Blindspot – S05E08

Épisode 8 – Death Train – 18/20
Non, non, non, non, non, je crois que c’est la première fois en cinq saisons que je suis vraiment frustré de voir un épisode de la série se terminer sans que je ne puisse voir la suite immédiatement, même si ça doit aider d’avoir vu les saisons 3 et 4 après diffusion de l’intégrale. Il y a des décisions prises dans cet épisode qui sont assez incroyables pour une série procédurale comme celle-ci et je me demande vraiment comment la saison finira. Quant à l’épisode en lui-même, il commençait assez lentement et j’ai eu du mal à rentrer dedans… autant d’ailleurs qu’à en sortir, finalement.

> Saison 5


Spoilers

508.jpg

I always have a plan B.

Madeline est une connasse, et c’est tout. Je ne vais même pas m’excuser de l’écrire, hein. Le début d’épisode la voit encore et toujours savourer une petite scène de torture avec un grand sourire, même si on ne sait pas exactement bien qui est torturé. De son côté, Kurt continue de s’inquiéter pour son ex, ce qui inquiète à son tour Jane parce qu’il refuse de reconnaître son vrai problème. Tasha est inquiète quant à elle par rapport au fils de Madeline dont elle n’a pas de nouvelles et autant dire que le moral des troupes n’est pas au beau fixe du tout.

Rich continue de beaucoup s’amuser dans le bunker, au moins. Le confinement commence à lui monter à la tête, mais il est encore plus allumé que nous après 54 jours dis donc. Enfin que moi, en tout cas. En faisant quelques recherches, et même s’il se prend désormais pour un capitaine de navire, il a trouvé de nouveaux indices.

Toute l’équipe est blasée, Patterson s’occupe du moral des troupes, et hop, tout le monde peut se remettre au travail. Pendant que Patterson et Rich en sont à déchiffrer les nouveaux indices, Kurt indique à Tasha qu’il imagine désormais que Tasha ne lui envoyait pas un message à lui, mais à un possible allié. C’est malin.

Le problème, c’est que tout est interrompu lorsqu’Ivy envoie un message à Madeline pour la prévenir qu’elle est en mouvement et que la première frappe au Zip va pouvoir être utilisé. Cela force l’équipe à passer à l’action, ce qui n’est de nouveau pas évident parce que toutes les agences gouvernementales sont à leur recherche. Cela n’avait pas l’air de les gêner jusque-là…

Et ça ne les dérange toujours pas tant qu’il est question de voyager en Europe. Comprenant que la première attaque risque d’avoir lieu à Malte, Tasha décide ainsi de s’y rendre afin d’entrer en contact avec Keaton et d’obtenir son aide pour prévenir les autorités. Avant son départ, Patterson lui donne tout de même un Tamagotchi (sort of) histoire de s’assurer qu’elle s’entraîne à s’occuper d’un bébé, hein.

Une fois qu’elle est partie, Rich prévient Kurt et Jane qu’ils n’ont pas le temps de rester sur place le temps que Patterson résolve le tatouage du jour. Avant de les voir partir en mission, elle leur offre aussi un Tamagotchi. Le but est évidemment de pouvoir rester en communication quoiqu’il arrive avec eux, parce qu’il y a de fortes chances pour qu’ils ne puissent plus se servir du bunker.

Le simple fait que la série considère cette option nous indique que cet épisode va mal se terminer, franchement. Et Patterson flippe tellement pour eux que je me retrouve à flipper pour elle : elle a eu ses adieux avec toute l’équipe, sauf Rich, mais elle est encore avec lui.

Au FBI, Matthew continue de demander de l’aide à sa laborantine préférée, qui refuse désormais d’avoir quoique ce soit à voir avec lui car elle sait que Madeline peut faire pression sur lui. Elle n’a pas aimé de devoir aider Madeline… mais bon, il arrive évidemment à la convaincre de lui venir en aide, même si elle souligne qu’elle ne le fait pas pour lui.

