Interminable The Batman (2022)

Salut les cinéphiles,

Evidemment, aujourd’hui, j’avais prévu de faire le bilan des films vus en février, mais puisque c’est toujours les vacances scolaires, j’ai pris le temps d’aller voir Batman au cinéma ce matin. Oui, vraiment, j’ai pris le temps, parce que les trois heures que ça représente, on les sent passer tout de même. J’avais quand même envie de me faire une idée sur le film avant de me faire spoiler.

Une intrigue classique ?The Batman - film 2022 - AlloCiné

Côté synopsis, le film sert à introduire une nouvelle version du personnage : on oublie donc les films précédents… mais les scénaristes semblent partir du fait que l’on connaît déjà bien le personnage et sa double identité. Nous suivons donc Batman deux ans après ses débuts de justicier quand Gotham est en pleine période d’élections (ça nous rappelle des choses), troublée par The Riddler. Pourquoi pas.

Attention, spoilers pour la suite de l’article.

Je ne sais pas trop par où continuer mon article, car j’ai énormément de choses à en dire. Forcément, ça dure trois heures.

Bon, si on commence par le début, sachez que les premières vingt minutes du film nous font bien comprendre pourquoi ça va durer trois heures. Les plans sont pour beaucoup plus longs que nécessaires et l’introduction retardée du personnage a beau être intéressante, elle n’était absolument pas nécessaire.

Un Batman trop… plat ?

Si l’introduction de Batman en tant que justicier est ainsi marquante, ça n’empêche que celle de Bruce Wayne est bâclée, voire ratée.

The Batman : le film avec Robert Pattinson réussi ? L'avis des critiquesC’est embêtant car c’est le héros derrière le masque, et on ne le voit que peu en tant que Bruce. Le peu de fois où on le voit, on peine à s’attacher à lui, parce que le côté misanthrope de Bruce ressort énormément et on a peu l’occasion de percer cette carapace. C’est bien dommage : on peine à comprendre pourquoi il est comme ça, car rien ne vient nous l’expliquer, si ce n’est notre connaissance préalable du personnage. Cela doit arranger les affaires de Robert Pattinson après.

Je l’ai déjà dit plus d’une fois, avec cet acteur, j’ai l’impression que c’est pile ou face : il y a des films où je l’ai adoré, d’autres où je l’ai détesté. Ici, on est plutôt sur la deuxième partie de la phrase, malheureusement.

Le tournage n’a pas dû être drôle tous les jours parce que Robert Pattinson passe son film à tirer la gueule.

Bien sûr, ça fait partie du personnage, mais ça fait que j’ai eu du mal à accrocher à son interprétation. Quand il était sans masque, j’ai aussi eu une forte envie de prendre une paire de ciseaux (oui, ça vient de moi, ironique je sais) et une bouteille de shampoing. Bref, cette version du personnage n’est pas des plus convaincantes. En revanche, quand je dis qu’il est plat dans mon titre plus haut, soyons d’accord : l’acteur a bien bossé pour avoir la carrure de son personnage, hein.

Des personnages secondaires pas assez osés

The Batman avec Robert Pattinson est à couper le souffle - NumeramaDans le même genre, j’ai eu la bonne surprise de voir débarquer Catwoman. N’ayant rien suivi de la promo du film, je ne savais pas qu’elle serait là et j’ai bien aimé la manière dont c’était amenée. Je l’ai trouvée mieux introduite que le personnage de Batman… mais j’ai tout de même regretté la timidité du studio concernant sa sexualité. Et partant de là, je n’ai pas réussi à accrocher à son « couple » avec Batman, parce que ça semble venir trop vite, de nulle part pour aller… vers son propre film, probablement. Hâte de la revoir à l’écran donc, mais dans un rôle plus conséquent.

Je regrette l’absence de personnages féminins (enfin, on en a deux quoi, de quoi je me plains ?) dans un monde peuplé d’hommes blancs, mais des efforts sont faits dans le scénario pour tenter un peu plus de diversité et féminisme. On se croirait parfois sur CBS tellement c’est fait avec bien-pensance mais sans jamais être efficace.

The Batman : plus fort et plus sombre que The Dark Knight ? (Critique sans  spoilers) - Superpouvoir.comDans le même genre, j’ai adoré l’antagoniste de ce film. The Riddler fait un excellent méchant pour un film d’introduction, et j’ai aimé les nombreuses devinettes qui peuplaient le film. Rien de trop compliqué, mais une bonne construction avec quelques moments pour nous aveugler sur la suite. J’aurais aimé qu’ils aillent au bout de ce qu’ils teasaient et je ne vois pas comment Batman s’en sort avec une identité secrète alors qu’il était inconscient dans une salle pleine de flics, mais bon, si je me concentre uniquement sur le méchant, il était brillamment écrit.

L’introduction du Joker en fin de film est un peu lourde, en revanche. C’était bien de faire un film sans lui – et l’annoncer comme ça pour la suite, je ne sais pas, ça tombe à plat après le récent et excellent film sur le personnage (qui ne sera pas à rattacher à ce Batman apparemment ?).

Un monde en carton-pâte ?

La bande-annonce de Batman se retient de révéler le Riddler de Paul Dano  alors que les fans demandent pourquoi - ThePressFreeBon, allez, si je fais le point sur les derniers défauts qui me viennent spontanément, il y a aussi certains accessoires et costumes qui faisaient un peu cheap. Je sais bien que c’est souvent le cas avec les costumes de super-héros, mais là, il y a des moments où j’ai eu du mal. L’introduction qui n’en finit pas de la batmobile – jamais nommée – ou les bottes sur lesquelles on insiste comme si le caméraman était fétichiste, c’était dérangeant.

