Grey’s Anatomy – S16E14

< Crossover : S03E05 – Into the Woods – 13/20
Épisode 14 – A Diagnosis – 16/20
La routine continue dans cette saison 16 où le drama reprend ses droits sur à peu près toutes les relations. Je n’ai pas trop aimé la manière dont les actions de certains (certaine, surtout !) étaient légitimées et je suis surpris de me rendre compte que les personnages que j’apprécie le plus sont soit les patients, soit des personnages que je n’aimais pas ces dernières saisons… Il n’y a bien que cette série pour me faire ça !

> Saison 16


Spoilers

1614.jpg

Biology doesn’t matter. Love matters.

Quelle introduction ! O nous remet directement dans l’ambiance de Station 19 avec Jackson qui arrive à l’hôpital avec Scott, puis Maya qui nous ramène le nez et le donne à Helm sous les yeux de Carina. Après la scène du bar, c’était un peu décevant de voir qu’elles ne se sont vues que comme ça et faut qu’on m’explique comment Carina a pu voir qu’il y avait un nez dans le sac. Mais bon. J’ai bien aimé comment Carina était toujours là dans les scènes, dans le fond derrière les personnages. J’y reviendrai.

< Voir aussi : Station 19 – S03E05 – Into the Woods – 13/20

L’attaque de l’ours est un vrai point de départ de l’épisode qui va croiser plein d’intrigues. Scott et Rachel sont par ailleurs bien plus intéressants dans cet épisode, car on apprend à les connaître un peu mieux : Scott se retrouve donc avec son nez dans le bras, pour que les tissus soient réparés. C’est un vrai héros puisqu’il a sauté devant un ours pour Rachel… alors que Rachel le trompe avec son amant qu’elle appelle même à l’hôpital. Joie de vivre !

Ils ont beau être médecins, ce n’est pas évident pour nos chirurgiens d’être compréhensifs et de ne pas juger. Jo fait ce qu’elle peut et reste bien professionnelle, contrairement à Helm. Après, le professionnalisme de Jo est bien compliqué malgré tout, et elle craque face à Jackson, ce qui est plutôt intéressant comme rapprochement. Jo est clairement stressée par sa situation amoureuse avec Karev qui ne lui donne plus aucune nouvelle en plus.

Jackson, comme Lincoln et plus tard Owen, tente de la rassurer, mais rien n’y fait : Jo s’inquiète de ne pas avoir de nouvelles de son mari. Je la comprends et j’ai peur de ce que les scénaristes nous réservent pour justifier son départ. En tout cas, pour l’instant, j’adore les scènes de Jo sur le sujet, parce que ça paraît bien crédible vu la situation. À sa place, je me serai sûrement déjà rendu à l’autre bout du pays, surtout qu’elle s’entendait bien avec sa belle-mère. Mais bon. À la place, c’est un patient qui détruit un mariage qui lui explique que son amour est plus fort que ce genre de morale. Soit.

Plus fort que la morale, mais que de la mort de Scott apparemment. Pas de bol pour lui, il s’est bien sacrifié pour sauver Rachel, même si celle-ci ne l’aimait plus et même si celle-ci n’a pas eu le temps de lui dire toute la vérité. Rachel le vit forcément super mal, et Jo aussi : elle appelle Alex pour le supplier de lui donner des nouvelles. J’ai tellement de peine pour Jo !

En parallèle, il est de nouveau question de Susan, bien sûr. Maintenant qu’elle n’a plus de médicaments, elle souffre énormément et ça fait du mal à Andrew qui aimerait lui venir en aide. Il met en péril sa propre santé pour venir en aide à sa patiente, ce qui finit par inquiéter Meredith, puis Carina. Je les comprends, parce qu’il s’énerve de plus en plus avec la fatigue. Il n’a pas dormi depuis trois jours, à cause de Riley.

La sœur de Susan n’arrange rien à l’engueuler et Susan elle-même en rajoute une couche à enchaîner les symptômes médicaux problématiques. Forcément, il finit par péter un câble et crier sur sa patiente, alors même que Carina confie à Meredith qu’elle a peur que son frère ne soit en train de souffrir des mêmes troubles que leur père. Voilà qui craint, et Meredith se sent obligée d’en parler à Bailey.

Comme le cas médical de Susan n’avance pas, Bailey décide de le confier à Meredith et l’approche est très différente de celle d’Andrew et Ripley. Meredith souhaite en effet reprendre un traitement pour Susan… et Ripley décide donc de se barrer. Andrew souhaite donc la convaincre de rester, et c’est à ce moment-là qu’il obtient les résultats lui permettant de comprendre ce qu’a Susan. Evidemment. Il décide donc de donner des stéroïdes à Susan sans en informer Meredith et malgré son refus, préférant en parler avant qu’il ne le fasse. C’est une histoire de course contre la montre, mais Andrew refusant l’autorité de Meredith, ça craint.

Même si Susan s’en tire très bien médicalement parlant, la relation Andrew/Meredith prend à nouveau bien cher. Cette fois, Andrew décide de rompre avec Mer parce qu’elle s’inquiète pour lui et prend trop la peine de lui faire comprendre qu’il ressemble à son père quand il pète un câble sans raison au beau milieu de l’hôpital. C’était super triste, mais aussi super intéressant à voir. Et j’étais un peu déçu de voir que Carina n’était pas là pour aider son frère… mais bon, elle est trop occupée à draguer Maya dans un bar, apparemment.

