Fear the Walking Dead – S04E10-11

Épisode 10 – Open Your Eyes – 13/20
Non, mais c’est frustrant, j’avais beaucoup d’espoir sur cette mi-saison, et elle reprend tous les défauts de la saison 4 de The Walking Dead. Ce n’est pas faute de me servir mon personnage préféré à toutes les sauces dans cet épisode, mais l’ennui l’emporte finalement, c’est hyper frustrant !

Saison 4


10

You may be a child Charlie, but you know what you did. And that makes you garbage. That makes you a waste of a person.

Oh, que c’est étrange d’être enfin de retour ! Et pour cette série dont j’attends toujours beaucoup, en plus, mais qui n’arrive pas toujours à faire son boulot cette année. J’ai un peu galéré à mettre en route l’épisode, mais une fois fait, c’était très top. On commence donc l’épisode dans la tempête largement annoncée par l’épisode précédent, et il était temps après tant d’attente.

Sous la flotte, Alicia finit par comprendre qu’elle ferait mieux de se mettre à l’abri. Elle se retrouve ainsi chez des inconnus zombies dont elle vide sans trop de souci la maison de leurs cadavres, les comparant à une jolie photo de famille qu’ils avaient. Si l’idée est bonne, l’exécution est inutilement lente dans ce début d’épisode. Entendons-nous bien, je suis bien content que la série se concentre sur Alicia qui reste mon personnage préféré, mais tout de même, l’intérêt à la voir retirer toutes les photos de famille d’une maison pour nous faire comprendre qu’elle est triste de ne plus avoir la sienne, c’était limite.

Bon, elle ne choisit pas non plus la meilleure des maisons : la porte ne se ferme pas, la cave est inondée… mais qu’importe, elle persiste et signe à coups de marteau. Même en speedwatch, c’était de nouveau trop long, alors que tout dans le synopsis de l’épisode jusqu’à présent avait pourtant ce qu’il faut pour me plaire. On avait heureusement de jolis plans techniques bien pensés et des jeux de lumière réussis, mais tout de même, quoi.

Dans la maison, Alicia finit par tomber sur un intrus qu’elle avertit d’une mort certaine. C’est évidemment Charlie. Elle ne parvient pas à la tuer, mais elle… refuse de rester dans la même maison. Super l’instinct de survie. Elle finit par se faire assommer par sa propre portière de voiture, ce qui est probablement l’un des trucs les plus stupides vus dans les deux séries jusqu’à présent.

Je suis tout de même déçu de voir que le duo n’est pas Luciana/Charlie, surtout que ça me laisse perplexe sur le rôle de Luciana pour la suite. Il est tout de même chouette de voir Alicia craquer et être à deux doigts de virer folle : Charlie refuse toujours de parler, Alicia la déteste toujours à mort… mais est incapable de passer à l’acte.

Probablement sans le savoir, elle pousse donc Charlie au suicide (sans y parvenir pour autant) en lui disant tout le bien qu’elle pense d’elle, surtout que Charlie a un flingue ; tant qu’à faire. On pourrait espérer que les scénaristes développent tout ça, mais non, on en revient alors à la tempête avec une intention scénaristique évidente : nous montrer que Charlie peut encore être utile à la survie du groupe. En attendant ? Elle récupère les photos précédemment jetées par Alicia pour découvrir des souvenirs heureux d’une famille.

Finalement, Alicia donc besoin de Charlie pour renforcer les volets de la maison à coups de marteaux, puis elle regrette de constater qu’elles font trop de bruit – au milieu d’une tornade, parfaitement – et attirent les zombies. Par conséquent, elles rentrent et cela mène Alicia a découvrir que Charlie a toujours le flingue avec lequel elle a tué son frère. Et ça ne sert à rien, parce qu’elle ne tue toujours pas Charlie. Non pas que je veuille qu’elle la tue, hein, juste, j’aurais besoin d’un peu d’action ou de quelque chose dans cet épisode, surtout que Charlie n’est pas spécialement un personnage auquel j’accroche, c’est évident.

La voir hésiter à suivre ses pulsions suicidaires sans parler, ce n’est pas délirant, mais il est vrai qu’elles forment toutes les deux un joli duo à ne plus avoir de raisons de vivre, mais à continuer. Par contre, Alicia qui devient autant mère la morale que… bah, sa mère, je m’en serai passé aussi. L’avantage, c’est qu’une fois que Charlie est surprise à deux doigts du suicide, elle se remet magiquement à parler avec Alicia, qui l’engueule même si elle aime bien sa solution, puis lui fait manger. On passe alors à un repas entre les deux avec Charlie cherchant à mieux connaître sa nouvelle protectrice lui ayant sauvé la vie après l’avoir menacée plusieurs fois de la tuer. Soupir.

