This is us – S05E16

Épisode 16 – The Adirondacks – 15/20
Je ne devrais pas l’écrire ici car c’est déjà un spoiler, mais sachez que j’ai tellement envie de mettre une mauvaise note à cet épisode que c’est dur de rester neutre. Une sorte de darkest timeline semble se mettre en place dans cet épisode qui, à une exception près, nous propose franchement une tournure décevante pour les intrigues qui me plaisaient le plus cette année. Bon. On verra ce que donnera la dernière saison de la série, mais elle part mal.

Spoilers

Le jour du mariage de Kevin et Madison est enfin arrivé.

I need inside air.

C’est l’heure du mariage de Kevin, et l’air de rien, c’est un jour très important pour la série. Ca l’est aussi pour Kevin, de toute évidence, parce qu’il est clairement stressé : on le suit devant son miroir en train de répéter ce qui sera probablement ses vœux de mariage.

En flashback, la série continue de nous spoiler bien des choses, avec cette fois une fin de saison culte de Dynasty apparemment. Malheureusement pour Rebecca, elle ne pourra pas voir l’épisode puisque Jack a eu la bonne idée d’enregistrer son match par-dessus. Ah le temps horrible des VHS et des magnétoscopes partagés.

J’ai eu beaucoup de peine pour Rebecca, et ça m’a rappelé des choses – les mauvais souvenirs de partager des VHS dans une maison avec deux grandes sœurs. C’était bien vu de la part des scénaristes, surtout que la dispute qui suit entre Rebecca et Jack-plus-si-parfait finit inévitablement par inquiéter les Big Three. Pour les rassurer, ils décident de montrer la vidéo de leur mariage aux enfants.

L’idée est géniale, mais ça vire à la catastrophe lorsqu’ils se retrouvent à s’engueuler à nouveau puisque Jack a oublié ses vœux de mariage et ose spoiler Dinasty à Rebecca. La pauvre ! Il est horrible, franchement ! Pardon, je m’investis trop dans tout ça. Cela finit par les enfants demandant aux parents de se marier à nouveau. Cela se termine en week-end sympathique pour la famille, franchement.

Un autre flashback nous ramène dans le passé de Madison, et ça, c’est surprenant. Je crois bien que c’est la première fois qu’on repart sur son enfance, mais c’est fait pour nous montrer les doutes qu’elle a dans le présent. Sa mère l’a abandonnée en lui souhaitant de se trouver un meilleur mari que le sien. C’est super sympa à balancer à une gamine, ça.

Madison s’enferme toute la journée dans ses souvenirs douloureux, alors qu’elle se prépare à son mariage. Elle se souvient par exemple d’une rupture douloureuse avec un de ses copains, la plongeant dans la dépression, la glace et ses problèmes alimentaires. C’est ce qui la mène finalement à ses réunions d’anonymes où elle rencontrera Kate, mais ça lui fait surtout prendre conscience qu’elle a envie de se marier avec quelqu’un capable de l’aimer vraiment. Et la question de Kate doit y être pour quelque chose.

En tout cas, le mariage approche, et ça force tout le casting à se préparer à faire la fête… Sauf que ça se fait avec une mauvaise surprise pour Kate. Tout cela commence bien avec Toby qui a la bonne nouvelle d’être accepté pour le job de San Francisco… Sauf que ça suppose de passer trois jours à San Francisco par semaine.

Kate est loin d’en être ravie, surtout quand il lui balance qu’il adore leurs enfants, mais. Après une conversation avec Madison, Kate se rend soudainement compte toutefois que son mariage vaut plus que ça. Dans ses vœux, elle a promis de tout faire pour lui, après tout. C’est donc ce qu’elle décide de faire : elle appelle aussitôt son employeur pour quitter son travail qu’elle adore.

Bizarrement, son collègue refuse toutefois de la voir démissionner. Même si ce Philip ne voulait pas d’elle comme collègue, il s’est rendu à l’évidence : elle est exceptionnelle et les étudiants l’adorent. Pas question de la voir démissionner donc. Kate en arrive à la conclusion qu’ils vont devoir trouver un nouvel équilibre avec un Toby à San Francisco la moitié de la semaine. Cela va faire beaucoup de billets d’avion, tout de même.

Toby est toutefois prêt à le faire, il semblerait. Elle lui explique alors qu’elle a repensé à leurs vœux de mariage et que même si elle n’a rien écouté de ce qu’il a dit ce jour-là, elle est prête à faire tous les efforts nécessaires pour que la relation fonctionne malgré tout. Et j’ai envie d’y croire, ce qui rend cet épisode parfaitement détestable par la suite.

