Altered Carbon – S02E02

Épisode 2 – Payment Deferred – 18/20
L’intrigue se complexifie bien vite et un nouveau personnage d’importance est introduit dans cet épisode qui mène assez naturellement à la découverte de sous-histoires à développer et à des rebondissements qui m’intéressent beaucoup pour la suite. Bref, je suis de nouveau scotché à mon écran, même si mon planning m’empêche de dévorer cette saison aussi vite que je ne le voudrais. Au moins, j’ai le temps de savourer la complexité de la série comme ça !

> Saison 2


Spoilers

202

Kick a wolf… and he’ll rip your face off.

La série était un peu trop lourde à mon goût pour que j’enchaîne avec ce deuxième épisode directement après le premier, mais en revanche, j’ai du mal à ne pas me jeter sur celui-ci aujourd’hui. Du coup, les conditions pour le voir sont loin d’être optimales : je suis dans le train… mais je n’ai pas eu le temps hier, alors bon, c’est mieux que rien du tout.

Mieux que rien du tout, c’est un peu la conclusion des enquêteurs sur la première scène de l’épisode où l’on suit l’enquête concernant le meurtre d’Axley. La police ne fait toujours pas envie dans le monde d’Harlan, honnêtement : certes, ils ont toutes les preuves dans le bon ordre, mais ils pataugent totalement. Ils savent juste que Kovacs – sans avoir son identité – s’est réveillé juste avant le massacre plutôt militaire d’Axley.

Ils savent aussi que l’agresseur était en partie chien, ou loup, ce qui pour eux ne fait pas de différence. La différence est pourtant de taille pour le groupe paramilitaire qui se renseigne sur l’enquête. On ne sait pas bien qui ils sont, mais ils déchirent tout, et particulièrement la tronche des enquêteurs qui se font tuer dans une belle scène d’action comme la série sait si bien les faire.

On ne sait pas qui ils sont ? Mais si voyons, je suis trop à l’Ouest quand je regarde des séries dans le train apparemment. Ce groupe militaire est dirigé par le Colonel Carrera, tout simplement. Et il se rend ensuite chez la Gouverneur pour se justifier de ce massacre qu’il vient de commettre : Axley a été tué pour de bon, parce que toutes ses sauvegardes ont été détruites. Il devient donc un très mauvais exemple qui met en danger les vies de tous les Meth ayant la vie éternelle grâce à de multiples sauvegardes.

Bien sûr, les Meths ne sont pas confortable avec l’idée de pouvoir mourir comme ça, alors ils soutiennent majoritairement les actions extrêmes de Carrera… mais ce n’est pas le cas de la dirigeante d’Harlan qui n’aime pas bien ses méthodes. C’est une intrigue franchement bien foutue tout ça, ça introduit des conflits politiques dans la série sans que ça ne paraisse surfait… même si c’était un peu lourd de voir ensuite un certain Dugan, à l’hologramme pas foutu de rester en place malgré son fric, s’en prendre à Danica et la menacer de contacter son père… alors qu’il ne le peut pas.

Danica confirme ainsi que son père refuse de se mêler de quoique ce soit qui a trait à la politique désormais, refusant de répondre à qui que ce soit. Humph, ça sent l’intrigue politique louche tout de même : coup d’état de la part de la fille ou plus probablement coup d’état en sa faveur et malgré elle. Après, leur nom de famille est celui donné à la planète, ce n’est sûrement pas pour rien.

Autrement, il est aussi question d’un nouveau groupe terroriste qui s’appelle Quellist, en l’hommage de Quell, clairement. Bon, par contre, j’aime moins que ça divise en deux l’intrigue de la série, mais bon.

Il est à noter aussi que Carrera confie à ses hommes qu’il n’est pas convaincu que les Quellists soient responsables de la mort d’Axley… mais il s’en fiche complètement : il veut juste rester sur le monde d’Harlan de manière à pouvoir prendre le pouvoir et nous rejouer la prise de Constantinople, version futuriste cette fois.