Les recherches les mènent à obtenir un sacré répertoire de noms d’agents du FBI et de divers officiels détenus normalement par Madeline. Chaque dossier contient de quoi faire un beau chantage, et c’est justement comme ça que Madeline obtient son pouvoir. Cela ne plaît pas beaucoup à notre laborantine qui se lance alors dans une nouvelle mission bien personnelle : détruire ces données avec un virus.

Au dernier moment, elle hésite tout de même à le faire, parce qu’elle comprend qu’au passage, elle libère Matthew de son chantage et des crimes qu’il a commis. Pourtant, elle finit bien par décider de lui faire confiance et espérer ne pas se tromper. Bien. Evidemment qu’elle se trompe et qu’il envisage de s’enfuir dès qu’il en a l’occasion.

Cette fois, Madeline récupère sa longueur d’avance sur l’équipe : elle apprend que Tasha est vue à la pointe sud de l’Italie. Elle comprend immédiatement où la retrouver. L’avantage, c’est que ça laisse tout de même le temps à Tasha de débarquer chez Keaton et d’obtenir pas mal d’infos sur ce qu’il se tramait en parallèle de cette saison.

On peut donc revenir trois mois en arrière quand Allie et Keaton ont compris que l’équipe était mal barrée. Allie a aussitôt fait ses valises quand elle a vu Madeline prendre la tête du FBI, mais plutôt que d’aller se cacher comme on le supposait, elle a rejoint Keaton et a fait en sorte qu’il leur transmette des infos. La bonne nouvelle, c’est qu’ils n’étaient pas seuls dans leur combat. On retrouve ainsi Boston, qui les aide quand il apprend que Rich est en danger.

Si c’est pas chou, tout ça. C’est donc lui qui crypte les messages et les envoie à l’équipe. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, Boston a disparu. Il pourrait être celui est torturé dans ce début d’épisode, du coup. En tout cas, Tasha indique à Keaton qu’ils ont trouvé un moyen de tracer le ZIP et qu’ils sont à ça de coincer Madeline… quand elle se rend compte que la caméra de l’ordinateur de Keaton n’est plus protégée. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour elle, ça veut dire beaucoup.

Tasha se rend compte du problème, mais elle reste moins réactive que Keaton. C’est improbable, honnêtement : Keaton la braque avec une arme bien plus rapidement. C’était finalement lui qui était le prisonnier torturé par Madeline et Ivy en début d’épisode. Il n’aime pas l’idée de savoir que sa famille est prise en otage par Madeline, et c’est pour cela qu’il accepte de bosser pour elle désormais. Madeline débarque pile à ce moment et lui fait remarquer qu’il peut baisser son flingue, car il n’a plus la moindre utilité à ses yeux. Tasha vient juste de lui dire que quand ce sera le cas, Madeline n’hésitera pas à le tuer, en plus.

Keaton se sacrifie donc, ce qui n’a pas le moindre sens, en tirant sur des soldats de Madeline plutôt que sur elle. Madeline était à portée de main, putain ! Elle peut en tout cas commencer à interroger Tasha grâce à ça, lui révélant tout ce qu’elle sait, et notamment le nom de tous leurs alliés. Comme Tasha refuse de parler, choquée de découvrir ce qui est arrivé à Greg, Madeline n’a d’autres choix que de la torturer. Sauf qu’elle est enceinte, évidemment que ça va poser problème.

J’ai adoré voir le sourire de Madeline s’effacer un peu pour une fois quand elle apprend comment Tasha a retourné la veste de son fils si facilement. Elle n’aime pas beaucoup Tasha… et la torture n’est même pas physique : il suffit de parler de ses anciens partenaires de travail et de Reade, tous morts. Par contre, énerver Tasha quand elle est simplement ligotée à une chaise, ce n’est jamais une bonne idée. Celle-ci parvient ainsi à prendre le dessus sur Madeline et se libérer dans une scène jouissive.

