Films vus en 2020 #29

Salut les cinéphiles,

C’est reparti pour la liste des films vus durant le confinement, même si on approche progressivement de la fin de celui-ci puisque cet article va enfin me faire évoquer le mois de mai. La sélection du jour est une fois de plus assez éclectique, parce que pour occuper le confinement, il valait mieux s’éviter l’overdose en s’enfermant dans un seul genre.

Mary Poppins de retour au cinéma

Mary Poppins

Retour sur Disney + pour enfin regarder ce film culte, sachant que j’avais de toute manière une chanson entêtante sur la médecine en boucle dans mon petit cerveau. Concrètement, j’ai un peu plus aimé que quand j’étais petit où je n’avais pas accroché. Le film a de bons moments, j’aime bien les comédies musicales et les numéros proposés sont chouettes.

J’ai eu plus de mal à accrocher à l’intrigue et je trouve qu’il y avait des longueurs dans les chansons… mais là, je vais me faire des ennemis en disant ça, alors je vais insister sur le fait que c’était très beau à regarder ! Reste à souligner que j’aime bien l’analyse proposée par Saving M. Banks, qui donne un peu plus de matière au film, du coup, à défaut d’avoir lu les livres. Quant à la dernière scène, en tant que prof, c’est sûr qu’elle tombe juste et évoque un sentiment que je connais bien ! Bref, le film m’a un peu plus « parlé » que la dernière fois que je l’avais regardé.

Pavana ... "petite fille afghane, de l'autre côté de la terre ...

Parvana

Il faut de tout pour faire un monde, mais je crois qu’il faut que je me rendre à l’évidence : ce genre de film d’animation n’est pas pour moi. Je comprends qu’il soit plus évident de mettre en scène ce genre d’intrigue en dessin qu’avec un casting d’acteurs, mais je suis trop de la team gentil et Disney concernant les dessins animés pour apprécier à sa juste valeur ce genre d’œuvre !

Concrètement, il est question d’une petite fille afghane, Parvana, qui est obligée à onze ans de se faire passer pour un garçon afin de pouvoir travailler – puisque les femmes ne peuvent avoir un emploi – et apporter de l’argent à sa famille dans le besoin. L’histoire est poignante, évidemment, le film est très réussi et son héroïne attachante, mais voilà, c’est tellement dramatique que j’en aurais préféré un film. Je veux que les dessins animés me fassent rêver, pas cauchemarder. Après, je conseille quand même Parvana, c’est un très bon film (à la fin frustrante).

Spotlight - Blog de Ciné, Musique, Série

Spotlight

On va être honnête, ce film m’a regardé plus que l’inverse. Il faudra que je le regarde à nouveau un jour ou l’autre. Le casting est excellent et nous emmène à la tête d’une équipe de journalistes enquêtant sur l’Eglise Catholique pour débusquer des abus sexuels et des viols de la part de prêtres… tous étant couverts par leur hiérarchie et par les grands de ce monde.

Le tout est évidemment inspiré d’une histoire vraie qui avait fait scandale, et pour cause. Mon problème avec le film ? Je l’ai vu un peu tard – puis un peu tôt, c’était très bavard et c’était très… masculin. Pour un film dénonçant des abus du patriarcat, j’ai trouvé que c’était très attroupement d’acteurs blancs, si possible hommes, si possible de plus de quarante ans. Et comme toujours avec ce genre de film, humph, ça ne reflète pas assez mon monde – ou en tout cas le monde dans lequel j’ai envie de vivre désormais.

Après, c’est tiré d’une histoire vraie datant d’il y a quelques décennies… C’est donc bien normal et pas surprenant du tout. Juste, ça confirme le constat d’un gros manque de diversité et de l’emprise d’un certain groupe de population à l’époque. Bref. A revoir quand j’aurais deux heures devant moi.

