Films vus en 2021 #01

Salut les cinéphiles,

Mieux vaut tard que jamais, nous voici enfin sur les films vus en 2021 ! C’était important d’y arriver enfin avec le mois de mars, tout de même. Pendant ces deux mois où je terminais mes visionnages de 2020, j’ai beaucoup réfléchi à comment changer ma formule pour ces articles, histoire de réussir à rattraper mon retard ou de pouvoir développer davantage certains films sans me noyer sur les moins bons… mais en même temps, je me rends compte que j’ai envie de continuer ma longue liste de tous les films sur le blog, alors je veux parler de tout.

Et comme je vois moins de films cette année pour l’instant, ça va le faire pour rattraper le retard, de manière toute naturelle. Je n’ai pas eu de gros coups de cœur en janvier 2021, en plus, donc rien ne mérite d’avoir un article pour lui tout seul.

Bref, le retard sera bientôt de l’histoire ancienne. Je peux toujours y croire en tout cas… en attendant que les cinémas rouvrent.

The Call (2020)

The Call Movie Review | Movie Reviews SimbasibleIl va falloir que je regarde le film de 2013 ayant le même titre, parce qu’il a l’air très intéressant aussi du point de vue de l’histoire, mais en attendant, j’ai vu ce film de fin 2020 début 2021. On a affaire à un film sud-coréen dispo sur Netflix qui est plutôt sympa du point de vue de l’histoire avec une femme qui parvient à entrer en contact avec une petite fille qui a vécu dans la même maison qu’elle… quelques décennies plus tôt.

Comme j’aime toujours les histoires de voyage dans le temps et que ça ressemblait beaucoup à l’histoire de Mirage, je partais vraiment avec un a priori positif… peut-être un peu trop ? J’avais même prévu de le regarder le 31 décembre pour le réveillon, c’est vous dire comme j’étais confiant !

J’ai bien aimé le film, mais il ne tient pas trop la route concernant la cohérence de certains éléments et des théories des voyages dans le temps, et ça me déçoit toujours quand c’est comme ça, même si les deux actrices sont géniales !

Le film a ses bons moments, notamment dans le suspense et les moments d’action violente, mais ça ne suffit pas à en faire un coup de cœur. En plus, la scène finale (ou le générique, je ne sais plus) m’a totalement déçu, et ça, ce n’est jamais bon quand on termine sur une impression désagréable comme ça – celle d’être pris pour un boulet alors que c’est juste le film qui se contredit pour faire de l’effet. Pas le bon effet, donc. Dommage !

Take Shelter

Un film catastrophe pour bien commencer l’année ? C’était mon envie et j’étais ravi de tomber sur ce film qui avait l’air pas mal et était bien noté… Malheureusement pour moi, on me l’a sacrément mal vendu, car ce n’est pas exactement un film catastrophe : on y suit la vie d’un homme qui devient obsédé à l’idée de l’approche d’une tornade, au point que cela finit par affecter sa vie professionnelle ou sa vie de famille.

Take Shelter – Le père de toutes les tempêtes – Le 7ème Café

C’est un excellent film, mais un film psychologique plus qu’un film catastrophe, même si les effets spéciaux sont vraiment très au point, surtout pour 2011. J’ai bien aimé, j’aurais apprécié encore plus si j’avais su ce que je venais voir. Je le recommande quand même, mais accrochez-vous, parce qu’il faut de la patience pour le regarder : c’est un film qui a ses longueurs et qui ménage ses nombreux effets d’attente. En même temps, ça fait partie du fun des films psychologiques.

