9-1-1 – S03E10

Épisode 10 – Christmas Spirit – 15/20
Non, vraiment, il ne faut pas trop bingewatcher cette série parce qu’on finit par voir du danger partout, même là où il n’y en a pas, et ça nous donne aussi l’impression que notre vie n’avance pas du tout assez vite quand on voit la vitesse à laquelle toutes les relations et vies des personnages se déroulent. Et en même temps, je n’ai pas du tout envie d’avoir autant de problèmes qu’eux, hein. Pour un épisode de mi-saison, je me suis retrouvé bien surpris d’avoir affaire à un épisode égal aux autres, ni pire (heureusement), ni meilleur (bizarrement).

> Saison 3


Spoilers

310

Is Santa Claus gonna die?

Jamais dans l’excès, la série revient avec un épisode sur l’esprit de Noël qui commence par une scène dans un centre commercial sur l’égoïsme habituel de cette période quand il s’agit d’aller acheter les cadeaux et le pétage de câble d’une femme qui m’aura bien fait rire à gazer tout le monde avec son spray au poivre, même le père Noël. Chapeau bas à Buck, aussi, pour oser dire que le père Noël n’est le vrai père Noël… et en arriver à des enfants pensant que le père Noël n’existe pas. J’ai bien ri, au moins.

Chez Athena et Bobby, l’ex d’Athena et les enfants préparent un joli sapin alors que Bobby passe les derniers tests post-radiations à l’hôpital. Il s’en tire sans conséquence pour le moment, évidemment, ce qui permet de se concentrer sur l’ex tout nostalgique lorsqu’il trouve une déco de Noël à l’effigie de sa famille.

Michael est nostalgique, mais il a aussi du mal à dormir en ce moment, alors il prend des médicaments qui sont censés l’aider à dormir. Ce n’est pas exactement ce qu’il se passe : il se retrouve somnambule à se retrouver dans le lit d’Athena. Bien qu’il soit de la famille, y compris selon Bobby, il sait que ce n’est plus exactement le cas : il s’apprête à passer son premier Noël seul et il rend ses clés à Athena, avant d’aller faire des courses lui aussi et de… traverser une porte vitrée. Euh. D’où ça casse aussi facilement les portes de supermarché ?

La scène a le mérite d’être touchante, avec Michael qui finit à l’hôpital à mettre des mots sur sa dépression et Athena qui le console, lui disant qu’elle a remarqué tout un tas de symptômes depuis un moment alors qu’ils ont littéralement commencé vingt minutes plus tôt durant cet épisode. Trop souvent, on dirait que les scénaristes découvrent le contenu des épisodes le jour même et se débrouillent avec comme ils peuvent.

Pendant ce temps, Eddie est en pleine dépression parce que la période de Noël n’est pas simple pour lui. Pourtant, il devrait être heureux, comme Hen, du passage à l’an 2020, qui permet d’oublier l’année 2019. Ouais. Si elle savait ! Christopher n’apprécie pas non plus son Noël avec son père et Buck qui lui annoncent tous les deux qu’ils travaillent la nuit de Noël. Ce n’est pas cool pour cet enfant, franchement.

En parallèle, Maddie reçoit un joli chèque comme cadeau de Noël, même si elle ne le ressent pas comme ça : il s’agit de l’héritage laissé par Doug et son mariage. Elle n’est pas meurtrière, elle l’a tué par légitime défense, ce qui lui permet de toucher l’argent. Malheureusement pour elle, ce n’est pas une bonne nouvelle : elle se rend compte que Doug trouve toujours des moyens de revenir la hanter, même lorsqu’elle est persuadée de s’en être débarrassé. Et puis, Noël et Doug, ce n’est pas rien côté historique.

Elle décide donc de retourner voir son psy, pour mieux s’entendre dire qu’elle devrait se rendre à nouveau à l’endroit où elle l’a tué. Pourquoi pas, pour tourner la page ou quoi, même si c’est quand même bizarre. Par contre, quand j’ai vu que le psy l’emmenait là-bas, j’ai trouvé ça bizarre comme duo, surtout avec une scène où on la voit dire à Ben de ne pas s’inquiéter. Après, ça aide de savoir que le psy est unijambiste, parce que Maddie court vite, on le sait.

D’ailleurs, des flashbacks nous rappellent cet excellent épisode où son ex tentait de la tuer après l’avoir kidnappée. Le trauma est toujours là pour Maddie, mais pour nous aussi : c’est l’une des meilleures intrigues de la saison. Maddie réussit en tout cas à expliquer au fantôme de Doug qu’elle ne voulait pas le tuer, mais aussi qu’elle le pardonne et se pardonne. Elle a survécu à Doug, ne s’en excuse pas et est prête à survivre pour de bon, cette fois. Bien. Etonnant de voir que parfois la série prend le temps de revenir sur d’anciennes intrigues comme ça.

Elle retourne au travail pour mieux répondre à l’appel d’un petit garçon qui a entendu sa mère tomber d’un coup. Elle ignorait clairement des douleurs cardiaques depuis un moment, mais ça reste douloureux de la voir en plein arrêt cardiaque après avoir renversé le sapin de Noël. J’imagine que le petit Léo, 10 ans, va revoir sa liste de cadeaux longue comme le bras pour le père Noël afin de réclamer une maman en bonne santé. La femme survit, bien évidemment, et joyeux Noël ! Son fils finit en foyer pour le réveillon, comme sa mère ne sera pas rentrée de l’hôpital, et ça fait réfléchir Hen et Karen à la chance de leur fils qui a assez de cadeaux pour quinze enfants.

Il fallait bien un deuxième vrai cas pour les pompiers dans cet épisode. C’est dans un aéroport que ça finit par arriver avec un homme qui finit dans un réacteur d’avion qui démarre. En vie. C’est parfaitement incroyable… Mais bien sûr après tout ça, Bobby se retrouve à saigner du nez. Bucky s’en rend compte et il flippe aussitôt, sauf qu’il laisse Bobby s’en tirer bien trop vite à mon goût.

Un autre cas dans l’épisode voit une femme devenir bleue parce qu’elle a abusé d’un médicament anti-douleur, que son sang s’est épaissit et assombrit, au point que sa peau ne reflète plus que la lumière bleue. Hen et Chimney sont excellents et trouvent rapidement ce qu’elle a. Ils peuvent donc rentrer à la caserne avec l’ensemble de leurs collègues, et notamment Buck qui a organisé une super fête de réveillon surprise à la caserne, avec l’aide d’Athena.

L’occasion de retrouver Leo et de donner envie à Karen et Hen d’adopter un enfant en foyer surpeuplé, mais aussi de retrouver la mère de Leo que Maddie amène à la caserne avant de passer du bon temps avec Chimney. Christopher peut ouvrir ses cadeaux avec ses deux papas (pardon, il faut dire ce qui est) et nous, on peut stresser durant toute la scène pour Bobby. Aucune alarme ne retentit pendant tout ce réveillon, ce qui n’a aucun sens, mais l’alarme de la vie personnelle de nos personnages, elle, elle retentit.

Ainsi, Michael avoue à Bobby que les médecins lui ont trouvé une tumeur, mais qu’il ne veut pas que sa famille le sache pour le moment, parce que c’est Noël. OK, les scénaristes m’ont eu, je m’attendais définitivement à ce qu’il arrive quelque chose à Bobby. Ce serait bien plus logique, tout de même. Là, le cliffhanger de mi-saison est un peu faible, surtout pour une série qui ne revenait que trois mois et demi plus tard.

Mais bon, que puis-je bien dire, moi qui vois tout ça avec six mois de retard ?

310-2

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.