Lucifer – S05E03

Épisode 3 – Diablo ! – 17/20
On repart sur un épisode plus classique dans sa construction, avec des minutes supplémentaires consacrées à d’excellents moments méta (et comiques, en plus) et au fil rouge de la saison. Je suis content de voir que le parti pris est d’avancer désormais à chaque épisode dans la trame de la saison, même si ça doit parfois se faire de manière détachée. Par contre, je continue d’avoir l’impression de voir deux épisodes à chaque épisode. Ce n’est peut-être pas si mal cette répartition en deux moitiés de saison.

> Saison 5


Spoilers

You’re the only reason that I’m here.

L’épisode reprend là où le précédent s’arrêtait, sur une discussion entre Lucifer et Amenadiel. Ce dernier s’est laissé manipuler par Michael et a peur pour Charlie, légèrement menacé par son oncle, donc. Il a de bonnes raisons d’avoir peur apparemment, Michael étant désormais intouchable car le seul en lien direct avec son père. Apprenant tout ça, Lucifer décide donc de s’attaquer au problème directement et de retourner sur Terre. Il laisse en revanche l’Enfer aux mains d’Amenadiel, coincé là avec deux clowns et un pauvre torturé. C’est bon, je ne veux plus jamais aller en Enfer.

Le retour de Lucifer sur Terre ? Ca commence au commissariat et en l’absence totale d’enquête. Lucifer y retrouve une Chloé très sceptique de l’arrivée de celui qu’elle pense être Michael jouant encore avec elle, mais ça avance assez vite et assez bien : elle comprend qu’il est bien Lucifer grâce à un gag sur son pouvoir, puis peut le retrouver comme il faut. Les retrouvailles sont toutefois gâchées par la révélation de Michael sur la création de Chloé par Dieu.

Lucifer est forcé de lui dire que c’est la vérité et qu’il le savait depuis un an, laissant le soin à Chloé de devoir digérer l’information. Pas si évident, ma foi. Comme elle va mettre du temps à le digérer, Lucifer met de côté sa revanche de Michael, préférant s’assurer que Chloé aille bien. Evidemment. Il l’accompagne donc sur sa nouvelle enquête, plutôt sympathique : il est question du meurtre de Matt Owens, un scénariste que Lucifer connaissait bien pour l’avoir aidé à rencontrer un président de chaîne de télévision.

C’est marrant à voir principalement parce que la série tombe alors dans le méta : Matt écrivait une série nommée « Lieutenant Diablo » où le Diable se retrouve à travailler dans la police avec une ex-strip teaseuse. La série se lance ainsi dans l’autoparodie et franchement, ça pourrait presque fonctionner de nous la vendre comme série dérivée parodique, hein. En attendant, la manière dont Chloé mène l’enquête est excellente à suivre et apporte beaucoup d’humour. Pour l’instant, cette saison ne déçoit pas du côté de l’humour, d’ailleurs.

Bref, les scénaristes s’éclatent à nous montrer Chloé interroger des acteurs sans pouvoir sur leur personnage ou la nouvelle showrunner de la série Diablo qui m’a bien fait rire aussi avec son air détaché et sa logique de scénariste. Vraiment, tout ça fonctionnait bien comme enquête, et ça mène Chloé et Lucifer dans un motel pourri fréquenté par Matt. Ils y retrouvent le faux Lucifer et la fausse Chloé, histoire de nous montrer un merveilleux jeu de miroir entre les deux acteurs et le couple de personnages auquel nous sommes habitués dans la série.

Cela ne dure qu’un temps avant que Chloé ne demande à Lucifer de la laisser seule aussi. Bien sûr, Lucifer reprend ses bonnes habitudes et se rend dans le cabinet de Linda pour s’assurer qu’elle aille bien – et elle lui ment clairement sans qu’il ne se rende compte – et parce qu’il a besoin de son aide. C’était marrant de voir Linda découvrir ce qui est arrivé à Amenadiel comme ça et d’avoir Lucifer qui, pour une fois, l’écoute pour de vrai. D’ailleurs, ça fonctionne bien.

Dans le même genre, j’ai aimé les retrouvailles entre Lucifer et Maze, qui virent rapidement au combat mais s’arrêtent aussitôt que Lucifer fait remarquer à Maze qu’elle était libre de le rejoindre en demandant à Amenadiel de l’emmener en Enfer. Simple, efficace, frustrant pour Maze. J’ai adoré. C’était toujours plus intéressant que le fil rouge discret qui se dessine autour d’Ella (avec cette fois-ci le pénis tatoué de Craig ?) ou que le retour de Dan. Est-ce qu’un jour j’aimerais ce personnage ?

Ce n’est pas gagné, surtout quand le personnage de Diablo est déjà un personnage que je lui préfère. Je n’ai pas eu le temps de m’attacher heureusement pour moi, parce que l’acteur jouant Diablo se fait tuer par « la seule lame capable de tuer le Diable ». C’est con, ça, mais ça fait bien rire Ella, en tout cas. L’enquête accélère bien rapidement et mène à l’arrestation de la nouvelle showrunner pour meurtre, surtout quand Lucifer retrouve l’arme du meurtre dans son armoire.

C’est parfaitement débile : on sait très bien qu’elle n’est pas coupable, et pas seulement parce que c’est le milieu de l’épisode, mais aussi parce que tout l’accuse beaucoup trop simplement. Bref, je me suis juste retrouvé à vouloir que ça avance plus rapidement, le problème, c’est que pour ça, il fallait en passer par une scène entre Lucifer et… Dan. Pour une fois, ça faisait du bien d’avoir Lucifer qui l’écoute cela dit, mais vraiment, les scénaristes ne savent plus quoi faire de Dan. Il se retrouve à interpréter un épisode de la série avec Lucifer, puis Ella. Les voir best bro, c’était chelou.