A Separation | The Augustan Blog

La séparation

Gros coup de cœur inattendu pour ce film, qui dure lui aussi plus de deux heures, présentant la situation familiale tendue et complexe de Nader, obligé d’engager une aide-soignante pour venir en aide à son père malade lorsque sa femme décide de le quitter, puisqu’elle espère pouvoir quitter le pays pour offrir un meilleur avenir à leur fille. Nader n’a pas envie de quitter le pays, malgré ses idées plutôt progressistes, l’aide-soignante est une femme qui n’explique pas à son mari qu’elle va travailler chez un homme célibataire, et le tout se passe en Iran.

Le film n’a pas de page wikipedia, pas de page sur Allociné, mais vraiment, ce fut une petite claque : je n’en attendais rien, sauf qu’il est super bien écrit et très prenant, concentrant une bonne partie de son intrigue sur des détails paraissant peu important à première vue mais étant finalement les éléments sur lesquels on aurait pu se consacrer… Ainsi, à la fin, je suis revenu sur certaines scènes du film pour vérifier des éléments, ce que je fais vraiment rarement.

C’est en fait ce qui en a fait un coup de cœur car on se retrouve à jouer nous-mêmes les enquêteurs pour savoir qui croire et qui absoudre. Vous verrez que la situation fait de la peine tout en étant très réaliste, parce qu’on sent que ce genre d’histoire pourrait arriver à n’importe qui, y compris nous.

Et c’est bien la preuve qu’on ne fait pas toujours attention à tous les détails dans nos vies…

Unfriended: Dark Web (2018) Review | Horror Amino

Unfriended Dark Web

Autre genre, autre coup de cœur pour ce film d’horreur qui est un slasher tout ce qu’il y a de plus classique… Seulement voilà, j’ai adoré. Je suis toujours très friand et bon public face aux slashers, surtout quand il est question d’ajouter une intrigue liée au numérique. Ici, nous suivons donc la descente en Enfer d’un groupe d’amis qui se retrouve dans la merde quand l’un d’eux vole un ordinateur et s’en sert lors de leur classique soirée jeu entre amis.

C’est glauque, c’est sanglant par moment, il y a de l’action, quelques dilemmes, on sent bien que ça va partir en vrille… Il me manque peut-être un rebondissement à un moment, mais vraiment, pas déçu du voyage, le film m’a apporté ce que je voulais voir à ce moment-là et reste donc un bon souvenir. Le principe de rester uniquement sur l’écran d’ordinateur est sympa comme parti pris d’ailleurs, et ça doit faire des économies agréables, en plus !

Voilà pour moi cette semaine !

11 commentaires sur « Films vus en 2020 #29 »

  1. Il faut vraiment que je vois « Unfriended Dark Web » que j’ai su que bien trop tard, être une suite a « Unfriended » que j’avais vraiment bien aimé ! ^^

    J'aime

      1. J’avais réussi a le trouver sur des sites de streaming assez connue à l’époque (j’avais loupé le film au ciné !), je sais pas si il est toujours disponible sur ce genre de sites.

        J'aime

  2. J’ai vu Spotlight l’année dernière (ou il y a deux ans) et j’ai beaucoup aimé, plus que je ne m’y attendais d’ailleurs. Le film a un petit air années 70 mais j’ai trouvé l’enquête passionnante à suivre (et révoltante) et en plus j’ai vu le film alors que le film d’Ozon sur un sujet similaire sortait à ce moment-là et que l’affaire Barbarin faisait la une donc ça rendait l’histoire encore plus glaçante en sachant que ça a été partout pareil au sein de l’Eglise.

    J'aime

    1. What ? Comment c’est possible ça ?!
      Côté film d’horreur, je veux absolument que tu regardes Tumbbad sinon (bon, sur Amazon y a pas les sous-titres VF, mais le film existe ailleurs), je l’ai vu deux fois et demi et je suis curieux d’avoir ton avis dessus :’)

      Aimé par 1 personne

      1. Parfait ! Par contre, c’est forcément sous-titré, j’ai l’impression qu’il n’existe même pas en version anglaise… J’espère que vous aimerez 🙂

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.