Veronica Mars – S04E03

Épisode 3 – Keep Calm and Party On – 17/20
La complexité des intrigues de cette série me manquait et cette saison 4 semble prête à perpétuer la tradition. Les liens se font progressivement dans cet épisode et il est très agréable de se retrouver en position de mener l’enquête en même temps que Veronica. Contrairement aux épisodes de type procedural des premières saisons, on a ici uniquement une enquête de long terme qui est tout de même moins prévisible… même si les personnages, eux, le sont, dans le meilleur des sens du terme possible : on les connait, on les retrouve et c’est génial comme ça.

> Saison 4 


403.jpg

I thought that’s what we’re all learning : nothing matters.

Et si plutôt que de rattraper mes hebdos en retard, je poursuivais plutôt cette saison de Veronica Mars qui m’a beaucoup trop intrigué hier soir ? En plus, je vois aux stats du jour que je ne suis pas le seul à être heureux du retour de la détective privée la plus cool des USA ! Et ce n’est pas parce qu’on est cool qu’il ne faut pas s’entretenir : Veronica commence donc l’épisode par un petit footing. Comme on est à Neptune, ce n’est pas super sécurisé et elle se fait agresser pour son portefeuille.

Agresser Veronica Mars, ce n’est jamais une bonne idée : elle n’a aucun mal à renverser le rapport de force. En légitime défense, elle l’agresse donc, récupère son butin puis le portefeuille de son agresseur, Juan Diego de la Cruz. Dans son portefeuille, elle trouve des billets de cent dollars qui lui permettent de mettre au point une nouvelle théorie.

Pendant ce temps, les mexicains s’installent de plus en plus confortablement dans leur motel, avec l’un d’eux draguant une femme de chambre. On n’en sait pas beaucoup plus pour le moment, mais il est évident que ça aura son importance.

De son côté, Matty (parce qu’elle s’appelle comme ça en fait, pas Maddy, sorry pour les articles précédents) poursuit son enquête personnelle en parlant avec le livreur de pizza. Il est obsédé par Lily Kane et la réputation des Mars qu’il peut détruire facilement. Et il est aussi une nouvelle célébrité locale : il affirme que Maloof grand frère (Daniel) a fait en sorte de se débarrasser de Tawny, simplement parce qu’il l’a payée pour qu’elle dégage.

La vérité est évidemment plus complexe que ça : Maloof a un maître chanteur qui le fait changer ses décisions de vote et qui affirme, par mail, qu’il est responsable de la bombe. Forcément, puisqu’il est question de chantage, Veronica veut en savoir plus… et elle n’est pas convaincue du tout d’apprendre que Maloof a changé ses bonnes décisions politiques simplement pour s’éviter un petit scandale de masturbation.

Evidemment, vu tout ce qu’elle a subi en saison 3 avec sa sextape non désirée, Veronica a un discours bien à elle sur le sujet. Elle juge beaucoup ses clients, comme d’habitude, et ça ne plaît pas trop à Keith, mais c’est comme ça. Veronica propose de traquer le hacker grâce à « quelqu’un » qu’elle connaît, puis les Mars se rendent au bureau. On espère tous que ce « quelqu’un » est Mac, mais non, elle est quelque part en Europe. Dommage !

Ce qui est intéressant avec Logan travaillant pour Daniel Maloof, c’est qu’il peut communiquer à Veronica tout ce qu’il entend des conversations privées et en arabe de celui-ci. C’est donc la mère qui a tenté de payer Tawny, alors que Penn, le vendeur de pizza, avoue ses sources à Veronica.

En parallèle de tout ça, Logan est missionné par Dick pour… lui ramener un pantalon au bar de Nicole. Evidemment, c’est le spring break, l’acteur y fait un strip tease. Dick Casablanca, encore et toujours. Veronica en profite pour retourner voir Nicole qu’elle aime vraiment beaucoup apparemment (et puis, elle récupère les vidéos de la veille de la bombe). Dick aussi l’aime beaucoup et les quatre passent donc la soirée à boire et danser sur No Scrubs, j’ai tellement ri.

Le lendemain, Veronica est bonne pour une gueule de bois magistrale qui m’a fait rire tout autant. Pas de bol, son père passe la voir pour lui proposer de bosser avec lui. C’est bien marrant, la relation père-fille est toujours aussi géniale franchement ; il s’amuse de la gueule de bois de sa fille. Malgré celle-ci, Veronica se rend au travail où Matty la recontacte et lui parle de l’homme qui a changé la machine et qu’elle soupçonne.

Elle emmène alors Matty en planque et celle-ci lui demande si elle était en colère pour Lily le jour de son meurtre. Les deux filles deviennent ainsi de plus en plus proches et ce n’est pas une bonne idée de voir Veronica prendre sous son aile Matty. Cela dit, l’enquête avance vite grâce à cette planque et au travail de détective de Keith qui réussit vite à obtenir l’identité de Perry Walsh, le technicien remplaçant la machine.

