Evil – S01E07

Épisode 7 – Vatican III – 18/20
Les choses avancent vite dans cette courte saison et c’est plutôt une bonne chose car les intrigues en fil rouge sont particulièrement intéressantes, par rapport à des cas de la semaine plus classiques, mais sacrément bien joués. Cela donne envie d’enchaîner les épisodes, alors que j’avais un peu peur ce matin que le liant entre eux ne soit pas assez fort pour ça.

> Saison 1


Spoilers

107.jpg

No, I’m just following the psychopaths.

Cet épisode reprend en s’assurant que je déteste Leland sur le long terme : il poursuit à présent un adolescent qui a tenté d’avoir un rencard avec sa serveuse préférée et s’est fait jeter. Il lui apprend alors à être un bon connard misogyne et urgh. C’est un moyen comme un autre d’obtenir de nouveaux patients, j’imagine.

Il est un drôle de psychologue qui n’hésite pas à balancer à son patient qu’il est un loser. Il lui donne alors de bien mauvais conseils, lui proposant de récupérer son pouvoir en offrant à la serveuse un cadeau qui la fait hurler devant tout le monde. Et bien évidemment, il n’est pas le seul patient de Leland à être manipulé à devenir un terrible adolescent étant sûr d’avoir le droit de coucher avec une femme. Ensemble, les cinq adolescents se décident donc à devenir des meurtriers. C’est merveilleux.

En parallèle, David, Ben et Kristen sont interviewés par l’Eglise pour savoir si Grace était une vraie prophète ou non. Au moins, ça explique pourquoi l’épisode précédent paraissait ne pas avoir de fin, la fin était pour cet épisode-ci. L’interview n’est pas passionnante, même s’il y a un bon humour dans les questions posées et que Ben comme Kristen se barrent sans répondre aux questions, parce qu’ils sont insupportables avec eux, les accusant d’être de mauvais catholiques, puisqu’ils ne le sont pas du tout.

David insiste alors pour que les entretiens suivants se fassent avec ses deux collègues et pour voir le Poveglia Codex (le facsimilé) afin de savoir si les dessins de Grace sont corrects ou non, ou si des souvenirs leur reviennent.

C’est le cas, mais pas de la manière attendue : dans le Codex, Kristen aperçoit le dessin que Leland a appris à dessiner à ses filles. Elle vérifie l’information, puis en parle aussitôt à David, qui est inquiet parce qu’il comprend aussitôt que Leland la cible. C’est vrai que ce n’est pas rassurant du tout. David comprend que le dessin est un dessin d’Anatas, un symbole qui permet aux démons de se reconnaître entre eux. On avance peu à peu, à pas de fourmi. C’est un bon avantage d’enchaîner les épisodes, comme ça, on avance vraiment.

David comprend que le codex contient une carte de soixante démons et Kristen la prend en photo en silence, mais pas avant qu’il ne soit question d’un massacre des innocents. Merveilleux.

L’enquête de l’épisode est intrigante sans être passionnante : il est question de Bridget, une femme possédée par un démon qui a avoué le meurtre d’Enrique, un jeune garçon. Cela pose problème au prêtre ayant fait l’exorcisme et force l’Eglise à enquêter pour savoir s’il y a bien eu meurtre, et ça retombe sur notre trio.

Kristen se renseigne rapidement auprès de Mira, une amie dans la police, qui est choquée d’apprendre que Kristen est au courant de détails confidentiels de l’enquête sur ce qu’elle pense être un serial killer de garçons mexicains. Cela déroute Kristen qui n’y croyait toujours pas et se retrouve à devoir aller interroger la femme possédée par un démon nommé Howard.

Le démon est assez violent, et il a même réussi à me faire sursauter lorsqu’il s’en prend subitement à Kristen en lui sautant dessus pour la tuer comme il aurait tué les trois garçons. Kristen est bien embêtée en tout cas, parce que sa pote flic revient la harceler pour avoir plus d’informations. Notre psy préférée ne peut toutefois rien dire puisque David lui a rappelé qu’elle était embauchée par l’Eglise. Ainsi, la confidentialité s’impose pour sa « patiente ».

C’est une bonne chose pour Bridget, mais pas pour Kristen qui est très ennuyée de ne pouvoir rien dire, parce qu’il est question de trois petits garçons. Concrètement, elle ne peut en parler à la police que si Bridget/Howard envisageait de recommencer, ce qui n’est pas officiellement le cas puisqu’elle ne le dit pas. Toutefois, alors que l’exorcisme touche à sa fin et que Kristen a balancé « anonymement » des informations confidentielles, le mari décide d’appeler les secours pour dénoncer les crimes de sa femme.

Il est surpris par Ben, heureusement, car ça permet à Kristen de ne pas trop culpabiliser ou continuer d’accuser Mira de l’avoir trahie. Le mari ? C’est évidemment lui le meurtrier, et la série s’embarque un peu trop dans une formule beaucoup plus policière avant de revenir à sa base habituelle. David parvient à arrêter le meurtrier lui-même, puis découvre un autre sigil, les symboles des démons.

En fin d’épisode, il enquête donc là-dessus avec Kristen et Ben, avant d’en reconnaître un autre sur les photos du Codex : c’est un sigil qu’il connaît vraiment bien, car il apparaît sur plusieurs toiles… de son père. Oups !

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.