Fear the Walking Dead – S05E10

Épisode 10 – 210 Words Per Minute – 17/20
C’est typiquement le genre d’épisode que je n’aurais pas aimé dans la série-mère, mais que j’adore dans celle-ci ; et je ne me l’explique pas. Je crois que c’est simplement que j’aime plus les personnages ici et cet épisode le confirme encore. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance avec la combinaison mise en avant cette semaine, mais plus l’épisode avançait, plus je me suis rendu compte que j’adorais vraiment cette intrigue, ce décor, cet épisode, quoi.

> Saison 5


Spoilers

510.jpg

That’s being alive. Really alive, right?

C’est reparti pour cinquante minutes intenses – du moins je l’espère – avec un bon paquet de mots dedans si j’en crois le titre. Cet épisode, ce n’est pas rien en plus : c’est mon deuxième de la semaine du déménagement, ce qui veut dire que je ne répète pas la catastrophe de l’an dernière où je n’avais vu qu’un épisode. Y a des choses qui marquent dans la vie d’un sériephile.

Tout recommence cette semaine par un oiseau qui vient voir ses œufs, alors qu’un appel radio est passé sur le canal 4 par un Charles qui se fait appeler Chuck… et qui est en train de mourir. Il s’est fait mordre par un zombie, figurez-vous, et son appel radio est un appel au secours : il ne peut se suicider, alors il demande de l’aide pour être enterré. Et cette saison marque encore un grand coup, avec un début d’épisode vraiment sympa.

Ainsi, l’oiseau n’est pas face à un ciel bleu comme on le pensait : il est face à une publicité. Dès que la caméra recule, on est ainsi face au filtre habituel de la série, et c’est super sombre ; faisant ainsi écho au message de l’homme qui n’est pas le message d’espoir qu’on pensait. Plutôt que d’être un nouvel allié, il est un nouveau décédé, dont on ne saura pas grand-chose, si ce n’est qu’il a une veste rouge et qu’il vit dans un centre commercial vraiment au top.

Ce sont Dwight, Morgan et Grace qui s’occupent de venir prendre en charge son corps, en profitant pour découvrir son lieu de vie et pour bouffer des bonbons. Bon, d’accord, c’est Grace qui en bouffe et elle a une bonne raison pour ça, car son taux de sucre est selon elle est très bas. Tellement d’ailleurs qu’elle s’effondre sur le sol, alors qu’ils sont à la recherche de Chuck, zombie perdu parmi d’autres.

Bon, je sais que Grace n’est pas là depuis très longtemps, mais j’aime bien l’actrice, alors je trouve dommage que sa santé soit en péril, surtout que je ne suis pas le seul à accrocher à elle. Après tout, Chuck lui a laissé quelques livres audios à écouter. Après, elle se remet assez vite de son étourdissement, heureusement, mais il n’empêche que ça tombe plutôt mal du côté du timing.

En effet, ailleurs, Daniel se promène avec Skidmark et mène Tess ainsi qu’un bon nombre de survivants le long de la route, pour mieux s’apercevoir qu’un nouveau point de ravitaillement a été piégé par Logan et ses hommes. Il utilise donc une radio pour prévenir, par message musical codé, Dwight, Morgan et Grace du danger qui rôde.

Le message est reçu par Dwight, sauf que Grace est encore trop faible pour bouger. Trop faible pour bouger, mais pas pour écouter du Charles Dickens en x2 (Tales of two cities, évidemment) et s’attaquer à un tas de zombies, à la recherche de Chuck. Morgan l’en empêche heureusement, après un rapide dialogue avec Dwight, peu utile, sur leur vie en général et sur les conséquences de leurs actions. Vraiment pas dingue.

Désolé, pas désolé, j’ai largement préféré voir la déprime de Grace : elle est prête à risquer un suicide pour retrouver Chuck parce qu’elle a peur d’être malade des radiations. Et si jamais sa mission dans le centre commercial n’est pas un suicide, elle pourra faire un test médical pour savoir si elle est infectée ou non. C’est gros, mais ça se tient, et ça lui permet de faire rapidement équipe avec Morgan qui n’attendait que ça.

Ben oui, ils sont dans un centre commercial, donc il peut utiliser une voiture télécommandée pour attirer loin d’eux les zombies, et franchement c’est une idée marrante. Cela lui offre la possibilité de libérer le passage vers le centre médical… mais Grace disparaît subitement. Elle a repéré Chuck, et plutôt que de s’occuper de sa santé, elle décide d’aller le tuer.

Pas de bol, elle suit le mauvais zombie : il est mort depuis trop longtemps pour être Chuck. Et en plus, elle se retrouve piégée dans une boutique avec Morgan. C’est l’occasion, une fois de plus, d’une longue scène de blabla entre les personnages, mais j’adore que cet épisode nous piège : on ne peut pas le regarder en x2 puisque Grace écoute déjà son roman en 210 mots par minutes ! J’aime bien ce personnage rien que pour ça, finalement, elle accélère ce qu’elle écoute elle aussi, et bon, j’ai eu l’habitude à une époque de speedwatcher, moi aussi…

Autrement, on apprend à mieux connaître Grace : son besoin de tout écouter vite, c’est pour se rassurer. Elle ne veut pas commencer quelque chose qu’elle ne pourra pas finir et avec son probable cancer de la thyroïde qu’elle n’a pas la capacité de combattre. Non, vraiment, je la trouve touchante, jusque dans son désir de venir en aide à Morgan dans son deuil de son fils, Duane.

