Fear the Walking Dead – S06E03

Épisode 3 – Alaska – 20/20
Décidément, la saison est inégale, mais j’ai un énorme coup de cœur sur cet épisode que je décide de surnoter un peu rien que parce qu’il est une bonne surprise. La dynamique au cœur de cette intrigue est inédite, mais elle fonctionne très bien. L’épisode développe l’air de rien un fil rouge, tout en proposant sa propre intrigue plutôt intéressante et ses surprises en chemin, avec des personnages suffisamment travaillés dans les saisons précédentes pour que ça fonctionne. Vraiment, un coup de cœur inattendu. J’aurais dû le voir plus tôt cet épisode !

> Saison 6


Spoilers

Let’s go find beer lady.

C’est bien beau de regarder une série russe tout le mardi, mais ça ne me fait pas avancer dans mes séries hebdomadaires ! Il est donc temps pour moi de me lancer dans cet épisode qui commence par une scène entre Morgan et Morgan. Ce n’est pas bien réfléchi de la part de Rachel de l’avoir nommée comme son nouveau coloc.

Il est un coloc plutôt pratique, qui lui rapporte plein de livres, jouets et confiture pour la petite. Rachel n’est pas rassurée quand elle reconnaît le pot de confiture qui vient clairement des camps de Ginny, mais lorsqu’elle voit Morgan partir, elle s’inquiète à nouveau. Elle va vite être chiante, mais je la comprends en même temps, elle a bien besoin de lui pour pouvoir élever son gamin en paix et sans avoir à se soucier du reste.

Il n’est pas une super nounou, mais c’est pratique tout de même de l’avoir pour dégager les environs de zombies. Malheureusement, il nous fait rapidement du Morgan : il se construit une nouvelle arme qui a la très grande classe (c’est une hache) et un petit discours soporifique qui à lui seul devrait m’interdire de mettre 20. Oui, mais voilà, j’ai adoré la suite de l’épisode.

Après le générique, nous retrouvons Dwight, qui est filmé, probablement par Al. Ils entrent dans une bien grande villa et j’ai beaucoup aimé la manière dont c’était filmé. Je me suis senti devant un jeu vidéo, franchement, mais ça nous montre qu’ils sont habitués comme jamais à faire du ménage de zombies. Tellement habitués d’ailleurs qu’ils ont désormais un jeu qui n’est pas sans rappeler une ancienne édition du Bingo Séries : il cherche à éradiquer des zombies venant de chacun des états du pays. J’adore l’idée.

Ils vérifient donc les portefeuilles des victimes, avant de fouiller l’ensemble de la maison. Al est toutefois interrompue dans ses fouilles lorsqu’elle entend un message radio venant d’Isabelle. Elle échange avec d’autres hommes sur sa position militaire, mais ça n’aide pas vraiment Al à la retrouver. Pire encore, Al baisse sa garde et ça ne lui réussit pas.

Elle est dans une morgue et se fait agresser par un zombie à la bouche cousue. J’ai trouvé le coup du zombie embaumé particulièrement dégueulasse, mais je ne sais pas trop pourquoi. Dwight arrive évidemment à temps pour sauver Al, mais je n’ai jamais eu vraiment peur pour elle. Une fois que c’est fait, ils indiquent tout de même aux hommes de Ginny qu’il n’y a rien à récupérer dans cette morgue. On apprend donc qu’ils sont à la recherche de biens, mais aussi d’informations sur ce qui explique que cet endroit soit infecté de zombies. Le but est simple : trouver ce qui est arrivé, éviter que ça ne se reproduise. Simple, efficace.

Rien à récupérer ? Pas si sûr : Dwight a trouvé de la bière. J’adore ce nouveau duo, je trouve que ça fonctionne bien. J’aime beaucoup aussi le fait que Dwight finisse par entendre un message de « Ground 17 » aka Isabelle. Depuis quelques mois, Al s’amuse donc à traquer les mouvements de sa possible copine et Dwight ne comprend pas comment cela est possible. Du coup, il a la meilleure réplique et totalement celle dont j’avais besoin ce soir : « Screw protocols ». OK ! Pourtant, ça fait quelques mois et des centaines de maisons de zombies qu’ils visitent en les respectant.

Il arrive assez vite à convaincre Al de partir à la recherche d’Isabelle, et ça n’a rien d’étonnant quand on se souvient comment il cherchait sa femme. Bon, c’est inconscient aussi : certes, ils semblent assez libres de la surveillance de Ginny, mais je ne doute pas qu’avec elle, ça ne peut pas être aussi simple !

Plus tard, à la nuit tombée, nous suivons un zombie tombé du haut d’un immeuble en train de se faire bouffer par un rat. C’est très chouette en ce moment la série ! Dwight lui éclate la tête et obtient donc enfin son point « Alaska ». Il en profite pour faire remarquer à Al que c’est un bon signe… Ah lala, mais attention Dwight, tu es en train de devenir mon personnage préféré là.

