Scandal – S07E12

Spoilers 

Ci-dessous ma critique du douzième épisode de la dernière saison de Scandal

Comme il s’agit d’un crossover, et qui plus est de la première partie, cet épisode spoile allègrement quelques détails des quatre premières saisons d’How to get away with murder, et forcément, une partie de ma critique le fait aussi. Toutefois, il peut être vu sans problème par les personnes n’ayant jamais regardé cette série, car les introductions de personnages et d’intrigues sont effectuées à la perfection. Là-dessus, ce crossover s’en tire à merveille, malgré toutes les facilités et ficelles scénaristiques employées pour le justifier.

Cette critique ne contient aucun spoiler de HTGAWM, hormis ceux dans l’épisode.

12.jpgÉpisode 12 – Allow Me to Reintroduce Myself (1) – 16/20
You’re not the only one who knows how to Google.

L’heure tant redoutée du crossover a sonné, et malgré tout le mal que j’ai envie d’en penser, je suis impatient de le découvrir. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans ma tête ? De toute manière, on commence par Scandal, et c’est plutôt une bonne chose, car la mélanger avec HTGAWM ne peut que lui faire du bien !

Après sa démission catastrophique, voilà Olivia qui se retrouve prof de fac (pourquoi pas) pour enseigner tout son savoir-faire. Si de manière très claire, elle se fait chier dans ce job, j’ai beaucoup aimé le début de ce cours, mais ça ne dure pas bien longtemps. Rapidement, toutefois, on coupe et on enchaîne sur la raison de la présence d’Annalise, qui se présente et met à jour tous les gens ne regardant pas How to get away with murder : elle veut présenter un cas à la Cour Suprême où elle prouve que les gens de couleur sont mal défendus par la justice, en tout cas bien moins que les blancs. Quant à Olivia, elle a quitté la Maison Blanche… il y a plusieurs mois. Bien sûr. Tant mieux, oublions vite le début de saison raté. Sans trop de surprise, Olivia refuse dans un premier temps de bosser avec Annalise, il ne faudrait pas aller trop vite en besogne.

Olivia se renseigne sur Annalise auprès de Marcus, qui comme par hasard la connaît lui aussi et voulait être son étudiant. C’est beau tous les liens qui se font magiquement pour les besoins du crossover. Il n’empêche qu’Olivia et Marcus sont désormais potes parce qu’ils sont… noirs. Bon, c’est un moyen pour Marcus de convaincre Olivia de s’intéresser au cas d’Annalise, mais franchement, nous ne les avons jamais vus si amis auparavant, alors son petit discours sonne quelque peu faux, ce qui est dommage.

Oliva se renseigne sur Annalise et découvre les quatre premières saisons d’HTGAWM sur Google. À défaut de pouvoir les streamer, il faut bien mettre tout le monde sur un pied d’égalité, donc ça se fait à coup de coupures de journaux, mais mieux valait être à jour dans les deux séries quand même si on veut s’éviter les spoilers. Cela dit, les voir toutes les deux jouer ensemble, c’était excellent, surtout quand Annalise claque la porte au nez d’Olivia.

Olivia recontacte Fitz pour obtenir son aide sur le cas d’Annalise. Aucun suspens : les photos d’Annalise bossant avec Fitz ont largement fait le tour de Twitter il y a deux semaines, on sait donc très bien qu’Olivia va parvenir à le convaincre. De toute manière, il n’y a aucune nouveauté dans le fait qu’Olivia fait ce qu’elle veut de Fitz.

Le lendemain (ou quelques jours plus tard, au choix), il est l’heure de la fameuse réunion vue sur Twitter, où Michaela s’écrase comme jamais devant Olivia et, pire, Fitz. Si elle savait qu’elle vaut cent fois mieux qu’eux ! Il n’empêche qu’elle rencontre ses idoles et ce n’est que le début : Mellie accepte de les rencontrer, malgré la présence d’Olivia.

Bon, il ne faut pas rêver, Michaela n’est pas invitée, mais ça n’empêche que sur son CV, c’est la classe. Le rendez-vous dans le bureau ovale permet d’intégrer David à la rencontre, mais ça permet aussi à Mellie de dire « non » au cas : la Cour Suprême n’est pas prête pour ce cas.

Loin du crossover, Quinn continue de gérer QPA comme une pro… obsédée par Olivia, et tant pis, si sa simple présence spoile l’univers tout entier sur le début de saison. Jake contacte Quinn pour la prévenir qu’Olivia travaille sur un cas qui pourrait lui rendre du pouvoir. Il n’en faut pas plus pour lancer un montage où QPA se retrouve à lutter contre Olivia, dans l’ombre. Et peu importe si son cas est bien, personne là-bas ne veut la voir retrouver du pouvoir.

Olivia ment totalement à Annalise qui veut des infos sur son tête à tête à Mellie, faisant d’Annalise la grande méchante. Il faut donc convaincre la Cour Suprême de voter pour l’examen du cas d’Annalise, ce qui se fera si quatre juges acceptent de le faire. On est sur du classique de Scandal où il faut convaincre tout le monde, et comme toujours, on repart sur un vote décisif et indécis. Toute la justice américaine paraît se jouer sur ce type de votes dans Scandal quand même.

Il reste une interview pour convaincre ce juge de changer d’avis, et si Olivia veut la faire, Annalise n’est pas spécialement d’accord et voudrait être celle qui répond aux questions pour une fois. Les deux se disputent comme des gamines, jusqu’à une brillante idée de Michaela qui consiste à les mettre toutes les deux face caméra. Comme elles se détestent, ça promet d’être la meilleure ou la pire idée du monde, c’est selon.

