NCIS S18E16 (express)

Épisode 16 – Rule 91 – 14/20
Pardon, mais alors quelle déception. D’accord, cet épisode a réussi à me laisser bouche bée à un moment donc c’est probablement une bonne fin de saison, mais il se passe quelque chose qui semble avoir été écrit avec les pieds. Je ne comprends pas trop comment certaines décisions ont pu paraître à quelqu’un être une bonne idée.

Spoilers

Les capacités de tir de Bishop surprennent Torres et McGee alors que Gibbs continue de faire équipe avec sa journaliste préférée.

Par où commencer ? Le meilleur, probablement, à savoir l’intrigue fil rouge de Gibbs, qui continue de m’intéresser. C’est inattendu de le voir explorer une nouvelle facette de sa personnalité comme cela et il y a de bonnes idées dans cette intrigue de serial killer. En revanche, je ne comprends pas à quel moment il s’est dit qu’ils étaient peut-être sur écoute. C’était surtout pour donner quelque chose à faire à Kasie dans cet épisode final ?

Si c’est ça, j’ai bien une idée de scène qui aurait pu être possible, hein. Bon. Je suis furax, je ne vais pas pouvoir le cacher très longtemps, autant l’écrire tout de suite. Avant d’y arriver, je finis sur Gibbs, donc, et son bateau qui finit par exploser. On ne saura jamais comment il est sorti de sa cave, mais il n’aura pas fait long feu en tout cas, surtout qu’il brûle sur l’eau.

Le cliffhanger est très efficace. Je n’aurais pas aimé qu’on nous lâche sur un Gibbs possiblement mort, parce que ça n’aurait convaincu personne. Là, au moins, son soubresaut et ce moment où il se met à nager, c’est efficace. J’imagine qu’il feint sa mort pour mieux coincer le serial-killer à un moment ou un autre, et ça peut me donner envie de revenir. Un tout petit peu.

Après avoir abandonné la série des années à cause du départ de Ziva, je suis à deux doigts de faire la même chose pour le départ de Bishop. Je m’en veux de m’être laissé avoir une fois de plus. En tout cas, la saison 19 se met bien dans la merde avec les départs successifs de Jacqueline et Bishop, en plus d’une présence à l’écran réduite pour Gibbs. Et puis, les femmes, cette saison ! La femme de Palmer, Jacqueline, Emily, Bishop… Vont-elles toutes quitter le navire Rule 91 qui explose ? 

Ce n’est pas nouveau que j’ai du mal avec le traitement des personnages féminins de la série, mais là, on marque encore un beau tournant dans la série qui se sépare de Bishop après sept saison sans la moindre raison claire ? L’actrice confirme le départ de son personnage, les autres acteurs aussi, ça ne semble pas être juste un teasing pour qu’on regarde la saison 19.

Elle se fera sans mon personnage préféré, sans raison. BON. Be careful what you wish for ? Cela fait plus d’un an que j’attends que la série traite ENFIN cette fameuse intrigue cachée pour le personnage, avec ce mystérieux SMS en fin de saison dernière et plein de sous-entendus de temps à autres. Cela finit par sortir de nulle part dans cet épisode, lorsqu’on découvre que Bishop aurait fuité volontairement des dossiers de la NSA.

Mouais. Personne n’y a cru, évidemment, pas même lorsqu’elle avoue, et on comprend donc qu’il s’agit surtout d’une grosse affaire qu’elle monte de toute pièce pour s’enfuir suivre de nouvelles aventures ailleurs, avec l’alliée de Ziva. Mais ? Enfin, l’épisode nous la présente comme vraiment coupable et comme capable de cacher bien des choses à ses équipiers… Ce qui est presque pire qu’une affaire montée de toute pièce pour prendre le large.