Haute Tension

Oh, c’était en 2021 ? J’ai l’impression d’avoir vu ce film il y a des années, mais c’est peut-être parce qu’il date de 2003. La France qui se lance dans les films d’horreur, j’aime toujours le principe, mais je suis trop souvent déçu pour y aller les yeux fermés et en toute confiance. Heureusement pour moi. Ici, on suit deux étudiantes qui débarquent dans la maison de famille de l’une d’entre elle, dans une campagne sans réseau. Pendant la nuit, un mystérieux inconnu débarque avec la ferme intention de tuer tout le monde.

high tension, | Tumblr

Côté horreur et hémoglobine, le film est vraiment sympathique et tient la route, ce qui est le côté dont je me méfiais le plus. Comme quoi, on peut faire des trucs pas mal en France aussi (et pour cette époque, bien sûr). En revanche, le scénario ? Beaucoup moins convaincu. Le twist final est sympathique, mais il le serait d’autant plus si tout dans le film collait avec ce twist. Malheureusement, pour ne pas nous faire deviner la fin, les scénaristes jouent avec certains éléments… mais ça me frustre. J’aime me dire que j’aurais pu deviner les choses plus vite ; là, c’est impossible, car il y a vraiment des scènes où la chronologie ne fonctionne pas.

Ce n’était pas ma semaine pour voir des films cohérents, apparemment. Et c’est assez symptomatique de ce début 2021, apparemment.

And then we danced

And Then We Danced – Row House CinemaMerab fait tout ce qu’il peut pour rejoindre une troupe de danseurs de l’Ensemble National Géorgien… sauf que toute sa vie est bouleversée lorsqu’il se découvre un rival entre Irakli, un autre danseur meilleur que lui. Et tout à fait attirant à ses yeux apparemment. Ouep, c’est un film LGBT vous l’aurez compris, et c’est un film qui était pas mal dépaysant, malgré quelques clichés inévitables avec un danseur un brin efféminé dans une société largement homophobe – ou en tout cas ignorant tout de la question.

Je l’ai bien aimé pour la douceur de son histoire avec les passages de danse, mais c’est à peu près tout ce que j’en retiens, et là encore, ce n’est pas bon signe quand tout ce qu’on retient d’un film, ce sont des scènes du début. Malgré tout, avec sa musique très jolie et sa langue à laquelle je ne comprends rien, c’est un film qui a réussi à me faire voyager. Et l’acteur principal était excellent (une sorte de Pierre Niney géorgien, mais je dis juste ça pour convaincre Laura de regarder le film et me dire ce qu’elle en pense, j’aime bien quand on parle des films qu’on regarde), ce n’est jamais négligeable quand c’est le cas !

C’était sympathique à regarder, mais le potentiel coup de cœur ne l’a pas été, et ça, c’est bien dommage !

> Films

Films vus en 2020 #59

Salut les cinéphiles,

Allez, à deux sagas près qu’il faudra que je finisse en 2021 et à un autre film près dont j’attends la sortie française, cette fois, ça y est : on se retrouve aujourd’hui pour les derniers films vus en 2020. Et pour marquer l’occasion, l’article compile quatre films que j’ai adoré, et même deux qui sont de vrais coups de cœur, histoire de bien terminer l’année !

Soul

Non, ce n’est pas celui-ci qui sera un coup de cœur, même si tout le monde semble l’avoir survendu à sa sortie sur Disney +. Il faut dire que ça faisait du bien, beaucoup, de retrouver enfin le chemin du cinéma dans nos cœurs. J’ai vu plein de films en 2020, mais ça n’avait pas la même saveur que celui-ci, et je ne sais toujours pas expliquer pourquoi !

Peut-être que ça m’a aidé de le voir le jour de Noël – une excellente idée marketing de leur part, franchement – à l’aide de mes enceintes Bluetooth obtenues en cadeau, peut-être que c’est parce que je l’ai vu dans une ambiance parfaitement adaptée de guirlandes LED aux couleurs du film, ou peut-être que c’est le côté jazz, mais je me suis retrouvé transporté par ce film. Et rien que pour ça, c’est un bon souvenir.

Malgré tout, ce n’est pas suffisant pour en faire un coup de cœur, parce que du côté de l’histoire, il était assez prévisible, tout de même. Pour un film Disney/Pixar, il manquait d’une chanson vraiment marquante, aussi. En revanche, gros coup de cœur pour la VF qui a eu la bonne idée d’embaucher Camille Cottin. Je l’ai appris en milieu de film à peu près grâce à Twitter – pendant une pause micro-ondes/tasse de thé, je vous rassure, pas pendant que je regardais – et ça m’a décidé à changer de langue en cours de route.