De son côté, après avoir hésité un bon moment, Rebecca finit par demander à Randall comment était son voyage à la Nouvelle-Orléans pour en apprendre plus sur sa mère biologique… sauf que… Il n’a pas l’air d’en avoir très envie, lui. C’est triste car ça fait deux épisodes qu’il en est question pour Rebecca, mais Randall l’évite. Après, elle ne lui demande pas au meilleur moment non plus.

Il finit par s’en confier à Kevin, le jour de son mariage. Meilleur moment, franchement. Rebecca aussi choisit le meilleur moment pour le forcer à lui montrer des photos de la mère biologique, surtout que ça lui fait bien mal d’apprendre tout ça. Malgré tout, elle se retrouve à forcer Randall à l’écouter lorsqu’elle veut enfin s’excuser.

La scène est super touchante, mais comme bien souvent, c’est grâce à Randall. L’acteur fait un job merveilleux – mais le scénario doit l’être aussi. C’était très chouette de voir Randall et Rebecca s’entendre à nouveau comme à l’origine de la série et parler de la mère biologique.

Autrement, pour le jour du grand mariage, Nick prend la décision de tout filmer de la journée de Kevin. Il souhaite lui enregistrer tous les souvenirs possibles de cette journée… sauf que ça m’a tout de suite mis la puce à l’oreille sur ce qui allait se passer. Cela ne pouvait pas bien se terminer, et plein de signes nous le font comprendre, notamment lorsque l’arche florale dessinée par Madison s’effondre le jour du mariage et force Kevin à tout faire pour que Madison puisse avoir sa journée parfaite par la suite.

Kevin stresse comme jamais toute la journée et il a de quoi stresser le pauvre, surtout que tout le monde lui tombe dessus. Normal, c’est le marié. Il voit bien que Randall et Toby ont des problèmes, ou que Nick pète un câble avec un cadeau très cool – des chaises de bois magnifiques.

Il n’empêche que ça fait beaucoup à gérer pour Kevin. Sa volonté de prendre l’air alors qu’il est dehors est la meilleure idée des scénaristes pour bien nous montrer la panique de voir la journée parfaite qu’il souhaite pour Madison s’effondrer peu à peu. Et ça va loin dans les détails, avec Tess qui n’a pas l’air ravie de sa robe de demoiselle d’honneur. Heureusement Beth s’en rend compte et elle trouve enfin un moyen de se réconcilier avec elle en lui permettant d’avoir une robe qui ressemble plus à sa personnalité. Elle demande tout de même à Kevin hyper stressé ce qu’il en pense – et ce que Madison risquerait d’en penser – mais c’est vraiment pour la forme.

Beth prouve une fois de plus qu’elle est une mère exceptionnelle, faisant tout pour que sa fille soit la plus à l’aise possible dans sa robe et s’assurant aussi de parler d’Alex de la même manière qu’elle parle de Malick. Il faut dire qu’ils sont tous fiers des résultats académiques de Malick dans cet épisode, parce qu’il obtient de beaux résultats positifs pour toutes les facs dans lesquelles il souhaite se rendre. Oui, oui, toutes. Même celles dont il n’a pas parlé à Déjà.

Malick obtient Harvard, et ça laisse Déjà complètement bouche bée, parce que c’est à Boston cette université. Pas la porte à côté. Comme sa tante, elle va devoir composer avec une relation à distance, de toute évidence. La série nous balance ça et le laisse aussitôt de côté, pour que ça se termine par une Tess ravie de voir sa mère faire tant d’efforts pour elle. C’était chouette de prendre le temps d’une réconciliation entre elles.

Une fois que c’est fait, on peut donc en arriver au saccage qu’est la fin de cet épisode. J’ai envie de m’arrêter là et d’oublier tout le reste, franchement. Finalement, Madison est tellement stressée qu’elle finit par aller voir Kevin, même si elle est prête et habillée. Cela porte malheur, et ça ne met pas longtemps à se concrétiser puisqu’elle fait tout ça pour… demander à Kevin s’il l’aime. Le problème, c’est que Kevin est incapable de lui dire que c’est le cas.

Alors. Non. Ils ont beau nous faire croire qu’il ne l’aime pas, je refuse cette situation, parce que les deux derniers épisodes ont servi à construire le fait qu’il était bien en train de tomber amoureux d’elle – et aussi que cette conception de l’amour à l’américaine n’est pas forcément la clé d’un mariage heureux. Ce que fait Kevin à vouloir rendre la journée parfaite pour Madison – et pour sa famille, certes – c’est de l’amour.

Madison lui fait alors une très jolie déclaration d’amour, avant de lui expliquer son passé, sa mère qui l’a abandonnée et le conseil qu’elle a décidé de lui donner en guise d’au revoir. Si elle est amoureuse de Kevin, si sa famille lui a donné tout ce dont elle a toujours rêvé, elle ne veut pas se marier avec quelqu’un qui ne l’aime pas vraiment. Et elle a bien raison. Mais pourquoi ne lui dit-il pas ? Je ne comprends pas les scénaristes sur ce coup-là.

