Films vus en 2020 (#25)

Salut les cinéphiles,

Un nouveau mercredi me permet de vous parler des films vus au cours de l’année et malheureusement, on est parti pour quelques mercredis sans le moindre coup de cœur. C’est le problème du confinement : j’ai vu tellement de choses qu’il était difficile d’être encore emballé par des films. Il y en aura d’autres, je vous rassure, notamment du côté des films d’horreur qui sont en train de suppléer définitivement les films de science-fiction comme meilleur genre à mes yeux. Par contre, ce ne sont pas ceux dont je vais parler aujourd’hui qui m’ont donné ce sentiment.

Poltergeist

Poltergeist GIF | GfycatBien que sympathique, le film n’a pas réussi à me faire vraiment peur. Il y a quelques jumpscares et cette histoire d’esprit frappeur au sein d’une maison de banlieue est très sympathique, mais aussitôt vu, aussitôt oublié. J’exagère un peu, j’en garde de bons souvenirs, notamment du côté de l’humour (la fin du film est géniale de ce point de vue-là).

Après, l’histoire n’invente pas l’eau chaude et propose des choses assez classiques et prévisibles, du coup, ben, c’est un divertissement, mais ça ne sera pas plus à mes yeux, malgré les bons échos que j’en avais eu. Il m’a rappelé, en moins bon, la première saison de Channel Zero, forcément, et quelques scènes des premiers volets d’Insidious, mais il souffre donc de la comparaison avec ceux-ci.

En revanche, je tiens à préciser qu’il fait une excellente utilisation des poupées de clowns et que c’est uniquement pour ça que je parle de jumpscare, parce que je suis toujours coulrophobe.

Dead Silence

Dead Silence | Horror movies, Horror, Creepy

Je peux faire à peu près la même critique avec ce film qu’avec le précédent… Je l’ai lancé parce que j’ai vu que Ryan Kwanten jouait dedans et que j’adorais le personnage de Justin dans True Blood, mais franchement, malgré son histoire de base qui avait tout pour me faire frissonner, je n’ai pas franchement eu peur.

Le film raconte la vie d’un héros bouleversé par la mort de sa petite-amie après avoir reçu chez lui une étrange marionnette. Celle-ci s’inscrit dans les traditions de son village natal, une malédiction semblant frapper tous ceux qui voient cette marionnette… Difficile d’en dire beaucoup plus sans trop spoiler, surtout que ça spoile déjà un peu trop le début du film de dire tout ça.

Une histoire de marionnette, c’est généralement efficace pour me filer quelques frissons, mais le film en lui-même n’a pas réussi à capitaliser assez là-dessus pour que ça fonctionne à 100%. En revanche, je ne peux dire qu’il soit aussi prévisible que le précédent : j’ai eu de bonnes surprises par moments et disons que quand on arrive à la fin du film, on comprend l’idée de base du scénario… Malheureusement, ça traîne en longueur pour arriver à ce qui rend le film bien.

Ma Reum

Ma Reum : 3 bonnes raisons de voir la comédie avec Audrey Lamy et ...

Changement d’ambiance total avec une petite comédie française pour se remettre des émotions du film d’horreur. Très drôle, ce film ne vaut le coup que pour Audrey Lamy qui excelle dans un scénario très classique qui manque clairement de réflexion ou de profondeur, proposant une fin qui n’a aucun sens pour quiconque travaillant de près ou de loin avec des enfants ou dans l’éducation.

Cela n’empêche heureusement pas de rire quand il faut et de savourer le film, qui a également une tendance à proposer de bonnes musiques pour nous persuader de rester plus longtemps devant ! C’est déjà pas mal ! En plus, quelques-uns des plans machiavéliques proposés dans le film sont bien tentants, il faut l’avouer…

Il faut sauver le soldat Ryan

Saving Private Ryan Matt Damon GIF - SavingPrivateRyan MattDamon Crying GIFs

Ben… Je peux dire que je l’ai vu, comme ça. Honnêtement, j’ai fini par l’accélérer sur la fin… Je n’ai pas du tout aimé ce film pourtant culte et célébré à l’époque de sa sortie. Il s’agit une fois de plus d’un film de mon poster des 100 films à voir avant de mourir, mais je suis surtout mort d’ennui devant.

Ma culture cinématographique s’en portera probablement mieux, certes, seulement, c’est typiquement le genre de films que je déteste et auxquels je n’accroche pas. Je suis sans cœur et mon aversion pour l’Histoire ne fait que se confirmer avec les films… Un casting excellent ne fait pas un excellent film, de toute évidence.