C’est quelque chose que je ne fais jamais, et je tiens à souligner la qualité de la VF ; même si j’aime aussi Tina Fey. Finalement, je retiens du film son humour et son beau message, mais c’était un peu répétitif après Vice Versa. Un très bon film, donc, mais j’en attendais plus.

Over the moon

Ce dessin-animé est sorti bien trop tôt à mon goût, car je l’ai toujours vu comme un film de Noël. J’ai donc voulu le 26 décembre, histoire de rester dans l’ambiance… et ce ne fut pas une déception du tout ! Vraiment, on n’est pas passé loin du coup de cœur pour cette histoire magnifique, avec beaucoup d’inclusion l’air de rien et surtout, surtout, des chansons !

Je les écoute encore ! Il y en a énormément, peut-être même un peu trop, et toutes sont entraînantes. Mieux encore, elles sont vraiment différentes les unes des autres. Le film m’a également marqué pour son esthétique et ses couleurs vives, multiples, magnifiques. Vraiment, c’est un film beau, que j’aurais aimé voir au cinéma pour vraiment en profiter. Mes guirlandes LED avaient beau clignoter de toutes les couleurs, elles n’arrivaient pas à suivre la cadence du film.

Côté histoire, j’aime beaucoup que le film s’appuie sur des légendes en-dehors de celles que je connais. L’idée du voyage vers la lune fonctionne bien et le périple est sympathique. Là encore, le dessin-animé est prétexte à un beau message. Concrètement, je l’ai largement préféré à Soul ! Et il est disponible sur Netflix, donc n’hésitez pas : il n’a rien d’un film de Noël, il est juste très chouette et j’aime garder des films de qualité pour cette semaine-là !

Closet Monster

Je ne sais pas comment je suis passé si longtemps à côté de ce film, mais ce fut un coup de cœur. Ce n’est pas son histoire qui me fait dire ça, parce que je n’ai pas été 100% convaincu par ce personnage gay dans le placard – et vous comprendrez facilement le titre du film, du coup. En revanche, le combat qu’il mène contre ce monstre ? Délectable, parce que je suis un fan de Buffy qui est capable de reconnaître les fans de la série.

Oui, le producteur et scénariste du film est un grand fan, et ça se sent tout de suite. Les références à la série sont nombreuses dans le choix des décors, des plans, de la manière de filmer et même dans l’humour. Certes, le film n’est pas exceptionnel, mais il est un coup de cœur parce qu’il m’a rappelé ce que j’aimais regarder, avec un petit feel années 90 et l’ambiance de la série, vraiment maîtrisée et présente.

Ainsi, tout le combat va se jouer à coups de métaphores. C’est plus ou moins habiles, en revanche, et le film n’atteint pas la qualité de la série ; mais j’en suis également ressorti avec de nouvelles chansons dans ma playlist…

Ipwf Isa Pa With Feelings GIF - Ipwf IsaPaWithFeelings Feels - Discover &  Share GIFs

Isa Pa, with feelings

C’est l’avant-dernier film vu en 2020, j’ai parlé du dernier la semaine passée, et je regrette vraiment qu’il ne soit pas le dernier, parce que c’était exceptionnellement bon comme film pour terminer une année si compliquée !

Petite romance toute mignonne, le film propose de suivre la vie d’une architecte en devenir, Isa Pa, qui va croiser quelque peu par hasard le chemin de son voisin, qui est malentendant et ne communique que par langage des signes. En très peu de temps, nous suivons donc cette relation qui balbutie et fait face à de nombreux obstacles de communication… mais aussi aux obstacles plus classiques, comme le passé et les doutes.

C’est incroyablement cheesy, reposant et avec une musique entêtante qui ne manquera pas de vous faire fondre pour ces deux personnages. En revanche, si le film est sur Netflix, il n’y avait pas de sous-titres français quand je l’ai regardé, alors ce n’est peut-être pas à la portée de tous. Pourtant, il mérite vraiment d’être vu, je ne peux que vous le recommander, parce que lui aussi est un spectacle visuel, une petite claque et une romance vraiment maîtrisée !

