The Orville – S03E09

Épisode 9 – Domino – 18/20
Pour un épisode durant plus d’une heure dans une saison où tous les épisodes durent plus d’une heure, je trouve presque que l’intrigue proposée ici va trop vite en besogne et prend des raccourcis qui étaient désagréables au départ. Ils mènent toutefois à un épisode très réussi, à nouveau, et donnent une bonne compréhension de la structure de la saison, qui a mené assez logiquement à ce point, en prenant le temps de faire évoluer ses personnages aussi. Bref, c’est un épisode sacrément réussi, surtout après le précédent.

Spoilers

Les ennemis de l’Union s’allient alors que l’Union trouve un moyen de mettre fin à la menace Kaylon.

Is it really genocide if our only objective is to prevent them from killing every other living species, including us ?

On ne va pas se mentir, je suis moins partant à l’idée de voir cet épisode aujourd’hui. Au moins, je suis à jour pour la diffusion… mais eh, encore 1h18 d’épisode, j’espère que ce sera mieux que l’épisode précédent. Cela commence de manière intéressante, avec une délégation Moclan qui décide de se présenter auprès des Krill, rien que ça. Politiquement, c’est le genre de choses qui font que j’aime la série, parce qu’elle a toujours les idées logiques pour foutre la merde dans la série.

Ainsi, la délégation demande carrément une alliance à Teleya pour se protéger des Kaylon, mais aussi et surtout de l’Union qui leur fait peur, militairement. Ils savent bien que l’armement Moclan est supérieur, mais face aux Kaylons ou à l’Union, ils ne font pas le poids à eux seuls. Ils demandent donc à Teleya cette nouvelle alliance, mais en espérant pouvoir en prendre le leadership. C’est mal connaître Teleya.

Difficile de traiter avec les Moclan quand on est une femme… Elle a pourtant la capacité d’exiger un peu plus ce qu’elle veut et elle n’hésite pas à le faire.

Dans cet épisode nous retrouvons l’Orville alors qu’il est une nouvelle fois confronté à l’armée des Kaylon. L’équipage de l’Orville est un peu en panique face à ce qui leur arrive, en plus, parce qu’ils sont entourés par la flotte ennemie et en véritable danger. Par chance, ils ont désormais à bord une arme beaucoup plus puissante : Isaac et Charlie ont réussi à travailler ensemble pour créer cette nouvelle arme, et ils ont travaillé sacrément vite à créer la pire arme qui soit.

Une fois celle-ci chargée, les personnels de l’Orville peuvent ainsi détruire tous les vaisseaux ennemis autour d’eux. C’est une sacrée réussite, d’autant plus que l’arme en question est un engin qui est capable de détruire les vaisseaux Kaylon, mais sans affecter le moins du monde les vaisseaux de l’Union. En effet, l’arme se concentre sur le réseau des Kaylon, et c’est précisément ça que ça détruit : uniquement les Kaylon. Je trouve ça abusé car trop bien trop rapide comme évolution. Dans l’épisode précédent, on nous disait encore que les Kaylon était une menace telle qu’il fallait garder les Moclan comme alliés.

Les amiraux de l’Union sont extrêmement heureux d’avoir une arme à présent cependant, car cette arme est capable de les libérer de la menace Kaylon – et des dix millions de robots qui veulent détruire les espèces humaines de notre galaxie (et des galaxies voisines). Je les comprends tout en voyant bien le problème que ça va soulever quasiment aussitôt. Si provoquer un petit génocide Kaylon ne dérange pas Charlie ou Isaac, qui n’a aucune émotion, Ed est moins d’accord avec l’utilisation que les amiraux semblent vouloir en faire. En effet, il a bien conscience qu’il s’agit d’un génocide, et un génocide ce n’est pas rien, surtout quand les ennemis en question sont aussi capables d’apprendre à avoir des émotions – pour certains d’entre eux, en tout cas.

La question éthique qui se pose est plutôt bonne, parce qu’ils sont sur le point de devenir eux-mêmes des Kaylon après tout : leur but n’est pas tellement différent. La question divise inévitablement tout le monde, y compris à bord de l’Orville où John et Talla sont plutôt contre l’utilisation d’une telle bombe quand Charlie (évidemment) et Gordon ne voient pas le mal. Charlie est toujours en boucle sur Amanda de toute manière.

Ce n’est pas au personnel de prendre ce genre de décisions, en tout cas. Les officiels de l’Union mettent un certain temps à se décider, mais j’aime la décision finale qui est prise : ils espèrent pouvoir négocier avec les Kaylon un traité de paix en utilisant le chantage. Je ne suis pas forcément pour le chantage, mais il est évident que la menace d’une arme nucléaire est toujours un bon moyen de se faire entendre de ses ennemis.