Pupille

Affiche du film Pupille - Affiche 4 sur 4 - AlloCinéJe suis un peu sévère de ne pas en faire un coup de cœur, car ce film français est excellent, retraçant l’histoire d’un pupille, c’est-à-dire d’un bébé né sous X, de la naissance à son adoption plénière définitive. Un parcours semé d’embûches pour le bébé, certes, mais surtout pour les adultes chargés de s’occuper de lui.

C’est un très beau film, avec de belles émotions et un casting qui porte très bien les choses. J’ai beaucoup aimé, et si je ne le mets pas dans les coups de cœur, c’est uniquement parce que j’ai vu trop de films cette année (on approche tranquillement de mon centième film de l’année avec cet article, alors que j’en suis à 150 désormais) et qu’en comparaison, celui-ci a finit par s’estomper.

Bien sûr, ça n’aide pas que la construction du film ne me plaise que partiellement, qu’une des affiches soit littéralement le dernier plan du film (sérieusement, pourquoi ????) ou que des acteurs que j’aime bien (l’infirmière ! la vraie Coralie de Plus belle la vie !) n’y soient que de passage. Un brin frustrant !

Par contre, c’était un vrai plaisir de retrouver Elodie Bouchez dans un rôle qui lui convient parfaitement. J’ai failli ne pas la reconnaître… mais en même temps, je pense que je ne l’avais jamais vu dans rien d’autre qu’ALIAS (dont elle s’était fait évincer en partie au profit… d’Amy Acker).

Hocus Pocus

hocus pocus sorcieres winifred sarah mary Image, GIF animé

Je termine cet article avec un film de plus, culte, trouvé dans le catalogue de Disney +. Je sais, je sais, ce n’était pas la bonne période de l’année pour le voir, mais je ne regrette pas d’avoir enfin découvert cette référence.

Je me suis bien marré de retrouver certains acteurs beaucoup plus jeunes que je ne les avais jamais vus (McGee de NCIS, vraiment ?!), les chansons sont envoûtantes et l’histoire plutôt marrante, avec de bons effets spéciaux et des twists sympathiques. En bref, un bon film dont je comprends le statut culte aux États-Unis et dont j’ai plus de mal à comprendre pourquoi il semble avoir moins marqué la France… Peut-être que c’est le côté sorcières d’Halloween qui était moins vendeur ? Peut-être qu’il a marqué la France et que je suis juste passé à côté comme je n’aime pas les films ? Mais tout de même, il ne me paraît pas être une référence souvent évoquée…

En tout cas, ça m’a permis aussi d’approfondir enfin les références faites au film dans pas mal de séries, à commencer par Charmed, évidemment !

Voilà donc pour mon 96e film de l’année. Vraiment, je ne chôme pas de ce côté-là, désormais !

Ces 5 personnages que je devrais détester… mais que j’adore quand même

Salut les sériephiles confinés,

Cette fois, promis, je crois que je n’ai rien à voir avec le thème de ce TFSAMais peut-être que si quand même j’ai un long historique de suggestions faites à Tequi et aussitôt oubliées. Quoiqu’il en soi, cette semaine, il est question de ces personnages qu’on est censés détester mais qu’on adore malgré tout. Et ça résonne tellement comme un article sur les bitchs de toutes les séries que je me demande si l’idée ne vient pas de moi malgré tout… Il faudra demander à Tequi ! En attendant, voici ma liste, réduite à cinq. Ce qui fait qu’il n’y a pas tellement de bitch, finalement, parce que les séries adolescentes n’ont pas eu ma priorité dans cette liste. C’est comme çaaaaa (lalalala).

Buffy the Vampire Slayer Characters by Animated Gif Quiz - By ...

  1. Kennedy (Buffy)

La pauvre n’est pas vraiment là pour qu’on la déteste dans la série, mais elle fait quand même l’objet d’un consensus entre fans de la série pour être détestée comme rarement un personnage l’a été. Même Dawn n’a pas autant de haters, je crois. Kennedy a eu la lourde tâche de passer après trois saisons de développement de la relation Tara/Willow, au beau milieu d’une saison finale qui n’avait pas vraiment le temps de se consacrer à elle… Elle tombe comme un cheveu sur la soupe, tout le monde la déteste… Et moi, je l’adore tout simplement ! Elle apporte un très bon humour, de l’action et une tête brulée qu’il manquait à l’équilibre de la série depuis un bon moment !

