Quatre jours sans série

Salut les sériephiles !

Quatre jours sans série et j’ai l’impression de n’avoir pas écrit d’article depuis au moins une décennie.

Image result for unreal tv
Mais non, je ne suis pas en manque !

Je sais bien qu’il y a eu un article par jour, mais c’était rédigé à l’avance, alors que moi, je n’ai juste rien fichu pour le blog pendant ce temps. Outre les critiques séries, je n’ai même pas encore pris le temps d’écrire mon TFSA et, pire que ça, de réfléchir à ce que j’allais bien pouvoir raconter dedans, car c’est un thème peu évident. On en reparle plus tard dans la journée (enfin j’espère, c’est aberrant un tel retard, je ne veux pas rattraper Tequi dans ce domaine mouahahah – COUCOU TEQUIII).

Bon, si j’arrête de faire le pitre, je dois surtout vous avouer que je n’ai pas spécialement envie de reprendre les séries. KEUWAA ? On se rassure, je vous dis ça, mais me connaissant, je vais vous pondre 15 articles minimum cette semaine, hein ! Non, c’est juste que, bizarrement, quand je m’éloigne trop longtemps des séries, j’ai une période de creux où je ne suis pas si mal sans elles. Je vous rassure, ça ne dure jamais : dès que je regarde un épisode, je suis foutu.

Related image

En attendant, il y a tout de même de mauvais côté qui expliquent ce manque d’envie passager : je me suis fait spoiler l’épisode que j’attendais le plus cette semaine, à savoir la fin de saison de The Magicians. Et je me suis fait avoir comme un bleu avec un tweet jeudi matin à 7h dans mes notifications. Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite – en fait, ce n’est que le soir que j’ai capté que j’avais probablement vu le cliffhanger final. Je suis au bout du bout parce que je vois à peu près comment l’épisode va se construire. Une part de moi est donc hyper pressée de le voir, l’autre a peur d’être déçue maintenant que je me suis fait 15 épisodes possibles dans ma tête. Forcément.

L’autre raison qui fait que les séries ne sont pas la première chose vers laquelle je me suis jeté vendredi est la fatigue et le mal à la main. Ben voui. Ecrire quasiment non-stop pendant 12 heures en 36, c’est légèrement épuisant et il me fallait le temps de rebooster mon poignet et mes doigts pour m’y remettre. C’est moche, je sais. J’aurais pu regarder des séries, probablement (encore qu’il aurait fallu que je cherche des ST avec ma fatigue et… la flemme !), mais pas écrire les critiques qui vont avec alors le téléphone, c’était une bonne solution de secours (la lecture, aussi, mais je me retrouve déçu du comics Giles, rien ne va plus).

Image result for giles buffyLa dernière raison, c’est que j’en ai fini avec les écrits de concours (au moins pour un an et, sur un malentendu, pour la vie). Alors bien sûr, il me reste à préparer les oraux auxquels j’irai si mes notes me le permettent (on croise bien fort les doigts), mais en attendant, c’est au moins le week-end. Et je ne sais pas pour vous, mais à Paris, on a eu un beau soleil (je pense sérieusement que j’ai un début de coup de soleil sur la joue là, c’est honteux) depuis vendredi – ‘fin en passant par des nuages pour que je me plaigne sur Twitter. Et moi, j’ai fini vendredi. Et puis aussi, si vous n’avez pas dû vous en rendre compte, j’ai mis un gros frein sur la vie sociale en février (surtout) et mars, alors fin de concours + soleil + être à Paris ? Evidemment que les séries ont été reléguées au second plan.

Yep, je suis un bloggeur en carton pour le coup, mais ce qui fait super plaisir, c’est que même en l’absence d’articles de critiques, il y a encore quelques vues. Quoiqu’il en soit, je vais m’y remettre, parce que ça me manque. Aujourd’hui ? Peut-être, je ne sais pas, je ne peux pas encore l’affirmer.

Image result for here and now hbo

C’est un peu comme une drogue douce. C’est dans un coin de ma tête et dans mes conversations avec les amis que j’ai vu ou eu au téléphone ces dernières 48h où je savourais un retour à une liberté relative, c’est dans mes rêves (mais n’entrons pas dans le sujet parce qu’Here and Now a une mauvaise influence sur moi je crois – j’ai rêvé que j’avais un débat de société avec des inconnus dans un bus que je n’ai jamais pris), c’est dans mon agenda, sur Twitter, sur mon téléphone avec le blog, c’est absolument partout, et il faut juste attendre que je retombe dedans. En attendant, je blablate sur ma vie pour combler le vide du blog, vous ne m’en voudrez pas trop et vous passerez un bon week-end quand même 😉

Et moi, au moins, j’ai validé un premier point du Bingo avec 24h sans série hier ehe

4 commentaires sur « Quatre jours sans série »

  1. J’espère que tes épreuves se sont bien passées. 🙂 Profite bien de tes jours de repos, prendre du recul sur le quotidien (séries, blogging et tout ce qui va avec) ça peut parfois faire du bien. Parce que mine de rien (enfin je ne sais pas pour toi), le blogging c’est du travail et décrocher pour profiter à fond quelques jours sans la moindre contrainte c’est parfois nécessaire !

    Aimé par 1 personne

    1. Tout s’est bien passé oui, je croise les doigts maintenant ! Le blogging prend rapidement beaucoup de temps, oui, c’est une organisation l’air de rien. Après, c’est vraiment un plaisir, donc pas tout à fait ressenti comme du travail ; mais oui, ça peut vite en prendre l’aspect je trouve. J’essaye d’équilibrer les choses effectivement 🙂

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.