9-1-1 – S02E03

Épisode 3 – Help Is Not Coming – 15/20
Cet épisode utilise beaucoup trop de raccourcis pour moi et ça finit par gâcher une bonne part du suspense et de la tension de l’épisode 2. Sans aller jusqu’à dire que je me suis ennuyé, parce qu’il ne faut pas déconner, disons que je n’ai pas été surpris et que j’attendais plus d’un épisode avec ce genre de titre. C’était bien, mais pas aussi bien que je pensais que ça le serait !

> Saison 2


Spoilers

03.jpg

Oh it’s gonna be a long night.

L’épisode commence carrément par un avertissement pour la violence et le langage, ça promet, c’est la première fois que je vois ça sur 9-1-1. Maddie réussit plutôt bien à gérer les différents appels, même si la pression commence à faire son travail. Son superviseur est plutôt fier d’elle malgré tout et elle recommence vite à bosser après une courte pause. Elle reçoit l’appel d’un homme dont la femme enceinte était en train d’accoucher… avant de tomber à cause d’une secousse sismique.

Comme ils ne peuvent pas l’envoyer à l’hôpital à cause des embouteillages et comme il n’y a aucune ambulance disponible à cause du tremblement de terre, elle prend la décision de l’envoyer auprès des pompiers les plus proches afin qu’ils s’occupent d’elle. C’était une bonne intrigue et un classique des situations d’urgences, j’imagine. Cela paraît beaucoup plus logique comme solution en tout cas, même si ça fait très miracle américain. Allez, l’essentiel, c’est que Maddie gère trop bien son travail, malgré son inquiétude pour Buck dont elle n’arrive pas à avoir la moindre nouvelle.

Pendant ce temps, Hen est toujours coincée et personne n’a de nouvelles d’elle. Elle est sous pas mal de débris et personne ne l’entend hurler. La bonne nouvelle, c’est donc qu’elle est encore en vie. La mauvaise, c’est qu’elle trouve un autre pompier victime du tremblement de terre et que lui est en bien moins bonne santé qu’elle. Il n’est pas toujours bien compréhensible quand il n’articule pas, mais de toute manière, il meurt assez vite à côté d’elle qui faisait le nécessaire pour tenter de le sauver. C’est donc un échec.

Elle commence alors à désespérer pour sa survie et décide d’enregistrer un message pour sa femme (ex-femme ?), histoire de lui dire qu’elle l’aime et qu’elle regrette son infidélité. Et aussi qu’elle s’est battue jusqu’à la fin pour rentrer auprès d’elle et son fils. Mouais. Pour l’instant, tu te bats en t’asseyant par terre et en oubliant que tu cherchais une petite fille. Elle regroupe quelques forces, puis se remet effectivement à chercher un moyen de s’enfuir, tombant sur un chien – celui de la riche.

En le suivant, elle se rend compte qu’elle est dans un parking sous-terrain et sur la bonne voie pour retrouver Kat, miraculeusement intacte malgré une troisième secousse qui complique aussi le travail de Bobby et Chimney, qui ont alors pour ordre d’abandonner le bâtiment qui risque de s’effondrer. Oui, l’ordre officiel est d’abandonner Hen derrière… mais c’est mal connaître Bobby et Chimney qui continuent à la chercher quand tout le monde se barre et fait bien flipper le père de Kat, persuadée que sa fille va être abandonnée dans l’immeuble.

Bobby et Chimney sont rapidement bloqués dans leur recherche : à cause d’un effondrement qui leur empêche d’accéder au GPS de Hen, qui s’est réactivé après la troisième secousse. Ils se servent de toutes les voitures du parking pour trouver un moyen de débloquer l’accès coincé, et ça se fait sans trop de mal. Toujours cette volonté de nous montrer des solutions de l’impossible pour s’en sortir, quoi.