Tout ceci mène donc absolument nulle part, même si Charlie se confie. La tempête continue et il est dur de ne pas s’ennuyer. L’ambiance est bonne pourtant, avec un orage et des zombies qui se collent aux vitres. Charlie révèle alors qu’elle s’amuse à garder les photos, juste au cas où quelqu’un viendrait les chercher. Malheureusement, le vent les interrompt de nouveau avec une vitre pétée.

L’action commence alors enfin – il était temps et les deux se retrouvent coincées dans la cave inondée. Pas bien douée les filles. Cela leur fait prendre conscience qu’elles ne veulent pas mourir, surtout parce que Charlie refuse de devenir un zombie comme ses parents. Oui, elle a vu ses parents en zombies, et c’est tout ce dont elle se souvient d’eux. En plus, elle n’a pas de photos d’eux. Elle demande donc à Alicia de la shooter une bonne fois pour toute, avant qu’elle ne se noie et ne devienne zombie.

Et Alicia refuse. Décidément ! Elle finit par se laisser convaincre, mais elle n’y arrive toujours pas. Cela mène probablement au meilleur moment de l’épisode, avec quelques flashbacks des moments choquants de la première moitié de saison. Et pourtant, Alicia ne parvient toujours pas à venir à bout de Charlie, malgré toute sa haine.

C’est plutôt tant mieux, parce que juste après, elles sont sauvés par un zombie qui leur ouvre miraculeusement la porte ; et Alicia n’a aucun remords à le tuer. Cela permet à Alicia comme à Charlie de récupérer un peu de foi en la vie – ou en la mort, à ce stade on ne sait plus trop. Finalement, la tempête s’arrête et passe, menant Alicia à décider qu’il est temps d’enterrer les morts – au cas où quelqu’un viendrait les chercher. Mouais.

Elles passent alors le reste du temps à chercher les vestiges de la maison pour les rassembler sur les tombes, puis Alicia révèle qu’elle culpabilise d’avoir abandonné Morgan dans la tempête. Et la fin d’épisode ? Elles décident d’aller à la plage, bien sûr, au moins mentalement. Et après un tel épisode, je n’arrive pas à être chose que déçu. En fait, la série suit l’exemple de la saison 4 de la série-mère, avec des épisodes qui vont se concentrer sur différents groupes de personnages… mais 45 minutes sur les deux mêmes personnages où rien ne se passe, ce n’est pas génial.

Rien ne se passe ? Bon, si, un tas de toutes petites choses quand même, et un joli cliffhanger au passage : on n’a aucune nouvelle de tous les autres dont les lieux d’habitation sont détruits, bien sûr. Mais bon, ça ne me motive pas à regarder la suite si la tornade passe si vite chaque fois ; et si je ne vois plus mon personnage préféré pour quelques épisodes !


Épisode 11 – The Code – 14/20
Pour une fois, cet avis sera avec spoilers dès ces quelques lignes, mais franchement, cette saison 4 se perd en route, j’ai l’impression. Trop de pistes exploitées en parallèle, ce n’est pas toujours une bonne idée. Ainsi, pour cet épisode, il y avait trop de nouveaux personnages, pas assez de tempête, pas assez de Fear. Et c’est une constante de la saison…

11.jpg

Saison 4


They need… beer!

Comme je m’y attendais, nous voilà donc de retour sous la tempête avec Morgan cherchant désespérément à prendre des nouvelles d’Alicia, qu’il ne trouve pas sous la pluie battante. Franchement, à ce stade, je l’aurais abandonné et tant pis pour elle, mais bon. C’est à peu près ce qu’il décide de faire lui aussi : il s’enferme dans un camion histoire que la tempête passe, ne se doutant probablement pas qu’une tornade arrive (enfin, on nous a suggéré une tornade, mais pour le bien des effets spéciaux, Alicia et Charlie étaient juste dans une cave, quoi).

Dans le camion ? Morgan trouve un autre des cartons déjà repérés plus tôt par June et Al. Cela lui permet au moins d’avoir de quoi boire et manger dans le camion, c’est un début de quelque chose, mais l’épisode promet d’être encore plus long que le précédent s’il ne lui arrive pas quelque chose rapidement. Et comme ce n’est pas le cas, on se contente de le voir manger.

Il finit par s’endormir et se réveiller au bruit d’un zombie. La tornade est passée, le camion a changé d’emplacement : il est désormais dans le Mississipi, ce qui aurait plus d’impact si on savait un peu plus précisément d’où il partait avant, mais bon. Au moins, je ne peux pas dire que ce n’est pas une perspective intéressante cette fois : il est plutôt chouette de le voir découvrir un nouveau lieu et de nouvelles personnes, avec un appel radio lui rappelant une nouvelle fois de prendre ce qu’il veut et de laisser ce dont il ne veut pas. Mouais.

Sans plus d’informations, Morgan décide de… faire ce qu’on lui dit de faire. Bon, en même temps, je le comprends, c’est assez logique. Il regarde ensuite la route pour aller en Virginie et quelque chose me dit qu’Alicia fait bien de le considérer comme définitivement parti, même si je me demande bien ce qu’ils vont faire du personnage après tout ça.

