Station 19 – S05E01


Épisode 1 – Phoenix from the Flame – 15/20
Un certain nombre de décisions de l’épisode ne me paraissent pas vraiment les bonnes car j’ai l’impression qu’ils gomment une grosse partie de ce que j’avais adoré dans la saison précédente, et c’est dommage. Il reste plaisant de retrouver une partie des personnages de la série, mais pour l’instant, cet épisode s’est surtout concentré sur ceux que j’aimais le moins – ou ceux dont les intrigues m’intéressent le moins, plutôt.

Spoilers

Dix mois se sont écoulés depuis le mariage de Maya et Carina, mais celui-ci a redéfini bien des choses pour la caserne 19.


We’re not a phoenix, Robert, we’re just a pile of ash.

Ben ça commence mal cette saison : la série débute en effet par un choix qui me laisse plus que perplexe mais qui a le mérite, contrairement à d’autres séries, d’être assumé explicitement… Plus de covid à Seattle. Je comprends que ce soit galère de ne tourner qu’autour de ça, mais ils pourraient au moins continuer à porter le masque et tout. Je trouve que ça marchait super bien d’avoir les personnages vivant notre quotidien. Je sais bien que le quotidien est imprévisible avec des tournages ayant lieu plusieurs mois à l’avance… mais tout de même !

Soyons honnêtes, ça marchait bien trop de voir les pompiers de la série être confrontés aux mêmes difficultés que nous, avec la pandémie et le mouvement Black Lives Matter. Ce n’est pas pour rien si la saison 4 était trop bien. En plus, j’avais l’impression de voir le début d’un épisode de Law & Order, ça manquait d’un DUM DUM à la fin du message d’Andy.

Bref, l’épisode reprend dans une sorte de paradis où les pompiers sont sur le toit de la caserne qu’on n’avait jamais aussi bien vu auparavant. Là, ça se justifie : ils observent des feux d’artifice depuis le toit, même si Travis essaie de ruiner le plaisir de tout le monde en rappelant qu’écologiquement, c’est absurde. Effectivement. Et alors qu’on voit Sullivan tout seul et Carina plus amoureuse que jamais de Maya, je ne m’attendais certainement pas à ce qui suit : on apprend que cette scène se déroule dix mois plus tard.

Bref, près d’un an après son mariage, Maya n’a pas pardonné à Sullivan, et le reste de la caserne non plus. Il doit être sympa le mariage avec Andy. On la comprend un peu, et je comprends mieux la réaction de Ben qui demande à Maya de pardonner à Sullivan si ça fait dix mois – mais sur le moment, c’était WTF, je n’ai pas eu le temps de lui pardonner, moi !

Dix mois plus tôt, Maya et Carina étaient donc en train de se marier. De manière pas du tout crédible, Maya s’est rendue dès qu’elle a appris la nouvelle, au beau milieu de sa soirée de mariage, dans le bureau de son chef pour demander des explications. Honnêtement, qui fait ça ? Tu laisses tomber tes mails pro pendant ton mariage, non ? Et puis, la soirée était déjà vachement avancée ?

En tout cas, c’était une grossière erreur d’y aller comme ça, parce que Maya débarque avec Carina (que fout-elle là ? Je l’adore, mais bon, zéro crédibilité) et Andy pour râler… et ça ne marche pas. Comme c’est bizarre. Elles y croient un moment, en vain. Finalement, le chef décide de nous dégager Andy de la caserne 19 pour la réaffecter à la 23 (allez, biiim) alors que Maya est obligée de laisser tomber son rôle de capitaine le temps de l’enquête sur son mauvais choix.

Elles avaient pourtant largement raison : toute la série nous a montré comment les capitaines faisaient de la merde tout le temps sans conséquence. Pourquoi serait-ce différent pour Andy ? J’ai au moins aimé ce qui suit : Andy, Maya et Carina retournent au mariage pour faire la fête. Eh, faut bien oublier les problèmes. Et Andy les oublie en dégageant Sullivan de sa vie, lui assurant que tout de même, sa mutation est une bonne chose : elle n’aura plus à bosser ou faire quoique ce soit avec lui.

Dix mois plus tard, Sullivan n’a bizarrement toujours pas lâché l’affaire : il continue d’essayer de se réconcilier avec Andy, quitte à la harceler sur son lieu de travail. Où elle bosse avec Théo, yeah, la série ne nous le dégage malgré les dix mois. C’est déjà ça. Sullivan/Andy ? Ils continuent de pourrir la série avec les discutes de couple. Who cares ?