Les Kaylon sont censés être des êtres très logiques et rationnels : il est assez évident qu’ils vont céder face à la menace, au moins le temps de s’en protéger. Leur point faible étant découvert par l’Union, ils n’ont aucun intérêt à rester ennemis avec. Il leur faut toutefois un peu de temps pour s’en rendre compte : lorsque l’Orville est envoyé auprès d’eux pour négocier, ils essaient d’attaquer, et à plusieurs reprises en plus.

Finalement, un représentant Kaylon accepte de recevoir l’Orville sur sa planète pour commencer les négociations. Ils n’ont pas trop le choix : l’Orville fait des sacrés dégâts à la flotte Kaylon franchement. Nous voilà donc de retour sur cette planète, en tout cas, et il y a de jolis effets spéciaux pour nous montrer à quoi elle ressemble désormais. Le Kaylon-en-chef va mieux que la dernière fois et il comprend assez vite qu’il n’a pas le choix de céder aux humains.

En plus, les humains sont plus cools que ce qu’il imaginait : ils ne sont pas là pour faire des Kaylon ses esclaves, ils veulent simplement coexister en paix. Oh, les Kaylon acceptent, mais en soulignant tout de même qu’ils chercheront le point faible de l’arme des humains – ce qui d’après Charlie est une mauvaise idée puisque ça activerait l’arme à distance.

Très rapidement, la guerre contre les Kaylon arrive donc à un terme naturel et l’équipage de l’Orville peut… faire la fête. C’est une fête sympathique, dans une cabane, que j’imagine sur Terre puisque c’est celle du père de Kelly. Au départ, je la pensais dans le simulateur, mais bon, il est vite précisé que Kelly ouvre une bouteille ancienne ou que Claire, Isaac et les enfants observent le ciel.

Entre une petite chanson de Charlie et Gordon et cette scène sur les constellations observables depuis la Terre, il y a aussi un peu d’humour comme seule cette série sait en faire. On voit donc Bortus galérer à ouvrir des noix, et la présence de Talla m’a fait sourire, je dois bien le reconnaître. Malgré tout, la série ne perd pas de vue le sérieux de son intrigue : Charlie confie à Ed qu’elle est sûre qu’ils sont en train de faire une erreur en laissant les Kaylon vivre.

Cela me peine de le reconnaître, mais je pense qu’elle a raison. Nous ne sommes pas sur une fin de saison, et il y aura forcément un moyen pour les Kaylon de se renforcer face à cette arme. Si Charlie pense comme ça, elle est en tout cas calmée par Ed qui lui donne son point de vue. Comme c’est son supérieur hiérarchique, elle finit par lui concéder raison, et tout pourrait s’arrêter là.

Le lendemain, Kelly et Claire profitent de ce jour de congé pour observer un lever de soleil terrien tout en parlant un peu du stress qu’elles avaient face au Kaylon, surtout après avoir perdu l’alliance Moclan. Le répit est toutefois de courte durée : l’arme anti-Kaylon est cambriolée durant la nuit par deux membres de l’Union bossant clairement pour quelqu’un d’autre que l’Union. Il est alors révélé qu’un des amiraux de l’Union est à la tête de cette conspiration.

Il voulait évidemment détruire les Kaylon et n’est pas d’accord avec le choix de l’Union de les laisser vivre. Par conséquent, il veut encore utiliser son avantage tactique tant qu’il le peut, et il l’apporte ainsi à Teleya – désormais alliée aux Moclan. Je ne sais pas à quel point ça peut être grave de ne plus avoir l’arme : Charlie et Isaac doivent être capables de la reconstruire ? Isaac est tout de même un robot, tout est dans sa mémoire.

Non parce qu’en vrai, le cœur du problème est là : les Krill et les Moclan se retrouvent avec une arme surpuissante qui protégeait l’Union des Kaylon. Et alors que l’amiral voulait se rendre sur Terre pour se dénoncer lui-même, Teleya prend la décision de le tuer en explosant son vaisseau. La raison de ce meurtre ? Elle ne voulait pas que l’alliance Krill/Moclan ne soit révélée à l’Union trop tôt. Il aurait suffi de ne pas lui montrer ?

