Station 19 – S05E09


Épisode 9 – Started from the Bottom – 17/20
J’ai l’impression de surnoter parce que l’épisode était assez classique, mais j’ai trouvé qu’il était aussi très fluide dans l’introduction d’un nouveau personnage et dans sa manière d’avoir quelques scènes vraiment surprenantes par moments. On passe parfois à côté de choses qui auraient pu être intéressantes si elles étaient développées, mais dans l’ensemble on découvre surtout des personnages qui évoluent logiquement face aux événements. Et ça me plaît.

Spoilers

Natasha Ross, la nouvelle cheffe du département des pompiers de Seattle, débarque pour une inspection des casernes 19 et 23.


Get them in order before I have to burry another friend.

Bon, de toute évidence, je n’avais pas retenu le plus important de l’épisode précédent car dans mon résumé, je ne parlais pas des mêmes événements que ceux mis en avant par le résumé de l’épisode. En effet, eux, ils mettent en avant la crise de Vic pendant sa dernière intervention et le fait qu’une nouvelle cheffe a été nommée à la tête des pompiers.

C’est par là que nous commençons l’épisode, avec l’arrivée de Natasha Ross pour la visite des casernes. Assez vite, on découvre qu’il s’agit d’une vieille connaissance de Sullivan, et ça me soule déjà. On retombe clairement dans un schéma de triangle amoureux à venir avec Andy. Je le sens déjà. Mais bon. Elle a l’air cool la chief Ross. Elle remet assez vite en place Maya en lui disant qu’elle connaît son nom et Andy en lui expliquant qu’elle n’en a rien à faire de son héritage.

Ce qui l’intéresse ? Les pompiers pour ce qu’ils sont. Elle n’a pas envie d’être coincée dans de la paperasse – mais elle approuve tout de même le programme de Ben et Jack concernant les problèmes cardiaques. Cela fait une bonne nouvelle alors qu’elle critique sans problème ses prédécesseurs, donc bon, elle est appréciée par tout le monde. Même par moi !

Bon, je sais qu’il faut se méfier des nouveaux personnages dans cet univers après. De toute manière, on n’a pas le temps de trop se faire une idée que la sirène sonne à la fois du côté de la caserne 23 et de la caserne 19. Dans la première, Andy s’imposait comme elle pouvait en tant que capitaine et dans la seconde, Carina (toujours là), Ben et Jack célébraient à la fois la victoire d’avoir leur programme approuvé et la défaite d’avoir des fonds insuffisants.

En route pour la première caserne, Andy prend le temps de demander des nouvelles de la vraie intrigue qui m’intéresse : Vic et Theo. Le problème est donc que Vic le ghoste, tout en étant en plus mise sur la touche. Personne ne veut qu’elle y reste trop longtemps, surtout Travis, mais elle en a clairement besoin. Elle n’est pas trop d’accord non plus apparemment, préférant reprendre ses joggings vers la caserne que tourner en rond pour rien dans son appartement. Allons bon.

À la caserne, elle tombe ainsi sur Jack – censé resté à l’accueil ça tombe bien – et Carina qui sentent sa détresse et tentent de l’inclure dans leur réflexion pour lever des fonds supplémentaires pour leur projet. Ils sont tous les trois interrompus par l’arrivée d’Aaron et Jenni, des pré-adolescents qui ne veulent surtout pas aller à l’hôpital mais ont quelques petits problèmes : Aaron a les genoux en sang parce qu’il est tombé en chemin, Jenni a des crampes à l’estomac et des saignements… Oh le regard Carina/Vic en dit long : elle a juste ses règles, mais elle est paniquée.

Les scènes sont sympathiques, parce que clairement Carina et Vic sont mortes de rire et jouent ça très bien. Le sujet est pourtant loin d’être drôle, parce que les enfants sont terrifiés, particulièrement le petit garçon qui s’inquiète pour sa sœur parce qu’ils ont perdu leur mère lors d’une hémorragie. Bon, par contre, Jack qui explique les règles à Aaron, je n’ai pas réussi à savoir si c’était méga gênant de nous montrer à quel point il est désemparé, ou juste drôle. La fin de la scène l’est, heureusement.

C’était nécessaire, parce que l’intrigue est assez triste en fait : l’adolescente ne savait pas ce qu’était les règles parce qu’elle n’avait pas de mère. Par contre, je trouve que la série rate vraiment quelque chose : quitte à faire cette intrigue, ils auraient pu expliquer plus clairement les règles. J’ai adoré les informations données par Carina et la réaction de Vic, mais ça aurait été sympa quand même d’avoir l’ensemble des explications. Quitte à faire un épisode sur le sujet, autant y aller non ?

