Grey’s Anatomy – S14E09

Spoilers

Ci-dessous, mon avis sur le neuvième épisode de la saison 14 de Grey’s Anatomy.

09.jpgÉpisode 9 – 1-800-799-7233 – 17/20
You are Jo WilsonI know exactly who you are.

La série est enfin de retour après un cliffhanger de dingue, mais elle revient avec un titre imbuvable pour moi qui veut juste faire une critique tranquillement, oh. Pendant la pause, Ellen Pompeo a renégocié son contrat et a accepté de rester dans la série jusqu’en saison 16 si ABC a envie de la renouveler. C’est une bonne nouvelle, mais je ne me suis pas laissé distraire pour ces 40 minutes (c’est trop court).

Paul est de retour dans la vie de Jo/Brooke, mais la bonne nouvelle c’est qu’il est fiancé. Enfin, bonne nouvelle, ça dépend pour qui, parce que je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose pour elle, mais au moins, ça libère Jo de son emprise.

Cette dernière est complétement paralysée par cette arrivée, donnant une énorme sensation de frustration à cette première scène, qui est la première de Bethany Joy Lenz dans la série. Et oui, l’actrice est la nouvelle fiancée de Paul Stadler, qui est aussi une star de la médecine et qui a aussi connu une attaque de hackers à Alexandria.

Du coup, Richard est heureux de l’embaucher pour la journée alors qu’Arizona fait sa fangirl avec. Dur.

Pendant ce temps, Alex n’a aucune idée de ce que vit Jo, mais il est forcé d’amener son patient au bloc. En se préparant, il tombe sur Paul et s’inquiète immédiatement pour Jo, qu’il envoie chercher. Celle-ci est occupée à faire une crise de panique, ce qui ne simplifie la vie de Helm, une des nouvelles internes qu’Alex envoie la chercher. Les nouveaux internes, hormis Sam, continuent donc d’être exploités comme éléments comiques plutôt qu’autre chose.

Sam ? Puisqu’elle ne dort plus, elle raconte n’importe quoi – paniquant les patients plus qu’autre chose. Weber demande donc à Deluca de s’en occuper, parce que tout le monde les a entendus coucher ensemble à l’hôpital. Si c’était marrant comme scène, j’ai du mal avec le personnage de Weber aussi décomplexé sur le sujet alors qu’il est censé être leur supérieur. Certes, il n’est plus chef, mais tout de même.

Bref, Sam & Deluca ont une rapide sous-intrigue où ils décident de lutter contre leurs pulsions… pour mieux se retrouver à travailler ensemble sous les ordres d’Amelia en fin d’épisode. Celle-ci a bien l’intention de remporter le concours organisé par Bailey.

En attendant, Bailey est loin de penser à son concours durant cet épisode puisque les hackers continuent de s’amuser avec l’hôpital, en augmentant par exemple le chauffage. Quand Parker, un médecin dont nous n’avons quasiment jamais entendu parler auparavant mais fait lui aussi parti des nouveaux internes, lui suggère de demander aux informaticiens de faire quelque chose, Bailey lui demande tout simplement de s’en occuper lui-même.

Dès lors, nous suivons Parker tout au long de l’épisode, même si parfois à l’arrière-plan, résoudre les problèmes de l’hôpital. Alors que Carina et Arizona parlent des recherches Tinder de cette dernière, lui utilise ainsi un défibrillateur pour ouvrir les portes coincées par les codes électriques. Cela fonctionne, même si je ne suis pas certain de la véracité de la chose.

C’est une bonne solution sortie de nulle part, ce Parker. Bailey décide donc de lui faire confiance malgré son passé de criminel, qu’il lui avoue en cours de route, et s’en sert pour court-circuiter le FBI, rien que ça. Criminel ? Oui, Parker n’a plus le droit de toucher à un ordinateur, ni d’aider qui que ce soit à le faire. Bon, ça, c’est la théorie. En pratique, Bailey souhaite juste savoir ce qu’il a fait avant de lui demander de s’occuper du réseau de l’hôpital. En effet, le FBI veut surtout procéder à des arrestations, pas forcément réparer tout de suite l’hôpital.

Parker résout donc la situation, mais Bailey est encore sceptique sur la raison pour laquelle il a hacké le gouvernement pour changer son permis de conduire. Il lui révèle alors que c’était pour changer son sexe sur son permis. S’il est fier de sa transition sexuelle, il préfère en effet que les gens apprennent à le connaître avant de révéler qu’il était une femme auparavant.

