Euphoria – S02E02

Épisode 2 – Out of Touch – 18/20
J’ai préféré l’épisode de cette semaine, qui change un peu les habitudes de la série. La narration se fait différemment, avec une introduction plus inhabituelle et une Rue qui nous cache parfois des choses, pour mieux nous surprendre et nous faire changer d’avis. J’aime surtout le fait qu’on se concentre davantage sur tout le monde dans cet épisode, même si la chronologie finit par être un peu chaotique pour écrire une critique linéaire. J’ai oublié de dire plein de choses dans mon avis, je crois, mais eh, ça fait déjà quatre pages de critique.

Spoilers

Nate ne révèle pas que Fez est son agresseur, alors la vie continue… avec toutes ses emmerdes.

Sometimes shit’s just like is what it is.

Wow. L’épisode ne nous laisse pas de répit : c’est sans résumé qu’on reprend cette semaine sur le visage ensanglanté de Nate. C’en est fini du beau gosse, là, il est bien défiguré. Et en plus, c’est l’enfer : Rue nous apprend que Nate est désormais amoureux de Cassie. Il ne s’y attendait pas du tout, mais il s’en rend compte quand elle se penche sur lui. Et alors que tout le monde l’emmène en catastrophe à l’hôpital et que Maddy s’inquiète pour son copain, lui part dans ses énormes fantasmes sur Cassie.

On le comprend, Cassie est magnifique, et ses fantasmes nous le confirment : l’actrice est incroyable dans toutes les scènes fantasmées où elle fait l’amour à Nate – Nate qui n’oublie pas non plus Jules au passage. Cela ne l’empêche pas de s’imaginer passer sa vie avec Cassie, quitte à ce qu’elle soit enceinte…

Et comme à l’hôpital son père lui rend visite, il l’imagine ensuite en train de plus ou moins draguer Cassie. Et il l’espère mort bien rapidement. C’est intéressant parce que cette introduction ne revient pas sur le passé de Nate, mais uniquement sur ses fantasmes et ses rêves alors qu’il semble sombrer dans le coma. Il ne peut que penser à son passé, en plus, et à ses différents choix.

Avoir été amoureux de Maddison a-t-il fait sortir le pire de lui ? Si oui, quid de son père ? Est-ce que rencontrer Cassie en seconde aurait tout changé pour lui ? Pas si sûr. Un arrêt cardiaque lui fait remettre toute sa vie en perspective, alors qu’il imagine Cassie accoucher et que son père prie pour lui. Soit.

Inévitablement, quelques jours passent durant cette introduction qui nous laissent Nate en vie, mais bien affaibli. Après ces quelques jours, c’est déjà la rentrée pour Rue et Jules. Au moins, on sait pourquoi la saison 2 a mis tant de temps à arriver : elle paraît désormais être à peu près en temps réel. Et le temps réel, ça craint : Rue retrouve Jules au lycée, l’embrasse, croise alors Elliot et… tout part en vrille.

Je suis totalement dégoûté par le rebondissement qui suit : Rue n’a pas parlé de Jules à Elliot, ce qui est plutôt logique au départ, mais ne l’est plus quand elle nous donne toutes les infos. Elle vient en effet de passer plusieurs jours avec Elliot, super riche, et de passer sa meilleure vie… sans parler de Jules. Forcément, cette dernière, même sans avoir toutes les infos, prend super mal que Rue hésite à lui répondre « je t’aime » (parce qu’elle voit Elliot) et qu’elle ne parle pas d’elle à ses amis. Pauvre Jules.

La dispute entre elle et Rue est inévitable, mais elle met du temps à revenir dans l’épisode. Jules explique sa jalousie comme elle peut à Rue, étant vexée surtout de se rendre compte qu’elle flirte avec Elliot. Ce n’est pas le cas, mais dès la fin de la dispute, inutile de vous préciser que Jules passe du temps à se droguer avec lui. Cela se fait lors d’un petit montage musical plutôt sympa – mais ça me pose toujours autant problème ces moments où la drogue paraît cool. Je sais que ce n’est pas le message de la série, je sais qu’elle a tendance à montrer aussi tous les aspects les plus horrifiques… mais tout de même.

Rue est persuadée que la drogue est ce qui lui permet d’être elle-même et elle s’en confie à Elliot, mais nous, c’est ce qu’on retire de leur conversation. Il n’y a personne pour lui faire entendre que ce n’est pas le cas. Je veux dire, Elliot n’est pas franchement convaincant quand il le fait ou quand il souligne que ce n’est pas terrible qu’elle mente à Jules. Oui, parce qu’en parallèle, cette dernière est sûre que Rue est à une réunion de drogués anonymes.

Pendant ce temps, la série prend aussi le temps de revenir sur Cassie. C’est assez terrible la vie qu’elle mène : une vraie dépression l’accompagne depuis un moment, expliquant probablement pourquoi elle a couché avec Nate alors même qu’il est le petit ami de sa meilleure amie. La trahison est impardonnable – mais ils n’étaient plus en couple après tout.