Je reste bien plus intéressé par le retour de Théo dans la série. Dix mois plus tôt, on le laissait en train d’embrasser Vic, laissant Jack et Dean le cœur un peu brisé par la vie. Je ne les aime pas trop ces deux-là quand il est question d’intrigues amoureuses, et le flashback de leur soirée de mariage continue de me rappeler qu’ils me saoulent. L’avantage, c’est que Dean accepte assez vite que Vic n’a pas les sentiments qu’il a pour elle. Je préfère ça à d’autres scènes où il essaierait de la récupérer.

Jack est toujours aussi insupportable, par contre, à lui dire de foncer et tout avouer à Vic. C’est la pire des idées, et heureusement, Dean ne l’écoute pas.

Bien qu’ils soient isolés dans la rue, la soirée de mariage continue. Pendant celle-ci, Ben prend le temps d’essayer de comprendre le point de vue de Sullivan, et il est bien le seul à encore prendre le temps de lui parler, parce que tout le monde lui en veut d’avoir ouvert sa gueule face au chef. Encore. Il se défend plutôt bien en vrai, à expliquer que Maya allait dans tous les cas se faire dégager. C’est sa conviction profonde, et on le sait. Mais est-ce aussi vrai que ce qu’il le dit ? Pas sûr.

Au moins, tout ça fait qu’on peut presque apprécier Ben quand il lui parle à cœur ouvert et qu’il lui fait comprendre qu’il fait de la merde, au quotidien, quand il prend des décisions comme celle-ci et qu’il ne reconnaît pas ses erreurs. Comme quoi, le whisky ça aide.

Ca aide aussi Théo et Vic à assumer enfin les sentiments qu’ils ont l’un pour l’autre. Ils couchent donc ensemble dès la nuit du mariage et papotent juste après le sexe, mais reste à savoir s’ils seront encore ensemble dix mois plus tard. En attendant, ils couchent ensemble dans la chambre de Vic, qui était quelques années avant celle de Théo. WEIRD. Tu m’étonnes que Travis, dans sa chambre juste à côté (mais apparemment bien isolée ?) en soit tout perturbé. Perturbé, oui, mais pas au point de ne pas avoir couché avec Emmett lui aussi. Sacré mariage, tout de même !

Dix mois plus tard, donc, et cet épisode était galère à critiquer avec ses aller-retours, Sullivan tente de récupérer Andy alors qu’un festival Phoenix a lieu à Seattle. S’il était rigolo de la voir lui expliquer qu’ils n’étaient pas un phénix, eux, j’ai surtout aimé voir la relation qu’elle avait désormais avec Théo. Il la conseille sur sa vie perso et il confirme qu’il est vraiment un génial personnage et ami. Et ça fonctionne très bien cette nouvelle amitié entre eux, en espagnol. C’est crédible.

Après, encore une fois, quel est l’intérêt d’avoir Andy qui s’épanche sans fin sur son couple avec Sullivan alors que ça fait dix mois qu’ils ne sont plus ensemble et qu’à tout casser ils ont passé quoi, dix mois ensemble EN TOUT ? Tss. Heureusement, ils sont interrompus par Emmett en mini-short et une vraie urgence avec la caserne 19.

En effet, pendant le festival, des idiots s’amusent à utiliser des artifices de manière illégale, et comme ils sont drogués, ça vire à l’accident au moment où les pompiers essayaient de leur dire d’arrêter. L’un d’eux s’explose le visage quand un feu d’artifice éclate, une autre se pète la cheville et un dernier prend le temps d’aller voler le camion de pompiers qui trainait dans le parc, parce qu’il considérait que l’urgence était d’aller soigner son pote avec n’importe quel camion dispo plutôt qu’avec le camion qui arrivait spécialement pour ça.

Ainsi, Ben et Sullivan restent bloqués dans les embouteillages ensemble, l’occasion pour nous de voir que Sullivan en veut un peu à Ben d’être mis à l’écart de toute la caserne 19. Oups. En parlant d’être mis à l’écart, revenons-en à Maya. Alors qu’à son mariage, elle finit par pleurer et s’effondrer dans un slow magnifique avec Carina, dans le présent – dix mois plus tard – elle doit supporter un capitaine particulièrement incompétent, Beckett. Le gars n’arrive pas à ne pas être sexiste vis-à-vis de Maya, ne supporte pas qu’elle possède plus d’autorité qu’elle, laisse les clés sur son camion et, pire que tout, prend des décisions stupides qui mène à l’explosion dudit camion.

