High School Musical: The Musical: The Series – S01E06-07

Aller à l’épisode : 06 | 07

Épisode 6 – What Team ? – 15/20
Si j’aime beaucoup l’idée d’intrigue qui se cache derrière cet épisode, force m’est de constater que ça n’a pas pris autant que ça l’aurait dû. En fait, je trouve qu’une bonne partie de cet épisode semble arriver trop tôt et être forcé vis-à-vis des liens entre les personnages et des dynamiques précédemment proposées. Il va trop vite en besogne et s’appuie sur des bases pas assez solides pour que je sois complètement pris dans l’affaire.

> Saison 1


Spoilers

06.jpg

Because it’s over, Nini… The show.

J’ai galéré un peu à trouver cet épisode, mais rien n’est impossible avec un peu de bonne volonté. On reprend cette fois avec Miss Jen qui est bien embêtée par le proviseur et donne le change comme elle peut auprès de Carlos qui ne se doute de rien… jusqu’à ce qu’il la croise avec son carton à la main.

Ouep, Miss Jen risque d’être virée pour avoir menti sur son CV. Elle laisse donc Carlos gérer les répétitions tout seul, et ça craint parce que le stress se lit sur son visage – et dans tous les tremblements de son corps, évidemment.

Du côté du spectacle, il est l’heure de se préparer pour une séance photo en costume. Quelle drôle d’idée de foutre une perruque à Ricky, ça casse tout cette coupe de cheveux – là où Gina est merveilleuse en Taylor et où les autres sont à peu près tous embellis par leur costume. J’ai bien ri à l’idée de la séance photo en tout cas, surtout que les scénaristes ont la bonne idée de montrer la complexité de l’affiche avec tous les sauts en même temps. Eh, ça ne s’improvise pas comme ça.

Bien sûr, il est aussi question d’une confrontation entre Gina et EJ aussi (d’ailleurs EJ ne ressemble pas du tout à Tchad par rapport aux autres), mais ça ne mène à rien… Exactement comme les répétitions menées par Carlos qui sont interrompus par les remises en question de Nini et des filles peu convaincues par les décisions de Carlos.

Par conséquent, les répétitions sont bien vite annulées, parce que le stressé qu’est Carlos révèle tout ce qu’il sait de la situation de Miss Jen, qui lui avait demandé de se taire. C’est marrant, parce que ça nous laisse seuls Gina et Ricky, et que je shippe encore plus que Ricky et Nini. C’est dommage pour moi, parce qu’on sait déjà où ira la série, franchement. Cela dit, « When there was me & you » par Ricky à la guitare à Gina, j’adhère totalement moi.

Pendant ce temps, EJ décide de révéler toute la vérité à Nini. La vérité ? Ses actions discutables de toute la saison, évidemment : le chantage à Miss Jen, le bal de promo avec Gina, sa chanson tordue… mais pas le portable, puisque Nini le sait déjà évidemment. Et en plus, il lui dit tout ça juste parce qu’il pense que Miss Jen est déjà virée. Tout ce qu’il faut pour décontenancer Nini, quoi, et la pauvre se prend encore un coup dans la tronche quand elle voit Ricky chanter une balade amoureuse à Gina. Il faut que je vous avoue : ça m’a fait rire. Et puis, vraiment, Gina/Ricky, ça fonctionne bien comme duo pour un truc qui sort de l’épisode précédent uniquement.

En parallèle, Miss Jen avoue à Carlos qu’elle n’est pas une vraie enseignante et que ce sont ses élèves qui lui ont appris le plus de choses. C’est tellement gros comme intrigue, parce qu’en si peu d’épisodes, je ne me suis pas vraiment attaché à Miss Jen et ça ne m’affecte pas plus que ça de la voir en danger de perdre son job. Pire, j’ai du mal à voir pourquoi tous ses étudiants sont si affectés ou pourquoi ils se considèrent déjà comme une famille. Là où les films réussissaient à nous donner cette impression d’équipe, là, ça semble un peu forcé.

En même temps force est de constater que mon attention devant la série ne doit pas être à son maximum, puisque je n’avais même pas reconnu le père de Ricky comme étant celui qui draguait Miss Jen dans l’épisode précédent. En tout cas, ça mène à de bons moments lors d’une audition pour destituer Miss Jen de son rôle de professeur.

Ben oui, le père de Ricky prend la défense de Miss Jen et tous les étudiants finissent par improviser une chanson pour elle. Enfin, improviser, ils ont passé la nuit à la réviser paraît-il. La chanson originale fonctionne bien et mène à la fin de l’épisode, avec une actrice du casting original qui sort de nulle part pour un petit déhanché bien sympathique, une Nini toujours jalouse du rapprochement entre Ricky et Gina et un Ricky qui voit son père en très bons termes avec Miss Jen. Forcément.

