Agents of S.H.I.E.L.D – S07E05

Épisode 5 – A Trout in the Milk – 19/20
J’aimerais que la série prenne la peine de changer un peu plus la structure de sa saison, mais c’est vraiment histoire de trouver un défaut à celle-ci qui continue de nous embarquer chaque semaine dans un tourbillon de rebondissements et ramifications qui sont palpitantes et réussies. Bonne série d’action, d’espionnage et désormais de réflexion, cette saison a tout pour elle et me fait m’arracher quelques cheveux tant elle est si parfaite à mettre des bâtons logiques dans les roues de nos héros.

Saison 7


Spoilers

705-2

Wait til they all get cellphones!

Ce ne sont pas les années 80, mais les années 70 ! C’est parti pour un peu yéyé, donc, et ça me convient parfaitement parce que c’est une période que j’envisage comme passionnante. Je suis super heureux de voir la série s’offrir un vrai générique de l’époque pour coller au maximum à cette époque. C’est super drôle, et j’aime bien, même si j’ai lu pas mal de critiques leur reprochant de trop se la jouer Legends of Tomorrow. Une série qu’il me reste à découvrir, donc.

En attendant, je profite à fond de celle-ci qui nous présente dans ses premières scènes la manière dont nos agents n’ont d’autres choix que de s’adapter à cette nouvelle époque. Si Coulson est comme un enfant le matin de Noël, May reste fidèle à elle-même alors que Daisy prouve comme d’habitude sa capacité à s’adapter bien vite en restant au top de la mode. Reste à gérer Daniel Sousa, bien sûr, pour qui la transition est quelque peu plus rude.

Il ne comprend pas trop cette époque qui ne lui plaît que moyennement… Tu m’étonnes, c’est violent comme transition l’air de rien de passer de l’après-guerre à une période de pleines libertés. Il ne pouvait pas s’attendre à ça et ça fait réfléchir à où on sera nous même dans vingt ans, hein. Enfin, ça, c’est juste moi, peut-être. Sousa, lui, est plus terre-à-terre et il se demande surtout s’il est vraiment mort en 1955 un jour ou s’il a toujours été retiré de justesse de l’Histoire par nos agents.

C’est une question passionnante, mais on verra bien plus tard, en gros, où ira la série avec Sousa. Je continue d’espérer qu’il finisse à la bataille de New-York, moi. Quant à nos héros, ils décident enfin de reprendre contact avec Enoch. Il était temps… Le seul problème, c’est que le Crazy Canoe est toujours un bar là, et un bar qui fonctionne à fond avec pas mal de gens bourrés.

C’est beaucoup pour May, qui découvre malgré tout qu’Enoch n’a pas été vu depuis un an au moins, tout en se bourrant par procuration à chaque contact. La pauvre. Aha ! Finalement, le plus intéressant est encore de voir Daniel avoir des cours d’Histoire ou de découvrir que Freddy est encore en vie. Oups.

Pendant ce temps, Deke s’entraîne aux sports de combat parce qu’il fait un bien mauvais agent de terrain sans ça, mais ça ne lui plaît que moyennement. Il préfère largement parler à sa grand-mère pour savoir que Freddy est mort il y a trois et surtout pour savoir si elle a eu des nouvelles de Fitz. Ce n’est pas le cas et la série essaie enfin d’avancer sur le sujet, nous révélant que Jemma a bien un étrange secret, qui prend la forme de trois points rouges dans son cou, ressemblant quelque peu à une prise. Humph. On sait au moins qu’elle n’est pas un robot : May était capable de lire ses émotions dans l’épisode précédent.

En parallèle, Yoyo et Mack sont de retour au Lighthouse, le Phare… C’est vrai que ça fait une bonne base puisque le S.H.I.E.L.D a laissé tomber ce QG en 1972, donc juste avant cette période. Après, Mack n’a pas que pour intention de vérifier la praticabilité de la base : il s’intéresse aussi à développer sa relation avec Yoyo. C’est con, parce qu’ils découvrent vite que la base n’est pas si abandonnée que ça

Il reste encore au moins un agent du S.H.I.E.L.D ici, alors que la base était censée être abandonnée.

Bref, tout ce premier long acte n’a qu’un seul but : nous faire comprendre que ça y est, l’Histoire a changé. AH. Les Chronicons sont donc vraiment utiles quand ils décident de changer l’Histoire et ça me permet d’espérer que la série va nous planter la base de ce qu’il s’est passé avec Endgame. Après tout, la série était censée être dans la même timeline à la base… mais ce serait bien de découvrir que le changement s’est fait en fin de saison 4 quand ils sont partis dans le futur et que cette saison a pour but de rétablir la boucle, non ?