> Films

Films vus en 2020 #58

Salut les cinéphiles,

C’est une grosse journée qui s’achève pour ma part, alors je ne suis pas sûr de voir aujourd’hui l’épisode inédit de This is us. Ca attendra probablement demain après-midi, sorry ! En attendant, il y a encore quelques films vus en 2020 dont je n’ai pas eu l’occasion de parler sur le blog avant, alors il est temps de m’y mettre !

Into the Wild

Résultat de recherche d'images pour "into the wild gif"Je n’avais toujours pas vu ce film avant et quand je suis tombé dessus sur le catalogue de streaming légal à ma disposition, je me suis dit qu’il était temps de m’y mettre. Il était étrangement classé comme un film LGBT, mais pas vraiment, hein.

Grosso modo, l’histoire du film est assez connue : on a donc un type qui a un parcours de vie étonnant, à prendre la route et vivre seul en pleine nature, et je dois dire que ce fut long d’arriver à la fin… C’est pourtant un chef-d’œuvre, assurément, et je me suis fait avoir comme tout le monde par les dernières minutes du film.

J’en garde donc un souvenir mitigé : c’est un film qui a réussi à profondément m’ennuyer tout en me captivant à d’autres moments. C’est le genre de films que j’aurais aimé découvrir au cinéma, mais bon, 2020, ce n’est pas l’année pour parler cinéma de toute manière. Au moins, on pouvait encore y aller parfois en 2020… Il me tarde vraiment que ça rouvre, là !

Fin de siglo

Résultat de recherche d'images pour "fin de siglo gif"À défaut d’avoir eu un film LGBT juste avant, j’ai regardé ce qu’il y avait donc dans le catalogue et je suis tombé sur ce film argentin qui m’a intrigué. J’aime bien les films argentins parce qu’on y parle espagnol, et je ne me suis pas trompé dans le choix de ce film, puisque j’ai eu le plaisir d’y retrouver Mia Maestro que je n’avais pas dû voir depuis Alias. J’ai même eu un doute, mais si, c’était bien elle.

Côté histoire, c’était… étrange. Un Argentin vivant à New-York, un Espagnol vivant à Berlin, une rencontre à Barcelone, un plan cul apparemment sans lendemain… mais une histoire qui s’étale pourtant sur des décennies. Que c’était bizarre comme film ! La chronologie m’a perdu comme rarement film n’arrive à me perdre.

Il y avait de bonnes idées, des moments sympathiques… mais dans l’ensemble, j’en ressors avec un grand problème : je n’ai pas aimé du tout les personnages principaux, qui sont de plus en plus antipathiques au fur et à mesure que le film avance. Et m’ennuie. Tant pis.

PS : on trouve facilement des gifs de ce film, c’est dingue ?? Cette scène est la meilleure du film.

Résultat de recherche d'images pour "ton nom en plein coeur gif"

Ton nom en plein cœur

J’ai eu à peine fini le film précédent que je suis tombé sur un tweet faisant la promotion de ce film sur Netflix. Bon. Pourquoi pas ? Cela ne pouvait pas être pire et je ne connais rien au cinéma taïwanais, ni à l’histoire du pays d’ailleurs. Ce fut un petit problème, parce qu’il y a des moments du film qui ont manqué d’impact sur moi à cause de ça : je n’avais pas trop idée de ce qu’il s’y passait.

Autrement, on se retrouve à nouveau avec une histoire LGBT sur plusieurs années et une chronologie large, mais cette fois, c’était beaucoup plus compréhensible, même si frustrant de voir les personnages se tourner autour dans une société où leur amour est trop mal vu pour pouvoir exister.

C’était très chouette, les personnages étaient attachants et la dernière scène m’a vraiment beaucoup plu… Après, est-ce que ça vaut le coup d’aller jusqu’à la dernière scène ? Probablement, si c’est le genre de films que vous voulez voir ou pour la curiosité de voir un film taïwanais… même si ça ne change pas grand-chose en vrai, c’est un bon film !