Madison prend donc la décision de ne pas se marier avec lui, insistant sur le fait qu’il sait très bien lui aussi qu’ils ne sont pas prêts à se marier dans ces conditions, parce que ce serait un mensonge pour leur famille. C’est parfaitement horrible.

Tout ça se termine donc sur Kevin assis sur sa chaise à contempler cette journée désastreuse. La scène est très sympathique, en vrai, je l’ai beaucoup aimée ce moment entre les triplés et leur mère. Tous sont là pour soutenir Kevin dans l’épreuve et pour contempler une année bien difficile. Rebecca se retrouve à essayer d’imaginer ce que Jack aurait fait.

C’est Randall qui est le meilleur sur ce coup-là, à savoir que son père ne quitterait pas Kevin comme ça, alors que Kate craint qu’il ne se mette à boire. Pour se redonner de l’espoir et nous prévoir la saison 6, Rebecca demande alors à Kevin de lui construire la maison que Jack voulait lui construire, et ça se fait sur la meilleure des chansons. Un petit Way down we go, cela faisait longtemps honnêtement.

C’est une très belle scène finale pour la série qui réussit à nous provoquer quelques émotions fortes, même en l’absence de mariage. Tout ça grâce aux flashbacks du deuxième mariage de Jack et Rebecca, mais aussi grâce aux plans sur la famille Pearson qui résiste malgré tout.

On en revient alors à Kevin s’entraînant pour son discours de mariage… Nous voilà dans le futur à nouveau, donc, et aux préparatifs d’un mariage. Ce n’est toutefois pas celui de Kevin, ni celui de Madison, qui est toujours dans l’équation. Très franchement, tant mieux. J’ai encore espoir d’une issue positive pour la relation Madison/Kevin. C’est clairement une relation amoureuse qui fonctionne, ils ont passé la saison à construire ce couple génial, je ne comprends pas pourquoi ils ont pris cette décision !

Je veux dire, ça sent le truc écrit à l’avance et dans lequel ils se sont bornés alors que ça ne fonctionnait plus. Non ? Forcément, ça baisse beaucoup la qualité et la note de cet épisode : je n’arrive pas à comprendre ce qu’ils ont voulu faire, ça ne me convainc pas du tout. BREF. Le futur… Comment dire ? C’est encore plus décevant. On découvre en effet que ce jour-là, il écrit ses vœux sur un papier au logo de sa société (?) Big Three Homes… Et surtout que c’est le mariage de Kate. WHAT THE FUCK ?

Franchement, je suis déçu. Depuis le temps, je commençais à vraiment apprécier Kate, grâce à Toby, mais aussi grâce à certaines décisions scénaristiques depuis deux ans. Là, en revanche… Qu’elle quitte Toby, je ne sais pas si ça va passer. Même si la série nous fera probablement le cas de nous révéler qu’en fait, c’est Toby qui déconne ; même si la série paraît bien plus réaliste avec un divorce… c’est naze. Ils ont foutu des flashbacks du mariage de Kate dans cet épisode, pourquoi nous faire un tel flashforward ?

Il ne reste qu’une saison sérieux, on n’a pas le temps pour un divorce et un mariage (enfin, deux, car Nick aussi va y passer) ? En plus, elle va se marier avec son collègue là, Philip. Ma réaction ? Pour de vrai, un bon gros : « Oh FUCK ». They’re the worst, si vous me permettez le jeu de mots avec le CV de cet acteur.

EN BREF – La fin de saison me laisse un goût hyper amer qui fait que je ne sais pas trop ce que je pense de la saison en elle-même. J’ai trouvé qu’ils avaient super bien géré les choses du côté de la pandémie et du covid. Tout est intégré à l’histoire de manière crédible, on suit vraiment la vie américaine et la vision d’une pandémie qui a atteint un pic horrible avant de se calmer et permettre un retour à la quasi-normale (peut-être un peu trop normal, d’ailleurs, ils auraient pu garder une petite touche de gel hydro-alcoolique pour le principe).

Les flashbacks ont réussi à retrouver du souffle, aussi, alors que ce n’était pas gagné. Si parfois, cela réécrit trop les personnages, cette année, ils parviennent dans l’ensemble à être crédibles et à fonctionner. Par contre, vraiment, toute une saison à construire le couple Madison/Kevin et à mener à leur mariage pour nous pondre que Kevin n’aime pas Madison alors qu’on l’a vu construire son amour pour elle mois après mois… Et Kate qui se marie à Philip ?

