Riverdale – S01E12

Épisode 12 – Anatomy of a Murder – 16/20
Les réponses commencent inévitablement à pleuvoir dans cet avant-dernier épisode de la saison et c’est plutôt tant mieux. L’intrigue est montée de manière que malgré les douze épisodes, il nous manque trop d’informations pour vraiment identifier de nous-mêmes le meurtrier, dont le mobile reste encore à éclaircir ensuite. Bref, pas exactement la formule la plus réussie pour une série consacrant normalement la saison à un « whodunit ». Suis-je surpris ? Pas le moins du monde !

> Saison 1


Spoilers

112.jpg

Nothing can be more purely Blossom than those babies.

Cette fois-ci, on devrait sacrément avancer sur le fil rouge, puisque c’est l’avant dernier épisode de la saison. J’espère bien avoir des réponses avant la fin (réponses qui seront remises en cause en saison 2 avec un procès, c’est évident, je connais ce genre de séries). Déjà, je suis agréablement surpris par les premières scènes : Archie, Betty et Veronica décident de faire la bonne chose. Ou presque. Plutôt que d’aller à la police, ils racontent tout ce qu’ils savent aux parents.

C’est un bon début et ça permet de voir que la mère d’Archie n’a pas tout à fait tort de s’inquiéter pour son fils ou qu’Hermione est plutôt heureuse de savoir FP coupable. Fred est bien sûr inquiet pour son fils alors que de toute manière, ce qu’ils ont trouvé, ou plutôt pas trouvé, ne marcherait pas dans un procès puisque ça commence par un acte illégal. Oups.

Jug, lui, a décidé de quitter Riverdale et de rejoindre Toledo. Fuir la ville ? Quelle surprise, on ne s’y attendait pas dis donc. Le problème, c’est que sa mère n’a pas envie de le voir. Il est obligé de changer de sujet et surtout de passer la nuit dehors, parce qu’il ne peut pas rester à la gare routière, où Archie et Betty viennent le chercher, trop tard. Heureusement Jug est prévisible et Veronica est un peu plus maligne qu’eux. Après une embrouille avec sa mère voulant se préparer à quitter Riverdale même si ça leur donne un air coupable – elle est coupable de plein de choses après tout – Veronica les emmène donc à Pop’s, le seul lieu ouvert 24h/24 en ville.

Un diner pourri comme ça ouvert non-stop ? Faudra m’expliquer comment ça fonctionne financièrement parlant. Bon, en tout cas, nos quatre adolescents décident d’aller directement au commissariat pour tout avouer… sauf qu’en parallèle, on suit l’interrogatoire de FP par le père de Kevin. Il est donc temps pour nous de comprendre le lien entre FP et Jason Blossom. Il lui a fourni la voiture et, comprenant à qui il avait affaire, a décidé de le kidnapper le 4 juillet une fois le bateau coulé.

FP s’accuse de tout ce qu’il s’est passé, mais ce n’est pas bien crédible, même si c’est intéressant de savoir qu’il a brûlé la voiture quand elle a été retrouvée. C’est la partie la plus crédible, le reste, il couvre quelqu’un c’est évident. En effet, le mobile a beau être valable, l’explication de Jason s’enfuyant et étant tué, puis conservé au congélateur avant d’être jeté à la rivière plus tard, ça marche aussi, mais… Il m’en faut plus pour être convaincu.

Cette confession est un coup dur pour notre gang qui commence à se retourner contre Kevin, défendant évidemment son père. Jug, lui, décide de venir au lycée pour s’excuser auprès de Cheryl qui lui fout la baffe de l’année. Enfin, à l’époque. Bref. Pourtant, les parents de Cheryl sont tout heureux d’avoir enfin la « vérité », elle pourrait s’en contenter elle aussi. Betty essaie de consoler Cheryl comme elle peut, en innocentant autant que faire se peut Jug, avant de s’attaquer à Jug pour qu’il sache lui aussi que son père est innocent, zut à la fin.

Ouais, bon, Jug passe une sale journée quoi et Fred en rajoute une couche le soir-même en indiquant à Archie qu’il ferait peut-être bien d’aller vivre avec sa mère finalement, car il est trop proche des emmerdes familiales des Jones. Sympathique. Jug entend tout et se rend dans le garage pour y dormir. Ben oui.

Durant la nuit, Betty et Alice sont réveillées par quelqu’un de pas bien discret s’introduisant dans la maison… Il s’agit finalement d’Hal, le père de Betty. Si FP a bien confessé avoir volé les documents dans le bureau du shérif, c’est faux : c’est Hal qui les avait, parce qu’il avait peur que l’enquête ne remonte à la vérité sur les origines de sa famille. Voilà la révélation qui couvait et qui nous manquait : les Cooper sont de la même famille que les Blossom. Cheryl est donc une cousine plus ou moins éloignée de Betty et Polly, ce qui fait de Polly et Jason un couple un chouilla incestueux attendant des jumeaux.