Il informe aussitôt la police puisqu’il découvre que Perry Walsh a un passé en prison pour avoir… envoyé une bombe à son ex. Sympa.

Le soir, Veronica et Logan se rendent chez Penn pour obtenir des preuves de ce qu’il avance… mais ils se retrouvent embarqués dans une des soirées des Murderheads. C’est plutôt marrant car ils manquent très certainement de tact envers Logan et Veronica, mais aussi intéressant pour la détective qui apprend l’existence du cartel de drogue d’Oscar Diaz-Del Olmo. Bon, ils se retrouvent surtout coincés avec un groupe cherchant le tueur de Lily sans avoir la moindre cohérence.

Maloof, lui, est interrogé par la police en début d’épisode, puis décide de recommencer à fumer. C’est très con, surtout qu’il va en acheter quand Logan ne le surveille plus. Il se fait kidnapper non pas par les mexicains qui l’attendent, mais par la famille de Tawny. Ceux-ci l’agressent, l’attachent, le torturent… puis l’abandonnent quand le cartel débarque et vole le camion des agresseurs.

C’est pas mal comme idée, parce que Daniel est ensuite embarqué par ses sauveurs… qui s’avèrent vouloir le tuer. Il est par chance sauvé par un rapport de la radio qui confirme que le tueur est Perry Walsh : il s’est fait sauter avec une bombe alors qu’un manifeste confirme qu’il est bien coupable. Cela met fin à la soirée de Veronica et Logan, mais aussi à celle de Daniel qui demande la vie sauve et propose au cartel de tuer la famille de Tawny à la place. Rien que ça.

Le lendemain, Logan révèle une photo prise au commissariat à Keith : l’agresseur de Veronica est celui qui s’amusait à déféquer régulièrement dans la machine du motel qui a explosé. C’est clairement un indice pour plus tard, mais la série ne s’intéresse pas encore à fond à tout ça. À l’inverse, Veronica met au point une nouvelle théorie sur la prison la plus proche de Neptune, Chino.

C’est de là que sort Clyde, le tueur du motel, le père de Dick et possiblement l’agresseur de Veronica. Cela fait beaucoup de coïncidences, et ça ne plaît pas à Veronica qui décide d’approfondir l’enquête, même si les Maloof sont prêts à les payer puisqu’elle semble résolue. C’est Keith qui se charge d’interroger à nouveau Clyde, alors que Veronica se contente d’apprendre que le prof de physique de Matty est évidemment Wallace (j’aurais aimé une scène au lycée pour le coup) et d’apprendre à Alex que non, elle ne pense pas que la police a arrêté le bon meurtrier. C’est intéressant : elle s’oppose ainsi à son père.

Alors que la fin d’épisode approche, la série nous réintroduit Weevil. S’il est censé être rangé, on découvre qu’il connaît évidemment Juan Diego de la Cruz et que la femme de chambre draguée par les mexicains n’est autre que sa sœur. Rien que ça. C’est une scène sympa qui nous tease de futures retrouvailles avec Veronica, et j’ai hâte.

Notons avant de passer au cliffhanger que Keith continue de s’inquiéter pour sa santé et qu’il suit finalement les conseils de Clyde (!) en allant faire un check-up complet. Quant au cliffhanger, il a lieu à la plage où Dick traîne Logan à une nouvelle activité de spring-breaker. On est parti pour un match de volleyball qui se passe bien, avec Dick qui se prend des balles en pleine tronche, Veronica charmée par Logan, Wallace qui s’amuse bien en tribune avec Nicole.

Le seul problème, c’est qu’on sait déjà depuis le premier épisode qu’on aura une deuxième bombe, alors j’avais plus peur qu’autre chose pour les personnages. Finalement, pas de souci : la bombe explose bien, mais assez loin d’eux. Veronica est dépitée de comprendre qu’elle avait raison de soupçonner que cette affaire dépassait simplement le type qui s’est fait exploser pour ne pas être arrêté…

Sa théorie ? Le père de Dick et Clyde essaieraient, littéralement, de tuer le Spring Break avec ces bombes, pour gagner de l’argent et le combat politique de « Big Dick » introduit à la mairie dans le premier épisode. Bref, du très bon Veronica, qui se plaint d’avoir toujours raison. Tu m’étonnes. Toujours raison, toujours en colère !

> Saison 4 

3 commentaires sur « Veronica Mars – S04E03 »

  1. Ah bah écoute je me suis rendu compte à l’épisode 5 tout à l’heure que c’était Matty et pas Maddy mdr !
    Un bon épisode 3 et comme tu le dis il y a plein de pistes un peu partout, le tout sera de savoir comment tout ça se recoupe.

    J’aime

    1. Yeaaah je suis en avance sur toi pour le coup 😂 j’ai eu un doute en entendant Veronica le prononcer, alors j’ai vérifié sur imdb.
      Hate de me mettre à la suite !

      J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.