Les aventures de Roborex

Résultat de recherche d'images pour "roborex gif"Ah, bon, là ce n’est pas un bon film, je le case juste parce que j’ai donné le nombre de films que j’avais vu en 2020 et que je ne veux pas qu’on m’accuse de mentir si quelqu’un d’autre que moi s’amuse à compter. Si c’est le cas, il faut vous trouver un autre hobby. Concrètement, c’est un film que j’ai trouvé sur Youtube et qui faisait un bon fond sonore, c’était rigolo comme film pour enfants, très drôle, très prévisible… Passez votre chemin, mais en même temps, je doute qu’il soit un jour sur votre chemin.

Warrior

Résultat de recherche d'images pour "warrior 2011 gif"Passez votre chemin aussi ? C’est techniquement le tout dernier film vu en 2020 en ce qui me concerne, mais j’en garde d’autres que j’ai beaucoup aimé pour un autre article. En attendant, j’évoque donc celui-ci qui était loin d’être palpitant. Tom Hardy, Joel Edgerton, Nick Nolte… Cherchez les femmes, vous ne trouverez que Jennifer Morrison (avec qui j’entretiens une relation compliquée car j’aime ses projets mais pas l’actrice ?) au casting ; et ça manquait clairement.

Le film pue la testostérone à des kilomètres à la ronde : un ancien marine rentre de la guerre et demande à son père de le préparer pour un tournoi d’arts martiaux, alors qu’il ne parle plus à son père depuis des années. En parallèle, son frère est prof le jour et combattant le soir, histoire de se faire de l’argent parce que prof est un boulot mal payé (sans déc ?)… On voit assez vite vers quoi on se dirige, non ?

Le film est très sympathique – de là à mériter les excellentes notes qu’il semble avoir un peu partout, je ne sais pas, parce que c’était long et très cliché. En fait, je ne m’attendais à rien d’autre que ça et le côté combat pour terminer 2020, c’était bienvenu. M’enfin, je n’en garde pas un souvenir impérissable, et si c’est le meilleur film de ce genre-là, je ne suis pas sûr de vouloir voir les moins bons aha !

Je m’arrête là pour ce soir, allez, bonne soirée 🙂

 

> Films

Films vus en 2020 #57

Salut les cinéphiles,

Petit retour en arrière cette semaine, puisque je continue de vous évoquer la liste des films que j’ai pu regarder en 2020. Et comme tout le monde adore cette année 2020, ça ne posera problème à personne d’y retourner encore une fois, non ? Je ne pensais pas avoir repris tant de retard dans mes articles quand on est arrivé fin décembre, quand même. J’aimerais dire que j’approche de la fin, mais la vérité est que je n’en suis qu’aux films vus début décembre, et vous allez voir que j’étais d’humeur à me faire des Disney :

Mulan

Résultat de recherche d'images pour "mulan gif"Depuis le temps qu’on entendait parler de ce live-action, je n’ai pas attendu très longtemps une fois qu’il était disponible sur Disney + en France pour me le regarder. Et… Bon… Je ne sais pas quoi en penser, même après deux mois.

Concrètement, le film n’a plus grand-chose à voir avec le dessin animé que j’adorais, mais je le savais avant de commencer : l’histoire est différente, avec un nouveau personnage de sorcière, pas de Mushu, l’absence de nombreux personnages ou moments cultes et, c’est encore ce qui manque le plus, pas de chanson. Vraiment, un film Disney sans passage chanté, c’est décevant.

Une fois qu’on fait le deuil de son enfance, le film est toutefois très sympathique, avec de bons messages à faire passer. Il y a quelques clichés, des facilités d’écriture et des moments où l’on ne comprend pas trop pourquoi les personnages changent d’avis (et vraiment, la fin, je n’ai pas aimé pour ça).

Ouais, non, ce n’est pas un bon film, mais c’est un film très beau à regarder, et c’est déjà pas mal. Et aussi, les acteurs sont géniaux. En même temps, c’est Disney.