Par contre, ça me permet d’être heureux de me dire que Dan/Ella, c’est terminé pour de bon. Le trio se rend en tout cas compte que dans les notes de scénario, l’acteur de Diablo a réussi à résoudre le meurtre, et qu’ils ont arrêté la mauvaise personne. Chloé s’en est rendue compte par elle-même heureusement : la meurtrière était l’actrice qui l’interprétait, tout simplement, parce qu’elle voulait pouvoir avoir des rôles plus gratifiants dans sa carrière. Elle aura au moins la gloire des gros titres avec ce double meurtre !

Du côté de ce que j’ai adoré dans l’épisode, il y a définitivement la scène où Maze et Linda regardent ensemble Diablo. C’était excellent pour l’humour et la parodie, justifiant au moins le temps supplémentaire de l’épisode par ces scènes drôles, alors que ça permettait aussi de construire le personnage de Maze davantage autour de sa peur de l’abandon. Simple, efficace, frustrant pour Maze. Décidément, dur épisode pour elle !

Linda parvient à contourner sa peur d’aller en Enfer quand il en est question, et ça permet de conclure sur une scène merveilleuse où Maze bourrée ne se remet toujours pas du départ d’Eve. Elle est en larmes et elle regagne tous les points qu’elle avait perdu à l’épisode précédent. Franchement, je n’ai plus qu’une envie : qu’Eve revienne au plus vite. D’accord, c’était déjà mon envie depuis le début de saison.

Même si tout ça aurait déjà du nous mener à la fin de l’épisode, il reste encore dix minutes à gérer et c’est tant mieux, en fait, car ça permet d’en revenir au fil rouge là où il aurait été abandonné dans un épisode classique de la série. Ainsi, Lucifer se retrouve à être confronté avec Michael. Clairement, Tom Ellis fait du très bon boulot pour nous montrer une facette différente de son jeu, avec un personnage encore plus maléfique cette fois.

Il est ainsi révélé que Michael a toujours détesté Lucifer, depuis qu’il s’appelle Samael, et a tout manigancé pour faire en sorte que son frère soit considéré comme le diable à la mauvaise réputation qu’on lui connaît. Oups. La scène est bavarde, mais on finit par en arriver à un combat entre les deux frères jumeaux. Décidément, les frères dans cette série.

Bon, pour le combat, on est bien aidé par le fait que Lucifer soit habillé en blanc et Michael en noir tout de même. Le problème, c’est toutefois que les deux frères sont à force égale. Quand Lucifer paraît prendre le dessus, on se retrouve toujours avec des moments où Michael le remet à terre. Finalement, Lucifer réussit à défigurer son frère et prouver qu’il est bien meilleur que lui… même s’il s’est laissé manipuler depuis une éternité.

Au moins, ça lui permet de retrouver Chloé et de lui dire qu’il se sent comme elle, sauf qu’elle a la bonne idée de lui montrer que la manipulation d’un frère n’est pas tout à fait la même chose que la manipulation d’un Dieu l’ayant conçue pour souffrir. Les retrouvailles ne sont pas si romantiques que ça finalement. En fait, ça se termine à nouveau dans les larmes et avec une Chloé qui se rend compte que leur connexion n’est pas si réelle que ça.

C’est violent ça comme fin pour l’épisode… Cependant, la fin de l’épisode, c’est encore un autre cliffhanger qui voit Michael s’infiltrer chez Chloé (pourquoi ?) et être confronté à Maze venant s’excuser auprès de Lucifer, ayant compris qu’après tout elle n’était pas en colère contre lui. Si elle pense pouvoir passer un bon moment à couper la langue de Michael, Maze se laisse toutefois manipuler par le jumeau maléfique (désormais défiguré, donc) qui lui promet de lui apprendre le secret que Lucifer lui cache…

> Saison 5

6 commentaires sur « Lucifer – S05E03 »

  1. Je viens de terminer l’épisode et je suis bien d’accord avec toi sur l’ensemble de l’analyse. Ne trouves-tu pas également que Michael penche d’un côté comme si son bras ne lui servait à rien. J’ai des doutes depuis le début de la saison.

    J'aime

    1. Merci ! Je n’avais pas fait le lien avec le bras, je pense que c’est un « truc » pour changer l’apparence générale, histoire de le différencier de Lucifer.

      J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé le côté meta avec la série Diablo, très amusant !
    Ou sinon, oui, Dan continue de ne servir à rien. Et heureusement, entre lui et Ella, ce n’était qu’une passade, yes !!!
    Par contre, je sens que Maze va bien tourner en rond à vouloir se venger puis à revenir près de ses amis, pour finalement se revenger, etc…

    J'aime

    1. Tellement rassuré pour Dan/Ella que ça m’embête presque de m’en être souvenu en faisant le résumé de la saison 4 ahaha ! Sinon, Dan, ça fait quatre saisons qu’il ne sert plus, c’est dingue (j’exagère, avec Charlotte, c’était sympa, mais voilà quoi, le personnage n’a pas d’utilité, c’est fou, qu’on nous le tue mince !)

      Oui, comme toi, Maze est clairement le personnage qu’ils vont pourrir avec un retournement de veste par épisode…

      J'aime

  3. J’aime beaucoup ce genre d’épisode méta, c’est sympa comme tout. Pour l’épaule de Michael, puisque tu en parles plus haut, c’est vraiment un handicap du personnage puisque Lucifer parle de lui à Amenadiel comme de son « slopey-shouldered brother » donc celui qui a l’épaule en pente 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, j’ai raté la réplique, j’aurais peut-être dû mettre les sous-titres finalement aha (j’adore tellement l’accent de Lucifer qui détache bien chaque syllabe)

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.