Station 19 – S03E03

Épisode 3 – Eulogy – 15/20
Qu’un tel rebondissement passe autant sous silence et soit limite oublié dans certaines scènes de l’épisode, c’est honteux et un peu odieux vis-à-vis du public. Je ne comprends pas trop à quoi jouent les scénaristes – même en admettant que ce soit une surprise pour eux aussi, il y aurait eu moyen de faire mieux après le cliffhanger de l’épisode 2. Pour le reste, les intrigues de l’épisode sont plus intéressantes, au moins.

> Saison 3


Spoilers

303.jpg

She buried her bestfriend yesterday.

Deux épisodes la même journée ? Et pourquoi pas ?! Au moins, ça me fera une série dans laquelle je suis à jour, ça changera un peu. Après tout, je peux bien essayer, non ? En plus, j’avoue que le cliffhanger, aussi gros soit-il, m’a donné envie de revenir plus vite. C’est déjà ça de pris pour la série. On reprend évidemment par un flashback qui voit Andy et Ryan, huit ans plus tôt, envisager l’avenir en couple. Aussitôt ce flashback terminé, il faut se remettre dans l’ambiance avec Andy tentant de sauver Ryan.

Le titre de l’épisode ne dit rien qui vaille, pas plus que le plan suivant qui nous fait bien comprendre que Ryan est mort en voyant Andy se préparer pour l’enterrement. Pardon ? Bishop ne semble pas assez en larmes, le montage musical est trop rapide et c’est le deuxième décès en quelques mois pour Vic qui semble être encore assez digne. Vraiment, j’ai cru qu’on se perdait dans les pensées négatives d’Andy…

Mais bon, ça a duré un peu trop, puisqu’on enchaîne par Sullivan qui devient chef et Andy qui le supplie de reprendre le travail, le lendemain de l’enterrement de Ryan. Franchement ? Je trouve l’ensemble précipité. Qu’elle reprenne le travail, je comprends. Qu’elle ne déménage pas immédiatement, je comprends, c’est compliqué. Mais qu’on se débarrasse de Ryan comme ça ? C’est abusé. Les scénaristes sont dans l’abus. C’est pire que Ripley, finalement.

Certes, on lui accorde un adieu en flashback, mais ce n’est pas glorieux. On découvre ainsi que deux semaines plus tôt, Pruitt est venu le voir. Et qu’est-ce qu’il fait quand il est à San Diego avec Ryan ? Il profite de la légalité de la marijuana dans l’État, parce que c’est bien plus agréable que la chimiothérapie qu’il ne veut pas prendre apparemment. Ryan et Pruitt sont donc morts de rire et complètement défoncés, et ça m’énerve encore plus de savoir que Ryan meure deux semaines après ça.

Au moins, dans cet épisode, on apprend que le flingue qui tue Ryan n’est pas vraiment son arme de service comme je l’avais cru – même si elle n’avait rien à faire là. C’est bien l’arme de Ruby, la voisine d’Andy. J’avais oublié le détail qu’aux États-Unis, les flingues se trouvaient bien facilement à peu près partout. Bref, la grosse révélation de ces flashbacks, c’est que Pruitt demande à Ryan de revenir à Seattle, mais on le voit venir dès le début de l’épisode. Bonjour la culpabilité : il lui demande de revenir pour s’occuper d’Andy quand il mourra… mais c’est finalement Ryan qui est mort avant ; et Andy va devoir essuyer les deux décès. Sympa.

À la caserne, Andy reprend donc le travail parce qu’elle a très envie de se battre contre un incendie. Pas de bol pour elle, sa première urgence est médicale, avec une future mariée qui s’évanouit lors de l’essayage de sa robe à 10 000$. Wow. Je comprends la propriétaire qui s’inquiète pour son stock et pour la robe, franchement, mais bon, Andy a bien raison de lui aboyer dessus pour le coup.

Elle fait équipe avec Vasquez pour cette urgence, ce qui nous indique clairement que Vasquez est donc là pour rester. Ils auraient pu l’introduire dans le premier épisode tant qu’ils y étaient, mais bon… ça explique aussi la rupture entre Maya et Jack. Ben oui, il fallait le libérer pour qu’il puisse coucher régulièrement avec la femme de Vasquez, qui se jette sur lui en permanence. C’est tellement abusé !

