Films vus en 2020 #34

Salut les cinéphiles,

Nous revoilà partis pour une nouvelle semaine à parler de films que j’ai pu voir ces dernières semaines. Même si le mois d’août est bien entamé désormais, je n’en suis qu’au mois de juin en ce qui concerne cette liste de films… L’avantage, c’est que j’associe juin au début de l’été (et pourtant, ce n’était pas une période agréable côté boulot) donc j’ai moins l’impression d’être en retard ! Au programme, de l’horreur, de la romance ado et un film pour enfant. Normal.

Novinky z kategórie Herci » Daniel Radcliffe (Harry Potter ...

La dame en noir

Non, je n’avais toujours pas vu ce film qui avait fait l’événement en castant Daniel Radcliffe juste après Harry Potter dans un rôle radicalement différent. Je n’étais pas encore prêt à le regarder, tout simplement. Avec le temps, ça va mieux, et voir Daniel Radcliffe jouer un adulte et papa ne me fait plus si bizarre. En ce qui concerne le film, ben ma foi… Je ne regrette pas de ne pas avoir payé une place de cinéma.

Il y a des scènes sympathiques et j’aime bien le concept du film, notamment une de ses premières scènes avec les trois gamines et la fenêtre, qui est qu’une dame en noir se balade et que des enfants meurent régulièrement dans un village où se rend le personnage de Daniel Radcliffe pour savoir quoi faire de la maison de la fameuse dame en noir.

Par contre, je suis moins fan des développements du film, et notamment de sa conclusion. C’était bien à voir, c’est un film d’horreur divertissant, mais sans plus.

Dating app thriller 'Bad Match' sells to UK, Germany, Benelux ...

Bad Match

Encore un film d’horreur de plus à mon actif, encore un « mouais ». J’ai bien aimé le concept, mais je trouve que c’était beaucoup, beaucoup trop prévisible, même si je n’avais pas exactement tout deviné, j’avais au moins l’élément principal. De quoi ça parle ? D’un homme qui collectionne les filles sur une appli de rencontre, jusqu’à ce qu’il tombe sur une femme qui prend un peu trop mal le fait qu’il couche avec elle sans vouloir s’attacher, alors qu’elle est attachée, elle.

Rapidement, les choses partent en vrille et virent au thriller (plus qu’au film d’horreur d’ailleurs) avec du drame et l’implication de la police. Je n’en dis pas plus pour ne pas spoilé. J’ai bien accroché à certaines scènes, mais il y a un sexisme vraiment pas terrible et d’autres scènes qui m’ont fait lever les yeux au ciel. Rien d’exceptionnel.

29 images about five feet apart; movie on We Heart It | See more ...

Five Feet Apart

Il faut croire que Riverdale ne me suffit pas ou que j’étais curieux de voir à quoi ressemblait Jug sans son bonnet… Non, je déconne, ce n’est qu’après coup, pendant le film, que j’ai capté que c’était lui. Prime video m’a mis le film en avant et je me suis dit « pourquoi pas ? » parce qu’après tout, j’aime Les Bracelets rouges et que je trouvais ironique ce film sur deux adolescents malades devant rester à plus d’un mètre d’écart en plein déconfinement et distanciation sociale.

Verdict ? C’est une jolie histoire d’amour adolescente, dans la lignée de Nos étoiles contraires. Ce n’est pas incontournable, c’est sympathique et les personnages sont attachants, quand bien même ils sont parfois très cons aussi. Ouais, en fait, c’est surtout ça que je retiens du film, ils m’ont fait péter un câble à être des adolescents débiles. Désolé pour les ados !

Complètement Dingo depuis 25 ans | Ton petit look

Dingo & Max

Franchement, je n’avais jamais entendu parler de ce Disney avant, mais je me suis dis pourquoi pas pour rentabiliser Disney + et parce que j’étais avec quelqu’un adorant le film ! C’est un Disney très sympa, avec un petit roadtrip et des aventures marrantes. Parfait pour les enfants, parfait pour poser son cerveau et passer un bon moment. Vous connaissez les Disney, je pense que vous voyez d’avance de quel genre de film il s’agit. Je vous le conseille si vous ne le connaissez pas, c’est très sympa et sur la relation père/fils, ça change un peu des autres Disney (et des milliards de princesses ou pères morts en cours de route).

tumbbad | Tumblr

Tumbbad

J’ai hésité à faire un article à part pour ce film tellement je l’ai adoré. Trouvé sur Prime Video, je l’ai regardé parce que j’ai vu qu’il avait une note dingue sur IMDB et que je cherchais un très bon film d’horreur en bonne qualité. Pour la qualité, Prime Video est incontournable, mais les sous-titres sont en anglais. Pour les sous-titres VF… Youtube est votre ami. À vous de voir, je vous conseille vraiment la qualité de l’image si vous pouvez comprendre la VO (il y a tout de même du vocabulaire spécifique).

Bon, et pourquoi en faire un article à part alors ? Tout simplement parce que c’est un coup de cœur, et un vrai, parce que j’ai déjà vu le film trois fois en trois mois. De quoi ça parle ? Aïe, difficile de ne pas spoiler ! Concrètement, le film commence par une voix off nous racontant la légende du fils d’une déesse qui a voulu lui voler son argent et sa nourriture. S’il a pu voler la richesse infinie, avant d’atteindre la nourriture, il a été puni par ses frères et sœurs et la déesse a fini par le sauver en le mettant dans son ventre. La légende a évidemment un impact de nos jours sur une ville maudite par la pluie éternelle pour sa cupidité et son envie de trouver cette richesse infinie.

tumbbad Tumblr posts - Tumbral.com

Pourquoi ça marche si bien ? Le film nous dépayse et nous déstabilise en s’appuyant sur des légendes fécondes que nous ne connaissons pas vraiment. Sa narration est complexe : on ne comprend rien pendant un bon moment du premier visionnage, mais on a peur quand même. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas dit qu’un film me faisait peur, pour de vrai. Je survends un peu, mais vraiment une scène du début du film m’a vraiment inquiété : comme on ne connaît pas du tout la légende ou ce style de film hindou, on est inévitablement perturbé par ce qu’on voit.

Le film semble d’ailleurs passer à côté d’un potentiel énorme au départ, mais il retombe plutôt bien sur ses pieds. On comprend peu à peu l’intrigue, on pense savoir où l’on va, on est surpris plusieurs fois et on se retrouve à crier pour la survie des personnages sans même s’en rendre compte. Un coup de cœur comme je n’en ai pas souvent, donc…

tumbbad | Tumblr

Le revoir est presque nécessaire pour mieux le savourer. Le revoir une troisième fois, c’était juste pour le kiff, parce que vraiment, il est superbe : belles images, bons jeux d’acteurs, musique entraînante et effets spéciaux qui suivent comme il faut. En plus, il y a même une morale à déduire du film. Parfait !

Bref, foncez-le voir dès ce soir, s’il vous plaît, même s’il est long !

4 commentaires sur « Films vus en 2020 #34 »

  1. Five feet apart me semblait ressembler beaucoup à Nos étoiles contraires donc je n’avais pas forcément envie de le voir mais après vu la bande annonce, ça me paraît sympathique sans être extraordinaire.
    J’avais beaucoup aimé Dingo et Max enfant mais c’est vrai que j’en entends jamais parler.

    J'aime

    1. Je te confirme, c’est Nos étoiles contraires en plus sympa et plus ado encore, si c’est possible. Un bon moment, malgré des passages tire-larmes évidemment (ça n’a pas pris sur moi cela dit).

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.