The Rain – S03E06

Épisode 6 – Cela aussi passera – 19/20
Comme le reste de la série, cet épisode final suit de grosses ficelles bien prévisibles et propose quelques solutions de facilité pour tout boucler, mais il parvient agréablement à tout boucler sans pour autant proposer un épisode d’une durée excessive, ce qui est tout de même très appréciable, je trouve. À l’image de la série, l’épisode ravira tous ceux qui sont restés tout ce temps en proposant une conclusion bien amenée et certainement pas dépourvue d’émotions. Que demander de plus de ce que j’ai toujours vu comme une petite série ?

> Saison 3


Spoilers

306.jpg

L’épisode final commence avec une première scène forte en émotion : Daniel et Simone débarquent au campement avec le cadavre de Martin, et je pense franchement que Kira doit les maudire d’avoir ramené le corps. Honnêtement, encore une tombe à creuser ?

Simone est dépitée et laisse tomber, cette fois : elle ne retournera pas auprès de Rasmus, qui n’a pas changé, et décide de rester au campement, ne sachant pas que son frère a justement envie de venir la tuer, ni que dans la serre, le virus est comme absorbé par la plante pas si morte que ça. Après le générique, les scénaristes s’amusent à nous faire du mal en nous montrant les meilleurs moments de la relation entre Martin et Simone, mais aussi la mort de Martin. Ce n’est pas très gentil ça.

Je n’ai jamais été assez à fond dans la série pour les shipper, mais je trouve que ça fonctionne drôlement bien malgré tout. Kira vient voir Simone, s’inquiétant pour elle et lui annonçant qu’ils ont préparé la tombe pour un enterrement le jour même. Simon ne se sent pas prête pour ça et n’en a pas envie, mais bon, ce serait important pour elle d’assister à l’enterrement quand même.

L’enterrement dot bien sûr être rapidement évacué par les scénaristes, qui ont bien d’autres choses à gérer dans cet épisode final, mais ils prennent tout de même le temps de faire un vrai adieu à Martin, que personne ne pleure vraiment à part Simone. Cela aurait pu être bien d’avoir Jean pour la câliner plutôt que Luna, mais sinon, c’est une belle réussite.

Un truc que je n’ai pas dit de la série, par contre, c’est que la série fait tout de même de bons choix musicaux – au-delà de sa déjà très bonne musique originale. L’enterrement est vite oublié, inévitablement, parce qu’il faut régler le cas Rasmus. Ce n’est pas évident : il a décidé de partir tuer Simone, expliquant à ses disciples qu’ils n’ont pas le choix de toute manière. Soit ils tuent, soit ils sont tués. Génial, quoi.

Sarah est libérée de sa cellule pour l’occasion, et elle tente une dernière fois d’arrêter Rasmus. Ben oui, mais bon, si t’avais pas mis toutes tes mauvaises idées dans sa tête aussi, on n’en serait pas là ! Bien sûr, Rasmus n’entend pas raison, surtout que Patrick et Fie se sont enfuis. Ils sont très drôles à voir dans la forêt ces deux-là, avec Patrick n’arrivant pas à se souvenir où était apparu le point du GPS de Simone. Si j’ai beaucoup ri, j’ai aussi levé au ciel mes yeux face aux premières contractions de Fie. C’était un peu trop prévisible…

Et très expéditifs, surtout. En effet, Patrick et Fie arrivent super rapidement à la serre simplement parce que Patrick reconnaît une forme sur la carte qui lui fait penser à une voiture. Le pire, c’est encore que ça reste crédible. Le mieux, c’est que la serre est occupée par Daniel, qui a aussi ramené ave clui Jean et Simone, interrompant leur petite conversation sur le deuil de Martin.

Cette interruption est plus que justifiée par contre : il leur révèle ainsi qu’il a découvert que la plante était de nouveau en vie. Aspirant le virus, elle reprend des couleurs grâce à celui-ci. Finalement, heureusement que Martin est passé par la serre : il y a ramené le virus, qui permet à la plante de continuer à vivre. C’est donc grâce au virus qu’elle prospère, c’est chouette. En plus, c’était un peu annoncé dans l’épisode précédent où Martin semblait attiré par celle-ci…

Les retrouvailles avec Simone sont rapides pour Fie et Patrick, avec ce dernier qui apprend comme cela la mort de Martin. Je me disais bien qu’il n’avait pas tout compris jusqu’ici, c’était trop bizarre qu’il ne soit pas plus abattu que ça. Les scénaristes prennent le temps de gérer ce deuil du meilleur ami et c’est c’est une excellente chose, je trouve. Leur relation était l’une des plus cool de la série…

En plus, ça permet à Simone de comprendre qu’ils sont des Roméo et Juliette des temps modernes, avec Martin acceptant le virus parce qu’il pense Simone morte, avant de se tuer plus tard pour lui sauver la vie. Bon, pas tout à fait Romeo et Juliette, mais on en est si proche…

Si Patrick et Fie arrivent vite au campement, c’est parce qu’ils ont une nuit d’avance sur Rasmus, mais aussi parce que le pont qui permettrait d’arriver plus vite en voiture est détruit. C’est un coup dur pour Rasmus à la santé toujours aussi incertaine. Les autres le suivent toujours, mais on sent bien que ce n’est pas de gaieté de cœur.