En parallèle, Buck et Eddie descendent l’escalier comme ils peuvent – parce qu’ils ont réussi à sauver la vie de l’architecte apparemment. Franchement, c’est un peu abusé de nous évacuer un tel cliffhanger aussi rapidement ; j’aurais aimé voir comment ils la sauvaient. J’imagine que ça aurait coûté trop cher. Ils ont onze étages à descendre, et toujours la pression d’une nouvelle secousse qui peut arriver n’importe quand. La deuxième a déjà bloqué leur seule issue et ils se mettent à entendre à la radio qu’Hen a disparu. Bonne soirée, bien sûr. Ils poursuivent comme ils peuvent vers une autre issue, sympathisant avec l’architecte et… trouvant une autre victime dans une chambre de l’hôtel.

Grâce à une table de repassage trouvée par l’architecte, ils trouvent un moyen de déplacer le blessé et se servent du conduit de l’ascenseur pour descendre. C’est sans compter sur une troisième secousse qui tente bien de les tuer, avec l’ascenseur qui leur tombe dessus. Heureusement, ils s’en tirent quasiment sans mal, et ça paraît facile de survivre à un tremblement de terre franchement.

Quand on les retrouve ensuite, ils ont réussi à quitter le bâtiment, hors écran, et à convaincre la capitaine, toujours hors écran, que malgré le risque d’éboulement, il fallait aller sauver Hen. Tous les pompiers volontaires et la capitaine viennent donc secourir Hen, et ça ne prend que quelques minutes évidemment. Tout le monde s’en fout royalement de la mort de l’autre pompier apparemment, car personne n’en parle, mais voilà on en a quand même un qui est mort dans l’affaire. C’était juste pas un héros de la série. Malgré tout, on retrouve son corps et on l’embarque dans un camion de pompier.

De retour chez lui avec les enfants, le mari d’Athena essaye de gérer ces derniers et de ranger la maison, mais ils sont beaucoup trop inquiets pour leur mère, donc ils préfèrent regarder les news. Désespéré de les entendre douter de son inquiétude pour Athena, il décide de… les faire sortir de la maison pour aller aider d’autres gens dans la rue. Mouais.

Il les emmène dans une Eglise qui sert d’abri pour les réfugiés du tremblement de terre où toutes les personnes ayant besoin d’aide viennent et où toute la famille se met à travailler avec une amie. Enfin, les enfants travaillent, et le père confie à son amie qu’il s’inquiète pour Athena dont il n’a pas de nouvelle.

De son côté, Athena est appelée pour gérer une émeute dans un magasin de quartier… où le vendeur augmentait les prix suite au tremblement de terre. Logique, mais un peu abusé… tout comme la réaction d’Athena, qui fait en sorte qu’il baisse ses prix de 50% sur l’ensemble de son magasin. C’est du grand n’importe quoi à la 9-1-1, à un moment donné, il faut que le type vive aussi. Je veux dire, je vois bien que c’est fait pour nous faire aimer Athena et dire qu’elle est trop cool et tout, hein, mais à un moment donné, faut pas nous prendre pour des quiches non plus. C’est encore et toujours mon problème avec cette série, elle veut trop nous vendre tous les américains comme des super-héros justiciers, et c’est too much. Je préférais encore l’intrigue du voleur de voiture.

Le montage final est une sorte de happy end : Athena retrouve ses enfants et son ex-mari chez elle, Buck a des nouvelles de Maddie (mais pas d’Abby, bordel), Hen rentre auprès de sa femme heureuse de la savoir en vie et avec un chien désormais, Eddie retrouve son fils grâce à l’aide de Buck (de loin la scène la plus touchante de ces trois premiers épisodes), etc., etc.

Oh et Bobby débarque devant chez Athena pour prendre de ses nouvelles… et il se retrouve inviter à dîner par son ex-mari. Ben oui, lui on n’a pas le droit de le voir heureux avec son amant, mais elle, deux épisodes suffisent à mettre Bobby dans sa vie de famille. Normaaaal. Plus le temps passe, et plus Athena me gave, mais je crois que vous l’aviez compris !

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.