De son côté, Kovacs est de retour dans l’hôtel de Poe et il lui confie ce que sa mémoire corporelle lui a suggéré : Quell est bien en vie dans le monde d’Harlan et c’est elle qui a tué Axley. MOUAIS. Pour moi, sa mémoire corporelle se plante, il voit Quell parce qu’il a envie que ce soit elle, mais je n’ai même pas souligné son identité dans la critique du premier épisode tellement ça me paraît improbable comme rebondissement.

Ce qui me rassure, c’est que c’est improbable aussi pour Poe : il explique à Tak que ça pourrait très bien être juste son enveloppe corporelle qui est utilisée par quelqu’un d’autre – même si c’est illégal à Harlan. J’aime beaucoup le duo Tak/Poe, je trouve qu’il permet bien d’expliquer de manière fluide ce qu’il en est de l’intrigue : afin d’avoir une piste pour savoir s’il a bien eu affaire à Quell, Tak demande à Poe de l’aider à retrouver la chasseuse de tête qui l’a retrouvé pour Axley.

Franchement ça se tient, de même que le reste de l’intrigue qui est un à-côté pour combler un peu la saison : pendant les recherches, Tak se rend compte que Poe bugue de nouveau. Parfois, il ne parvient pas à suivre une trajectoire cohérente ; parfois, il plante dans ses recherches internet. La solution pour que ça arrête d’arriver est simple : il a besoin d’un reboot. Le seul problème, c’est que comme nous, Poe n’aime pas les reboot : c’est trop problématique, parce que ça lui ferait oublier l’existence de Miss Elizabeth et toutes ses aventures avec Tak !

Bref, Poe refuse, mais on sent bien que c’est quelque chose qui reviendra assez souvent dans la saison. En attendant, Tak peut donc retrouver facilement la piste de la tueuse à gages, grâce à Poe et grâce à un certain Raab avec qui elle pensait pouvoir bosser, mais qui est un ami de Tak. Il a tellement des amis partout dans ce monde, c’est frustrant. Après, ce n’est pas bien intéressant comme information à retenir, parce que Tak se retourne contre Raab juste pour pouvoir parler avec Trepp. Yep, la tueuse à gages s’appelle Trepp, ça me paraît important à retenir.

Elle avoue à Tak qu’Axley n’a jamais été son ami puisqu’elle se contentait juste de bosser pour lui de temps en temps. L’avantage, c’est que Trepp n’a aucun secret pour Tak : elle lui explique qu’elle ne bossait que pour le fric, qu’Axley voulait absolument le dernier Envoy et qu’elle ne comprend pas bien pourquoi Tak est encore là. Nous, on le sait : c’est pour Quell, évidemment. Cela dit, Trepp propose un autre marché à Tak : elle lui viendra en aide s’il accepte de bosser avec elle pour traquer deux nouvelles cibles qui s’appellent Anton Durov et Haruki Okada.

C’est introduit si lourdement qu’on sait directement que ce sera une sous-intrigue d’importance, mais Tak refuse immédiatement de se mettre à bosser en duo. Il est bien trop solitaire pour cela… même si bien sûr, il n’est pas tout à fait solitaire puisqu’il a toujours Poe qui l’attend à l’hôtel, ayant fait le nécessaire pour stopper provisoirement ses bugs. Ce n’est toutefois pas très efficace et il a clairement toujours des trous de mémoire.

Voilà un problème qui énerve énormément Tak : notre anti-héros n’a évidemment aucune patience, même pour son seul ami. Il faut bien reconnaître que c’est compliqué pour lui de faire toute confiance à une intelligence artificielle à moitié amnésique, en même temps. Il fait bien plus confiance à ses contacts dans le monde d’Harlan, avec un asiatique lui donnant de nouvelles informations susceptibles de l’aider… et supposant qu’il ait des contacts pour entrer dans le même club que Durov et Okada. Evidemment !

Il n’a donc d’autres choix que de recontacter Trepp, tout en sachant, cette fois, que c’est bien quelqu’un portant l’enveloppe de Quell qui a tué Axley, et pas Quell elle-même. Evidemment que ce n’est pas bien grave pour des Quellists – des terroristes ! – de faire quelque chose d’illégal. Au passage, Tak apprend aussi qu’Axley a eu une mort définitive, et c’est intéressant comme scène je trouve. Avec son vieil ami, il fait tomber beaucoup de ses défenses habituelles, c’était un peu déroutant je trouve.

