Station 19 – S02E03

Épisode 3 – Home to Hold Onto – 12/20
Je pense bien que je suis passé à côté de cet épisode qui n’a pas réussi à m’investir autant qu’il l’aurait dû émotionnellement. J’ai aussi peur que mon retard dans les TGIT s’explique finalement par la flemme de revenir voir cette série qui patine beaucoup en ce début de saison 2. Espérons que ça reparte mieux par la suite…

> Saison 2


Spoilers

03.jpg

– He keeps lurking…
– And you keep overstepping !

Est-ce vraiment Noël ? Pas d’inédit pendant plus d’une semaine ? Cela ne pouvait pas continuer ainsi, surtout que j’ai un Bingo Séries à compléter. C’est donc parti pour reprendre Station 19 et Grey’s Anatomy avec deux bons mois de retard. J’alterne comme lors de la diffusion en cas de crossover que j’aurais raté (ou de scènes où Miranda en dirait un peu trop), ce qui va ralentir mon rattrapage. J’ai pourtant tout mon temps pour celle de nos pompiers, puisqu’ils ne reprennent du service qu’en mars avec l’épisode 8. Enfin, encore faut-il déjà y arriver !

Cet épisode reprend par un bon vieux montage nous présentant chaque personnage dans sa morning routine… à l’exception de Vic qui est occupée à coucher avec David, un parfait inconnu dont elle ne se souvient pas le nom. C’est le pompier de la Caserne 23 et elle en est tout heureuse.

Elle se rend donc le dire à Andy et Maya, qui apprennent à vivre ensemble, ce qui n’est pas si simple. Si j’aime bien ces trois-là ensemble d’habitude, cette fois, ça tombe un peu à plat, principalement parce qu’Andy essaye de faire de l’humour et que ça ne lui va pas du tout. Et puis, cette manière qu’a Vic d’être toute heureuse d’avoir couché avec un pompier d’une autre caserne et de le dire à tout le monde, c’est juste chelou, je trouve.

En parallèle, Jack a accepté d’amener Miller au travail et il découvre donc sa magnifique maison avec vue sur Seattle et kayak. Normal. Ils sont malgré tout pressés par le temps, puisque le nouveau capitaine est déjà sur leur dos. Pas de surprise quoi. À ce sujet, Ben vient le voir pour le rassurer sur le fait qu’il veut rester pompier… c’est un peu ridicule et ça le fait paraître plus idiot qu’il ne l’est habituellement, je trouve. Tout cet épisode ne parvient à me convaincre décidément.

Ryan débarque à la caserne est absolument insupportable avec Jack… Avec qui il doit pourtant bosser pour la journée, ce qui inquiète Andy, forcément. Elle ferait mieux de s’inquiéter pour elle cela dit, parce qu’à part donner de nouvelles munitions contre elle à son capitaine, elle ne fait pas grand-chose Andy. Bref, ça permet au capitaine de la remercier pour son job.

Ce n’est pas super passionnant, mais il y a pire : le père d’Andy ! Il se fait toujours autant chier pendant sa retraite et les scénaristes ne savent pas quoi en faire. Il revient donc voir sa fille à la caserne, pour le principe.

Le capitaine ? Il propose à Maya une promotion : il voudrait en tout cas qu’elle y postule car elle a le niveau. C’est merveilleux, il a tout compris à comment allumer un feu dans sa propre caserne s’il commence à monter l’une contre l’autre Andy et Maya (parce que c’est évidemment ce qui arriverait si Maya montait en grade plus vite qu’Andy vu leurs caractéristiques respectifs).

Le cas d’urgences de la semaine ? Un appartement tellement plein qu’il menace de s’effondrer, avec une dame cardiaque coincée dedans. Le capitaine prend des décisions qui font chier tout le monde, à commencer par Vic qui est forcée de bosser avec Travis à qui elle ne veut pas parler pour je ne sais plus quelle raison et par Andy qui n’est pas écoutée dans ses opinions, comme d’hab. Pire que tout, Maya prend la défense du plan du capitaine quand il lui demande son avis à elle, et pas la défense d’Andy. Elle a tout compris pour se faire détester elle.

