Sept clichés TV sur les profs

Salut les sériephiles,

Je sais bien que ce sont les vacances scolaires, mais il est temps pour moi de publier un article sur les clichés télévisuels concernant… les profs. C’est ma profession après tout, alors je suis bien placé pour m’énerver chaque fois qu’il y en a qui passent à la télévision. C’est toujours du grand n’importe quoi, en France comme aux États-Unis.

1. Les profs n’écoutent pas les bavardages comme dans Buffy
S’il y a bien un truc pour me choquer dans toutes les séries, c’est ce cliché là qui est évidemment complètement mensonger et FAUX. Désolé, mais dans une salle avec trente personnes, on entend très bien les bavardages des élèves, on sait de quoi vous parl(i)ez. Alors quand ça parle démons et vampires dans Buffy, j’ai du mal à comprendre comment personne ne peut réagir en face. Après, c’est Sunnydale, vous me direz.

2. Les classes sont silencieuses (et peu nombreuses) comme dans PBLV
Cette série est, pour le coup, un vrai cas d’école : je ne comprends pas pourquoi on nous fait croire qu’une prof comme Blanche Marci a de l’autorité face à des lycéens quand on la voit « s’énerver » pour rien et être injuste avec tous ses élèves en permanence. En vrai, elle serait vite bordélisée. Et ne me lancez pas sur Terminator – autant j’adorais la version 1 de Coralie, autant ses méthodes sont loin de faire d’elle une enseignante qui serait vraiment respectée. Bref, le silence dans les classes de cette série est artificiel. Et c’est un peu pareil dans toutes les séries. Il y a trente personnes, bien sûr qu’une classe n’est jamais parfaitement silencieuse – c’est FAUX. (Je vous rassure, on a du silence quand même sur une heure de classe, mais à en croire les séries, c’est PERMANENT et il n’y a que les héros qui bavardent ; sans être entendus donc ??).

3. On ne peut rien faire pour les élèves qui se sabotent comme dans Trinkets
Il y en a eu, il y en a et il y en aura d’autres : des élèves qui ont tout pour réussir mais qui se laissent déborder par les émotions et la vie perso. C’est bien dommage, mais on n’y peut rien, nous ne pouvons rien faire pour eux, c’est comme ça. Ce cliché est assez VRAI. On met plein de choses en place pour les récupérer et les faire travailler, évidemment, mais face à trop d’élèves et bien, nous sommes parfois débordés.

4. Nos vies perso ont un impact sur les cours comme dans Teachers
Ai-je vraiment envie de prendre cette série comme exemple ? Ma foi, il n’est pas plus mauvais qu’un autre cet exemple, et la réponse est que c’est VRAI… mais pas autant que ce qu’on voit dans cette série. Concrètement, dans la sitcom, les profs changent totalement le contenu du cours par rapport à ce qu’elles vivent… Ce n’est pas comme ça que ça se passe, fort heureusement. En vrai, disons qu’on peut voir un film qui nous fait modifier une partie du cours pour ajouter un exemple, que si on est énervé ou fatigué, ça risque d’impacter notre manière d’enseigner et que si une guerre éclate, ben oui, on répondra comme on peut aux questions des élèves. Ouais, j’ai hâte de la rentrée là…

5. Les profs demandent du matériel improbable comme dans Fais pas ci, fais pas ça
Je sais, je ressors toujours le même exemple, mais il faut bien reconnaître que si j’essaie de simplifier au maximum ma liste de matériel, j’ai été confronté à des parents me disant qu’ils ne trouvaient pas forcément le cahier que je demandais. Personnellement, tant que les élèves ont de quoi écrire et conserver les cours, j’ai tendance à dire que ça me va – mais j’observe que ceux qui ont ce que je demande sont souvent parmi les meilleurs, dingue, non ? Ce cliché n’en reste pas moins VRAI.

Voir aussi : Sept clichés TV sur… La rentrée scolaire (#2)

6. Les profs n’ont pas vraiment de compétences comme dans Riverdale
Être passé par le lycée de Riverdale avant est la seule compétence requise dans cette série pour devenir professeur. Ce n’est pas exactement comme ça que les professeurs sont recrutés, et heureusement. J’aurais tendance à dire que ce cliché est donc FAUX, même si j’ai eu à croiser des contractuels qui n’étaient vraiment pas au niveau supposé pour enseigner. Mieux vaut quelqu’un que personne paraît-il. De là à avoir des collègues dignes des profs de Riverdale ? Jamais ça ne m’est arrivé, et heureusement !

7. Les profs font des fautes au tableau mais les élèves corrigent comme dans How I met your mother
Cette scène avec le premier cours de Ted à la fac qui est une catastrophe puisque le doute survient sur l’orthographe du mot « professeur » est une des scènes qui me revient le plus souvent en tête depuis que j’enseigne. Et autant je dis tout le temps aux élèves que oui, on peut faire des fautes et qu’il ne faut pas hésiter à nous corriger, autant je vous assure que faire comme dans cette scène, ça ne marcherait pas, c’est FAUX. Le doute qu’il exprime dans cette scène ? Tout le monde le verrait et réagirait. Ce serait le bordel, si vite. Bref.

Beaucoup de vérités finalement par rapport à d’autres sujets… mais quelques erreurs aussi, heureusement !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.