Cela n’empêche que Maddy retombe totalement amoureuse de Nate : le voir dans cet état lui donne envie de passer son temps à l’hôpital avec lui. Personne ne nous parle de Fez pour le moment, ce qui est tout de même étonnant pour la réalité, mais pas tellement pour cette série et la manière dont tout est toujours traité avec un angle particulier. Après un focus sur Cassie, nous en avons donc un sur Maddy.

Folle amoureuse de Nate rien que parce qu’il lui envoie un SMS, elle raconte aussitôt tout à Cassie. Elle est toutefois interrompue par Theo, le gamin qu’elle babysitte. Oula, ça part sur un aparté tout à fait inattendu : Maddy se fait donc de l’argent en babysitting parce qu’elle n’a pas pu faire un don d’ovaire. Elle profite de ce job pour essayer toutes les fringues magnifiques de la mère de famille richissime et magnifique qui a voulu l’embaucher.

En effet, Maddy ne se fait pas chier dans ses choix de babysitting. En plus, sa patronne est clairement en train de la draguer et de lui demander de la déshabiller au lieu de l’engueuler parce qu’elle fouille dans ses affaires, alors elle aurait tort de se priver de passer de si bonnes soirées. Il faut toutefois qu’elle retourne au lycée ensuite, et qu’elle y croise Kat. C’est l’occasion pour nous de rattraper le temps perdu avec cette dernière.

Elle est toujours avec Ethan, donc, et tout se passe très bien. Si tout se passe bien entre eux, cela n’empêche pas Kat de s’enfermer dans ses fantasmes et mondes fictifs. On en arrive à avoir toute une scène où elle fait violer par un héros de Game of Thrones. Enfin, violer. Ca reste son fantasme, quoi, donc ça se débat ? C’est si bizarre, ce genre de fantasme mis en scène comme ça, de manière explicite en plus.

Bref, Kat est toujours en plein mal-être et j’ai hâte d’en savoir plus lors de son épisode. En attendant, on apprend que Kat se déteste de plus en plus. Elle n’aime pas Ethan et la relation super chiante qu’elle a avec lui, mais elle est forcée d’admettre que le problème vient d’elle. Et ça ne s’arrange pas dans sa tête quand elle se met à entendre des voix la forçant à s’aimer.

Quand on en revient enfin à Fez, c’est pour découvrir qu’il a continué sa vie tranquillement. Le problème, c’est que la vie n’est jamais tranquille avec Fez. Voilà donc qu’il héberge désormais Faye, la droguée de l’épisode précédent : entre deux épisodes, elle a eu temps de jeter son propriétaire par-dessus un balcon et est en cavale. Fez l’héberge parce qu’elle est la copine de son meilleur ami, et que celui-ci lui assure que Faye est l’amour de sa vie.

Soit. Le problème, c’est que ça ne va pas arranger les affaires de Fez. En effet, la police ne va pas tarder à s’intéresser à lui, parce que Cassie finit par le dénoncer. Elle ne le fait pas de plein gré, mais sous la pression du père de Nate qui vient la voir chez elle, persuadé qu’elle sait qui a agressé son fils. Et quand il annonce qu’il a l’intention de fouiller ses SMS, Cassie balance tout.

C’est logique : en pleine dépression, Cassie n’arrête pas de penser à Nate et de communiquer avec lui, et de le sentir partout autour d’elle. Après, c’est peut-être aussi parce qu’elle met plusieurs jours à laver le sang de Nate sur ses jambes. Au téléphone, il lui annonce que si Maddy apprend ce qu’il s’est passé entre eux, elle passera le reste de sa vie à essayer de le tuer – mais qu’elle réussira à la tuer. C’est flippant comme tout, hein ? Apparemment, oui, parce que Cassie passe ensuite son temps à imaginer qu’elle se fait tuer par Maddy dans des scènes beaucoup trop rapides, mais aussi beaucoup trop drôles à voir.

Bref, pas étonnant qu’elle dénonce Fezco, finalement. Cela énerve toutefois Lexi. Pauvre Lexi. Elle a pris cher dans l’épisode précédent : alors qu’elle a enfin trouvé quelqu’un prêt à l’écouter pour de vrai, Fez s’est levé et a défoncé Nate devant elle. Pas exceptionnel, donc. C’est l’occasion d’un rappel sur la vie de Lexi, toujours discrète, toujours à vouloir bien faire les choses, toujours à ne pas aller au bout pour ne pas déranger, toujours à regretter l’overdose de Rue qu’elle aurait pu prévenir.

Ce n’a pas été le cas, cela dit.

En se rendant chez son parrain, Rue aperçoit tout de même Cassie rejoindre en courant la voiture de Nate. Je ne sais pas si elle capte qu’il s’agit de la voiture de Nate, mais ça craint pour le secret de ces deux-là, surtout que Nate ignore volontairement les appels de Maddy. Cela met mal à l’aise Cassie, mais il faut dire que le malaise ne risque pas de se dissiper vu comment Nate est mutique avec elle.