En plus, c’est un échec total : l’Orville découvre rapidement l’existence de l’alliance entre ses ennemis (et anciens alliés, quel échec) en analysant les données recueillies sur le lieu de l’explosion du vaisseau de l’amiral. C’en est fini de l’acteur de The Good Place dans cette série, je suis triste. Quant à l’alliance Krill/Moclan, elle a encore besoin d’un peu de temps pour comprendre comment fonctionne l’arme, car apparemment, il n’y a que Charlie et Isaac pour la maîtriser complètement.

D’après Bortus, cette alliance se tournera forcément vers un expert Moclan en armement. Leur enquête leur permet assez vite de découvrir que l’alliance ennemie en est à trouver une puissance encore plus grande pour l’arme. C’était précisé en début d’épisode : la seule limite de portée de l’arme vient de l’énergie qu’on est prêt à dépenser pour l’utiliser, et une telle alliance n’a pas de limite car les Krill et les Moclan ont une grande puissance, on le sait.

Cette grande puissance fait inévitablement peur à l’Union, au point qu’Ed en arrive à devoir envisager une autre alliance totalement improbable : l’Orville contacte les Kaylon pour proposer une alliance permettant de récupérer l’arme. C’est risqué, parce que l’Orville accueille carrément des Kaylon à son bord, alors qu’ils n’ont plus l’arme. Toutefois, les Kaylon ont toujours besoin de Charlie et Isaac pour se protéger de l’arme, car ils ne sont pas capables de la désactiver…

Assez vite, cette alliance improbable se dessine et met au point un plan permettant de récupérer l’arme. Le problème, de mon point de vue, c’est que ça signifie que les Kaylon vont se retrouver à proximité de l’arme. Dans le plan, il est même question de détruire l’arme si jamais ils ne parviennent pas à la récupérer… Alors, d’accord, mais quel est l’intérêt des Kaylon de faire autrement que la destruction de l’arme ?

Concrètement, les Kaylon n’ont aucun intérêt à ce que l’arme ne finisse dans les mains de l’Union, au contraire. Cette alliance me paraît vraiment vouée à l’échec. Et pourtant, toute une flotte de l’Union approche de la planète sur laquelle est l’arme, entamant un conflit armé avec les Krill. Ces derniers prennent le dessus un temps, et il y a clairement de nombreuses pertes dans les vaisseaux de l’Union, ce qui fait flipper quand il s’agit de vaisseaux de la taille de l’Orville.

Evidemment, les Kaylon finissent par arriver sur le lieu de la bataille et renverser le cours du conflit, faisant une diversion suffisante pour que les Krill ne se rendent pas compte de quelques plus petits vaisseaux se rendant directement sur la planète : la navette de l’Orville a pour mission d’aller récupérer l’arme, en étant protégée par quelques chasseurs de l’Union.

Au pilotage de ces chasseurs, on retrouve John ou Gordon, alors autant dire que la navette est plutôt bien protégée… Mais là encore, il y a des pertes pour l’Union, tout ça pour protéger les Kaylon d’un génocide. Bon. Dans le feu de l’action, tout le monde semble avoir oublié les enjeux, et nous en sommes alors à une scène qui met à mal les effets spéciaux généralement réussis de la série : Kelly, Charlie, Isaac, Talla et le Premier Kaylon sautent en parachute depuis la navette, en pleine bataille spatiale.

C’était moins agréable que d’habitude à regarder, mais l’épisode a dû coûter cher j’imagine. Bref, cette petite équipe saute à temps avant la destruction de la navette qui inquiète un temps l’Orville. Finalement, l’équipe entre dans la base grâce à Talla, et celle-ci est bien peu protégée apparemment. Oh, il y a bien une petite fusillade pour éclater en chemin, mais ce n’est pas grand-chose, et surtout ce n’est rien par rapport à la base secrète des Moclan de l’épisode précédent, je trouve. Par contre, ça force Kelly et Talla à se séparer du reste du groupe, pour les protéger.

Et le reste du groupe a intérêt à se dépêcher, parce que l’expert en armement des Moclan est en train d’activer l’arme capable de détruire tous les Kaylon. Serait-ce une si grande perte, finalement ? Je suis partagé sur cette question du génocide, là. Ne pas le commettre, c’est une chose, tout faire pour l’empêcher alors que les Kaylon restent clairement des ennemis de l’Union, je ne sais pas quand même.

De toute manière, plus personne ne prend le temps d’y réfléchir : John et Gordon continuent d’assurer la défense de l’équipe au sol depuis le ciel, Kelly détruit autant de Krill que possible et… se fait prendre prisonnière par Teleya. Franchement, la scène craignait un peu : je n’ai pas envie de voir l’une ou l’autre mourir, surtout des mains de l’autre. J’ai aussi eu un moment de stress en me disant que c’était peut-être la fin de saison, mais eh, il reste encore un épisode après celui-ci.