Mais bon, Jack est heureux comme ça, et il aime bien aussi s’en prendre violemment à Maya chaque fois qu’il la croise. Il faut dire qu’il a de quoi être énervé après elle de toute manière, surtout quand il comprend qu’elle manipule aussi Andy sous les ordres de Sullivan.

Ben oui, Sullivan ne voulait pas qu’Andy reprenne le boulot à 100% : il voulait la garder à la caserne, mais c’était sans compter sur le fait qu’Andy est Andy. Avec un caractère pareil, évidemment qu’elle va au travail, et évidemment qu’elle reste sur place quand elle se rend compte que la fuite de monoxyde est plus étendue que le simple magasin de robes de mariée.

Hop, très rapidement, elle demande du renfort, mais c’est déjà trop tard pour le père de la future mariée qui se retrouve juste à côté de l’explosion. Loin de l’explosion en question, mais aussi de l’enterrement et du décès de Ryan, on retrouve Ben et Sullivan tranquillement en train de jouer au ping-pong avec le chef Dixon. C’est un abus total cette manière s’amuser et de voir Ben continuer de vouloir sa promotion inimaginable (qui est refusée par Dixon) – bon, Sullivan, je veux bien, mais Ben connaît pas mal Ryan, j’ai du mal à croire qu’il se remette si vite de son décès, même s’ils sont habitués aux décès dans ces séries.

L’habitude est neuve pour Station 19, mais elle est aussi très claire. Franchement, les personnages étaient plus secoués de la disparition de Ripley que de celle de Ryan. Ainsi, on voit Vic planifier tranquillement une fête chez Avery, suppliant Miller de venir avec elle, tentant de le caser avec Maggie (Maggie se rend donc à une fête ??) et lui résumant la situation familiale tordue des personnages. Tout ça finit par Vic expliquant à Jackson qu’elle n’est pas si à l’aise que ça avec l’argent qu’il a, ni avec sa vie en général. Elle continue d’être pleine d’insécurité vis-à-vis de Maggie, vis-à-vis des parents de Jackson et vis-à-vis d’un tas d’autres choses.

Jackson la réconforte comme il peut, à savoir extrêmement bien. Ah, ce couple ! Si j’avais su qu’on se remettrait si vite de la perte de Ripley ! C’est fou. Et pour le reste, il faut regarder l’épisode suivant de la série-mère.

Crossover : Grey’s Anatomy – S16E12 – The Last Supper – 15/20

De son côté, Sullivan devient donc chef, mais il le fait en continuant de mentir sur sa blessure à la jambe, qui pourtant revient le hanter régulièrement. Ainsi, il se rend au Grey Sloan Memorial Hospital où il parle de son problème à Tom Koracick. C’est intéressant, ça, comme duo : deux personnages avec lequel j’ai plus souvent du mal qu’autre chose, ensemble ? Franchement, ça promet.

Heureusement, il se retrouve à faire un scan en étant supervisé par Nico. C’est déjà ça de pris, on va dire, mais l’intrigue est tellement à mille lieues de la mort de Ryan, c’est abusé. Oui, je vais le dire cent fois s’il faut que je le dise cent fois, mais voilà, qu’est-ce qu’on en a à faire de la jambe de Sullivan et de son habitude d’avoir Tom lui faisant des ordonnances d’anti-douleurs ?

Pour en revenir à l’urgence de la semaine, Andy fait donc intervenir d’autres camions de pompiers, et c’est Maya qui prend en charge la scène. C’est vraiment chouette, parce qu’elle fait une très bonne cheffe, je trouve. Le seul problème, c’est que Vasquez n’écoute pas vraiment les ordres et se retrouve à devoir être sauvé in extremis par Jack. Finalement, Maya aurait mieux fait de le laisser travailler dans le camion médical.

À sa place, ce sont Travis, Miller et Ben qui emmènent la future mariée et son père à l’hôpital. Ce dernier a évidemment besoin d’une chirurgie bien rapidement et le camion est coincé dans les embouteillages… On voit très clairement vers quoi on se dirige : Ben s’acharne pour faire revenir à la vie le père de la mariée et il a très envie de l’opérer sur place. Il ne peut pas le faire, et cela le frustre énormément.

Il décide alors d’entrer en trombe dans le bureau de Dixon pour renégocier une bonne fois pour toute le droit d’opérer en intervention. De son côté, Travis est extrêmement frustré par sa vie, regrettant encore une nouvelle perte : c’est vrai que ça commence à faire beaucoup en trois épisodes, parce qu’il était ami avec Ryan aussi.