Dans son coin, Jake continue de travailler pour Mellie, qui flippe de voir Olivia recommencer à gagner du pouvoir. Elle flippe assez pour demander à Jake d’utiliser la vérité derrière la démission d’Olivia pour l’abattre une bonne fois pour toute. Il était temps, c’est excellent à voir, surtout que la vérité éclate quand Olivia et Annalise commencent enfin à sympathiser. Cela remet de l’huile sur le feu et il est génial de voir Olivia remettre Annalise à sa place.

Bien sûr qu’Annalise est insupportable, bien sûr qu’elle harcèle tout le monde, mais il n’empêche que… j’aurais bien aimé voir Annalise répondre à Olivia aussi. Parce que franchement, il faut la redescendre de son piédestal la Olivia, et je pensais que c’était tout le but de sa « démission ».

Pendant ce temps,  Abby se rend compte qu’Olivia lui manque et, puisqu’elle est de nouveau avec David (oh, OK) qui lui est du côté d’Annalise, on sent bien que son allégeance à QPA est testée à mort. Quinn a quant à elle droit à une visite d’Olivia qui la menace.

Inutilement. Voilà donc une Olivia qui déprime de comprendre que son cas est perdu d’avance, et qui le remet sur le dos d’Annalise, forcément. Heureusement, Fitz est toujours là pour la réconforter.

Nous en arrivons à la fameuse interview d’Olivia & Annalise, qui commence bien sûr sur le fait qu’Olivia s’est fait dégager de la Maison Blanche. Cela fonctionne plutôt bien, car elle s’en défend en mettant en avant le cas et Annalise, ce qui permet une réconciliation entre les deux femmes et une interview parfaitement convaincante qui peut sauver leurs fesses.

Voilà donc les deux têtes d’affiche de ces séries qui se retrouvent à sympathiser de nouveau autour d’une bouteille de vin rouge et de popcorn. Franchement, ça ne me donne toujours pas envie. Malheureusement pour elles, c’est inutile : Quinn a fait du bon travail et a trouvé une histoire sordide sur le dernier juge de la Cour Suprême à convaincre, Spivey. Oui, mais Quinn culpabilise également de voir que la justice est compromise par sa vendetta contre Olivia, grâce à Abby principalement. Il n’en faut pas plus pour que Quinn file la même info sur le juge suprême à Olivia, afin qu’elle se débrouille pour la faire disparaître.

Pendant ce temps, Michaela et Marcus passent du bon temps dans un bar, et franchement, c’est un couple bien plus convaincant que celui de Michaela actuellement dans sa série. Si le crossover est l’occasion pour sauver un personnage, comme je le soupçonne depuis un moment, j’espère que c’est Marcus, parce qu’il y aurait de quoi faire pour ce personnage. Alors que Michaela est sur le point d’embrasser Marcus, elle est interrompue par un appel d’Asher. C’est bien dommage. Elle se barre donc sans même toucher à son verre (enfin, ça dépend du plan, il a tendance à se remplir et se vider tout seul), parce qu’il faut toujours que les gens ne touchent pas à leur verre dans les séries. Purée, c’est pas gratuit les gars !

L’épisode se termine par une jolie résolution du problème par Olivia qui fait un chantage efficace – même si elle dit en avoir fini avec le chantage – auprès du juge suprême Spivey pour lui faire comprendre qu’il faut qu’il soit de leur côté et qu’elle pourra l’aider à enterrer le cas sur lequel on tente de lui faire du chantage (son fils a tué quelqu’un en voiture et a pris la fuite, le témoin a été payé… mais le témoin est mort, alors tout va bien).

Forcément, le juge suprême accepte d’examiner le dossier, au désespoir de la présidente, au contentement d’Abby et Quinn et au plaisir d’Olivia & Annalise qui décident de continuer à travailler ensemble (mais du coup, ça donne l’impression d’une intrigue qui pourrait durer plusieurs épisodes, pas juste deux épisodes).

Bref, comme prévu, ce crossover fait énormément de bien à Scandal et peut être suivi par tout le monde. Franchement, à une scène (ou deux, allez) près, j’ai passé un vrai bon moment sans trop de yeux levés au ciel et de soupir devant la médiocrité atteinte par la série. Oh, bien sûr, on n’est toujours pas sur de l’excellent, mais l’arrivée d’Annalise Keating fait énormément de bien à la série qui avait besoin de ce nouveau souffle. Je me demande à quoi ressemblera l’épisode de la semaine prochaine et la conclusion de la saison maintenant, mais en attendant, je savoure cet épisode et j’enchaîne sur sa deuxième partie, surtout que je suis bien plus pressé de retrouver le casting de la deuxième série.

> Critique complète de la 2e partie du crossover

Pour ceux qui ne comptent pas regarder la suite, absolument pas nécessaire pour la suite de Scandal, il faut juste savoir (attention, spoilers sur la 2e partie, dont je résume ce qui peut avoir un impact pour la suite de la série) que Marcus finit par convaincre Michaela de coucher avec lui et finit sous son charme, mais il n’y a aucune scène de conclusion proposée, donc allez savoir si une suite sera proposée ou non…

Quant au cas d’Annalise, il passe bien devant la Cour Suprême, avec l’aide d’Olivia qui la gère comme il faut. Olivia a aussi droit de rencontrer les parents d’Annalise, ce qui lui fait prendre conscience que l’amour maternel existe dans ce monde. Rien de bien crucial, donc.

> Retour à la liste des épisodes de la saison 7

end.jpg

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.