Cela a quelque peu atténué mon stress, en vrai, mais ça n’a pas tout fait non plus, surtout quand en parallèle du combat qui éclate entre Kelly et Teleya, on a retrouvé Charlie et Isaac en danger de se faire tuer par quelques Moclan alors qu’ils essayaient de stopper l’arme. Celle-ci était sur le point d’y arriver, et ça ne plaisait pas aux Moclan présents.

J’ai bien aimé la scène montrant à quel point Charly et Isaac s’entendent désormais, cependant : le Premier Kaylon tue quelques Moclan sans hésiter, alors qu’Isaac sauve la vie de Charlie sans pour autant tuer l’expert en armement Moclan qui s’opposait à elle. C’était une jolie scène, mais j’ai eu du mal à voir le point de vue de l’Union dans la scène qui a suivi. En effet, Kelly et Talla parviennent à faire de Teleya une prisonnière et elles apprennent alors de Charlie qu’elle compte empêcher l’arme d’être utilisée en provoquant une surcharge du cœur Quantum lui fournissant l’énergie nécessaire.

Je comprends bien l’idée, mais je suis d’accord avec Teleya : c’est une idée stupide, parce que ça détruit l’arme aussi ; leur seule arme contre les Kaylon ? Leur seule possibilité d’arrêter une invasion ? Et c’est Charlie qui s’y colle ?

Bordel, elle détruit une bonne partie de la planète au passage, et elle meure dans l’explosion, après un dernier mot pour Amanda. Eh. Cahrlie m’aura fait chier un nombre incroyable de fois avec son Amanda tout au long de la saison, et j’ai eu beaucoup de mal à l’apprécier au départ, mais on a passé près d’une dizaine d’heures avec elle cette saison, alors forcément, je suis dégoûté de la voir mourir comme ça, pour sauver les Kaylon en plus.

C’est une sacrée évolution de personnage, et c’est en fait plutôt logique pour elle de terminer comme ça, mais ça me fait chier quand même, surtout que c’est précipité : en début d’épisode, elle souhaite détruire tous les Kaylon. En fin d’épisode, elle se sacrifie pour eux. Ce n’est pas nouveau qu’elle place l’Union et sa carrière très haut dans ses valeurs, mais à ce point, et dans un acte qui normalement laisse le champ libre aux Kaylon pour détruire les êtres humains, ce n’est pas rien.

Contre toute attente, le sacrifice de Charlie affecte tout de même le Kaylon Premier, qui prend conscience que les êtres biologiques ne sont peut-être pas tous si mauvais ou horribles. La mort de Charlie n’est donc pas vaine et elle permet aux Kaylon de se retirer en paix de la situation, sans chercher à détruire tous les êtres biologiques pour autant. C’est un début, ma foi.

Par contre, ça va encore plus loin, et peut-être même un peu trop, quand l’Union propose carrément une place parmi eux aux Kaylon. Ces derniers acceptent, reconnaissant que la démocratie est possiblement le seul moyen de protéger les mondes, à défaut d’être vraiment efficace. C’est assez dingue tout de même, cette affaire, de voir les Kaylon rejoindre l’Union comme ça.

C’était nécessaire, de toute manière : les Kaylon vont pouvoir protéger l’Union de l’alliance entre les Krill et Moclan. Cette alliance est la nouvelle menace qui va planer sur l’Union, l’Orville et tous les personnages. Cela nous est prouvé par une scène où Teleya refuse de dialoguer en paix avec Ed. Face à un procès pour crimes de guerre, Teleya refuse de donner l’emplacement d’Anaya à Ed… Celui-ci termine donc l’épisode de manière bien triste : il n’a aucun moyen de rejoindre sa fille et s’assurer qu’elle ne finisse pas aussi folle que sa mère et il doit organiser une cérémonie d’hommage à Charlie.

Franchement, ça pourrait déjà être une fin de saison et je ne sais pas trop de quoi sera fait le dernier épisode à présent. En tout cas, ils ont réussi à me rendre triste de la mort de Charlie. Même si c’était un peu lourd d’avoir Isaac parlant en hommage pour elle, même si l’image des dominos était un peu lourde également, je n’ai rien à redire sur cette fin d’épisode. Je suis triste de voir le personnage de Charlie quitter la série comme ça, et content d’avoir eu le temps de m’attacher à elle pendant ses neuf épisodes (pour ne pas dire huit, parce que le précédent, elle n’a pas servi à grand-chose). Je ne pensais sûrement pas verser une larmichette pour elle – et pourtant.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.