Franchement, la saison 6 va devoir sortir les rames pour me récupérer, et ce n’est pas l’intrigue sur Kevin construisant la maison des rêves de Rebecca qui va me convaincre, hein. Je mise beaucoup sur Tess et sur la carrière pro de Beth pour me motiver, mais les scénaristes semblent plutôt vouloir se concentrer sur Randall écrivant un article ?

Il va falloir attendre un moment avant de voir la saison 6, puisqu’elle ne reviendra qu’à la mi-saison, mais les scénaristes ont clairement du boulot pour me faire avaler la pilule de cette fin de saison qui me déçoit à bien des égards.

 

6 commentaires sur « This is us – S05E16 »

  1. Je crois qu’on n’a pas vu les mêmes deux derniers épisodes ! 🙂 Ce que j’ai vu, moi, c’est qu’ils instillaient le doute dans l’esprit de Kevin et Madison et à juste titre. Si j’ai adoré voir les deux personnages ensemble cette saison et les voir se créer une famille, il ne faut pas se voiler la face non plus, c’est effectivement une belle famille qu’ils ont créée, à laquelle ils ont tous deux cru, cela a montré que Kevin pouvait être une personne responsable mais, finalement, en aucun cas, ça a été la création d’un couple. C’est super triste mais c’est la réalité. C’est juste dommage qu’ils s’en rendent compte au pied de l’autel (ou pratiquement). Après, je ne perds pas espoir non plus, peut-être que ça va déboucher sur une relation amoureuse au fil des mois car, quatre ans après, ils ont l’air proche. Je veux juste pas que Kevin retourne avec Sophie. This ship has sailed!
    Pour ce qui de la grosse révélation du futur mariage de Kate, là j’en suis restée pantoise ! Après, oui c’est réaliste que son couple avec Toby ne tienne pas si le longue distance perdure, chacun va vivre des trucs différents, ça va être très compliqué (et cher comme tu le dis) de faire des allers retours chaque semaine et, à un moment (je dirais un an dans la vraie vie, entre 3 et 6 mois dans la série :D) ça va péter. De là à se remarier avec le prof anglais… J’ai en tout cas très hâte de voir ce que va donner la saison 6 pour tout ce qu’on nous a distillé dans ce season finale.

    J'aime

    1. J’ai vraiment vécu l’avant dernier épisode comme la fin des doutes de Kévin moi, le fait qu’il supprime Sophie après le discours de Miguel… Et puis, je n’aime pas cette vision fantasmée qu’il avait de l’amour (avec Sophia Bush notamment). Enfin, on en a tous envie hein, mais la vie n’est pas comme ça et ça manque sérieusement de réalisme. Je trouve qu’ils sont plus que des parents, ils ont appris à se connaître et à s’aimer à mes yeux, Madison le dit bien qu’elle l’aime. Ça me paraît beaucoup plus solide que bien des couples de série. Après, je reconnais qu’ils n’ont jamais eu le temps de la réflexion avant…mais elle semblait être faite dans l’avant-dernier pour Kévin et Madison se dit amoureuse alors… Étrange.
      Je ne veux pas non plus de Sophie, ce serait super lourd ce délire du premier amour. On a déjà Beth et Randall pour ça 😀
      Toby et Kate, c’est réaliste oui… Mais pas ce que j’ai envie de voir du coup. J’ai lu une théorie comme quoi c’était peut-être un renouvellement des vœux de mariage de Toby Et Kate. Le prof serait alors le frère de Madison, comme sa mère est anglaise… Ce serait tordu, mais je suis prêt à voir ça si ça sauve mes ships 😂

      J'aime

      1. Le fait qu’il supprime le numéro de Sophie, je pense que c’est pour se persuader qu’il est amoureux de Madison, pas forcément qu’il l’est vraiment. Après, je comprends tes arguments. Peut-être que la saison prochaine, ce sera aussi l’avis de Kevin…
        Alors là il y a vraiment des théories farfelues qui sortent ! :’D Bon, on n’est pas dans une télénovela donc je n’y crois pas un instant mais ce serait rigolo.

        J'aime

      2. Oui, je vois ce que tu veux dire, mais j’ai lu la saison totalement différemment, je suis passé totalement à côté en projetant ce que je voulais voir, je crois ! 😅

        Tout pour mettre Kévin et Madison ensemble sans briser Kate et Toby, je les comprends.
        Même si effectivement Kate et Toby, c’est mal parti depuis un moment… 😅 Pas Philippe quoi (c’est Philippe son nom ? J’ai un doute 😂 l’anglais, quoi)

        J'aime

      3. C’est Philip 🙂 Mais oui va falloir ramer pour nous le faire accepter en futur mari de Kate si c’est le cas. Difficile d’oublier Toby quand même et même si j’aime l’acteur qui joue le fameux Philip, je ne suis pas très fan du personnage pour le moment.

        J'aime

Répondre à Shipou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.