Films vus en 2020 #37

Salut les cinéphiles !

Il est temps de finir la liste des films visionnés… au mois de juin ! Par manque de temps, je me suis bien calmé ensuite, je vous rassure. Je ne pense pas réussir à rattraper d’ici décembre la liste des films vus, mais ce n’est pas grave, je continuerai sur 2021. En attendant, l’été s’achève avec la rentrée et je vais donc le revivre pendant quelques semaines grâce au blog. Classe, non ? Bref, en juin, j’ai regardé…

GIF EXTRAIT DE FILM : L'ODYSSEE DE PI

L’Odyssée de Pi

J’ai adoré ce film, qui n’est pas un coup de cœur pour autant car le début de l’histoire est beaucoup trop long. J’avais déjà tenté le film il y a quelques années et je ne regrette pas de m’être forcé à voir cet interminable début, parce que la suite de l’histoire, et l’Odyssée en elle-même, est très sympathique.

Concrètement, on y suit la vie complète de Pi (un petit garçon à la vie un peu chiante, même si l’intro a son intérêt pour la suite, je ne dis pas) jusqu’au jour où le bateau sur lequel il est avec plein d’animaux coule. Pi survit alors à bord d’un radeau où il n’est pas seul : quelques animaux de cette arche de Noé qui a coulé ont survécu aussi. La survie devient alors un enjeu de taille : perdu en mer, Pi découvre la loi du plus fort… Heureusement qu’il est rusé !

Le film est très beau à contempler, avec des effets spéciaux vraiment bien foutus et un personnage qui finit par être attachant. Par contre, la frustration est très grande à la fin du film, parce que l’Odyssée prend fin de manière aussi rapide que déchirante, et parce que le film a réussi à me retourner le cerveau sans trop prévenir avant. Bon, j’avoue, quelques détails m’avaient mis la puce à l’oreille, mais j’avais fini par m’investir dans la partie survie sur le radeau de fortune… au détriment des autres détails à avoir en tête devant ce film.

Meilleurs GIFs V For Vendetta Gif Canonical Canonical Canonical Canonical | Gfycat

V pour Vendetta

Un très bon film qui a fait beaucoup parler de lui à l’époque, et je comprends pourquoi. J’aime beaucoup le script du film, surtout, avec des répliques à faire rêver le littéraire que je suis. Par contre, par rapport aux autres films de cet article, il faut bien reconnaître qu’il fait pâle figure, principalement parce qu’il est très prévisible et ne révolutionne pas spécialement le genre. C’est une question de goût, je sais. Pour moi, il est assez dispensable. J’ai passé un bon moment, mais je ne suis pas sûr de le revoir un jour, et si c’est le cas, ce ne sera pas à mon initiative a priori (il ne faut jamais dire jamais, je sais !). Tant qu’à faire, autant regarder les infos sur les Anonymous… ou le Joker.

JUSQU'À LA GARDE Bande Annonce ✩ Film Français (2017) GIF | Gfycat

Jusqu’à la garde

Humph. Le film a eu bien des éloges à sa sortie en 2018, et je ne vais pas forcément les rejoindre. Le film est… intéressant. Et mémorable, pour sûr. Il raconte, comme le nom le laisse supposer, le divorce d’un couple dont les enfants doivent alors être confiés. La bataille pour la garde des enfants est complexe : la fille est assez grande pour rester avec sa mère comme elle le souhaite, mais le fils n’a pas le choix de retourner chez son père, contrairement à ses souhaits.

Le film dresse un portrait assez juste du divorce et du drame que peuvent cacher certains faits divers. Mon plus gros souci n’est pas tant dans la représentation et les interprétations toutes très justes, mais dans l’écriture des personnages, parce que le tout est très prévisible. Très, très prévisible… sauf qu’on veut nous prendre par surprise si j’en crois le scénario et la réalisation, ou même les critiques d’il y a deux ans.

Sans spoiler de manière explicite, la suite va peut-être en dire trop, donc attention si vous souhaitez le voir. Pour ceux l’ayant vu, ben… De mon côté, j’ai dès le début eu beaucoup de mal avec les réflexions et actions très toxiques du mari, je ne suis pas donc surpris de la manière dont se termine le film. Le tout a beau être bien joué, je me doutais de la scène finale et de son dénouement, parce que sinon, il n’aurait pas tant plu aux critiques.

Finalement, là où le film ne passe trop avec moi, c’est lorsqu’il se prend trop au sérieux et veut surprendre sur une histoire qui nous laisse pourtant un milliard de signaux avant. C’est dommage ; j’ai eu l’impression d’être devant un film qui m’aurait fait de l’effet encore il y a cinq ou six ans… mais aujourd’hui, je dois être un peu plus lucide sur le sujet ?

Why The Fuck Do People Have To Get Married In Scorching Summer Heat?