Plutôt que de s’enfuir, Tasha essaie de tuer Madeline. Ce n’est malheureusement pas efficace, mais ça aura eu le mérite de me faire espérer quelques secondes que, peut-être, on allait pouvoir s’en sortir avec une deuxième partie de saison sur Ivy plutôt que Madeline. Malheureusement, Tasha est vite capturée et Madeline indique qu’elle veut les garder en vie…

En parallèle, Patterson déprime de ne pas réussir à déchiffrer l’indice du jour… avant de comprendre qu’ils sont traqués sur chacune des minutes qu’ils passaient à travailler dessus. Elle a beau débrancher tous les ordinateurs, c’est trop tard, et l’électricité est coupée dans le bunker. Patterson va pouvoir passer le reste de l’épisode à culpabiliser, comprenant qu’elle a fait une erreur terrible à ne pas comprendre plus tôt que l’indice était un piège.

Rich se rend alors compte que Kurt et Jane sont toujours dans l’ascenseur. Heureusement, Patterson peut leur envoyer un message pour qu’ils se préparent. Si tout le groupe est persuadé que Madeline les a trouvés, j’ai quelques doutes, mais bon. Ce pourrait tout aussi bien être Boston forcé de les chercher puisque Keaton est compromis.

Bon, par contre, les choses ne prennent pas cette tournure quand Patterson et Rich trouvent des hommes armés derrière un mur qu’ils viennent de détruire. Finalement, quand Jane et Kurt arrivent à la surface, ils tombent sur la police et imaginent donc que ce n’est pas Ivy. Pas de bol, c’est bien elle qui est derrière l’opération, mais s’est servie de la police tchèque. Après tout, ça se tient, avec Madeline à la tête du FBI. Jane et Kurt sont donc faits prisonniers bien rapidement, forçant Patterson et Rich à tout détruire derrière eux.

Pas de bol : les bombes prévues ne fonctionnent pas et les forcent à ne pas s’enfuir pour les relancer. Au passage, la série prend le temps de leur faire se parler beaucoup, histoire que Rich déculpabilise autant que possible Patterson, alors que cette dernière reconnaît qu’il est plutôt très cool finalement. Après une première bombe mise en place par Rich qui fait son petit effet, notre second geek préféré peut retourner auprès de Patterson qui vient tout de même de lui dire qu’il est le meilleur hackeur qu’elle connaisse. Après elle, théoriquement. Le fait qu’elle ne le dise pas est clair, surtout quand on la voit mettre une bombe pour les trente prochaines secondes : elle a eu son adieu avec tout le monde.

Ils n’ont donc que quelques secondes pour s’enfuir… mais Rich et elle sont évidemment rattrapés par des hommes d’Ivy qui n’hésite pas à blesser Rich pour le capturer et tirer sur Patterson qui se réfugie dans la pièce où elle vient de mettre une bombe en place.

Ah. Elle sait très bien son erreur et on tombe alors sur les dix secondes les plus longues de la série, avec un décompte qui n’en finit pas et Patterson qui ne trouve aucune solution pour sortir de la pièce avant que la porte ne se scelle automatiquement.

Sérieusement ? Ils ont osé ? A priori, oui. La scène est tellement longue que c’est un adieu dans les règles pour Patterson : elle se retrouve coincée dans la pièce au moment où la bombe se déclenche, n’ayant que le temps de murmurer « I’m sorry » (enfin, je veux bien votre avis, moi c’est ce que j’ai lu) à Rich qui est en train d’hurler à la mort de voir Patterson cramer comme ça, des mains de sa propre bombe qu’elle ne peut même pas désactiver ou fuir.

Rich est alors ramené dans le même camion que Jane et Kurt, forcé de leur apprendre la mort de Patterson. Tasha ? Elle l’apprend en entendant Madeline et Ivy parler au téléphone. Je sais que la série ne nous laisse aucun doute sur la mort de Patterson, et qu’ils ont d’ailleurs fourni la masse de scènes allant dans le sens de sa mort, mais tout de même. Reade, puis Patterson ? C’est too much pour eux. Je n’arrive pas à comprendre comment ils ont pu se dire que la tuer pouvait être une bonne idée si ce n’est pas pour la faire ressusciter au dernier moment. Je suis en plein déni, probablement, mais je me dis qu’elle et Rich avaient créé un trou dans un mur. Tant qu’on n’a pas vu ses restes, je vais être dans le déni, comme pour Reade. Je ne peux pas croire que les scénaristes décident de se débarrasser de leur meilleur personnage comme ça, alors qu’on est encore loin de la fin de la série. En plus, nos héros n’ont plus beaucoup d’allié pour les aider à se sortir du pétrin si elle est vraiment morte.