Je sais, c’est encore moi m’attachant à trop de détails. Et j’en oublie de vous faire la critique, avec Daniel qui est triste de voir qu’il aurait pu rester vivant dans les années 50 si les premiers changements de timelines commencent à se faire. Outre Freddy, on découvre que son fils Nathaniel est encore en vie aussi et qu’Hydra est largement en avance sur son temps, avec le projet Insight qui est prêt à voir le jour… depuis le Phare, évidemment, ce que Yoyo et Mack découvrent donc bien malgré eux.

Dans tout ça, Jemma semble prendre particulièrement mal tous les changements dans la timeline, avec une douleur à la nuque qui n’annonce rien de bon pour son secret. Elle aimerait bien retrouver Enoch, histoire d’avoir des réponses, je pense.

Le meilleur de l’épisode ? Probablement Daniel qui se fait passer pour le fiancé de Daisy lorsque celle-ci est draguée lourdement par Gideon Malick. Oh, l’ironie du sort est jolie ! C’est génial tous ces clins d’œil à d’anciennes intrigues, et c’est surtout très fonctionnel. Ensemble, le duo Daisy/Daniel découvre aussi le bureau secret de Freddy, qui est… ben l’arrière-boutique du bar, tout simplement. Koening s’était assuré que ce soit difficile à trouver comme planque, après tout.

Si Daniel est impressionné par la technologie de Malick (lol), Daisy ne met pas longtemps à découvrir les cibles du projet Insight, et notamment un certain Bruce Banner. La série se fait vraiment plaisir à nommer un Avenger par épisode, ça faisait longtemps que ça n’arrivait plus et ça fait plaisir qu’elle revienne ainsi aux sources.

Par contre, ça ne fait pas plaisir à Freddy de découvrir que Coulson revienne aux sources lui aussi. Il le reconnaît bien évidemment et n’hésite pas à tenter de les prendre en otage… sauf que c’est sans compter sur la réactivité de Daisy qui n’hésite pas à menacer Nathaniel. Dès lors, Freddy n’a plus le choix d’empêcher les Chronicons de les tuer. Ils ne sont pas très réactifs sur ce coup-là et laissent s’échapper les agents, Daisy parvenant même à maîtriser deux Chronicons grâce à ses pouvoirs.

Daniel peut ainsi découvrir qu’il est en train de flirter avec une super-héroïne… mais Nathaniel aussi. Si les Chronicons ne sont pas réactifs dans le bar, c’est parce qu’ils savent qu’ils ont un sacré coup d’avance sur nos héros : ils peuvent changer d’époque quand bon leur semble. Et il leur semble soudainement bon de faire un nouveau bond vers le futur, sans crier gare. Toute notre équipe était heureusement à bord du Zéphyr quand ça se produit, même si c’est une catastrophe. Je m’explique : c’est une bonne chose, parce que ça permet à tous les héros de voyager dans le futur ensemble. C’est une mauvaise chose, parce que ça veut dire que le projet Insight avance sans personne pour empêcher les morts de Bruce Banner, Nick Fury ou Peggy Carter. Aaaah ! Elle est encore en vie et Daniel ne fait rien pour la revoir, c’est si triste !

Bien sûr, Yoyo tente de sortir du Zéphyr, mais ses pouvoirs ne sont toujours pas réparés, alors c’est un échec. Daniel découvre l’impuissance de ses nouveaux alliés et il n’aime pas trop ça. Il décide de confronter Jemma pour mieux savoir ce qu’il en est, et c’est excellent à voir, parce que ça se fait au moment où Jemma pouvait enfin demander de l’aide à Enoch.

Ce que j’aime le plus, néanmoins, c’est la manière dont Deke défend sa grand-mère face à Sousa, dont la colère est certes frustrante, mais largement justifiée. Après tout, ils viennent de passer de 1973 à 1976, sans crier gare. Du coup, le projet Insight est prêt à être lancé et le nouveau plan est de couler le Phare pour lancer une procédure d’évacuation.

Cela nous permet de bonnes choses, avec de nouvelles divisions d’équipes et un plan pour chacun : Mack se charge de superviser le tout, alors que les explosifs sont posés par Coulson et May, Yoyo et Deke (yay ce duo !) sont chargés d’aller cueillir Freddy au plus vite pour l’extirper de cette timeline où il n’a rien à faire et Daniel peut continuer de sympathiser avec Daisy. Ce dernier duo est vraiment l’une des meilleures choses de la saison, mais c’est peut-être aussi parce que j’adore les deux acteurs. En tout cas, j’ai bien ri du personnage de Daniel découvrant les smartphones pendant que Daisy tenter de craquer le pare-feu d’Hydra. Et oui, ça y est, la technologie fait des progrès bien trop rapides, merci les Chronicons !