Ouais, rien que ça. C’est plutôt marrant en vrai, parce que le camion n’a aucune raison valable d’exploser : il se fait exploser, finit dans un accident et bloque la route. Soit. La fuite d’essence qui suit ? Pourquoi pas. Que personne ne sécurise la scène et ne vérifie où va l’essence, que Robert perturbe un type en train de jongler avec du feu dessus et que le capitaine Beckett enchaîne les mauvaises décisions à ce point, c’était ridicule.

Au rang des scènes ridicules, j’ai eu du mal à comprendre toute l’émotion derrière le camion qui crame, même s’il était dédié au Capitaine Herrera, et même si ça fait des années qu’ils bossent dedans. Le problème vient principalement du fait que le camion n’a jamais été érigé jusqu’ici comme un personnage à part entière de la série, et qu’ils essaient d’en faire un personnage à part entière.

De retour à la caserne, l’équipe a le droit à un sermon du nouveau capitaine. Et ce n’est toujours pas si dingue : Beckett est un connard, tout simplement, qui minimise la perte du camion. Je suis un peu comme lui, je ne vois pas trop le sentimentalisme derrière tout ça, mais je ne sais pas, regarde ton équipe et, avant de dire de la merde comme ça, apprend à évaluer ce qui peut être dit ou non. Clairement, il se fait des ennemis plus qu’autre chose. Au moins, la scène se termine par des excuses publiques de Sullivan, envers Bishop en particulier, et envers tous en général. Eh, ça fait du bien de voir cette scène, surtout qu’évidemment Bishop accepte les excuses. C’est un début.

De son côté, Andy rentre dans sa nouvelle caserne, sans ses collègues préférés. J’ai presque de la peine pour elle, mais bon, elle a toujours Théo, y a pire comme sort fatidique. Il est capable de comprendre ce qu’elle traverse parce qu’il a vécu un truc à peu près similaire. A peu près, hein. Il déclare tout de même à Andy qu’elle est le phénix dans cette affaire, parce qu’OK, elle a perdu son père, son mari, ses collègues, son taf, mais eh, elle est toujours debout. Mouais.

Elle a peur aussi de quitter définitivement son mari parce que c’est la dernière chose qu’elle a de son père (wtf ?), mais elle retourne quand même à la caserne 19. Là, elle y explique qu’elle n’a pas voulu divorcer pour ne pas faire culpabiliser Maya et Carina de la rupture. C’est super con, parce que désormais, elle veut divorcer et elle le fait parce qu’il ne s’est pas excusé. Il vient juste de le faire, le pauvre. Allez, divorcez, qu’on n’en parle plus. Dingue que ce soit ça le cliffhanger de l’épisode !

Oh, ce n’est pas le seul : on avait vendu un crossover avec Grey’s, et ce n’en est pas un… Mais tout de même, il y a les victimes de cet épisode qui finissent à l’hôpital, avec le suspense de savoir si le défiguré survivra et si sa pote lui avouera qu’elle est amoureuse de lui alors même qu’il est défiguré. Ce n’est pas intéressant ? On est bien d’accord. Par contre, ça permettait à Vic d’avouer ses sentiments à Theo pendant l’épisode, et le tout devant Dean. Apparemment, en dix mois, il n’a toujours pas réussi à se faire une raison. Bordel, mais donnez-lui une autre intrigue !

On en est quand même à des scènes où il souhaite dire à Vic qu’il l’aime alors qu’il sort de la douche de la caserne ? Et comme il est toujours incapable de dire quoique ce soit (bordel, mais tais-toi), il l’embauche sur son projet de Crisis One ? Genre, putain. Qu’il le dise avant, à la rigueur, mais au bout de dix mois comme ça, je ne comprends même pas comment c’est possible d’être encore amoureux. Tu tournes la page, non ? Tu demandes ta mutation, tu prends tes distances, tu avoues la vérité à la rigueur, mais tu assumes un peu tes putains de sentiments et tu prends des décisions rationnelles ? Et Jack qui reste planté là ? N’importe quoi, cette intrigue.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.