Ce que c’est qu’un fandom

Salut les sériephiles, 

Comme ce soir, nous avons prévu de faire tout un podcast sur les fandoms, et plus particulièrement ceux qui nous paraissent les plus insupportables, il m’a paru bien logique de prendre le temps aujourd’hui d’écrire un article qui s’est écrit tout seul : qu’est-ce qu’un fandom ? Concrètement, j’y avais déjà songé l’été dernier, j’avais prévu de l’écrire et je me suis rendu compte en préparant le podcast que l’article n’avait jamais vu le jour ! Il faut dire que je suis loin d’être le plus expert sur le sujet (je vous redirige vers le compte twitter de @melaniebourdaa pour ça, par exemple), mais en tant que fan, voilà ce que je sais du haut de l’iceberg !

Voir aussi : Le lexique du sériephile

Alors c’est quoi exactement un fandom ? Comme son nom ne l’indique pas forcément, le fandom (oui, oui, c’est masculin) désigne toute la sous-culture propre à un ensemble de fans. Sous-culture ? Le terme est large, ça va des échanges sur les réseaux sociaux aux rencontres dans les conventions, en passant par les fanfictions : tout ce qui va toucher aux fans d’un même univers va automatiquement devenir une partie du fandom.

Autrement dit, le fandom, ça désigne à la fois, par abus de langage, les fans d’une même œuvre (ça peut être une série, un livre, une saga, un film, un réalisateur, etc.) et les productions qui en découlent – productions de fans, mais aussi produits dérivés ou simples sites internet et forum. En France, on parle de communauté de fans, bien sûr, mais aussi de fanbase, étymologiquement plus proche du sens anglais. D’ailleurs, fanbase est souvent prononcé à l’anglaise. De toute manière, le terme fandom s’est imposé davantage ces dernières années.

Sherlock Et GIFs - Get the best GIF on GIPHYC’est quoi ce nom ? Une fois de plus, le terme nous vient de l’anglais : il s’agit de la contraction de fan (qui rappelons-le est l’abréviation de « fanatic », hein) et de « domain » en un seul mot. Un peu comme si « fandom » était le nom de ship entre fanatic et domain, quoi.

Voir aussi : Ce que c’est qu’un ship

Quelle origine ? Difficile de dater précisément quelque chose d’aussi vaste, mais le détective Sherlock Holmes serait à l’origine du premier fandom moderne, en grande partie lorsque l’auteur a voulu tuer le personnage. C’est totalement un hasard si « Sherlock » est un thème du Bingo Séries de ce mois, mais ça tombe bien – comme le détective quand il est mort la première fois. Refusant de le voir mourir, des fans ont commencé à écrire des fan fiction dans les années qui ont suivi sa mort littéraire (en 1893).

Voir aussi : Bingo Séries #49 : 4 ans !

Mandalorian GIFs | TenorComme souvent, c’est aussi dans le genre de la science-fiction qu’on retrouve un tas de fandoms ; et les univers de Star Trek et surtout Star Wars ont contribué aussi à rendre les fandoms plus populaires.

Et aujourd’hui ? Le terme est étudié plus que sérieusement par des universitaires s’intéressant de près à la réception des séries télévisées, et croyez-moi, c’est passionnant comme sujet. C’est aussi extrêmement vaste.

Voir aussi : Ce que c’est qu’une fanfiction

Au quotidien sur les réseaux sociaux, néanmoins, on est loin de toutes ces préoccupations et le terme est utilisé pour désigner les fans d’une même œuvre qui ont tendance à se réunir pour mettre en avant un hashtag et/ou pour faire pression. Aujourd’hui, de nombreuses séries sont à l’origine de la création d’un fandom plus ou moins visible sur les réseaux sociaux. Et bien souvent, ce sont les séries pour adolescents qui ont les fandoms les plus vocaux… et les plus insupportables ? Hum, je ne veux pas trop en dire tout de suite, on se retrouve à 21h dans le prochain épisode du podcast 42 minutes pour en parler entre fans dans une discussion qui s’annonce déjà houleuse !

the last fight discovered by ㅤ on We Heart It