Pari (not a fairy tale)

On enchaîne avec un nouveau coup de cœur venu de l’est, dans ce film indien difficile à résumer. Une nouvelle fois, c’est Prime Video qui m’a donné la possibilité de dénicher cette pépite, et c’est un vrai plaisir à regarder, avec une ambiance de film qui réussit parfaitement à filer quelques frissons moites et faire peur, principalement en s’appuyant sur une mythologique qu’on ne connaît que peu et des effets spéciaux savoureux, qui en montrent peu pour dire beaucoup. C’est probablement un problème de budget, ça.

L’histoire ? Elle est alambiquée, mais disons qu’un accident malencontreux de voiture laisse une jeune fille orpheline et fait culpabiliser l’un des occupants de la voiture responsable de l’accident. L’homme décide alors de recueillir l’orpheline, au détriment de sa propre situation personnelle et de sa relation à sa future fiancée. Le synopsis reste incomplet tant que je ne parle pas de sorcellerie, de légendes ou de rumeurs de village… Ah, que c’est compliqué !

Sans être aussi exceptionnel que ne l’est Tumbbad, le film a de vrais atouts selon moi, notamment un très bon casting et une histoire qui m’a bien accroché. Par contre, on en revient toujours au même problème de l’absence de sous-titres français, c’est un peu dommage. En tout cas, si vous avez l’occasion de le découvrir, je le conseille vivement !

CINE PARA TODOS LOS GUSTOS: ATERRADOS -Estrenos-2018-Sobrenatural-Sinopsis-Trailer-Imágenes

Aterrados

Je termine avec un autre coup de cœur, peut-être. Je n’arrive pas à savoir : j’ai adoré le film, j’ai sursauté plusieurs fois, les effets spéciaux sont exceptionnels et le tout était engageant… mais je n’ai pas trop aimé la fin, trop ouverte à mon goût, en plus d’être prévisible. Cette fois, c’est un film argentin, et je commence à me dire que les américains font des films d’horreur trop aseptisés ou que j’en ai trop l’habitude !

Dans ce film, il est question de suivre une enquête sur des événements paranormaux se produisant dans un petit quartier plus si tranquille, avec des accusés de meurtre, des accidents et des morts qui se relèvent pour venir hanter leurs anciens proches, bien malgré eux. Les effets spéciaux sont ce qui m’a le plus marqué, notamment le maquillage et les situations évoquées – la scène du verre de lait, c’est dérangeant à souhait.

Si vous cherchez un bon film d’horreur, vous pouvez y aller en toute confiance, mais attention à la fin. Le film aurait mérité d’être plus long. Limite, je veux bien une suite, moi !

La suite de la liste passera par un article sur un « film » qui n’en est pas un et qui nous fera chanter mercredi prochain. Je pense bien que j’ai de quoi en faire tout un article. Ensuite, on passera directement au vingt juillet la semaine suivante. Vraiment, je ne vois plus rien !

Films 

4 commentaires sur « Films vus en 2020 #37 »

  1. Bizarre pour moi Jusqu’à la Garde n’a pas vocation à surprendre. Comme tu le dis, dès le départ, en plus des témoignages de la mère, on comprend que le père est problématique et on sent bien le malaise des enfants, en particulier du garçon donc il ne peut pas y avoir de surprise. Il y en aurait eu une avec un twist où on apprendrait que la mère ment depuis le début, ce qui n’est pas le cas.
    Selon moi le déroulé de l’histoire est « moins important » que les émotions qu’elle transmet et la manière dont c’est fait : la réalisation, le cadrage à hauteur d’enfant, les bruits, les silences, le jeu des acteurs, etc. Au fur et à mesure du film, je me suis senti pris au piège avec la mère et le gamin, j’ai partagé leur stress et leur peur. C’est en ça que le film est réussi pour moi car il m’a provoqué des émotions très fortes. La scène finale décuple ces émotions. En plus, je l’ai vu au ciné donc ça doit jouer aussi, le son à fond en grand écran pour l’immersion dans le malaise c’est pas mal… Puis le dénouement apporte un soulagement qui fait vraiment du bien.
    Bref, t’as compris je fais parti de ceux pour qui c’est un très bon film.

    Je me note Pari (not a fairy tale) et Aterrados 🙂

    J'aime

    1. Ben en ce qui me concerne, j’ai eu l’impression qu’ils voulaient surprendre dans le sens où les personnages sont tous à prendre les plus mauvaises décisions possibles et à être surpris ensuite des réactions du père. Je ne sais pas comment l’expliquer, ça me donnait l’impression qu’à chaque scène, ils tombaient tous des nues malgré le malaise ambiant.
      Et, justement, à voir toutes les actions toxiques du père, je ne comprends pas comment les personnages tombent aussi vite dans les pièges qu’il tend… Peut-être que le grand écran m’aurait aidé, j’ai bien aimé la réalisation, mais l’ensemble était trop incompréhensible pour moi ; ce qui est aussi parce que je fuis les gens ayant ce type de comportement :/

      J’espère que tu aimeras !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.