9-1-1 – S03E16

Épisode 16 – The One That Got Away – 15/20
On repart sur un épisode de facture plus classique cette fois avec des intrigues qui ne sont pas exceptionnelles. Il faut dire aussi que je souffre vraiment cette semaine d’un grand problème : beaucoup d’intrigues font écho à des épisodes de Station 19. Cela n’arrête plus de me faire dresser des liens entre les séries qui n’ont pourtant normalement rien à voir. C’est bizarre ce jeu de vase communiquant traitant d’un même sujet !

> Saison 3


Spoilers

316.jpg

You’re always the one that leaves.

Vraiment, la série a du budget et ça se voit : on commence par un immeuble en feu et nos pompiers qui interviennent pour sauver un maximum de monde… et d’animaux. Pendant que Buck s’occupe d’un chat, la femme que l’homme voulait qu’il trouve reste coincée dans les flemmes. Sourde et muette, elle informe Maddie comme elle peut de ce qu’il se passe.

C’était très intéressant de voir comment ça se passe, même si ça manque un peu d’informations sur le fonctionnement exacte de la chose. Et aussi, ça manque de rapidité pour ces personnes handicapées. C’est un truc auquel je n’avais jamais pensé avant, mais ça ne m’étonne pas que cette série soit capable de m’ouvrir les yeux : ce n’est pas la première fois qu’elle le fait à chercher les pires situations et les situations les plus incroyables.

Et ça, pour être incroyable, ça l’est, notamment quand Buck sauve de justesse la femme en tombant de plusieurs étages lorsque sa ligne de sécurité prend feu. Tout finit bien pour lui grâce au matelas gonflable qui les sauvent de justesse et il peut rentrer à la caserne avec les autres. Oui, à la caserne, mais pas plus loin : après tant d’adrénaline et de bonnes scènes d’action, Buck veut faire la fête, mais tous les autres ont déjà des plans, sans lui.

Cela me fait de la peine : il se retrouve seul dans un pub à voir ses exploits à la télé… et à tomber sur un vieillard, ex-pompier, avec qui il boit toute la soirée. C’est super triste, parce qu’il se rend compte que malgré toutes les promesses des pompiers qui sont une famille, l’homme finit seul. Quand il le ramène chez lui, il découvre qu’il avait aussi une copine dans le passé, mais que celle-ci n’est plus dans sa vie.

Aussitôt, Buck veut jouer les cupidons pour lui. Le lendemain, Buck raconte sa soirée à toute la caserne, parce qu’il est triste pour le vieux pompier devenu solitaire, histoire de se rassurer sur sa famille. Une fois que c’est fait, il emmène l’ancien pompier chez son ex, dont le mari est mort il y a peu. Hop, on a droit à des retrouvailles qui n’ont pas grand-chose à voir avec la série et les personnages qu’on aime, mais bon.

C’est super triste, parce que malheureusement, la dame est malade et est en pleine démence, prouvant petit à petit qu’elle a tout oublié de ce qu’il s’est passé. Bref, Buck a fait de la merde de les réunir, parce que ça fait plus de mal au pompier de voir l’état de son ex. C’est si triste. Buck va s’en confier finalement à Maddie, qui est assez maligne pour voir qu’il est en train de faire un transfert sur ce qu’il a vécu avec Abby.

Elle aurait mieux fait de se taire : même si c’est vrai, ça se retourne contre elle quand Buck lui fait prendre conscience qu’elle est toujours la personne qui quitte les autres et qu’elle n’a aucune idée de ce que ça fait d’être abandonnée. L’épisode enchaîne sans trop traiter la conséquence de ce qui ressemblait fort à un début de dispute.

Il faut dire que Buck est appelé à l’hôpital par le vieil homme qui est hospitalisé et qui n’a personne d’autre à contacter. Buck, ce personnage au grand cœur si parfait, décide donc de passer encore une soirée avec lui, alors même qu’il ne le connaît pas plus que ça. C’est fou. Il s’arrange aussi pour organiser une belle sortie d’hôpital au vieillard, avec d’anciens pompiers de sa caserne venant lui rendre un salut, mais aussi la caserne 118 qui le ramène chez lui en camion. C’est gros, mais pourquoi pas.

Bref, là encore, la série prend des allures de Station 19 à nous dire que les américains traitent mal les vétérans. Quant à Maddie et Buck, ils se réconcilient bien vite, et tout va bien à la fin de l’épisode entre eux.

Pendant la première soirée de l’épisode, Athena et Bobby tentent de passer un bon moment en amoureux, à danser un slow… Hen les interrompt toutefois, parce qu’elle a peur pour l’homme qu’elle a sauvé et qu’elle veut des informations sur celui-ci. Chef des pompiers, Bobby peut donc appeler l’hôpital et annoncer à Hen qu’il est mort, ce qui l’énerve énormément, parce qu’elle avait communiqué l’information médicale qui aurait pu le sauver. Elle s’en plaint évidemment au couple qui avait clairement d’autres projets en tête. Elle est en train de nous faire une Ben de Station 19 et ça va me souler, alors que j’aime Hen.

Cela ne manque pas avec une deuxième intrigue qui l’oblige à faire un début de chirurgie dans le camion qui les amènent à l’hôpital. Elle n’a pas à faire ça pourtant, malgré ses connaissances médicales. Elle arrive donc à l’hôpital avec la main dans le patient, finissant au bloc opératoire alors qu’elle n’a rien à faire là.

La série se transforme franchement en Grey’s Anatomy avec un bloc opératoire et une pompier au beau milieu du bloc alors qu’elle n’a rien à y faire. Au moins, les autres pompiers sont fiers d’elle quand elle rentre à la caserne. Bobby comprend alors l’incompréhensible : Hen se sent toujours coupable pour la femme qu’elle a tuée plus tôt dans la saison, par accident. Mouais.

Autrement, la série prend aussi le temps d’une intrigue secondaire qui voit Athena arrêter un homme qui utilise un drone illégalement… Et elle fait bien : il s’en sert aussi pour filmer des choses illégales, à savoir ses voisines se déshabillant. C’est bête. C’est d’autant plus bête qu’elle n’est pas assez rapide et que l’homme est relâché… alors qu’en fin d’épisode, elle découvre que ce n’est pas qu’un pervers de voyeur, c’est aussi un violeur, qui filme en plus ses actes. Petite intrigue secondaire deviendra grande et principale !

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.