L’épisode se termine en tout cas avec le retour au FBI de toute l’équipe, mais pas comme ils le souhaitaient : ils sont menottés et accompagnés de Madeline et Ivy, au moment où Matthew allait s’enfuir comme un lâche qu’il est. La laborantine apprend le décès de sa star… et tout le labo suit son instinct premier qui est d’éteindre les écrans.

La minute de silence qui s’ensuit logiquement est belle, et largement méritée pour Patterson. Malheureusement, la fin est moins heureuse : Madeline peut annoncer au monde entier qu’elle a arrêté les terroristes. C’est un beau cliffhanger et vraiment, ça laisse songeur sur la suite cette fois. Et sinon ben… Repose en paix, William Patterson, sauf si tu avais vraiment toujours un plan B et que t’as eu la bonne idée d’utiliser ton tunnel.

> Saison 5

4 commentaires sur « Blindspot – S05E08 »

  1. Si Patterson est vraiment morte, je serai vraiment furieuse ! Tuer le meilleur personnage de la série, c’est un grand non non non ! Et moi je veux mon spin-off avec elle et Rich ! Bon ceci dit, j’avais été spoilée par l’acteur qui joue Rich et lors de la fameuse scène, j’ai vraiment essayé de voir si elle pouvait s’en sortir, mais à moins d’une entourloupe et qu’on n’ait pas tout vu en temps réel, il n’y a aucun moyen qu’elle ait pu en réchapper malgré son insistance à dire qu’elle avait toujours un plan B. Et elle dit bien « I’m Sorry » à Rich. Alors peut-être elle lui dit « désolée de mourir et te laisser tomber », ou peut-être sous entend « désolée de te faire croire que je vais mourir pour mieux venir vous sauver ensuite ». Car, comme tu dis, il ne reste plus grand monde pour sauver nos héros, à part Matthew et la laborantine (dont je n’ai pas encore retenu le prénom), donc je la verrais bien agir dans l’ombre. Mais comme j’ai dit, je vois mal comment elle aurait pu échapper aux flammes d’après ce qui nous a été montré.

    J'aime

    1. Désolé pour toi que tu sois spoilée sur une scène comme celle-là ! Pour les flammes, concrètement, elles suivent un circuit qui passe devant la porte avant de tomber directement sur Patterson, donc il reste une micro-once d’espoir, mais je n’y crois pas tellement. À mon avis, on aura encore droit à Patterson via des messages codés et autre (surtout vu le titre de l’épisode 10). À noter : il y a apparemment deux épisodes vendredi, puis le tout dernier la semaine suivante. C’est très étrange !

      Pour Patterson, il ne reste que l’option Boston, mais ce serait étonnant, à moins qu’il ne fasse vraiment équipe avec Reade et qu’ils soient là pour débarquer au dernier moment. Franchement, je n’y crois pas. Je suis révolté qu’ils tuent Patterson aussi, mais ça leur fera la pierre angulaire qui permettra à tout le monde de déprimer, puis de se révolter (justement) tous ensemble pour la venger. C’est le coup de trop qui va en réveiller plus d’un au FBI.

      La laborantine, son prénom commence par un A et est interminable. Comme c’est un prénom que je ne connais pas, j’oublie à chaque fois et ça me frustre beaucoup !

      J'aime

      1. J’ai dû louper un truc car je pensais que Boston avait aussi été arrêté. La laborantine c’est Afreen ou Afreed, je ne sais plus. Pour ce qui est des spoils, tu sais que ça ne me dérange pas 🙂 D’ailleurs je me suis volontairement spoilée l’épisode 9 que je vais aller voir de ce pas

        J'aime

      2. Pour Boston, il me semble qu’à ce stade, il est juste question de savoir où il est… J’ai écrit Afrin dans les critiques suivantes, zut, ça me paraît plus joli/crédible avec deux e :’)

        Je sais que ça ne te dérange pas, mais je ne comprendrai jamais, ça ruine trop l’intensité de certains moments je trouve aha

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.