Enfin… Al lui fait une bonne concurrence. Purée, je suis fan de ce duo. Les voilà donc partis à la recherche d’Isabelle dans un drôle d’entrepôt plein de zombies. Apparemment, elle n’est pas là donc… Les habitudes ont la vie dure et Al ressort aussitôt sa caméra quand elle tombe sur une drôle de cage avec un rat dedans. La cage se fait toutefois rapidement exploser par un zombie tombant du ciel, ou plus exactement de la cage d’escalier. Décidément, il faut regarder en l’air dans cet épisode apparemment.

L’entrepôt est donc un immeuble immense, le spot sur lequel Isabelle risque de poser l’hélicoptère d’après les informations qu’Al a pu recouper des messages radio qu’elle a réussi à surprendre. Cela nous explique pourquoi les deux personnages essaient désespérément de grimper dans les étages. Ce faisant, ils échappent de justesse à tout un tas de zombies. Al et Dwight tombent alors sur un duo qui leur explique que la dernière personne qui est arrivée à grimper sur le toit était un homme qui s’est fait tirer dessus et est tomber du toit. Il est donc probable qu’Isabelle soit responsable de la mort d’Alaska. Charmante, cette beer lady. Bien sûr, si Al et Dwight ont le temps de parler de tout ça, c’est parce que le duo qui les a arrêtés les a fait prisonniers.

Rapidement, ils sont de nouveau interrompus par le duo qui a pris le temps de visionner la caméra d’Al et… a besoin de son aide, bien sûr. Il faut que je cherche sur IMDB d’où je connais cette actrice ! Nora, c’est son nom, emmène nos héros dans une autre salle où Al peut voir tout un tas de malades. Le but de Nora est d’avoir de l’aide, mais ce n’est pas exactement ce qu’elle obtient : Al reconnaît immédiatement que c’est la peste bubonique qui attaque toutes ces personnes, et elle sait qu’elle ne peut rien pour eux.

Concrètement, quelques médicaments suffiraient, mais on sait bien que Ginny ne fera pas le choix de les sauver… On se retrouve donc à voir Al abandonner Nora et tous ses amis malades, et tant pis s’il faut les laisser enfermer dans un bout de l’immeuble. Sympa. Cette série est toujours aussi pleine d’humanité dis donc.

Cela dit, le contraste est vif et quasiment immédiatement : Al explique ainsi à Dwight que Ginny les tuerait si elle savait qu’ils avaient dévié de la route qu’on leur avait demandé et que surtout, surtout, elle a envie de revoir Isabelle maintenant qu’elle est là. Ils ont donc trois heures pour monter au sommet de l’immeuble et sur le toit, afin de, peut-être !, voir un hélicoptère se poser là. Une fois que ce sera fait, il leur reste à espérer qu’Isabelle ne les tue pas… si c’est bien Isabelle.

J’aime bien l’idée, et le concept, et au risque de me répéter, j’aime ce duo Dwight/Al qui est hyper efficace. Le jeu entre eux est sympathique – et il n’avait pas vraiment besoin d’une origine, mais on nous la donne quand même – et ils finissent par devoir trouver un moyen de monter dans les étages sans utiliser l’escalier plein de zombies.

Tout l’immeuble en est infesté… et c’est une vraie horreur cet immeuble. Non seulement, il y a des zombies, mais il y a également des rats transmettant la peste bubonique un peu partout. Les acteurs donnent vraiment de leur personne – on est si loin du rôle de Shannon dans LOST ! – à ramper au milieu des rats… Le problème, c’est qu’une fois sortis des ventilations de l’immeuble par lesquels ils passent, Al se rend compte que Dwight est infecté. Il a été mordu par un rat.

Comme ce n’est pas arrivé à l’écran et que les effets de la peste bubonique ont tout de même une période d’incubation, il est casé à deux reprises dans l’épisode que Dwight a trouvé un rat dans son sac de couchage quelques jours plus tôt. Là, ça ressemble fort à une facilité scénaristique de type : « on a découvert en cours de route qu’il y avait une période d’incubation, mais on voulait vraiment beaucoup qu’il soit malade ». En effet, sa maladie a un impact fort sur le reste de l’épisode, mais aussi sur sa relation à Al.

C’est bien beau tout ça, mais ça n’empêche qu’il est donc condamné si l’on en reste là, et que les personnages en restent là faute de pouvoir faire autrement : ils sont coincés par des zombies… jusqu’à ce que Nora surgisse de nulle part et tue les zombies. Comme elle semble connaître super bien les lieux, il est alors révélé que Nora vivait là depuis le début de l’épidémie, qui dure depuis plusieurs années tout de même, et qu’elle connaît tous les zombies qu’ils sont en train de buter. Ils ont du boulot pour éclaircir le chemin les pauvres, et tout l’équipement de notre duo de héros ne fait pas tout. En plus, il y a bien sûr des moments d’émotion quand Nora tue un zombie d’une personne qu’elle connaissait bien. La pauvre.

