Fear the Walking Dead – S04E01

Épisode 1 – What’s Your Story? – 08/20
Aïe. Franchement, ça me fait mal de mettre une telle note pour le retour d’une série que j’attendais depuis septembre. L’épisode pourrait valoir un 13 ou 14 s’il ne s’agissait pas d’une reprise de saison ou s’il s’agissait du pilot d’un troisième spin-off de The Walking Dead, mais franchement, il fallait retranscrire la déception de ce crossover. FTWD prend de toute évidence le choix du saut temporel pour l’instant et ignore totalement son cliffhanger de fin de saison 3. Au-delà de ça, c’est un épisode super lent, avec des guests qui n’ont rien à faire là et des scènes qui n’ont aucune crédibilité. Finalement, un huit est peut-être encore trop gentil. Vite, soyons la semaine prochaine pour oublier ce très mauvais épisode qui ne vise qu’à raccrocher de nouveaux fans de Walking Dead.

Saison 4


01.jpg

New people, I like new people.

La saison reprend dans le noir, génial, il fallait qu’ils fassent ça alors que le soleil est enfin là et fait des énormes reflets sur mon écran. Volet fermé, je reprends le visionnage de cette longue scène d’introduction avec un personnage qui se lit un livre au milieu d’une forêt et entend du bruit. Il est seul depuis un an, n’a pas parlé depuis autant de temps (parce que c’est bien connu que quand tu vis seul pendant un an, tu ne parles pas du tout tout seul, ou tu ne chantes pas pour passer le temps, ni rien du tout… déjà que je tiens pas une journée sans pousser un juron quelconque !).

Bref, le personnage parle seul pendant pas loin de cinq minutes et finit par rencontrer Morgan, déjà équipé de son bâton. Il y avait pourtant moyen de nous faire une vrai histoire sur son passé et la manière dont tout a commencé pour lui après la visite de Rick en saison 1 de The Walking Dead.

Pour ne rien arranger, la série s’offre un nouveau générique et franchement, j’ai su que c’était mal barré dès ce moment-là. Malheureusement, la série prend le parti d’un vrai crossover contrairement à quelques-unes de mes théories suite à son annonce en octobre dernier : nous retrouvons Morgan là où nous venons de le laisser à la fin de la saison 8 de The Walking Dead, donc bonjour le spoil pour ceux qui ne sont pas à jour.

Il reçoit la visite de Jesus (c’est le nom d’un personnage), son nouveau meilleur ami d’un épisode l’ayant convaincu d’arrêter de tuer les gens et voulant le voir revenir à la Colline. Ensuite, c’est autour de Carol de lui proposer de revenir au Royaume, puis à Rick qui veut le voir revenir à Alexandria (enfin j’imagine qu’il s’est fixé à Alexandria). Non mais franchement !

Je suis dégoûté pour le moment. Je n’y mets pas beaucoup de volonté, je sais, mais ce crossover est un grand n’importe quoi : je suis là pour voir Fear the Walking Dead, pas des scènes qui n’auraient même pas été intéressantes dans The Walking Dead. J’ai l’impression de voir des scènes coupées de mauvaise qualité proposées sur un DVD plus qu’un épisode de la série que je suis censé être en train de regarder. Et puis, ce crossover avait tellement de possibilités intéresssantes en explorant le passé du personnage. Pourquoi reprendre sur la chronologie de la saison 8 quand Fear se situe majoritairement AVANT la saison 1 de la série-mère ?

Je crois que je n’ai pas fini de me plaindre. Morgan reprend donc la route pour arrêter ce défilé insupportable de personnages de The Walking Dead et il s’arrête à un carrefour qui ressemble à celui où il avait pété un câble en saison 7 après la mort du grand-frère d’Henry (je suis encore traumatisé par cette scène qui montait en tension pour le voir donner un coup de pied à une poubelle). Les scénaristes jouent à merveille de mon traumatisme avec ensuite une montée en tension consistant à voir Morgan… courir pour échapper à on ne sait quoi.

L’ennui est profond, mais genre abyssal, alors que Morgan se met en quête d’une voiture et évite les groupes qu’il croise sur son chemin. Inutile de dire qu’à ce stade, je suis passé en speedwatching parce qu’il ne faut pas déconner. Je sais que je suis en boucle, mais quel gâchis de se concentrer sur Morgan – et de se concentrer sur le présent plutôt que le passé. Et surtout, pourquoi proposer un présent où il ne se passe rien ?!

Oh, Morgan croise bien un homme mordu à la jambe qu’il essaye d’aider, mais celui-ci refuse son aide. La nuit suivante, il tombe sur John Dorie, l’homme qui parlait tout seul en début d’épisode (vu dans Les 4400 et dans The Gifted). Voilà pour le quart d’heure le plus long de ma vie (enfin, non, mais pas loin). Contre toute attente, les deux hommes finissent par sympathiser et John révèle qu’il est à la recherche d’une femme portant le même pistolet que lui.