Et puis, Carina qui parle du job de petit frère sans faire de réflexion sur Andrew, c’est nul. Après, j’ai beaucoup aimé toutes ses interactions avec Carina, toute la réflexion sur le système d’informations et d’éducation sexuelle. Peut-être que la priorité de l’équipe devrait être là ? Ou alors, la priorité est le cœur de Vic, effectivement. Elle était venue à la caserne parce qu’elle s’inquiétait de son rythme cardiaque.

Carina confirme qu’il y a quelque chose de suspect et l’emmène donc aux urgences pour faire des tests supplémentaires qui nous révèlent que Vic est… enceinte. OH BORDEL. C’est un excellent twist à ce stade de la série et vis-à-vis de tout ce que l’on sait du personnage. C’est à la fois crédible et dingue, et ça va apporter de bons rebondissements, tout en nous prenant complètement par surprise après tout ce qu’il s’est passé.

Pendant ce temps, les casernes 23 et 19 sont donc appelés sur le même accident, une fois de plus. On le sentait venir à des kilomètres, mais c’est confirmé par un appel de Teddy à Ben : ils interviennent sur l’accident de voiture qui nous laisse Owen au fond d’un ravin. Ben pète un câble une fois sur place pour que tout aille plus vite, mais c’est Andy qui est en charge et veut prendre le temps de bien faire les choses, notamment pour impressionner sa nouvelle cheffe. Oh, ce n’est pas la seule à vouloir l’impressionner, parce que Maya aussi y tient clairement.

Elle demande ainsi à Sullivan d’appuyer sa demande de promotion, ce qu’il semble prêt à faire ? On verra bien. En attendant, je me suis retrouvé impressionné par les talents d’Andy sur la scène. Par rapport à d’habitude, elle semble drôlement calme, calcule les risques et montre une connaissance parfaite de son équipe, éloignant Ben de la situation et le laissant sous la surveillance de Robert, pour éviter qu’il ne fasse trop de la merde.

Comme toujours, Ben se précipite donc et apparemment, ça ne provoque pas trop de problèmes. Au contraire, même.

Franchement, elle prend de bonnes décisions, toujours sous la surveillance de Chief Ross… mais Ben fait de la merde. Pour changer. Il se précipite donc, et Sullivan décide de l’accompagner plutôt que de prévenir Andy de ce qui est en train de se passer. Finalement, tout se passe bien : ils retrouvent en premier la voiture d’Owen. Enfin, ils retrouvent en premier le conducteur de la voiture qui est mort, contrairement à Owen. On nous a pourtant dit plusieurs fois qu’il était peu probable qu’il survive, et voilà.

Moi, mon espoir reste qu’on perde le personnage et qu’il donne son cœur à son neveu, mais bon, je ne pense pas que ça colle niveau taille du cœur ? Bon, peu importe. Tout l’épisode tourne autour de cette intervention et bizarrement, je trouve que ça manque d’enjeu. Owen est en vie et souffre, ben cool. Teddy et Cormac sont à l’hôpital et on ne les voit pas. On ne sait pas ce qu’il en est du cœur. Bon.

C’est intéressant de voir le travail qui est fait pour sécuriser la scène de l’incident, mais disons que ça n’apporte pas énormément de suspense non plus.

Le vrai suspense est finalement autour des sanctions que Ben recevra : il décide ainsi d’accompagner Owen au moment où son corps est transporté en haut du ravin, et c’est clairement une action risquée. L’avantage, c’est que ça permet à Andy de montrer qu’elle a plus d’autorité que le capitaine actuel de Ben, et ça la fait bien voir de sa cheffe. J’aime beaucoup ça, de même que j’aime beaucoup la Chief Ross insiste pour que Travis essaie à son tour de monter les échelons de la hiérarchie.

J’ai beaucoup aimé la scène, surtout que ça permet d’approfondir l’air de rien le personnage de Travis et sa peur d’être responsable de la mort d’un autre pompier. En plus, on a enchaîné sur Andy qui poussait la gueulante dont Ben avait besoin depuis des années alors, vraiment, cet épisode marque de gros points.

Il en perd aussi quand Sullivan, de retour à la caserne, calme Ben qui se fait sermonner à nouveau et obtient ainsi de la part de la nouvelle cheffe le rôle de lieutenant. Maya espérait tellement sa promotion ! Je suis vraiment énervé de voir que les scénaristes font encore une faveur à Robert, mais j’ai aimé malgré tout qu’il cherche à se débarrasser de ce rôle dans la scène qui suit. Cela montre au moins qu’il a appris un peu de ses erreurs… mais je ne suis pas sûr que ça suffise à faire passer la pilule.

En tout cas, entre ça, Andy qui trouve vraiment sa place de capitaine (enfin !) à la 23 et Vic enceinte, j’avoue que l’épisode m’a donné de bonnes vibes pour la suite.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.