Cette information fait aussitôt peur à Alice, Betty et Hal (qui le savait pourtant depuis le départ ??) décidant donc d’aller chercher Polly au beau milieu de la nuit. Celle-ci est ravie de découvrir la vérité, évidemment, et se laisse embarquer par ses parents cette fois, alors que ceux de Cheryl se la jouent sang-pur à la Harry Potter.

Le lendemain, la mère d’Archie, avocate comme par hasard, raconte avoir passé une bonne partie de la journée de la veille avec FP pour savoir si sa version des faits changeait. Ce n’est pas le cas et c’est mal barré pour lui. Le problème, c’est aussi qu’elle leur explique que FP a appelé Joaquin pour son seul coup de fil logique. C’est embêtant.

Elle lance tous les ados après lui et il finit par révéler qu’il a aidé FP à nettoyer le sous-sol du bar des serpents le 11 juillet. Nettoyer de ? Oh, juste du corps de Jason qui était là. Les ados forcent alors Joaquin à les emmener voir un certain Mustang, qui pourrait avoir des informations. Le problème, c’est qu’il est déjà mort d’une overdose. Hop, Kevin et Joaquin disparaissent bien vite pour protéger ce dernier, alors qu’Archie et Veronica appellent les flics.

Ce n’est pas le meilleur calcul pour Veronica par contre. En effet, il y a un sac aux initiales de ses parents sous le lit du mot, et le sac est plein d’argent. C’est con. De retour chez elle, Hermione s’effondre alors que Kevin doit dire adieu à son mec, qui lui confie pourtant une dernière information… L’emplacement de la fameuse veste de Jason, qui serait apparemment compromettante.

En parallèle, Jug confronte son père en cellule et comprend qu’il meurt. Il rappelle alors Betty pour bosser avec elle et on sent bien que les révélations arrivent peu à peu, surtout qu’on suit aussi Cheryl en train de confronter sa mère pour obtenir enfin la vérité sur la fugue de Jason. Ben oui, il y a quelque chose de surprenant dans cette fugue… mais elle n’arrive pas à mettre le doigt dessus.

Alice débarque auprès de sa fille et Jug et elle aussi, elle est bien d’accord pour dire que c’est louche tout ça : les indices pleuvent trop facilement. Elle n’est pas au bout de ses surprises : la veste est donc retrouvée par les adolescents, à proximité de la caravane de FP – qui est tellement grande qu’on dirait un appartement, oui.

Malgré tout, toutes les pistes finissent par nous faire penser que FP est donc le coupable du meurtre. Les adolescents en arrivent à cette conclusion eux aussi, mais Betty refuse de capituler si simplement, à raison. En effet, en faisant en sorte qu’Archie enfile la veste (tu n’as rien compris Betty, mon défi est de compter le nombre de fois qu’il est torse nu, merci), Betty finit par trouver dans la poche de la veste une carte SD qui contient toute la vérité et qui fait pleurer Betty. Clairement, les adolescents sont témoins du meurtre sur cette vidéo.

Betty appelle aussitôt Cheryl pour lui conseiller de partir au plus vite de chez elle… C’est en tout cas ce que le montage suggère, surtout quand la rousse vient accuser son père d’avoir fait quelque chose de mal. Ouep, la vidéo montre clairement la caméra de surveillance du bar des Serpents en train de filmer le père Blossom pendant qu’il tue son fils de sang-froid. Charmant.

Alice apporte dès qu’elle tombe sur cette preuve la carte SD à la police, mais ce n’est pas exactement suffisant pour libérer FP de tous les crimes qu’il a commis. Sa fausse confession ? Le vrai meurtrier avait menacé Jughead, tout simplement. La police a beau se précipiter chez les Blossom, ils arrivent trop tard : Cheryl et sa mère indiquent sans mal la planque du père, mais celui-ci a décidé de se suicider, juste au-dessus de son sirop d’érable… et de quelques sachets de drogue. Ah.

Et contre toute attente, la fin d’épisode prend le temps de nous dire qu’Hiram peut rentrer chez lui (le procès a eu lieu et Veronica s’en tapait ?), alors qu’Archie refuse de suivre sa mère à Chicago pour rester auprès de ses amis qui ont besoin de lui (AKA exactement ce que ses deux parents ne veulent pas qu’il fasse puisque ça le met en danger. Normal).

Compteur d’Archie à poil : Merci Betty de rhabiller Archie, t’as rien compris à la série, toi.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.