Son moment de sensibilité est assez efficace, je trouve, avec une pudeur très sympathique et une demande importante faite à Al : celle de ne pas les filmer comme ça, dans cet état. Al décide alors de sympathiser avec elle en lui donnant le permis d’Alaska, dont le vrai prénom est Mark. La sympathie est immédiate : Nora disait ne plus se rappeler le visage de ses amis, le permis d’Alaska a une photo.

C’est beau. Finalement, Al reprend son chemin seule pour aller voir Isabelle, disant au passage au revoir à sa nouvelle amie Nora et à Dwight, surtout. Putain, il n’a pas intérêt à mourir. Son au revoir est tout choupi en plus, puisqu’il explique à Al qu’il n’a rien à dire à sa femme s’il doit la retrouver un jour. Ce n’est pas gagné, surtout dans l’état où il est désormais.

Je suis super triste que cet épisode parvienne si bien à nous vendre ce duo de personnages alors que j’ai souvent eu du mal avec l’un et l’autre. En plus, le duo est efficace, mais il se sépare déjà, c’est hyper frustrant ! Al arrive finalement sur le toit de l’immeuble deux minutes avant l’arrivée probable d’Isabelle. Il n’y a plus qu’à attendre.

Clairement, elle trouve le temps long, mais à vrai dire, nous aussi. Pourtant, si elle retrouve Isabelle dès maintenant, ce sera très rapide par rapport à ce que j’en attendais. Elle a tout de même tout juste le temps de visionner un message de Dwight laissé sur sa caméra pour lui dire au revoir. Touchée, elle prend alors la décision de ne pas perdre ce nouveau frère qu’elle a et de revenir vers lui. Avant ça, elle tente tout de même de communiquer avec Isabelle, par message codé, en envoyant d’abord une fusée de détresse, puis en lui demandant de faire demi-tour à la radio. Et Isabelle lui répond !

C’est merveilleux comme scène, vraiment, la série réussit à nous vendre une relation amoureuse très efficace sans même nous montrer la réunion des actrices. C’est fou. Al s’arrange donc pour qu’Isabelle sache que c’est elle, et inversement. Elle a la confirmation qu’Isabelle la reconnaît quand elle parle de bière, elle peut lui dire qu’elle est heureuse de l’entendre et a peur d’être infectée, mais le tout se fait avec l’utilisation de phrases vagues et bien pensées pour faire croire qu’elles n’ont jamais eu l’occasion de se parler avant.

Ah… Cette relation est très chouette ; la construction de cet épisode est bien faite aussi, et ça nous confirme quand même que la morsure de rat de Dwight était essentielle. Al décide de faire demi-tour pour être auprès de lui et trouver une solution pour le soigner. La solution est toutefois bien simple quand Isabelle lui conseille d’aller chercher une bière dans une boîte sur le toit.

Et bien sûr, au milieu des bières, elle trouve également des médicaments pour soigner l’épidémie. Ah, c’est pratique. Il n’y a qu’une petite boîte, mais apparemment, ça suffit à guérir tout le monde de la peste bubonique. C’est gros, trop gros pour passer, mais bon, admettons. Il est temps pour le duo Dwight/Al de repartir et surtout de donner signe de vie à Ginny. Al réactive donc sa radio et entend une femme demander si elle a besoin d’aide, parce qu’elle a vu le signal de détresse.

Et là, Dwight se jette sur la radio. Mais non ? Est-ce qu’ils osent sérieusement nous faire ce coup-là ?! La femme qui demande à Al si elle a des problèmes car elle a vu son signal de détresse n’est autre que… la femme de Dwight. PARDON ?? Elle est hyper canon, heureuse de le retrouver et ma foi, WOW, je ne m’attendais tellement pas à cette fin dans cette série.

C’est un épisode qui termine beaucoup trop bien pour cette série, surtout après des années de recherches de la part de Dwight. Je… WOW, vraiment ! La série ménage bien son effet, parce que comme lui, je n’y croyais plus du tout et limite je levais les yeux au ciel quand il parlait d’elle pendant tout l’épisode, hein. C’est tellement un truc qu’on réserve normalement pour une fin de saison ce genre de retrouvailles. Il la cherchait déjà dans The Walking Dead ! C’est la base de ce personnage et de sa rédemption. Pfiou !

Bon, par contre, j’ai encore hâte de voir le prochain épisode, parce qu’on avance super lentement quand même à force de ne pas voir tous les personnages à chaque épisode. Au moins, cet épisode avance un peu sur le fil rouge des nouveaux méchants, avec de nouveau un tag en bas de l’immeuble et une suspicion d’Al en en sortant : pour elle, l’arrivée des rats et de la peste dans l’immeuble n’est pas une coïncidence, elle est due à ceux qui ont tagué le mur. Euh moui. Moi, à sa place, j’aurais soupçonné le groupe d’Isa – surtout maintenant qu’on en sait un peu plus sur eux avec World Beyond. M’enfin bon, ce n’est jamais que mon opinion !

> Saison 6

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.