Malheureusement, Morgan se braque et ils sont interrompus par la vitrine du magasin craquant sous le poids des zombies. Ils se remettent donc en route dans un couloir sombre et Morgan demande à Grace d’éteindre sa lumière pour se battre contre des zombies dans le noir, seul. Je ne vois pas bien l’utilité de cette idée, surtout que ça finit aussi mal que prévu, avec une Grace forcée d’intervenir pour l’aider finalement.

Et tout ça n’était que dans le but de faire en sorte qu’elle arrête de trop réfléchir à tout ? C’est foiré, Morgan. Et comme il s’en rend compte, il décide de raconter la vie de son fils à Grace, qui a bien mérité une petite récompense. Cela fait plaisir de voir Morgan s’ouvrir à quelqu’un ; ça change un peu. Cela nous ramène le personnage que j’aimais bien, il y a près de dix ans dans la première saison de The Walking Dead. Comme quoi, tout arrive.

Alors que les deux persos sympathisent et réussissent à vraiment rejoindre le camp des personnages que j’aime, ils remettent aussi l’électricité dans le centre commercial, ce qui leur permet de dégager à nouveau l’accès au centre médical protégé par une grille. Le seul problème, c’est que cette grille est reliée à une alarme et que celle-ci attire immédiatement les zombies.

Cela donne lieu à une chouette scène d’action et de tension dans les escalators. J’aime beaucoup l’idée et ça se termine bien, évidemment. Grace utilise ses connaissances pour faire en sorte que l’escalator reparte en arrière, puis nos héros se rendent dans le centre de contrôle du centre commercial pour couper l’alarme. De là, ils ont accès aux caméras et ils découvrent que Chuck est encore en vie, sur le toit du centre.

Ils se rendent aussitôt auprès de lui pour lui tenir compagnie avant qu’il ne meure, et c’est sympa : finalement, la série devient une sorte de procédurale qui consiste à aider des gens en période d’apocalypse zombie, et ça lui réussit plutôt bien. En plus, cette semaine encore, la fin est positive. D’accord, Grace et Morgan doivent enterrer Chuck au petit matin, mais avant ça, ils lui ont tenu compagnie et rendu le sourire avec une veilleuse lui permettant de voir les étoiles.

Après tout ça, Morgan et Grace parviennent à nettoyer le centre commercial et plutôt que d’aller faire ses examens médicaux, Grace décide de choisir d’être en vie une journée de plus : l’incertitude la fait se sentir en vie et ça lui suffit. D’accord, mais je veux savoir si elle va mourir moi ! Bon, la réponse est oui de toute manière, je sais bien.

Du coup, plutôt que de faire des examens médicaux, le couple prend la décision de faire un tour de carrousel en attendant l’arrivée de leurs amis. Oui, ils ont des amis, figurez-vous.

En effet, pendant ce temps, Dwight s’arrête en route pour pisser un coup, sachant parfaitement qu’il est suivi par un des hommes de Logan. En effet, il a volontairement dit où il allait à Daniel pour qu’une petite rencontre avec Logan puisse se faire. C’est pour une fois assez crédible, surtout qu’il se retrouve piégé, assis dans un camion comme Daryl l’était dans l’entrepôt où Dwight le retenait prisonnier. Je ne sais pas, j’ai eu ce parallèle en tête, mais je leur donne probablement trop de crédit.

Cela dit, c’est flagrant : Dwight menace son geôlier de se venger quand il sera libre, exactement comme Rick et Daryl passent leur temps à le faire chaque fois qu’ils sont prisonniers. La différence, c’est que les ennemis de cette série sont bien renseignés sur nos héros, puisqu’ils ont pu voir leur petite vidéo. J’aime bien cette idée de la vidéo que tout le monde a vu, ça justifie qu’on se la soit tapés la semaine dernière au moins.

Cet idiot de méchant décide de brûler les lettres d’amour adressées à Dwight, du coup, et c’est une idée bien logique : c’est une torture très efficace, plus que la douleur pour Dwight qui en a vu d’autres, vu son visage. Pas de bol, cela dit : un zombie passe par là à ce moment-là, et Dwight peut prendre le dessus sur ce méchant. Il décide alors de le laisser s’échapper, espérant qu’il arrêtera d’être un méchant car quelqu’un aura fait quelque chose de gentil pour lui.

En fin d’épisode, il retourne au centre commercial pour venir en aide à Morgan et Grace, mais ceux-ci ont fait leur tour de manège et vont bien. Ils vont même très bien : Morgan a retrouvé le sourire pour la première fois depuis bien longtemps et Grace a pris la décision de repasser en lecture normale de son audiobook.

Si Dwight se fait couper les cheveux par Daniel et va bien lui aussi, si tout le groupe récupère les vivres du centre commercial et est heureux, Morgan prend la décision de se séparer de Grace pour aller porter secours à Al, seule. Bon, c’est moche, mais j’étais content de cette fin : quand la scène a commencé, j’ai cru que Grace allait mourir d’une manière ou d’une autre. À la place, on a juste Morgan qui, une fois de plus, fait le con et prend une décision stupide allant à l’encontre de son bonheur, qu’il aurait pu vraiment retrouver cette fois. Tss, il y a des personnages que je ne comprendrai jamais je crois.

> Saison 5

4 commentaires sur « Fear the Walking Dead – S05E10 »

  1. Et bien…j’ai encore aimé cet épisode ! J’aime beaucoup Grace ! Morgan..aussi..et j’me dis qu’il est toujours aussi con à vouloir sauver tout le monde au point de s’oublier mais bon..
    J’ai pensé la même chose pour Dwight et le mec dans le camion..😂

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.