De son côté, Amelia est toujours enceinte et en pleine déprime de sa situation personnelle bien compliquée. Vivra-t-elle un jour une grossesse simple, la pauvre ? Ce n’est pas gagné, surtout qu’elle a Maggie sur le dos alors même qu’elle avait décidé de la laisser tranquille quand elle était elle-même en dépression.

Bref, Maggie est insupportable, comme toujours. Franchement, avec une nana pareille dans mon entourage, je mettrai vite fin à ma propre dépression juste pour ne plus la voir : Maggie prend carrément des congés maladie (encore !!) pour s’occuper d’Amelia qui lui a demandé de rester tranquille. Pourtant, les scénaristes légitiment encore sa décision avec Amelia qui la remercie, puis qui lui raconte sa vie et son problème de paternité, de même que ses doutes à vouloir être avec Lincoln si celui-ci n’est pas sûr de vouloir rester avec elle si le bébé n’est pas de lui.

J’aime beaucoup l’explication du point de vue d’Amelia sur le fait que la biologie ne compte pas plus que l’amour… mais en même temps, comme Maggie, j’ai plus de mal à me mettre à sa place qu’à celle de Lincoln qui a le droit de se sentir trahi et hésitant dans une telle situation.

De toute manière, Link est un personnage que j’apprécie de plus en plus cette saison. J’ai adoré ses interactions avec Jo, le rappel du duo Amelia/Stephanie (Steph me manque !) et l’humour noir étant deux choses vraiment réussies, mais aussi sa brève conversation avec Owen à propos d’Amelia. Il est d’une maturité assez dingue. C’est pour cela qu’il est celui qui décide de remuer des montagnes pour la retrouver.

Pas de bol pour lui, Amelia a pris sa décision cette fois : elle veut élever son enfant avec quelqu’un qui aimera son enfant peu importe quel sang coule dans ses veines, à savoir… ses soeurs. Ben putain, c’est fou, elle fait ça sans leur demande le moindre avis et sans prendre en considération ce qu’elle fait à celui avec qui elle était prête à l’élever deux semaines plus tôt. J’adore Amelia, mais la décision me semble précipitée et vraiment pas digne de ce que fait habituellement le personnage.

Pauvre Link, il prend cher là, et même la compassion de Maggie ne peut pas faire grand-chose pour lui. Par contre, les excuses de Jackson envers Maggie, qui tombent au même moment, sont sympathiques… même si je n’apprécie pas trop que ça donne une fois de plus raison à Maggie quand il est assez clair qu’elle est dans l’abus tout le temps.

Bien sûr, Richard est de retour à l’hôpital avec une Bailey qui lui organise une nouvelle classe d’internes à surveiller. Avec un peu de chance pour ses acteurs, il y en a un qui sortira du lot et sera intéressant dans cinq saisons, si la série continue. Pour l’instant, ce n’est pas dingue, on a quelques clichés seulement (notamment ce nouveau Torres), mais bon d’autres personnages ont réussi à grandir et devenir intéressants en partant comme ça. Après, Richard n’a jamais réussi à me passionner vraiment, lui, et ça fait seize ans qu’il est là !

Dans tout ça, Levi cherche toujours son propre appartement sans arriver à trouver la perle rare. Il en parle à Nico, pour essayer une fois de plus de s’incruster chez lui, mais surtout pour être déçu d’apprendre que Nico ne veut pas que Levi rencontre ses parents, parce qu’ils ont des standards très élevés. Sympathique pour lui, tout ça.

Il continue de s’occuper de Joey en attendant, avec le nouveau chirurgien pédiatrique. Honnêtement, l’intrigue est sympathique et j’aime de plus en plus et Joey, et le nouveau. Ce dernier parle italien et n’hésite pas à remettre Andrew à sa place, par exemple. C’est chouette. Ce médecin, et Levi, et Bailey, déplacent des montagnes pour Joey et décident de lui ramener ses frères et sœurs. La scène était touchante et je commence à les apprécier davantage que dans leur épisode de Station 19 comme ça. C’est fou !

Un peu comme la confrontation finale entre Levi et Nico. Le paradis est vraiment troublé ces derniers temps entre eux, et ça ne va pas aller en s’arrangeant : Nico révèle à Levi que ses parents ne savent pas qu’il est gay. En soi, ce n’est pas forcément bien grave, mais après tout ce qu’il a sorti à Levi l’an dernier sur le fait qu’il ne voulait pas d’une relation avec un « bébé gay », c’est limite un mensonge sur lequel toute la relation est construite. Bref, ce n’est pas gagné pour eux.

Ce n’est pas gagné non plus pour les scénaristes concernant l’absence d’Alex. On commence à vraiment ressentir le manque du personnage, et pas seulement auprès de Jo. En fin d’épisode, il refuse ainsi de répondre à Meredith qui lui dit pourtant avoir besoin de lui (après la rupture). Les scénaristes sont en train de nous le faire redevenir connard, je ne la sens pas du tout cette sortie du personnage.

Et ça n’a rien à voir, mais je n’ai pas réussi à le caser ailleurs dans la critique, alors notons finalement que Meredith n’a pas oublié son dada de la saison, autrement : elle organise une journée de chirurgie pro-rata. 

> Saison 16

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.