Home for Christmas – S02E03

Épisode 3 – Stuck in the Past – 18/20
Egale à elle-même, la série développe le personnage de Johanne sans oublier la galerie de personnages autour d’elle. Tout se fait de manière fluide, avec de l’humour et des surprises à chaque fois. À ce stade, la série est exactement ce que j’attends d’elle à chaque épisode, alors je suis heureux d’y revenir. Voir un épisode par jour est aussi un bon choix pour rester dans l’ambiance de Noël (un peu) et pour savourer vraiment chaque épisode.

> Saison 2


Spoilers

L’épisode reprend avec Johanne racontant sa soirée de la veille à Jorgunn, toujours pleine de bons conseils. Après, pas facile de conseiller Johanne face à cette histoire de pipi dans le stand de Kristin, parce que c’est le nom de la vendeuse de laine, Johanne n’arrivant plus à s’arrêter de pisser malgré la présence de son ex et de sa nouvelle amante, à qui elle demande de l’aide.

Bon, elle a réussi à rentrer chez elle après de rapides explications avec Henrik qui n’a franchement rien à dire pour sa défense. Jorgunn essaie alors d’ouvrir les yeux à Johanne en lui faisant prendre conscience qu’elle n’aimait plus Henrik depuis bien trop longtemps. En fait, elle ne l’a possiblement jamais aimé si elle ne supportait plus les petits détails de sa personnalité selon Jorgunn. Je suis d’accord avec elle… sauf quand il est question de « petits défauts ». Henrik était atroce avec Johanne, sérieusement.

La sonnette de l’appartement les interrompt – décidément bien trop de gens sonnent à la porte dans cette série, ça me perturbe. Ce n’est pas Henrik, mais Nick, le voisin qui vient demander à Johanne des conseils pour son speed-dating du lendemain. Il est tout mignon ce voisin, avec ses problèmes de couple et d’éducation de sa fille en permanence blasée de lui. Je l’aime bien, et j’aime la tournure que ça prend avec Johanne. Il se cherche une amie et le quiproquo possible est vite estompé : il n’a pas envie de coucher avec elle.

Le lendemain, 10 décembre, Johanne décide alors de se rendre… chez son ex. D’après Jorgunn, Christian plane au-dessus d’elle depuis un moment, et il faut qu’elle le laisse partir. Très clairement, la colocataire a raison, alors j’étais content de cette scène. Comme en plus Johanne voit sur les réseaux que Siri et Noah sont absents en plus, ça tombe bien. Elle se rend donc chez lui pour parler du fait qu’elle continue de le stalker, beaucoup trop, et pour savoir la vraie raison de leur rupture.

Non, il n’a pas rompu parce qu’ils étaient plus amis qu’autre chose, mais juste parce qu’il voulait fonder une famille et que Johanne n’était pas prête. L’entendre ne fait pas du bien à Johanne, surtout qu’elle a 31 ans désormais et qu’elle voudrait bien des enfants si elle en avait l’occasion. Les relations humaines, c’est moche et beaucoup trop complexe.

Tant qu’ils y sont, elle exige toute la vérité de Christian, y compris sur son couple avec Siri. Il tente bien de changer de sujet, mais c’est en vain. Il lui avoue alors que Siri ne le supporte plus et que c’est bien pour ça qu’elle s’est barrée chez ses parents. Ils sont forcés de changer de sujet parce qu’un livreur sonne à la porte (non, vraiment, cette série), alors ils enchaînent sur des banalités.

Il est très clair que Christian n’a pas oublié Johanne non plus, ne serait-ce que pour la musique qu’il écoute. Il demande ensuite à Johanne de lui montrer son tatouage, celui qu’elle a fait juste après sa rupture. Le tatouage étant dans le haut du dos de Johanne, les choses dérapent assez vite avec quelques caresses que Johanne n’arrive pas à arrêter, puis un baiser torride et passionnel entre eux. L’alchimie est clairement toujours là entre eux.

Siri interrompt cette passion torride en appelant le père de son enfant, et elle fait bien. Cela permet à Johanne de comprendre qu’elle ne peut pas faire ça. C’est un coup de fil qui tombe vraiment bien pour elle : elle se barre en laissant simplement une photo de famille de Christian sur la table, pour qu’il comprenne son choix. Une fois que c’est fait, elle considère cette page de son histoire tournée.