Wow. Très franchement, c’est magistralement écrit et Grey’s Anatomy réussit parfaitement son coup avec cette révélation. Pas un instant je n’ai vu venir ce rebondissement ; et en plus, l’acteur qui joue Parker est lui-même un transexuel. Côté représentation et intégration, Grey’s a toujours fait du bon boulot (Callie, quoi), mais là, je crois que c’est tout simplement une des meilleures scènes que j’ai pu voir sur le sujet – surtout que la révélation vient au moment où tout l’hôpital applaudit le retour du contrôle des machines de l’hôpital, et donc Parker. Bref, les connaissances informatiques et solutions miracles de Parker faisaient un peu MacGyver par moment, mais ça valait le coup.

Cela dit, avant que Parker ne répare tout ça, l’opération de Meredith continue de partir en vrille, avec Schmitt, hilarant, qui finit par s’évanouir et vomir sur la patiente à cause de son don du sang. Heureusement, Paul débarque à temps et sauve la patiente de Meredith en apportant une deuxième paire de mains utiles. Meredith ne découvre son nom qu’après coup… Elle ne le vit pas très bien, puisqu’elle sait très bien qu’il est l’ex de Jo et elle n’hésite pas à lui dire.

Loin de se dégonfler, Paul lui raconte alors sa vérité sur sa relation avec Jo, et ça fait froid dans le dos, parce qu’il est carrément crédible. Autant je n’étais pas convaincu de voir qu’ils avaient embauché notre cher Will de Glee pour le rôle, autant je reconnais qu’il maîtrise parfaitement ce personnage glaçant. Cachée dans la galerie, Jo l’entend dire qu’elle s’est barrée avec son argent et qu’elle ment à tout le monde.

Les détracteurs pourront une fois de plus dire de Jo qu’elle n’est qu’une pleurnicheuse, mais j’ai trouvé l’ensemble de cette intrigue vraiment joué à merveille, des réactions de Jo qui finit totalement apeurée (et transmet sa peur) à Paul qui fait froid dans le dos, en passant par les inquiétudes et la haine d’Alex ou les réactions parfaites de Meredith. En fait, c’est ce qui m’a le plus plu : les réactions de Meredith. C’est rare que j’aime vraiment ce personnage alors autant le souligner.

Meredith empêche Alex de se retrouver dans la même pièce que Paul, mais Jo veut malgré tout signer les papiers du divorce, c’est avec Meredith qu’elle le fait. Cette dernière gère donc comme il faut, pensant même à récupérer les papiers du divorce avant que Paul ne les prenne, pour être sûr que ce soit bien traité (et peut-être aussi pour les relire, parce que c’est bien de lire avant de signer, Jo, hein).

Tout pourrait s’arrêter là, mais Jo n’est pas satisfaite quand elle voit Paul retrouver sa fiancée. Elle ne veut surtout pas la laisser s’embarquer dans un mariage avec ce taré, et utilise Arizona pour occuper Paul et parler à sa nouvelle fiancée. Et celle-ci confirme clairement les dires de Jo, c’est horrible. La tension était là, en tout cas, et le passé de Jo vraiment bien exploitée. La maltraitance dont elle part sonne terriblement juste, et crédible, et donc c’est horrible parce que oui, ça arrive ce genre de chose.

Arizona gère parfaitement le rôle de la chirurgienne qui drague Paul et l’attire loin de sa fiancée, c’en était drôle – et un peu inquiétant pour elle quand même, parce qu’elle prend des risques à faire un truc pareil. Quant à Meredith, elle continue de jouer les anges gardiens auprès de Jo, surveillant qu’elle ne se fasse pas surprendre.

Comme Jo donne son numéro à la fiancée de Paul, je me suis douté qu’on ne pourrait pas en rester là. C’était trop simple. Et effectivement, Paul apprend que sa fiancée a parlé à Jo et il ne le vit pas très bien. Il revient la torturer psychologiquement, lui rappeler qu’il est encore là, qu’elle n’est qu’une menteuse et surtout lui dire qu’il conserve son numéro. Quand Alex l’apprend, on sent bien qu’il bout intérieurement et quand Jo dit qu’elle aimerait que Paul soit mort, on voit bien qu’il l’envisage – ce qui effraie Meredith.

C’est donc sans surprise que le cliffhanger de cet épisode voit Paul s’être fait renverser par une voiture. Jo et Alex le regarde se faire soigner à travers une vitre de l’hôpital, et Meredith, qui arrive comme par hasard sans avoir fait son traditionnel covoiturage avec Alex, leur demande ce qu’ils ont fait. Sans aller trop vite en conclusion, moi, je soupçonne plutôt sa nouvelle fiancée ou quelqu’un qu’on ne connaît pas encore. On verra bien, mais j’espère vraiment qu’Alex et Jo n’y sont pour rien. En tout cas, avoir Paul en patient dans l’hôpital ne va pas arranger les affaires de tout le monde.

J’aurais presque envie d’arrêter la critique là, mais il me reste à traiter une sous-intrigue qui voit Kepner et Weber travailler ensemble avec brio et gérer l’absence de l’informatique avec des post-it. Très franchement, cette intrigue semblait être là pour combler l’épisode et Richard se débarrasse de l’organisation du concours de Bailey en demandant à April de le faire. Mouais.