Mieux encore : quand ils arrivent à la tombe de Martin, Rasmus leur demande s’ils leur restent des questions. Olivia demande inévitablement s’il est malade et pourquoi il l’est, parce que ça n’a pas beaucoup de sens, tout de même. Le discours de Rasmus est bref, faute de temps, mais si mauvais, ma foi.

Au campement, il est révélé que l’accouchement de Fie est en train de se faire. Comme Patrick prévient Simone de l’arrivée de Simone, celle-ci prévient tous ses amis de s’enfuir tant qu’il est temps. Daniel n’est pas prêt à fuir cependant : abandonner Simone, ça lui est impossible. Daniel se propose donc de rester en arrière avec elle et son père révèle une information capitale.

Oui, la plante n’est probablement pas prête à fournir assez de nectar… mais non, la dernière goutte n’est pas celle bue par Martin. Au contraire, il en reste encore assez dans le collier de Luna. Et oui, le père voulait s’assurer que sa fille puisse survivre en cas de pépin avec le virus. Comprenant l’urgence de la situation, voilà donc qu’il offre ses dernières gouttes de nectar.

Celles-ci sont transformées en arme par Kira qui en incorpore dans la balle de son fusil, alors que tout le groupe fortifie la serre de manière excessive. Fie est à peu près en forme pour ça, même si elle n’arrête pas d’affirmer à tout le monde que c’est un faux travail. Ben voyons. La mère de Daniel sait comme nous qu’il s’agit d’un accouchement à venir, et Fie demande à Patrick de ne surtout pas mourir ce jour-là, parce qu’elle a besoin de lui.

C’est tellement mignon, honnêtement, je suis fan de ce couple. Bien plus que je ne l’étais de Simone et Martin, d’ailleurs… Tant mieux pour moi ? Je pense bien. Tout ceci étant dit, nous voilà déjà au milieu de l’épisode : il faut donc avancer vers le combat final, Simone étant bizarrement prête à tuer son frère après son mec.

Rasmus arrive enfin au campement, et ce n’est pas une bonne chose. Patrick se sent fort d’arrêter une première femme qui menace l’accouchement de Fie, mais il est vite pris en otage par un deuxième homme armé de Rasmus (il n’avait que deux soldats avec lui, c’est con). Sarah, elle, comprend qu’elle ne peut pas rester avec Rasmus s’il envisage vraiment de tuer des gens innocents. Elle le lui explique et il la largue. C’est quand même con, leur rencard à la fête foraine était mignon, tout de même.

Bon, heureusement que Sarah se barre d’avec Rasmus en tout cas. Si elle est la connasse qui a participé à le radicaliser grandement en début de saison, elle a vu que ses blagues n’étaient pas si drôles une fois mises en pratique. Elle empêche de justesse les deux gardes de Rasmus de tuer Patrick et le père de Daniel, avant d’avoir droit à des retrouvailles émouvantes avec sa sœur. Elle apprend à ce moment-là que tout un plan est en place, et je n’aime pas trop l’idée – Rasmus est encore connecté avec elle après tout.

En parallèle, Rasmus et ses infectés approchent un peu trop de Luna et l’adolescente sauvée par Kira, alors Simone et Daniel décident de le piéger pour de bon. Ils servent d’appât et l’attirent vers la serre. De toute manière, contrairement à Martin, je ne pense pas qu’il mourra s’il prend du nectar : il n’est jamais mort, lui, contrairement aux autres contaminés.

Malheureusement pour nos héros, Rasmus comprend le piège tendu par sa sœur. C’était trop gros. Le piège était sacrément bien mis en place, avec des flammes lancées par Jean incapable de bien faire le travail et Kira tirant trop vite et faisant trop bien son travail. Elle tue ainsi le mauvais infecté. Tous les infectés qui ne sont pas Rasmus se mettent alors en quête pour tuer Jean, Kira, Daniel, mais aussi Luna et l’adolescente qui sont finalement planquées là.