Il est important de noter que finalement, Nate n’est pas si défiguré. Il emmène Cassie dans une ruelle où il lui avoue qu’il l’aime vraiment bien, mais que comme les choses ne sont pas différentes, ce qui est arrivé entre eux est une erreur. Et bim. Cassie est loin d’entendre le message de rupture qui est pourtant bien explicite : elle souhaite toujours plus de Nate dans sa vie et elle tente de lui faire comprendre.

Lui n’est vraiment pas dans cet état d’esprit. Il veut juste ne plus jamais entendre parler de ce qu’il s’est passé entre eux. Cassie s’enfuit, dépitée, et se retrouve dans un entrepôt désaffecté, avec Nate qui lui court après. Il n’est pas très compliqué de deviner ce qu’il va se passer ensuite : j’ai eu peur un très court moment d’un mauvais accident pour Cassie, mais quand on voit Nate la rattraper, il était évident que ça finirait en scène de sexe entre eux. Et ça ne manque pas.

Le pire dans tout ça, c’est que je trouve qu’ils font presqu’un bon couple. Et au moment où je me dis dis ça, Nate balance à Cassie qu’il ne sait pas comment elle pourra à nouveau regarder Maddy dans les yeux. Et toi, connard ? Non, vraiment, il ne mérite pas le bonheur.

Il ne faut pas que tout ça nous détourne de l’essentiel : Rue se rend chez son parrain, et ça commence par une scène marrante où elle monte l’escalier pour une vraie réunion des alcooliques et drogués anonymes. Si elle arrive à feindre devant Jules qu’elle ne se drogue plus, ce n’est pas le cas dans cette réunion. Le parrain ne dit rien pour le moment, bizarrement. Il insiste tout de même pour ramener Jules chez elle.

Une fois devant chez elle, il lui fait remarquer qu’il va aller se présenter à sa mère, juste pour la voir flipper qu’il révèle à sa mère qu’elle se drogue encore. C’est une scène efficace, vraiment. J’ai adoré la manière dont Ali contourne les questions de la mère et fait comprendre à Rue qu’il la surveille vraiment cette fois.

Après tout ça, le casting se retrouve finalement au bowling. Ben merde, ce sont donc des adolescents comme les autres ? Maddison, Jules et Kat passent une excellente soirée en compagnie d’Ethan qui se fait chier. C’est tout de même marrant – ou déprimant, au choix – parce que ça se termine sur Maddy jalouse de voir la relation d’Ethan et Kat, sans la moindre noirceur… alors que de son côté, Kat est jalouse de la violence de la passion entre Maddy et Nate – sans savoir que Nate est en train de la tromper. Maddy explique donc à Jules qu’elle envisage de se remettre avec Nate, même si elle sait que c’est une erreur.

J’aime la réponse de Jules, qui est de ne pas le faire si elle sait que c’est une erreur et d’espérer qu’elle puisse se voir comme le reste du monde la voit. C’est d’autant plus étonnant que je n’ai pas souvenir qu’elles étaient si proches que ça.

Lexi, elle, ne se rend pas au bowling, préférant passer voir Fez dans la boutique où il bosse. Elle est magnifique et mignonne comme tout, mais elle ne se doute probablement pas qu’elle attire un nombre d’ennuis exceptionnels à Fez. Ce n’est pas la police qui s’intéresse à lui pour rendre justice après ce qui est arrivé à Nate, c’est le père de ce dernier. Et ce n’est pas une bonne chose : ce dernier a refusé de croire son fils quand il lui disait ne pas savoir ce qui était arrivé et maintenant qu’il sait qui est responsable, sa vengeance passe évidemment par le flingue. Ah les américains !

La scène est tendue, c’est le moins qu’on puisse dire : Lexi n’a pas le temps d’avertir Fez que le père est déjà dans la boutique. J’adore la tension que ça provoque, et j’adore le jeu d’Eric Dane. Il est loin du docteur tout sexy de Grey’s Anatomy cette fois. Les menaces à peine voilées qu’il fait à Fez sont flippantes comme tout, en plus, au point qu’Ash en arrive à sortir le flingue qu’il planque en cas de problème.

Pourtant, le père se contente de payer les chewing-gums pour lesquels il est venu… La menace ne tombe toutefois pas dans l’oreille d’un sourd et Fez devient bien parano quand il rentre chez lui. Cela dit, à part Faye qui fait de la merde, il ne se passe rien chez lui ce soir-là. C’était plutôt à Nate de se méfier : son père lui tombe dessus quand il rentre.

Il le regrette bien vite : Nate renverse totalement la balance du pouvoir dans une scène glaçante où il explique à son père qu’il le protégeait en fait. Il avoue enfin à son père qu’il sait qu’il a couché avec Jules, mais aussi que celle-ci en a parlé à Rue, qui en a parlé à son dealer. Voilà donc pourquoi Nate se serait fait tabasser par Fez, le dealer. Ce qui est glaçant, c’est toutefois la dernière seconde, où Nate explique à son père que Jules ne savait pas qu’elle était filmée… sans révéler s’il a ou non la vidéo. Ahahaha. La tronche du père, c’était épique. Vivement la suite la semaine prochaine !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.