La réponse est pourtant évidente : ils vont le foutre aux toilettes et nous le montrer, évidemment. Merci, non merci. Il rencontre alors un homme handicapé, Wen, qui le braque avec une arme parce qu’il a utilisé les toilettes handicapées, puis sa sœur, Sarah, la femme de la radio. Les deux se disent frères et sœurs, mais allez savoir la vérité dans cette série.

La vérité, c’est que Morgan apprend qu’il a échappé de peu à un ouragan, et il s’inquiète immédiatement du reste du groupe. J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi il est si attaché à eux et plus du tout à ceux d’Atlanta, parce que bon, niveau ratio temps passé, les choses sont claires quand même. Et pourtant, c’est vers Alicia et toute la bande qu’il décide de retourner, d’abord en voiture, puis à pied, pour changer.

Il abandonne au passage ses nouveaux amis, à qui il promet de continuer à remplir les cartons s’il a de quoi faire… Et au beau milieu du chemin, Morgan décide… de faire demi-tour, bah oui, bien sûr. Il se souvient que personne n’en avait rien à faire de le savoir sur le point de se barrer, alors qu’il a désormais deux nouveaux amis, Wen et Sarah.

Ceux-ci sont heureux d’accueillir de nouveau Morgan et le voilà qui se trouve un nouveau sens à sa vie. Ah, nouveau soupir. J’ai passé ma soirée à ça. Il rencontre alors Cole de 12 Monkeys en bien mauvaise posture : dans cette série, il s’appelle Jim, et Jim se fait kidnapper et délivrer aux zombies par des inconnus qui veulent simplement obtenir la recette de sa… bière.

Bon, je sais qu’ils n’ont plus internet, mais ça se trouve dans des livres aussi, sinon. Je ne sais pas si ça vaut le coup de tuer quelqu’un. Malheureusement, Morgan s’investit donc dans le sauvetage de notre fana de bières… qui est bien évidemment traumatisé par Sarah et Wen qui l’avaient enlevés.

Morgan découvre ainsi que Sarah et Wen ne sont pas des gentils du tout. Ils ont enlevé le vrai propriétaire du camion, ils sont fans de bières et ils veulent… aller en Virginie auprès des amis de Morgan, parce que ça a l’air intéressant comme planque.

Au secours, sérieusement. Enfin, non, parce qu’au moins, il se passe des choses dans cet épisode, et c’est cool d’avoir de nouveaux personnages. Après, une fois de plus, en quoi c’est un épisode de Fear si on ne voit que Morgan et qu’il est autant question de TWD ? et puis, cette obsession pour la bière, c’est un peu ridicule ! Malheureusement pour Jim, le camion est trop chargé et ils sont alors forcés de le vider s’ils espèrent arriver à bon port. On passe alors à la scène ridicule de l’épisode où Jim se retrouve à faire tomber, par accident, Morgan auprès de tout un tas de zombies qui l’encerclent rapidement.

Et comme Jim ne se sent pas de l’aider, comme Sarah et Wen ne sont pas des gentils, voilà donc Morgan qui se retrouve coincé comme un boulet, avec les méchants révélant qu’ils savent très bien qu’il a fait demi-tour volontairement, même s’il leur a menti. Oh, il tente bien de communiquer avec eux pendant la nuit pour se rattraper, mais ça ne mène nulle part. Il décide alors de trouver un moyen de s’enfuir et tout ce qu’il parvient à faire, c’est perdre une chaussure au passage.

Par chance pour lui, il se débrouille plutôt bien en saut depuis une voiture et il parvient à échapper aux zombies et se libérer de ses liens. Plus fort que McGyver le type ! Il tue quelques zombies avec un panneau routier, puis il se retrouve nez à nez avec Wen et Sarah qu’il avait baladé sur la destination en Virginie.

Et hop, hop, hop, voilà ces deux-là qui se transforment subitement en gentils et acceptent de faire tout ce que Morgan leur dicte de faire, même si c’est de la merde. Mouais. Jim, Wen, Sarah et Morgan se mettent donc en route pour le Texas afin de rendre le camion et les boîtes à son propriétaire, tout en prévoyant de récupérer au passage Alicia & co, puis d’aller en Virginie. Vaste programme pas si simple : apparemment, le propriétaire du camion s’est fait buter par une nana complétement cinglée.

Voilà qui relance de nouveau la saison vers autre chose, donc… mais pourquoi ? La tempête est loin d’être finie là-bas, et plusieurs jours se sont déjà écoulés depuis. C’était quand même pas le cliff vers la saison 5, ça ? D’un côté, c’était un épisode plutôt satisfaisant en stand-alone, de l’autre, il ne tient pas la route dans l’économie générale de la saison. Dommage !

Saison 4

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.