Comme prévu, Tak se débrouille en tout cas pour se rendre dans le club privé, tout en prenant le temps d’une petite réflexion pas bien passionnante en voix off pour nous dire que l’homme est un pollueur. Sans déc’ ! Là pour le coup, j’ai un peu décroché de l’épisode… mais en même temps, mon train était aussi en approche de la gare avec dix minutes d’avance sur ce que m’avait annoncé la SNCF, alors ça ne m’a pas aidé à rester concentré…

Et j’ai repris l’épisode le lendemain pour le finir. Je ne fais vraiment pas de bonnes audiences pour la série, là, Netflix va l’annuler à cause de moi ! En tout cas, Tak retrouve vite Durov et Okada, sans l’aide de Trepp contrairement à ce que j’imaginais. Je suis un peu déçu de ça, mais c’est que je suis trop impatient. Après, je ne suis pas aussi impatient que Tak qui interroge donc les deux hommes sur ce qu’ils savent de Quell, tout en les effrayant en leur annonçant la mort réelle d’Axley.

C’est drôlement efficace les vraies menaces, bizarrement : Tak obtient vite ce qu’il veut et emmène nos personnages drogués dans leur réserve privée. Là, il obtient l’accès à une vidéo où il voit Quell – ou en tout cas quelqu’un ayant son apparence – péter un câble et poignarder tout un tas de gens. Contre toute attente, il sort de cette vidéo qu’il voyait comme s’il assistait à la scène pour mieux tomber sur cette Quell.

Elle n’y va pas de main morte et massacre tout un tas d’innocents dans le club – qui est loin d’être un club d’innocents cela dit. La série nous mène donc rapidement à la confrontation Quell/Tak, à croire qu’elle apprend de ses erreurs de la saison 1 et des erreurs habituelles de Netflix. Le rythme est bien plus rapide et bon que d’habitude.

Tak cherche vraiment à comprendre qui est cette personne dans l’enveloppe de Quell, mais ce n’est pas très efficace. Elle est trop occupée à vouloir tuer tout le monde, et elle y arrive bien. Elle nous éviscère Durov et tranche la gorge d’Okada ; mais ce qui est intéressant, c’est surtout qu’avant de les tuer, elle leur demande s’ils entendent les cris. Lesquels ? Mystère ! Mais en tout cas, les veines de ses deux victimes deviennent subitement noires, et ça a l’air douloureux comme tout.

La scène est en tout cas géniale niveau action, et on finit sur une jolie chorégraphie de combat entre Quell et Tak. Vous avez vu comme je me suis mis à l’appeler Quell ? C’est qu’au moment de s’enfuir, Tak lui lance un couteau et qu’elle comprend subitement qu’il s’agit bel et bien de lui. Je suis sous le choc, mais elle aussi. On dirait qu’elle sort d’un état de transe quand elle reconnaît Tak et qu’elle ne sait pas bien ce qu’elle faisait jusque-là.

Malheureusement, ces chouettes retrouvailles entre eux sont arrêtées par l’arrivée dans le club de Carrera et de ses hommes. Loin d’être venus pour discuter, ils placent aussitôt en arrestation Tak, pensant probablement qu’il est le coupable des nombreux meurtres tout autour de lui – et possiblement des vraies morts d’Okada et Durov ? Bien sûr, Tak ne se laisse pas faire, mais comme on est en fin d’épisode, les scénaristes nous ont réservé une bonne surprise et un twist bien senti dans cet univers.

En effet, la nouvelle enveloppe de Tak refuse de tuer Carrera, même si Tak en meurt d’envie. Oh, nous voilà bien si les enveloppes se mettent à déconner comme ça, se reconnaître entre elles et nous court-circuiter la haine de Tak. J’ai adoré cette scène finale et ces rebondissements coup sur coup : c’est haletant, ça donne envie de se plonger dans l’histoire encore un peu plus. Vraiment, cette saison 2 part sur de bonnes bases.

En revanche, en parallèle de toute cette scène, je n’ai pas tout suivi à ce que négociait Trepp. On dirait qu’elle cherche aussi quelqu’un d’autre, finalement, et qu’elle a besoin d’argent pour ça, d’où ses missions.

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.