il le suit, évidemment.

On ne sait pas trop comment il fait, d’ailleurs : il a de toutes petites jambes et son berceau ne fonctionne plus maintenant qu’il a été détruit. C’est quand même assez dingue qu’il tienne le rythme sans que Mando ne le porte. Ils arrivent assez vite dans une taverne pour se restaurer, sauf que Mando repère aussitôt une femme sur laquelle il se renseigne bien vite, comprenant qu’elle peut être une menace.

Et cela ne manque pas : elle quitte vite le bar, mais il la suit pour avoir plus d’informations sur elle, ce qui mène une fois de plus à une baston sans explication, une fois de plus. La baston est toutefois interrompue par Baby Yoda buvant sa soupe, et c’était hilarant. La femme est finalement une ancienne connaissance de Mando, elle aussi réfugiée sur Sorgan. Et elle n’a pas l’intention de partager, forçant donc nos héros à envisager de partir.

C’est là qu’il faut que j’avoue que j’ai décroché, alors que nos héros sont contactés par des hommes qui disent avoir besoin de l’aide de Mando. Assez vite, on comprend que ces locaux veulent l’aide du Mandalorian pour se débarrasser des brigands extra-terrestres qui s’en prennent à leur village. On en revient donc au début d’épisode.

Bien sûr, Mando et Baby Yoda se retrouvent hébergés dans le village et c’est la paysanne du début d’épisode qui s’occupe d’eux. Baby Yoda joue avec sa fille alors qu’elle s’occupe plus particulièrement de Mando, espérant bien réussir à percer sa carapace, apparemment. Ce n’est pas chose aisé apparemment, parce qu’il ne montre jamais son visage à personne, et qu’il ne l’a pas fait depuis l’enfance. Pourtant, il finit par retirer son casque pour manger, en étant encore en vue des enfants du village… mais personne ne le regarde. Ca n’a pas de sens !

Bon, il n’empêche qu’il est là non pas pour manger, mais pour retrouver les brigands qui s’en prennent à sa nouvelle amie. Il part aussitôt en quête de traces, dans la forêt, avec l’ancienne guerrière, Cara Dune, avec qui il s’entend toujours, finalement. Pas de bol, ils trouvent des traces, mais pas celles qu’ils espéraient : ce sont celles d’AT-ST, une grosse machine beaucoup trop puissante pour eux.

Malgré tout, les habitants du village refusent de le quitter, forçant Mando et Cara à leur apprendre à se battre. Pourquoi pas. Une fois de plus, on est donc sur un épisode qui semble se refermer sur lui-même plutôt que de traiter une intrigue large, mais ça marche beaucoup mieux que dans les premiers épisodes, probablement parce qu’il y a du dialogue et un peu plus de personnages, quoi. La musique est toujours au top, comme cela s’entend lors de la scène où tout le village s’entraîne à se battre.

Le reste de l’épisode se passe donc de nuit et voit tous les personnages se battre, de même que l’AT-ST s’arrêter juste avant le piège qui lui est tendu. C’est con, ça. Du coup, ça part en vrille avec de jolies explosions et l’AT-ST qui n’avance pas et est vraiment problématique. Finalement, Cara décide en quelque sorte de se sacrifier en forçant la machine à avancer, prenant ainsi beaucoup trop de risques.

Le suspense est un peu plus présent que d’habitude, parce qu’on sait bien que Mando va survivre, mais on n’est pas encore tout à fait sûr pour Cara.

Je ne la voyais pas mourir pour autant, alors c’est sans vraie surprise qu’elle survit et que la machine est explosée par Mando une fois tombée dans le piège grâce à Cara. C’est assez sympa, même si cette destruction de la machine met fin bien trop rapidement à la bataille à mon goût.

Le lendemain (ou quelques jours plus tard ?), le retour à la paix est donc bien rapide : les villageois n’ont plus peur des brigands qui se sont enfuis après avoir perdu leur machine, Baby Yoda peut faire semblant de manger une grenouille devant des enfants-acteurs pas si doués que ça (mais pas facile de tourner avec Baby Yoda, j’imagine) et Mando est forcé de constater que son petit protégé se sent bien sur cette planète.

Alors que la journée est paisible, on apprend donc que cela fait déjà quelques semaines que la bataille a eu lieu. Si Mando pourrait vivre en paix ici, et même sans son masque d’après Cara, il s’y refuse et est inquiet de se dire que la rumeur de la bataille pourrait apporter d’autres troubles. Il décide donc de se barrer… en laissant Baby Yoda derrière lui. Hein ? Il est inquiet que certains viennent rendre visite au village, donc il se casse, sans son protégé ? Il a une drôle de logique !

Alors que Mando dit adieu à sa veuve préféré, il n’a pas idée qu’un chasseur de tête s’approche et essaie de tuer Baby Yoda. Heureusement, Cara est assez réactive pour protéger le petit en tuant le chasseur de tête. Cette fois, Mando comprend qu’il ne peut abandonner Baby Yoda dans le village : c’est lui qui est recherché et ses ennemis savent qu’il est là.

C’est donc bien avec Baby Yoda que Mando s’en va, sans avoir retiré son masque, sans abandonner son protégé et en refusant aussi que Cara vienne avec lui. Dommage, ça fonctionnait bien toutes ces interactions encore cette semaine !

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.