Avengers Endgame

Résultat de recherche d'images pour "endgame gif"

Je ne vais pas en faire des caisses parce que j’ai déjà écrit un article de 2000 mots sur ce film, mais vraiment, j’étais en grand manque de MCU dans ma vie et ça m’a fait du bien de revoir cet excellent film, aussi interminable soit-il. C’était toujours aussi bien, et depuis, j’ai eu droit à WandaVision pour compenser mon manque, alors ça va mieux !

Le roi lion

Résultat de recherche d'images pour "roi lion gif"Décembre est la période parfaite pour retourner en enfance, non ? Ce film, je devais le revoir depuis un moment, parce qu’il est sur mon poster des 100 films à voir avant de mourir, et je l’aime toujours autant. C’est simple et efficace comme genre de films quand on veut se poser, ne pas trop réfléchir et en même temps savoir qu’on va passer un bon moment.

Bien sûr, le film ne m’a pas apporté beaucoup de surprises et je dois dire que la principale surprise fut de me rendre compte que je le connaissais toujours par cœur… à la réplique près pour certaines scènes, à la virgule près pour les chansons bien sûr, et au point de me replonger dedans avec toujours autant de plaisir. Comme quoi, il ne faut pas grand-chose parfois.

Le roi lion 2

Résultat de recherche d'images pour "kiara kovou gif"Forcément, quitte à revoir le premier, autant regarder aussi le second tout en continuant de corriger des copies… Contrairement au premier, celui-ci est loin d’être un film incontournable ou aimé par tout le monde, mais moi, c’est l’un de mes préférés. Vraiment. Par contre, quelle déception de me rendre compte que Kiara était parfaitement insupportable à ricaner en permanence !

Dire que j’étais à deux doigts de tomber amoureux d’elle quand j’étais enfant – avec juste ce problème que c’était une lionne et que j’étais un petit garçon, vous voyez ?. Par contre, définitivement, si j’aime ce film, c’est pour ses méchants : j’adore Zira, et que dire de Kovou ? Ils sont géniaux, les rebondissements passent bien et tout ça m’a rendu tout nostalgique. Et en même temps, heureux de le revoir, depuis le temps.

Il vieillit clairement moins bien que le premier – les dessins, notamment – mais j’en préfère le scénario. C’est compliqué, parfois, je suis partagé !

Toujours pas assez de Disney ? Eh, repensez à mon article de Noël !

The Loved Ones

Résultat de recherche d'images pour "the loved ones gif"Humph. C’est un bon film, avec du budget et tout, mais vraiment, ce n’était pas ma came du côté du scénario, et finalement, je n’en garde pas un bon souvenir. Oh, je me suis bien marré sur les scènes finales, sauf qu’à part ça, on était vraiment sur du film qui s’amuse à faire souffrir ses personnages gratuitement, sans vraie explication et de la manière la plus vicieuse et perverse possible. Pourquoi pas, hein, mais ce n’est pas mon délire. Dommage, je suis donc passé à côté. Si vous aimez ce type d’horreur en revanche, c’est fait pour vous et c’est vraiment réussi, aussi bien côté effets spéciaux que jeux d’acteurs. Et ce générique, j’adore le visuel… mais je m’attendais à autre chose !

Funny Games

Résultat de recherche d'images pour "funny games gif"Allez, on change radicalement d’ambiance avec un film dont j’avais énormément entendu parler sans jamais prendre le temps de le voir. Je regrette de ne pas l’avoir vu avant car certains passages vieillissent mal – ou c’est la VO qui m’a décroché peut-être ? – mais c’est vrai que c’est un très chouette film.

Les méchants sont glaçants, perturbants, vraiment incroyables et le twist explique toutes les incohérences que le film aurait pu avoir (vraiment, je n’ai pas vu arriver ce moment si étonnant vers la fin du film, mais vous savez de quoi je parle sans que je précise si vous avez vu le film). J’ai donc beaucoup aimé l’ambiance très prenante, le méta qui surgit par moment, j’étais absorbé par ce film que je n’ai pas vu passer. En revanche, comme beaucoup d’autres j’imagine, je suis frustré par un certain manque d’explications.

> Films