Blindspot (S03)

Synopsis : En fin de saison 2, Jane s’est mise à briller après un bond dans le temps d’un an et demi, et moi j’ai totalement lâché l’affaire. C’est mal, alors me revoilà.

Saison 2 Saison 3 Saison 4 Saison 5

Capture d'écran 2017-05-18 17.07.28.png

Pour commencer, c’est un peu honteux que j’entame ce #WESéries avec près de 24h de retard. Autant dire que c’est déjà mal barré pour moi. C’est bien pour ça que je choisis de reprendre mon visionnage de Blindspot : il me permet d’avancer sur mon Challenge Séries 2019 sans trop me prendre la tête non plus. En effet, j’ai décidé d’abandonner l’idée d’une critique complète par épisode.

Ainsi, comme pour The Rookie récemment, je vais partir du principe que cette série est trop procédurale pour capter mon attention en permanence. Si je commente le premier épisode à fond, je sais que le reste peut être vu en faisant autre chose, et ça tombe bien, parce que j’ai du boulot qui m’attend. Ce sera donc un moyen simple d’augmenter mon temps pour le compteur de ce week-end, tout en ne ratant pas ma vie à côté.

Après, j’espère juste que ça va être assez bien pour me garder quand même, j’étais très sceptique en fin de saison 2 ! Certains épisodes sont critiqués (cliquez sur les titres soulignés), d’autres simplement évoqués ici sans spoiler et avec la note.