lauren reed | Tumblr

  1. Lauren (ALIAS)

C’est un peu la même histoire que Kennedy, sauf que Lauren est vraiment là pour qu’on la déteste : l’héroïne de la série se réveille après deux ans de coma pour découvrir que son amoureux est fiancé avec une connasse blonde espionne beaucoup trop géniale pour être vraie. Hum, la partie connasse, c’est elle qui le pense, pas moi ! C’est bien parce qu’elle est beaucoup trop géniale que je l’adore, mais évidemment, il va de soi que Lauren était finalement une agent-double trahissant nos héros. Il est ainsi jouissif de la voir mourir en théorie… mais ça, c’est la théorie. Moi, j’étais triste, parce que je l’adore !

https://media.melty.fr/pmedia-4100761-raw/alpha.gif

  1. Alpha (The Walking Dead)

C’est l’histoire de la vie des méchants de série : on est supposé les détester. Par contre, quand on a du mal à apprécier les héros de la série, c’est toute une autre histoire. Comme Negan à l’époque, Alpha était censée être détestée… Contrairement à Negan, elle n’a pas eu l’évolution qui permet d’adorer le personnage et elle est restée tout au long de ses saisons une sacrée méchante perverse et tordue. C’est sûrement pour ça que je l’adore : ses murmures me glaçaient le sang à chaque coup et c’est une méchante qui avait enfin la carrure pour nous faire aussi peur avec sa folie qu’elle ne faisait peur aux personnages. Par contre, aucune rédemption n’était possible pour elle, c’est clair.

Image result for echo the 100 season 5 gif | The 100 cast, The 100 ...

  1. Echo (The 100)

Si ce n’est plus tellement le cas sur la dernière saison, Echo est quand même le personnage qu’on est supposé détester par excellence mais qui a su gagner sa place dans le cœur des fans. Moi, elle n’a pas eu à faire beaucoup de travail : dès sa première apparition en saison 2, je l’ai adorée. Comme Bellamy, je lui ai fait confiance et je n’aurais pas dû, mais comme Bellamy, je lui ai bien vite pardonné, parce qu’elle est géniale. Personnage complexe tiraillé entre sa loyauté pour sa nation et ses désirs pour Bellamy (euh pardon, ses désirs de survie et de paix, bien sûr), elle a toujours le mot qu’il faut et est une guerrière d’exception. Seulement voilà, les fans la détestent car elle se met en travers de la route du couple Bellarke… Ils ont tort : Becho est un super ship, ce personnage est génial. Je ne donne pas cher de sa survie en saison 7 malheureusement, car ça m’étonnerait que les scénaristes osent ne pas faire de Bellarke un couple « endgame ». On verra bien… Mais je souhaite le meilleur à Echo !

Animated gif about gif in TV & Movies by Munale

  1. Nate (Euphoria)

Il ne m’est pas venu d’instinct quand j’ai commencé à rédiger l’article, mais honnêtement, il n’y a pas meilleur personnage que Nate pour cet article. Son comportement est à vomir avec son homophobie crasse qui cache ses propres penchants et ses actions criminelles particulièrement dérangeantes à regarder – mais pas autant que les fantasmes sexuels de son père, OK. Oui, mais voilà, Nate, c’est un personnage qui a su me captiver et me fasciner malgré tout. C’est un portrait atypique dans les séries, et particulièrement dans les séries pour ados, comme tous les personnages de cette série d’HBO. Comme certaines de cette liste, ça doit bien aider qu’il soit beau avec une gueule d’ange, mais je n’ai pas envie que du mal arrive à ce personnage, parce que je l’adore même s’il représente tout ce que je déteste. C’est malin !

7 reasons Rachel and Quinn from "UnREAL" are the most inspiring ...

Voilà pour moi. Je me sens quand même mal de terminer cet article sans évoquer Unreal dont tous les personnages sont détestables alors qu’on les adore ou Grey’s Anatomy. Ben oui, la série a le chic pour toujours intégrer à son casting des personnages en faisant en sorte qu’on les déteste avant de les adorer. C’est Adison qui a ouvert le bal en fin de saison 1 (même si certains pourraient me parler de Bailey aussi), et depuis, on a vu défiler pas mal des personnages à détester lorsqu’ils arrivent : Tommy doit être le dernier, mais je pense aussi à des personnages comme Teddy (à l’époque… mais bon, je la déteste à nouveau) ou Minnick (qui n’a pas fait long feu, la pauvre)… Sans oublier Perfect Penny !

Perfect Penny Meredith Grey GIF - PerfectPenny MeredithGrey ...