Certes, elle suit le conseil de Gibbs au passage, et ça donne davantage de relief aux scènes entre les personnages dans l’épisode précédent et celui-ci. Il n’empêche que c’est énervant ! Je ne comprends pas qui a pu se dire que c’était une bonne idée de se séparer du personnage en entachant sa réputation auprès de ses collègues, à l’exception de Torres. Et si je suis bien content qu’elle obtienne sa scène avec McGee en cours d’épisode pour s’enfuir, elle ne lui laisse aucune explication. Elle n’adresse même pas un au revoir à Kasie ou à Jimmy ? Après l’année qu’ils viennent de passer ? Après le covid ? PARDON ? 

Je veux bien qu’elle poursuive sa carrière dans une mission sous couverture en secret et tout, pas de souci, mais un peu de cohérence avec le personnage, bordel. Et donc, elle a également une scène avec Torres pour nous dire à demi-mot qu’il s’est peut-être passé quelque chose entre eux lorsqu’ils ont eu cette fameuse conversation. Bishop n’avait pas prévu que Torres et elle arriverait. AH. Ben quand même, pardon, mais elle est censée être plus maligne que ça !

Le baiser, c’est vraiment du fan service qui ne sert à rien. Les gens sont restés huit ans pour avoir droit à un au revoir bâclé ? Merci bien. Et le pire, c’est franchement que ça faisait un an que je voulais voir se dérouler l’intrigue autour de Bishop. J’avais l’impression qu’on allait avoir un truc énorme la concernant, un arc super sympa… tout ça pour avoir trois pauvres scènes bâclées où on la voit dégager sans ménagement ?

Pire que tout, on lui donne plus de scènes avec sa remplaçante qu’avec ses coéquipiers, finalement. Parce que, oui, pour ne rien arranger, on nous ramène l’agent Knight, dont le bureau semble situé exactement au même endroit que celui des agents de la B team, portée disparue dans l’épisode alors que ça aurait pu être l’occasion. Je n’aime toujours pas l’agent Knight qui fait vraiment pièce rapportée maladroitement, là. Quant à l’actrice, j’ai trop l’impression qu’elle joue mal, désolé !

Et pourquoi on nous fait un spin-off à Hawaii et pas un spin-off sur Bishop ? Pourquoi Emily Wickersham décide-t-elle de quitter la série ? Pourra-t-on au moins la revoir un jour comme Ziva ? Même pas sûr… La série changera l’an prochain de case horaire après avoir perdu près de la moitié de son casting principal en un an ; deux tiers de son casting féminin.

Cela fait beaucoup, même pour un mastondonte comme NCIS.

EN BREF – Une saison raccourcie par le Covid, mais qui évite de traiter la pandémie pendant trop longtemps, pour finalement l’expédier très brièvement lorsqu’elle est enfin traitée… Ce n’était pas glorieux. Les scénaristes semblent être débordés par la pandémie, par les départs des acteurs et par des décisions qui les dépassent, mais ça donne un ensemble sacrément en-dessous de ce qu’était la saison 17.

Pas l’ombre d’une Ziva alors qu’elle devrait encore être dans l’équation et une Bishop qui reproduit le schéma ? C’est frustrant ! Un premier fil rouge peu intéressant, une deuxième partie de saison qui s’en tire mieux sans parvenir à remonter le niveau, à défaut d’un fil rouge.

La saison 19 sera celle du renouveau… mais pas forcément pour le meilleur : le départ de Bishop dans une mission sous couverture va nous laisser un grand vide que l’agent Knight ne va peut-être pas réussir à combler. Pour l’instant, je n’accroche pas à son personnage qui a vite oublié son équipe partie en fumée. Quant à Gibbs, il semble suspendu pour un long moment à présent, et son intrigue solo (avec la femme de l’acteur, OK) pour coincer un serial-killer ne lui attirera probablement pas les faveurs du NCIS lorsqu’on découvrira qu’il est encore en vie.

Non, parce que j’imagine qu’il va se faire passer pour mort un moment…

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.