Moyenne de la saison : 15/20

S03E01 – Back to the Grind – 17/20
Comme d’habitude, c’est un début de saison bien efficace qui donne envie de voir la suite, mais je ne me fais pas de faux espoirs avec cette série, la hype retombe toujours aussi vite qu’elle est arrivée à chaque épisode un peu spécial. Il n’empêche que cette nouvelle intrigue parvient à me convaincre pour le moment et que je suis curieux de voir comment ça va évoluer.
S03E02 – Enemy Bag of Tricks – 14/20
C’est parti pour un épisode plus « à la semaine », et sans surprise, ce qui m’a le plus intéressé est le côté personnel, avec les personnages qui se redécouvrent peu à peu. Ce n’est pas encore trop lent, heureusement. Du côté de l’enquête, Kurt j’ai bien aimé retrouver la partie « résolvons le tatouage », mais tout le reste manque sérieusement de crédibilité, comme d’habitude, et abuse du même flashback à l’infini, comme d’habitude. C’était prévisible dans l’ensemble, même si les cliffhangers me motivent à continuer. J’aime le méchant de cette saison, en plus, ça change !
S03E03 – Upside Down Craft – 16/20
Cet épisode fonctionne bien parce qu’il se consacre en grande partie aux personnages que j’aime bien, tout en ignorant certains autres. Les dynamiques entre personnages fonctionnent plutôt bien… en revanche, l’écriture est toujours aussi paresseuse et répétitive. Je veux dire : oui, cet épisode se concentre sur des personnages que j’aime, mais il le fait en les plaçant de manière peu originale dans la même situation de tension que celles des saisons précédentes. Ca en devient risible d’écrire la biographie de ces personnages, même si c’est bien joué et qu’après deux ans sans épisode, ça passe. L’intrigue fil rouge me laisse perplexe, en revanche.
S03E04 – Gunplay Ricochet – 13/20
Cet épisode a la bonne idée de mixer quelques scènes beaucoup plus légères et sympathiques à une intrigue bien peu passionnante, mais ça ne peut pas tout sauver. J’ai commencé à m’ennuyer plus sérieusement pendant cet épisode… jusqu’à sa fin qui relance un peu les choses pour le prochain épisode (en théorie). C’est bon, je retrouve la série telle que je m’en souvenais !
S03E05 – This Profound Legacy – 12/20
Toujours plus ! Je veux bien croire que plus c’est gros, plus ça passe ; mais là, on repart vraiment dans les pires défauts de la série je trouve. Elle se regarde, certes, mais les intrigues n’avancent pas assez vite, le cas de la semaine est soporifique et si le cliffhanger de l’épisode précédent était sympa, les éléments de résolution proposés ici ne sont pas géniaux : ça remet trop en cause le passé de la série. Et je ne parle pas du cliffhanger qui m’a donné envie d’enchaîner sur l’épisode suivant, mais qui est ridicule.
S03E06 – Adoring Suspect – 09/20
Bon, c’était l’épisode de trop pour cette session de visionnage, je crois, j’ai complétement décroché en cours de route, même s’il y a encore des personnages que j’aime bien pour me rappeler pourquoi je voulais la rattraper heureusement. En tout cas, c’était une bonne idée de lâcher les critiques détaillées (alors que sur les trois premiers, je me disais que j’allais regretter !). Oh, et quand même, un mot sur l’intrigue de Kurt… RIDICULE – un peu comme cette fin, d’ailleurs.
S03E07 – Fix My Present Havok – 14/20
Une fois de plus, on s’approche de la première grosse pause de la saison et c’est maintenant que le niveau qualitatif remonte. C’est frustrant cette construction de saison, mais bon, ça fait deux saisons que ça fonctionnait sur ce modèle, alors ça ne m’étonne pas plus que ça. L’intrigue de cet épisode est donc mieux parvenue à m’accrocher, probablement parce qu’elle était bien plus reliée que d’habitude au fil rouge. Et puis, y avait quelques bonnes émotions, aussi, ça joue toujours.
S03E08 – City Folks Under Wrap 18/20
Bref, cette saison est comme les autres : un premier épisode réussi, une qualité qui se dégrade et une mi-saison qui repart à toute allure. Dommage que tous les épisodes ne puissent pas être au niveau de celui-ci qui a tout ce qu’il faut où il faut : le rythme, l’ambiance, les révélations, les dynamiques de personnages… Un épisode bon tous les sept épisodes, c’est un rythme comme un autre, on va dire.
S03E09 – Hot Burning Flames – 14/20
On reprend avec un épisode qui met littéralement de côté le fil rouge afin de proposer une grosse enquête aux enjeux parfaitement improbables – enfin, s’ils sont probables, disons que leurs conséquences seraient toutes autres que celles proposées par la série, surtout quand il est question de « zéro témoin ». C’est dommage, parce que la série oscille entre ce genre de scènes totalement risibles et des intrigues vraiment bien écrites pour nous faire rester devant l’écran. Et puis, les scènes d’action restent impressionnantes à voir, même lorsqu’elles sont totalement improbables, oui, et on sent que l’équipe de production se fait plaisir avec les lieux de tournage de cette saison. Un dernier point sur le cliffhanger : je l’ai senti arriver dès le milieu de l’épisode (et avant ça, j’imaginais une culpabilité bidon). Bref, ça n’arrive jamais à me surprendre en-dehors des épisodes de début, milieu et fin de saison. Et encore.
S03E10 – Balance of Might – 14/20
Aussi routinier soit-il, cet épisode parvient à garder mon intention grâce au même personnage, encore et toujours ; et il s’agit bien sûr de celui qui n’a rien à voir avec l’équipe. Toute son intrigue, distillée dans l’ensemble des épisodes de la saison, est bien plus intéressante que le reste et je suis curieux de voir comment tout sera connecté. Le cliffhanger fonctionne bien dans ce sens-là, d’ailleurs. En revanche, les flashbacks sont vraiment une composante de la série dont j’aimerais qu’on puisse se débarrasser un jour. A noter aussi : les mouvements de caméra me gênent moins cette saison ; probablement parce que je fais d’autres choses en même temps.
S03E11 – Technology Wizards – 17/20