Pendant ce temps, du côté de l’urgence, une nouvelle explosion a lieu et oblige Andy à prendre conscience qu’elle ne va pas si bien que ça : la marchande de robes est évidemment encore dans le magasin et manque de peu de mourir, lui rappelant la mort de Ryan. Pourtant, de retour à la caserne, elle refuse toujours d’évoquer ses sentiments, préférant s’en prendre à Bishop. Maya est là pour elle, mais Andy refuse de l’écouter ou de montrer ses faiblesses, continuant de s’énerver comme elle le fait toujours.

Juste après ça, Maya apprend de Sullivan qu’il la recommande pour devenir capitaine de la caserne 19, n’en déplaise à Andy qui le devine et se révolte aussi contre ça. Sympa la pote de s’énerver pour ça. Elle pourrait être heureuse pour son amie, aussi.

Les scénaristes réussissent au moins une chose dans cet épisode : un flashback d’Andy enfant qui vient d’apprendre la mort de sa mère et est réconfortée par Ryan. Voilà qui est vraiment réussi pour nous faire regretter un personnage dont les scénaristes ne savaient plus quoi faire, de toute manière.

Crossover : Grey’s Anatomy – S16E12 – The Last Supper – 15/20
> Saison 3

4 commentaires sur « Station 19 – S03E03 »

  1. Salut,

    Donc, un jour les scénaristes se sont réunis et se sont dit que cela serait bien de faire revenir Ryan qui était pénard à San Diego.
    Et puis ils se sont dit: pourquoi ne pas mettre un flingue entre les mains d’un gamin de 3 ans, le gamin vise Ryan et pew pew, bye bye Ryan! Non mais, sérieux? Ok, il ne savaient plus trop quoi faire du personnage. Dans ce cas il fallait le laisser mener une bien tranquille en Californie. Ils voulaient aussi sûrement montrer le problème des armes à feu, mais il y avait d’autres moyens pour ça.
    Et là, Krista Vernoff explique qu’elle veut montrer comment Andy va gérer la situation et qu’elle veut montrer un côté plus sombre et vulnérable d’Andy. Pourquoi pas, mais cela marchait aussi avec la maladie (et la mort prochaine?) de Pruitt. Donc la mort de Ryan était complètement inutile, et un peu trop vite bâclée à mon goût.

    Je suis curieuse de voir comment Sullivan va se dépatouiller avec son problème à la jambe sans que personne ne le sache.

    Je n’ai pas aimé: le Chef qui se révèle raciste et misogyne.
    Maya qui devient Capitaine. Il aurait été plus logique que ce soit Jack, vu qu’il est Lieutenant depuis plus longtemps.
    Le triangle Jack/Eva/Vasquez.
    Ben: comment il déboule dans le bureau du Chef et la façon dont il lui parle. Bon le Chef est un crétin, mais c’est quand même le Chef.
    Le plus risible c’est quand il lui dit qu’il peut sauver des gens et que ses mains sont magiques. Non mais, depuis quand c’est un super chirurgien? Je ne me souviens pas qu’il ait accompli des prouesses chirurgicales dans Grey. Et si je me souviens bien il avait commis une faute médicale faiblement sanctionnée par Bailey. Sans compter ses bourdes commises en tant que pompier. Il devient grotesque!

    J’ai aimé: la présence de Koracik.
    Les flashbacks Andy/ Ryan, Pruitt/Ryan.
    Travis 😉 : sa conversation à la fin avec Jack et le fait qu’il semble être le seul à se préoccuper d’Andy au début de l’épisode.

    Voilà c’est tout! 😉

    Adishatz à tous!

    J'aime

    1. Franchement, la mort de Ryan, je cherche encore à comprendre ce qu’il s’est passé. Même si le but de Vernoff est louable (et encore !), je ne vois pas l’intérêt d’avoir bâclé le sujet comme ça ! Tuer un personnage principal en deux minutes, juste pour le fun, au beau milieu d’une saison, sans prendre le temps de montrer vraiment que tous les personnages sont affectés parce qu’il faut vite s’empresser de mettre en place un crossover avec Grey’s pour Vic ?? What ?

      Maya capitaine, faudra qu’ils expliquent le choix, oui, ça ne tient pas la route…

      Pour Ben, il restait un bon chirurgien et il avait eu la prouesse de faire accoucher April… Je crois que c’est tout ? Je n’ai jamais réussi à accrocher à ce personnage malheureusement.

      Travis est parfait, pas vrai ?

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.