Dépité par la Cour Suprême (et le reste)

Salut les sériephiles,

C’est encore un de ces jours où je me dis que mon envie de ne pas parler de politique sur le blog n’a vraiment plus aucune raison d’être : plus on avance dans le temps, plus on fait marche arrière sur des acquis sociaux un peu partout dans le monde. Et plus ça me donne envie de m’exprimer, je dois dire. Même si WordPress essaie bien de me museler à sa manière, il faut bien reconnaître que ce blog est l’une des occasions de le faire et que j’aurais tort de m’en priver.

J’étais parti pour écrire un article sur la marche des fiertés à l’origine, et voilà qu’un attentat à Oslo dans un bar gay a eu lieu, avec un terroriste islamiste qui tue deux personnes et en blesse 21 autres. Le plus affolant est que la nouvelle passe presqu’inaperçu à côté d’un autre séisme tout aussi inconcevable – et à vrai dire, un séisme qui l’est encore plus : la Cour Suprême des USA vient d’invalider Roe vs Wade, une décision de justice qui faisait de l’avortement un droit dans tous les États.

Autrement dit, et ça a déjà commencé, les États très conservateurs qui le souhaitent peuvent de nouveau le rendre illégal, allant jusqu’à mettre en prison des médecins pratiquant l’avortement – ou des femmes souhaitant avorter, y compris parfois pour raisons médicales. Non pas que la raison derrière le choix m’importe, c’est juste pour souligner la cruauté inconcevable de ce genre de décision.

Je sais bien ce qui a mené à tout ça, je connais le système politique des USA qui fait qu’avec six juges de la Cour Suprême républicains ce genre de décision n’est pas une surprise (merci Trump…), mais tout de même, la rapidité avec laquelle tout ça se met en place est particulièrement effrayante. Cela l’est d’autant plus que l’un des juges envisage déjà de revenir sur d’autres textes vraiment importants pour la protection sociale – après avoir donné la permission de l’interdiction (ah, complexe celle-ci) de l’avortement, la Cour Suprême pourrait mettre un terme à d’autres droits bien importants liés à la contraception ou aux relations entre personnes de même sexe.

Bref, je ne sais plus quoi dire face à toutes ces nouvelles de l’autre face de la planète. Les États-Unis semblent être de plus en plus divisés entre conservateurs et démocrates, à un point où ça en devient terrifiant. Bien sûr, les États-Unis étant ce qu’ils sont, je ne doute pas de la riposte à venir d’Hollywood. Les séries (surtout sur ABC) vont avoir bien des épisodes à écrire pour dénoncer ce qui est en train de se passer, mais ça donne le sentiment de productions luttant dans le vent et prêchant ceux qui sont déjà convaincus. Oui, je pense évidemment à Grey’s Anatomy ou Station 19. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard de calendrier si la dernière a proposé cette année un épisode sur l’avortement – sa grande sœur a déjà quelques épisodes du genre.

Voir aussi : De l’importance de Station 19 et Grey’s Anatomy

Le thème revenait beaucoup ces dernières années dans les séries – je pense notamment à des scènes marquantes et inattendue dans Glow. On sait désormais pourquoi. J’ai inévitablement l’impression que tout ça est bien insuffisant. Alors j’écris. Pour rien.


PS : bien qu’il s’agisse d’un article qui devait être publié hier, je le publie finalement le 26 juin, et j’ai eu l’occasion de découvrir cet extrait d’un concert d’Olivia Rodrigo que j’aime bien trop pour ne pas le partager. Elle a invité Lily Allen en même temps, ça ne pouvait que me plaire. It’s brutal out here.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.