Il aurait peut-être fallu que je commente cet épisode plus longuement, parce qu’il a bien réussi à me captiver. Toutes les intrigues faisaient avancer la vie personnelle des personnages et j’ai beaucoup aimé la manière dont ça mettait en avant chacun des personnages. Certes, la saison est en train de me rendre insupportable un personnage que j’aimais beaucoup à l’origine, mais à part ça, cet épisode réussissait à donner son moment de gloire à chacun, tout en faisant avancer le fil rouge et en permettant des confrontations attendues depuis longtemps.
S03E12 – Two Legendary Chums – 13/20
Cette saison fait yoyo du côté de la qualité, c’est dingue. Ce n’était pas dingue du tout comme épisode et je me suis ennuyé pendant toute la première moitié de celui-ci. Du coup, difficile d’être bien concentré devant, mais ça s’est rattrapé en cours de route avec toujours l’intrigue secondaire, fil rouge de la saison, que j’aime beaucoup.
S03E13 – Warning Shot – 14/20
Aussitôt vu, aussitôt oublié, mais cet épisode a pour lui de ramener dans la série un personnage que j’aimais bien et qui manque beaucoup à la dynamique de cette saison. Cela faisait plaisir. Il y avait aussi une chouette guest-star et une histoire qui réussissait à être prenante, tout en réactivant quelques mystères totalement zappés du scénario depuis douze épisodes alors qu’on sait bien que ça finira par péter à la tronche d’un personnage. Il n’y a qu’à attendre la suite, encore !
S03E14 – Everlasting – 20/20
De très loin le meilleur épisode de la saison, si ce n’est de la série. Oh, bien sûr, il se centre sur l’un de mes personnages préférés ; il s’amuse de la numérotation (c’est le 3.14, coucou pi) et il reprend un motif vu et revu (c’est le cas de le dire) dans plein de séries ; mais c’est justement ce qui le rend passionnant. Plutôt que d’être dans le schéma classique du procédural, cet épisode brise la boucle (là aussi, c’est le cas de le dire) et c’est passionnant. Pourtant, je n’ai pas eu les réponses que j’attendais et la scène finale remet en question plein de choses…
S03E15 – Deductions – 13/20
La présence de Ron Rifkin dans l’épisode est chouette, mais malgré le quatorzième épisode qui promettait des changements dans la structure et l’attitude de certains agents, cet épisode repart sur les bases habituelles. Pff. Un épisode procédural donc, qui pourrait presque avoir été diffusé à la place du quatorze sans que ça ne pose de problèmes de continuité. C’est frustrant. En plus, il y a tout un pan de la série pour lequel je ne vois pas où ça veut en venir, c’est frustrant.
S03E16 – Artful Dodge – 17/20
Oh ? Je ne m’attendais pas à ce que cet épisode me plaise autant, et pourtant, voilà, au bout de six minutes, je me suis dit que j’étais assez dedans pour en faire une critique complète, à nouveau. Il était drôlement intéressant parce qu’il redéfinit quelques relations en résolvant enfin des mystères proposés dès le premier épisode de cette saison. J’ai beaucoup aimé cet épisode, donc, et plus j’avance dans la saison, plus je me dis que, quand même, cette série n’est pas aussi chiante que ce que je m’en souvenais. Enfin, pas à chaque épisode en tout cas.
S03E17 – Mum’s the Word – 16/20
Pour une fois la série ne fait pas la timide et gère bien les conséquences de l’épisode précédent. C’était totalement obligatoire cela dit, parce que ça va deux minutes les épisodes qui usent jusqu’à la moelle la formule procédurale, mais il ne faut pas oublier qu’on s’investit pour plusieurs heures avec ces personnages. Oui, je dis ça même si je m’avale la saison en deux journées, j’ai le droit, c’est comme ça. En plus, cet épisode parvient à être vraiment pas mal du tout dans sa manière de gérer les conséquences tout en avançant vraiment dans la saison avec une confrontation longuement attendue et un cliffhanger qui relance vraiment les perspectives !
S03E18 – Clamorous Night – 17/20
La construction de l’épisode était hyper prévisible après le cliffhanger de l’épisode précédent, mais j’ai beaucoup aimé celle-ci. Ca a l’avantage de nous changer un peu des formules trop habituelles. J’aime bien comment cette deuxième partie de saison essaye de changer un peu les choses, ça me remotive et c’était nécessaire vu que j’en suis à mon dix-huitième épisode de la série en 26h.
S03E19 – Galaxy of Minds – 15/20
Aaaah ! Cet épisode m’a fait croire que j’allais avoir une scène que j’attendais depuis le début de saison, mais en fait non. Bien qu’un peu tordu dans son idée de base, il s’en tire finalement plutôt bien côté tension dramatique. Décidément, cette deuxième partie de saison était beaucoup mieux et aurait mérité plus d’attention de ma part (enfin, elle l’a parfois eu, j’ai bossé plus lentement que prévu).
S03E20 – Let It Go – 15/20
On sent bien qu’on s’approche de la fin de saison, parce que même les intrigues sur la vie privée de chacun commencent à récupérer de l’importance. Il y a de bonnes idées dans l’épisode et la paralysie provoquée par le cliffhanger précédent est rapidement mise de côté, ce qui est judicieux. Moins judicieux est le côté hallucinatoire d’une partie de l’épisode, franchement, mais bon, on s’y fait.
S03E21 – Defection – 14/20
Defection ? Non, plutôt une grosse déception pour cet épisode qui ne m’a pas vraiment convaincu dans ces retours dont personne ne voulait et rebondissements à la mords-moi le nœud. Le pire, c’est encore la romance qui avance enfin, avec une bonne saison (au moins) de retard par rapport à ce que je voulais voir. Malgré tout, ça aboutit à un final intrigant pour le dernier épisode donc tout n’est pas raté.
S03E22 – In Memory – 18/20
J’ai trouvé décevante une grande partie de l’épisode, mais finalement, la manière dont tout se goupille en fin d’épisode est vraiment faite d’excellents rebondissements. Comme toujours, cet épisode final renouvelle bien les enjeux de la série. Et pour une fois, ils m’ont même m’arracher les cheveux avec leur dernier acte super perché. C’était un bel épisode de conclusion et je peux déjà l’annoncer : je regarderai la saison 4, c’est sûr, car cette fin me motive plus que la fin de saison 2… et parce que de toute manière, la saison 4 est déjà intégralement disponible !

Saison 2 Saison 3 Saison 4 Saison 5

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.