Bref, Andy est envoyée à la recherche de la vieille dame dans l’appartement où tout un tas d’objets se sont accumulés – et c’est bizarre, c’est justement ce que proposait la voix off d’Andy en début d’épisode dis-donc. Franchement, ça ne vaut pas Les choses de Perec ou l’épisode de Nip/Tuck sur la nana qui ne quittait pas son canapé. Tout ça se termine bien, avec une Andy qui manque quand même de mourir lorsque l’appartement s’effondre sur celui des voisins d’en-dessous qui n’en ont rien à faire de leurs affaires, mais juste de leur voisine. Eh bah, ils sont bien gentils.

Quant à Andy, elle découvre que le choix qu’elle voulait faire aurait tué la pauvre vieille dame dans son appartement. Elle s’en confie à Maya qui lui fait juste remarquer qu’elle a pris la bonne décision, elle. Et évidemment, Maya demande à devenir lieutenante après tout ça.

Le cas Vic et Travis est traité en fin d’épisode assez vite : Vic en veut donc à Travis d’avoir failli mourir, et d’avoir dit à Ben qu’il fallait l’abandonner et le laisser mourir. Les deux amis haussent rapidement le ton, chacun enfermé dans son injustice des reproches de l’autre. Ce n’est pas fou du tout, et le capitaine les interrompt pour qu’ils aillent s’engueuler ailleurs, parce que ça ne se fait pas dans une caserne. Pff, si on nous casse le peu de drama bien joué de l’épisode, faut pas s’étonner que ça ne marche que moyennement cette saison.

Bon, sinon Jack et Ryan sont autrement coincés ensemble pour douze heures. Je n’ai pas trop compris pourquoi Jack devait être là, mais il doit l’être et il doit rester dans la voiture. Le but est donc de surveiller le job de Ryan et ces deux-là font le pire des duos possibles, tout en critiquant la mauvaise représentation de leur job à la télé. Mouais.

Bien sûr, Jack n’est pas du genre à rester muet toute une journée : il se sert donc du mégaphone pour intervenir dans le travail de Ryan et emmener la première personne que Ryan devait verbaliser pour excès de vitesse afin de l’amener à l’hôpital.

Le deuxième cas est celui d’un père et sa fille qui sont en retard pour une fête d’anniversaire… sauf que Ryan s’imagine qu’il s’agit d’un enlèvement pour des raisons complétement surréalistes. Bien sûr, il a raison, sinon ce n’est pas drôle, et Jack est impressionné de le voir si efficace dans son travail. Cela ne dure pas : Jack veut intervenir immédiatement quand Ryan est obligé d’attendre du renfort. Tout irait bien si le cas n’était pas si sensible : le kidnappeur n’est pas con et sent bien la douille ; donc il n’a pas l’intention d’attendre.

Ryan est forcé d’intervenir et dire à l’homme de couper son moteur car il va mettre sa fille en danger plus qu’autre chose s’il redémarre et joue le jeu de la course poursuite. Franchement, la pression voulue dans cette intrigue n’a absolument pas prise sur moi, et donc je suis passé à côté de la naissance d’une amitié improbable et pas super bien développée entre Jack et Ryan. Ou alors, j’en ai juste marre de mettre des bonnes notes à tout ce que je regarde, allez savoir.

Toujours est-il que l’épisode n’a pas réussi à me convaincre cette fois, et que ce n’est pas la conclusion entre Andy et son père qui va changer grand-chose : elle lui dit de ne pas rester seul chez lui, mais pas de panique, il ne l’est pas, car Ryan passe le voir… et lui dit qu’il va boire une bière chez Miller, et avec Jack en plus. Riddikulus.

> Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.