L’écriture du Riddler, ses enveloppes, ses énigmes et ses machinations… ce n’était jamais tout à fait convaincant, avec un côté parfois enfantin, un peu amateur et trop souvent une impression que ce n’était pas tout à fait réel. Même sa manière de se filmer en zoomant au maximum ne permettait pas de nous éblouir vraiment.

Et puis, bien souvent, l’obscurité faisait qu’on ne voyait pas les détails.

Fortement aidée par la musique, cette ambiance sombre est certes celle que l’on attend d’un Batman. Elle a ses défauts (la course poursuite en voiture sous la pluie est parfaitement illisible), mais c’est aussi un point positif je trouve. Oui parce qu’à me relire, j’ai l’impression que je n’ai rien aimé. Ce n’est pourtant pas le cas du tout, bien au contraire.

Une ambiance tout de même prenante

https://sf2.autoplus.fr/wp-content/uploads/autoplus/2022/02/1-87.jpgDans les points positifs du film, il y a donc cette ambiance qui se met en place assez subtilement, toujours rythmée par la même musique. Il y a tout un tas de petits détails bien sentis aussi, juste ce qu’il faut pour nous faire comprendre qu’on entre dans un nouvel univers étendu (il y aura une trilogie Batman, déjà) et un scénario vraiment bien ficelé.

C’est prenant : il y a des longueurs dans le film, je ne vais certainement pas dire le contraire après trois heures, mais en même temps, on ne s’ennuie jamais vraiment à fond. Il y a de quoi s’occuper pendant le film, de l’action comme on aime, des twists qui viennent au bon moment et une construction complexe qui fonctionne bien dans l’ensemble. Bref, je ne regrette pas du tout de l’avoir vu, je pense que j’irai voir la suite – mais je n’irai pas le revoir tout de suite pour autant car c’était long. Ouais, je suis tiraillé.

https://www.premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2022-02/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202022-02-02%20095848.jpg

Ah, j’ai d’ailleurs mon dernier point positif : autant je déteste dire ça en général, autant j’ai eu l’impression que ce film de trois heures était juste une compilation de plusieurs épisodes d’une mini-série. Je ne sais pas si c’est positif pour le grand public, mais ça l’est pour moi : la multiplication des personnages secondaires, les intrigues qui s’emboîtent, les scènes d’action régulières mais jamais interminables, tout criait la série devant ce film.

Un pari raté, mais un essai à confirmer

Poster, affiche The Batman 2022 | Cadeaux et merch | EuropostersA mon sens, le film rate son pari et n’arrive pas à être l’incontournable que DC voudrait qu’il soit. On aurait pu se contenter de la dernière trilogie. Ce Batman essaie bien d’apporter une touche moins manichéenne, notamment concernant les parents de Bruce, mais il est très long dans sa mise en place, interminable dans ces twists et peu mémorable dans la technique (allez, cette scène de fusillade dans le noir, à la rigueur). Bref, pas grand-chose de nouveau, mais un énième reboot de la franchise DC malgré tout, reboot déjà plus convaincant, mais ayant encore besoin de se trouver… Peut mieux faire, définitivement, parce qu’il y a le matériel pour. On se détache des habitudes DC du manichéisme trop gentil peu à peu, cependant, alors j’ai envie d’y croire.

Un essai à confirmer avec la suite de la franchise, donc.

8 commentaires sur « Interminable The Batman (2022) »

  1. J’ai lu en diagonale pour ne pas être spoilée mais j’ai vu que de très bons avis pour le moment, ça fair du bien de lire un peu de nuance.
    Je pense que Pattinson peut être bon pour le rôle, après j’attends pas grand chose du film non plus (je ne sais même pas si il a une place dans le DC actuel avec Wonderwoman, Superman, etc..)

    J’aime

    1. Surpris par les très bons avis que je vois passer, franchement, et j’en ai débattu un peu avec quelqu’un en soirée jeudi… Grosso modo, il était d’accord avec mes arguments, mais bon, c’était quand même génial selon lui mdr

      (je ne sais pas si ça te spoile, alors je te réponds entre parenthèse par rapport à la place du film dans le DC actuel, continue de lire ou pas selon ce que tu veux et bla et bla et bla pour que tu ne lises pas la mauvaise ligne par hasard, voilà, on est bon, le film n’a pas de lien avec l’univers déjà mis en place. C’en est un nouveau)

      J’aime

  2. C’est pas un grand oui et pas un grand non pour ma part. Je suis plutôt d’accord avec ton avis, je pense que les personnes qui suivent Batman depuis longtemps arrivent à mieux se situer. Les personnes ayant jouer au jeu narratif j’sais plus le titre mais j’y ai joué sur play et on y côtoie Falcon etc

    Je n’ai pas trouvé lourd l’approche du Joker… c’est plutôt logique en arrivant à Arkham. On est dans les prémices. Je suis curieuse de voir la suite..

    J’aime

    1. Moi, j’ai fréquenté un jeu quand j’étais petit, et y en avait un où on pouvait faire ses propres épisodes de dessin-animé, c’était trop bieeeen !

      Ce n’est peut-être que moi alors pour le Joker !

      Aimé par 1 personne

  3. Je me suis ennuyé comme rarement devant le film :/ Rien ne m’a vraiment convaincu…
    Le pire c’est la noirceur avec les scènes où finit par ne plus rien comprendre. Et les longueurs… Mais les longueuuuuuurs… Mon dieu !

    J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.