Je ne sais pas, ça me paraît encore vachement en cours d’écriture, moi, je ne suis pas sûr que je saisisse bien l’évolution de Johanne sur ce coup-là. L’essentiel est cependant qu’elle réussisse à avancer et qu’elle décide une nouvelle fois de passer sa soirée en boîte avec Jorgunn et sa meilleure amie. Celle-ci débarque avec les enfants, mais Trym, son ex-mari, débarque récupérer ses filles… et il aimerait bien les garder plus longtemps que prévu. La meilleure amie refuse – faut vraiment que je retienne son prénom un jour, la pauvre – puis découvre que Johanne en a fini avec ses ex. Les trois amies peuvent donc s’éclater ensemble dans la boîte.

J’ai beaucoup aimé la scène, parce que j’adore les scènes de danse… mais aussi parce que Johanne retombe enfin sur Stein ! J’ai cru qu’on ne le verrait pas de la saison. La musique les empêche de trop parler… mais certainement pas de danser. Stein a un nouveau look bien trop sympathique avec de la barbe et tout, alors forcément, Johanne passe son temps à danser avec lui et à se frotter contre lui. Elle attire toutefois l’attention d’autres nanas qui ne sont pas ravies de les voir ensemble. Et pour cause : Stein est en couple avec l’une d’entre elles.

Peu ravie, la copine officielle de Stein décide donc d’agresser Johanne dans les toilettes. Normal, ma foi. Que de choses qui pourraient être dénoncées à la police dans cet épisode, mais qui ne le sont pas. Je trouve ça abusé de la copine de s’en prendre à Johanne, parce que clairement, le problème dans cet épisode, c’est Stein qui danse avec elle alors qu’il a une copine. Et ça refait perdre pas mal de points de mon capital sympathie pour Stein…

Le lendemain, Jorgunn commence à faire ses cartons, et ça créé quelques tensions entre les colocataires. Johanne va garder l’appartement, mais elle n’est pas pour que Jorgunn prenne des affaires qui sont à elle. Jorgunn choisit mal son moment en plus, parce que Johanne est en train de vouloir exprimer sa force intérieure avec un nouveau tatouage.

Oui, Johanne a décidé de se faire un nouveau tatouage, et elle emmène son père avec elle puisqu’il lui demande. À l’origine, il passe juste prendre de ses nouvelles après avoir appris par son fils la rupture de Johanne et Henrik, mais ça dérape vite vers le salon de tatouage où il est lourd et fait des blagues de papa sur les tatouages, puis sur les infirmières. Le pire, c’est encore que les blagues m’ont fait sourire, aussi nazes soient-elles.

Je m’attendais presque à ce qu’il se fasse lui aussi faire un tatouage quand il demande à Johanne de l’accompagne, mais l’intrigue choisie pour lui est toute autre. Il ne supporte tellement pas de voir Johanne souffrir comme ça et de voir l’aiguille qu’il… s’évanouit. Je le voyais venir depuis un moment, contrairement à lui ou à Johanne à vrai dire. Johanne se retrouve donc à amener son père au travail. Il est dans son service, sur ses horaires. Il a tout de même une commotion cérébrale importante.

Il va donc passer du temps à l’hôpital… et ça va faire plaisir à la chef de Johanne. Au départ, celle-ci s’amuse de la situation, mais lorsqu’elle aperçoit le visage de son nouveau patient, elle a le coup de foudre immédiatement. Pauvre Johanne, c’est l’angoisse la plus totale. Elle laisse les deux ensembles pour aller chercher de la limonade à son père, mais elle tombe au passage sur Henrik.

Elle prend le temps de s’excuser pour cette nuit bourrée, mais elle veut tout de même des explications sur le comportement d’Henrik. Celui-ci s’explique en reconnaissant qu’il s’est laissé faire par sa nouvelle copine, mais que pour lui, leur relation n’était pas qu’en break. Elle était clairement terminée bien avant le break.

J’aime assez cette scène qui apporte de la paix aux personnages, et au moins une certaine tranquillité d’esprit… jusqu’à ce que Johanne remercie Henrik pour les roses offertes à Noël. Le problème, c’est qu’elles ne sont pas de lui, et qu’il pensait qu’elle le savait – pour lui, ça venait de sa famille. Eh ben super, c’est ce que j’avais vu venir dès le premier épisode et ça me fait plaisir d’y revenir sur cette mi-saison : non, les roses ne sont pas d’Henrik, mais bien d’un autre amant de Johanne – ou en tout cas de quelqu’un d’autre sans sa vie. Hâte d’en savoir plus !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.