Si Morgan feint d’accepter passer la nuit à ses côtés, il reprend ensuite la route sans réveiller l’homme pour s’assurer d’être tranquille. Quand il trouve une tente montée avec de la lumière, il décide de s’installer là et se fait assommer. Non mais évidemment Morgan que cette tente n’est pas vide ! D’où une tente avec de la lumière serait-elle laissée à l’abandon ?

RIDICULE.

Il est donc pris en otage par deux hommes et John débarque pour le sauver alors que Morgan disait ne connaître personne. Là-dessus, un troisième homme débarque pour s’en prendre à John qui se fait également prendre en otage. Par chance, ils sont sauvés par Althea (Maggie Grace), une nana avec un camion blindé du SWAT qui les récupère bien vite pour mieux leur annoncer que maintenant, ils lui sont redevables. Attention, on passe au fou rire du siècle : Althea révèle alors qu’elle ne veut pas les tuer, mais qu’elle est journaliste et fait un reportage sur les survivants qu’elle croise. Non mais vraiment…

C’est une parodie ? Faites-nous un nouveau spin-off qui se casse la gueule si c’est pour faire ça ! C’est d’un frustrant de reprendre le même titre pour écrire une toute nouvelle série, et moins bonne en plus. Bon, Morgan refuse de parler et reprend sa route, mais John le suit pour lui offrir des chaussettes (oui, nous en sommes là quand même).

Sans trop de surprise, les hommes qui les ont kidnappés la veille débarquent pour se venger d’Al et Morgan et John sont pris dans une suite d’événements qui les dépasse, avec une jolie fusillade. Un des agresseurs se fait mordre par un serpent alors que John libère une horde de zombies pour… ben on ne sait pas trop en fait ? Divertir les agresseurs ? OK, c’est bien, mais tu libères des zombies qui peuvent te tuer aussi quoi.

Bon allez, je peux déjà dire que j’aime bien Al et sa ruse de balancer les clés de son camion, c’était sympa (surtout que ce ne sont pas les clés du camion, ce que j’ai vu venir à des kilomètres) ; John est un bon boulet mais il pourra servir à la série (et puis j’imagine que son pistolet le lie à Madison) et Morgan, il se fait tirer dessus. J’aime bien quand les personnages auxquels je n’accroche plus se font tirer dessus, c’est toujours bien.

De manière super crédible, Morgan se retrouve ensuite à réussir à battre un des ravisseurs qui tombe presque parmi des zombies. Pris de pitié, il décide de le sauver… pour mieux se faire réattaquer par ce même ravisseur qui le fait tomber dans une maisonnette de l’armée remplie de zombies. Coup de bol, l’un d’eux a une grenade et Morgan réussit à s’en tirer sans la moindre morsure là où son ravisseur est évidemment bouffé + explosé par la grenade. Non mais oui, c’est logique de survivre comme ça.

Ne vous inquiétez pas, ce n’est que le début : Al finit par réussir à retrouver son camion avec les bonnes clés et utilise les mitraillettes automatiques du SWAT pour buter la horde de zombies parmi lesquelles John et Morgan qui se jettent à terre.

Alors OK pour les mitraillettes automatiques qui font du mal aux zombies, je veux bien. Cela dit, ça n’a AUCUN SENS de nous faire croire que les balles sont allées se loger directement dans les cranes des zombies ! Et aux dernières nouvelles, c’est la manière dont on les tue, quoi.

Bon, ce nouveau trio est tout sympa et Morgan accepte alors de parler avec Al, qui le filme quand il raconte son histoire sur la Virginie. Et puis… il reprend la route dans son coin, à pied, malgré sa blessure par balle à la jambe donc.

Il finit par trouver une voiture sur le bord de la route, puis son occupant, un zombie au loin bien sûr. Avec sa blessure, il a à peu près la vitesse de deux zombies qui le prennent alors en chasse. Alors qu’il est sur le point de mourir (oui, parce qu’il a réussi à tomber et paumer son bâton au passage), John le sauve et accepte de l’aider à rattraper le zombie de l’homme à la jambe blessée qui a refusé son aide.

John cherche donc une Laura, et c’est le début de la quête pour ce trio, qui récolte aussi des drapeaux « 51 » sur sa route.

Bien sûr, ni Morgan, ni John n’aiment tuer les gens et ils ne le révèlent à Al que lorsqu’ils aperçoivent une femme au bord de la route. Alicia ou Madison ? La série garde le suspense un moment avant de nous révéler qu’il s’agit bien sûr d’Alicia.

Loin d’être blessée comme elle le fait croire, elle s’en prend à Al en la menaçant de son flingue. Il n’en faut pas plus pour que Victor, Ophelia et Nick sortent à leur tour de nulle part pour stopper John et Morgan. Et alors qu’on en arrive enfin à une scène digne d’intérêt et surtout de Fear the Walking Dead… eh bien, c’est la fin de l’épisode, évidemment. Cette déception, ça va être dur à digérer !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.