Coulson et May, eux, s’éclatent à poser les explosifs, mais ils ont besoin de l’aide pour Daisy. Pas de chance, elle est attaquée par Nathaniel Malick qui est heureux de la revoir. Elle et Daniel sont donc pris par surprise, contrairement à nous : c’était évident que Daniel ne faisait pas du très bon boulot à couvrir leurs arrières à ce moment-là.

Qu’importe, il faut que le plan avance, et pour ça, Coulson et May se retrouvent à devoir neutraliser un général très important du S.H.I.E.L.D. Bon, Coulson voulait surtout le rallier à leur cause, mais ce n’est pas exactement l’envie que ressentait l’homme, d’après May en tout cas. Elle le maîtrise rapidement, heureusement, ce qui leur permet d’avoir une chance d’arrêter le lancement, en théorie.

En pratique, Deke et Yoyo retrouvent Freddy et comptent bien le kidnapper… sauf que les Chronicons avaient déjà prévu le coup et avaient préparé le terrain pour Malick qui est prêt à les accueillir. Ce coup d’avance (enfin, ces dix coups d’avance d’après Freddy) ne plait pas à Deke qui décide de tuer Malick sur le champ.

Wow. Même Yoyo n’est pas heureuse de ce changement, là, mais bon, il faudra composer avec. Elle ouvre l’enveloppe que leur proposait Freddy comme assurance-vie, et elle ne semble pas heureuse de ce qu’elle voit. Ce n’est pas la seule : Mack se rend compte que ses parents sont prisonniers du phare et qu’ils se noieront si Coulson et May devaient faire exploser les bombes. Sans surprise, il refuse catégoriquement les explosions, et on se retrouve avec Coulson et May qui sont arrêtés juste après le lancement d’Insight. C’est beau de voir May obéir à Mack comme ça, elle est vraiment fidèle aux directeurs successifs.

Bien sûr, c’est un coup des Chronicons qui ont compris la faiblesse des humains vis-à-vis des liens de parenté à présent, grâce à la réaction de Freddy ayant préféré, en 1973, sauver son fils que faire tomber ses ennemis. Cette faiblesse leur permet aussi de repérer la position du Zéphyr : Mack, Jemma et Enoch n’ont pas d’autres choix que de faire exploser le projet Insight quand celui-ci est déjà dans les airs, grâce à un missile du Zéphyr…. Reste à voir les répercussions que ça aura sur eux.

Quant à la toute fin d’épisode, elle révèle que Nathaniel prend en otage Daniel et surtout Daisy pour une bonne raison : il veut tester les théories de Daniel Whitehall (oh bordel) pour savoir s’il peut récupérer les pouvoirs de Daisy par la chirurgie. Mamamia.

Saison 7

7 commentaires sur « Agents of S.H.I.E.L.D – S07E05 »

  1. J’étais persuadée que Jemma était une LMD mais effectivement si May a senti ses émotions ce n’est donc pas ça. J’ai hâte de savoir ce qu’il en est. En tout cas, c’est la vraie Jemma (ou celle-ci est quelque part) sinon Deke n’existerait plus. Ces Chromicons me fichent vraiment la trouille, je ne sais pas comment nos Shield vont réussir à les contrer s’ils ont toujours 10 coups d’avance. J’espère que Fitz va être, encore une fois, le deus ex machina. En revanche, je n’ai pas trop compris ce que tu disais par rapport à la timeline de Endgame.

    J'aime

    1. C’est pas dit pour la « vraie Jemma » et Deke, parce que ça peut être une réalité parallèle comme dans Endgame… ils sont pas bien clair sur le sujet Marvel !

      Pour la timeline de Endgame, ben : Agents of S.H.I.E.L.D était raccord avec tous les films jusqu’à Infinity War/Endgame, puisque personne n’a disparu dans AOS et qu’ils n’ont pas fait l’ellipse de 5 ans… bref, depuis la saison 4, il n’y a plus de lien avec les films ! Dommage :’)

      J'aime

  2. C’est juste un tout petit détail mais je me suis rendue compte que je faisais la même faute, ce sont des Chronicoms et pas des Chromicons.
    Je suis contente qu’ils aient récupéré Enoch en tout cas, c’était pas cool de le laisser là depuis tout ce temps.

    J'aime

    1. Un petit détail qui va prendre du temps à changer 😱 bizarre parce qu’en plus je me souviens m’être fait la réflexion la saison dernière que c’était bizarre que ce soit pas chroni, comme dans chrono 😂

      J'aime

      1. Je viens donc de faire pareil, et effectivement, dès le départ, je l’ai écrit avec un m. J’ai dû faire ça à l’oreille :’)

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.