Enfin, Maggie et Jackson arrivent dans l’autre hôpital et sauvent leur patient sans mal, tout en gardant son sang partout sur eux (et en eux, apparemment). Tout cela les mène droit à une douche, forcément et comme par hasard, où ils sont, comme par hasard, dans le même vestiaire. Ils se retrouvent donc l’un et l’autre en serviette à attendre de pouvoir récupérer leur vêtement plein de sang et les affaires de cet autre hôpital.

Quand Jackson récupère son téléphone, il a 27 appels manqués de Bailey, rien que ça, mais finalement, il a bien fait de ne pas les prendre, puisqu’elle a géré le piratage de l’hôpital avec Parker. Je me demande si on verra quelques conséquences de ce piratage par la suite, que ce soit du côté de la mauvaise pub que ça donne à l’hôpital ou du FBI qui devrait se demander ce qu’il s’est passé.

Quant à Jackson & Maggie, on fait un pas en avant avec Maggie qui reconnaît fantasmer sur lui et vouloir plus, mais aussi deux pas en arrière quand elle lui dit que leur situation familiale est trop compliquée (tu m’étonnes) et qu’elle se rend à son rencard Tinder avec Clive.

Ah la la, Tinder et Grey’s Anatomy, on sent qu’elle évolue avec son temps tout de même, ça aurait été tellement improbable au début de la série – Facebook n’existait même pas à l’époque hein ! Plus concrètement, ce retour était bon mais ce n’était pas le meilleur épisode de la saison, loin de là. Je n’ai pas accroché à l’intrigue Jackson/Maggie et je trouve que la série n’a pas réussi aussi bien que d’habitude à donner un rôle à tout le monde. Je pense que la pause n’aide pas : ce double épisode est excellent si on l’enchaîne, mais comme j’ai eu quelques mois entre les deux épisodes, j’ai l’impression que certains personnages sont trop de côté. Bon, ça reste une excellente note toutefois.

 

6 commentaires sur « Grey’s Anatomy – S14E09 »

  1. J’ai beaucoup aimé mais comme tu as dit on a beaucoup survolé tout le monde (sauf Jo bien sûr). D’ailleurs je l’aime de plus en plus (espérons qu’elle ne meurt pas comme Lexie lorsque je me suis mise à l’aimer!)
    Maggie / Jackson je suis totalement contre voir même Furax, c’est trop facile et nul! Il faut vraiment que je vois la websérie de Grey’s sur les internes, ça m’aidera peut-être à les découvrir et à accrocher.
    Je trouve ça aussi nul qu’April organise le concours, c’est une super chirurgienne et je pense qu’elle peut totalement être dans la course! (Remarque en temps que jury elle fera peut être un coup de **** à Maggie ce qui finira par annuler le concours du à son impartialité? Oui je vais trop loin hahahaha)

    Aimé par 1 personne

    1. Mais chut, ne me parle pas de mon trauma avec Lexie, je vais recommencer à flipper 😥
      Maggie/Jackson, j’étais pour l’an dernier, mais quand je vois l’évolution, bof sérieux.

      J’ai pas vu non plus la websérie sur les internes, je ne suis pas convacinu par l’idée.
      Même avec un coup de p*** (on sait tous le mot que tu voulais utiliser) d’April, je ne suis pas sûr que ça annule le concours. Ca va juste pourrir la réputation du truc ehe

      Aimé par 1 personne

  2. Ahaha ! J’ai prévu de prendre du retard sur mes séries ^^ Parce qu’avec la reprise des cours à la fac tout ça tout ^^’ Mais faire ma séance de sport devant GA, c’était quand même pas mal
    Du coup, pour ne pas laisser un commenter de trois kilomètres, je vais vaguement passer sur le fait que Webber est quand même un pas gentil de refiler l’organisation du concours à April juste pour pouvoir participer, on dirait un gosse et ça m’a agacé xD
    J’ai par contre vraiment apprécié toute l’intrigue autour de Jo, qui comme tu le souligne est vraiment bien joué
    Et comme toi je ne pense pas, et franchement j’espère VRAIMENT PAS que c’est Alex qui a fait quelque chose quant à Paul parce que ça ferait un trèèèèèès mauvais remake de ce qu’il s’est passé avec Deluca lors de la dernière saison
    Bon, voilà, je m’arrête là xD

    J'aime

    1. Noooon il faut rester la tête hors de l’eau tant qu’on peut 😥 (même problématique ici, donc)

      Pas bien fan de Weber non plus sur ce coup-là, surtout que ça sortait de nulle part !
      Tout pareil pour le mauvais remake !
      À très vite sur l’article d’How to get away with murder 😉

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.