Aller à l’épisode : 06 | 07


Épisode 7 – Thanksgiving – 18/20
Si j’ai l’impression de ne m’être attaché à personne dans The Mandalorian c’est tout le contraire avec cette série qui réussit encore à me faire m’attacher davantage à des personnages que je pensais peu utiles et auxquels j’étais jusque-là plutôt indifférent. C’était un épisode très sympathique, avec une fin qui m’a eu par surprise sur à peu près l’ensemble des intrigues. Pressé de voir comment tout ça va évoluer, maintenant.

> Saison 1


07.jpg

How long do I have?

Un épisode de Thanksgiving pour Noël ? Ma foi, pourquoi pas. Et ça commence par “The Start of something new” qui a un vrai côté théâtre de lycée pour le coup. Oui, ça veut dire que je ne suis pas trop convaincu par la répétition, mais c’est clairement voulu comme ça, alors ça marche bien.

J’ai aimé le parti pris de cet épisode qui était de voir les élèves du lycée partir pour Thanksgiving. Eh, ça fonctionne bien surtout parce qu’il y a plein de relations adolescentes à gérer, à commencer par le triangle Gina/Ricky/Nini. Ouep, cette fois, c’est Gina qui est jalouse de voir Ricky parler à son ex et recevoir ses compliments sur leur performance.

Puisque c’est un jour férié, nos héros adolescents se retrouvent à organiser une fête chez la cousine d’EJ (l’orthographe de son nom m’échappe sorry), Nini passe une scène avec sa grand-mère et Ricky une avec son père. Rien de bien fifou. J’ai préféré voir EJ devenir accro à l’idée de dire la vérité sur les réseaux sociaux où Big Red se mettre à flirter avec la cousine d’EJ. C’est un couple qui fonctionne bien, bizarrement (bizarrement parce que je l’aime bien elle alors que lui pas du tout).

Histoire de passer un bon Thanksgiving, Ricky décide d’appeler sa mère pour mieux découvrir qu’elle a un homme dans sa vie, Todd. Il en est tout perturbé le pauvre, mais heureusement pour lui, il a Gina qui décide de passer le voir pour aller à la soirée avec lui. Elle tombe à point parce qu’il envisageait d’appeler Nini (évidemment) et parce qu’elle est capable de trouver les bons mots. Il a de la chance Ricky (non pas que les mots de Gina soient excellents, mais au moins, elle tient à lui au point de lui faire un bonnet qui le rend immonde et s’occuper de lui comme ça).

Et bien évidemment, à la soirée d’Ayshleen, tout se déroule bien pour tout le monde sauf pour Nini qui découvre que Ricky et Gina ont des private jokes et sont un « nous », là où elle se sent de plus en plus seule parce qu’EJ empire les choses en voulant plus être adorable qu’avant. La pauvre.

Pour les autres étudiants, tout va bien, parce que tout le groupe de théâtre réussit à se pointer à cette soirée de Thanksgiving (honnêtement, zéro crédibilité) : Ayshleen flirte avec Big Red, Carlos se pointe avec un jeu de société improbable sur les films High School Musical. Oh, ça sent tellement l’idée marketing… même si les règles sont compliquées et quelque peu dingues apparemment. Cela permet quelques bons moments drôles, surtout concernant Ricky/EJ à vrai dire.

Du côté du moins drôle, on a Gina et Nini qui se réconcilient sans s’être disputées, avec Nini qui invite Gina à passer la nuit à la soirée. C’est la première fois que ça lui arrive et elle se fait vraiment à sa nouvelle vie au lycée, pour mieux apprendre par sa mère, limite alors qu’elle est encore sur haut-parleur avec tous ses potes qui écoutent, qu’elle va devoir à nouveau déménager.

C’est un peu violent pour elle, mais aussi pour Ricky qui se tape un nouveau changement dans sa vie et pour Nini qui n’arrive pas à gérer sa relation avec Ricky comme elle voudrait. Non, vraiment, heureusement qu’il y a Big Red et la cousine d’EJ pour offrir du positif dans l’épisode.

Ben oui, parce qu’à la fin, EJ se remet en question en voyant qu’il perd plein de followers, Ricky explique à sa mère qu’elle lui manque, Gina pleure dans les bras de sa mère et Nini refait sa décoration de chambre en écrivant une nouvelle chanson sur elle et en envisageant de s’inscrire dans une école bien loin de son lycée.

Pendant ce temps, au lycée, je n’accroche toujours ni à Miss Jen, ni au professeur de sport, mais bon, ils ont une sous-intrigue ensemble, à propos d’un concours de robot et de décors pour le théâtre. Rien d’exceptionnel, vraiment, et ça m’embête parce que le but est de s’attacher à eux, et ça ne prend pas sur moi. Le problème, c’est de développer une intrigue de séries adolescentes pour des adultes, je pense. Eux aussi, ils ont une fin pas si heureuse que ça : ils s’endorment l’un sur l’autre et ne voient pas le court-circuit qui va foutre le feu à leur salle des profs. Merveilleux.

Aller à l’épisode : 06 | 07

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.