Pour la première fois depuis toujours, Jean se sent pousser des ailes et décide de se confronter à Olivia. Elle ne veut pas le tuer, mais elle sent bien le virus qu s’échappe d’elle malgré tout. Jean veut se sacrifier, ça fait peur à Luna et… et… l’adolescente sans nom sort un arc de nulle part et décoche une flèche enflammée dans Olivia.

Bien sûr, tout ça n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est la confrontation entre le frère et la sœur qui a lieu dans ce que j’ai appelé serre alors que c’est une piscine tout au long des critiques. Pour ma défense, dans le premier épisode, ça ressemblait à une serre, et ensuite, c’était plus simple. La vérité étant rétablie (pardon, mais comme en plus j’ai enchaîné les critiques, je n’ai pas eu le temps de modifier tout ça à temps), revenons-en à Rasmus menaçant sa sœur, avec le virus progressant dans toute la piscine désaffectée et pleine de verdure en direction de notre héroïne, coincée entre le virus et la plante.

Rasmus comprend sa défaite bien malgré lui : ses hommes de mains infectés refusent d’attaquer nos autres héros, Simone ne plie pas devant lui. Enervé, il laisse s’échapper une grande partie du virus, mais pas tout. Il change enfin d’avis, expliquant à Simone qu’il voulait juste l’avoir à ses côtés. C’est raté.

A ses côtés, il aura finalement Sarah, qui redébarque au dernier moment pour lui faire un câlin et dire qu’ils seront ensemble pour toujours. C’est-y pas chou, nos terroristes qui redeviennent amants et adolescents au moment de dire adieu. Malheureusement, ce sont des adieux qui sont explosifs.

C’était inévitable : ils font aussi un câlin à la plante qui absorbe le virus et semble ne pas réagir… Ce serait trop simple. Elle finit par exploser, tuant tous les infectés présents et rejetant les autres. Personne d’autre ne semble mourir dans l’explosion, et c’est tant mieux. Par contre, contrairement à ce que je pensais, Rasmus meurt lui aussi, avec des plantes qui poussent autour de son cadavre et de celui de Sarah.

La plante a disparu, mais le virus aussi. Je suis bien triste du destin de Rasmus dans cette série tout de même. C’était un gentil à la base, pourquoi est-il parti en vrille si vite ? Sans trop de surprise, quand tout le groupe revient à la caravane, Fie a accouché, grâce à Patrick. Son petit garçon est tout mignon, mais elle a perdu Sarah tout de même.

Les derniers flashbacks nous rappellent les bons moments entre Simone et Rasmus, alors qu’elle lui parle, après l’avoir enterré, entre Martin et Sarah. On suit en parallèle tous les survivants retourner dans les grandes villes, notamment celle de la saison 1. Simone nous propose une jolie conclusion, sur le fait que Rasmus a trouvé ce qu’il cherchait dans la mort. L’explosion a en effet mis un terme au virus dans le monde – solution de facilité, mais bon, qu’espérer d’autre ? – et Simone cultive la plante comme elle peut, travaillant à construire le monde de demain. Et malgré tout ce qu’il a pu lui faire subir, elle termine en disant qu’elle l’aime. Bien joué.

> Saison 3

306-2

EN BREF – Cette dernière saison surpasse les attentes que j’avais pour elle, avec des personnages bien développés malgré de nombreux moments prévisibles et des clichés du genre à la pelle. Dans l’ensemble, j’ai trouvé cette saison 3 plus audacieuse dans son écriture ainsi que sur le plan visuel, avec des effets spéciaux qui semblaient parfois un peu moins ratés que les années précédentes.

C’est une saison finale solide, qui propose une conclusion bienvenue et vraiment parfaitement inattendue quand je repense au pilot. Avoir fait de Rasmus l’un des héros pour finalement le faire évoluer en antagoniste, ce n’était pas une chose évidente, surtout quand on repense au lien frère/sœur très beau mis en avant en saison 1. J’ai trouvé ça d’autant mieux amené que Rasmus parvient à rester crédible tout du long et à ne pas trop changer d’avis, quand bien même il est entouré de girouettes (coucou Fie et Sarah).

Cette saison a aussi eu la bonne idée de ne pas négliger l’évolution de Patrick, qui reste mon personnage préféré et est resté parfait tout au long de la saison, tout en réussissant plus ou moins habilement l’introduction de nouveaux. Certes, j’aurais aimé une intrigue plus large que celle que nous avons eu là, très intimiste et mettant vite de côté Apollon pour se concentrer sur la confrontation Simone/Rasmus, comme j’aurais aimé plus de scènes entre la sœur et le frère… mais une fois ces choix digérés, c’était très bien.

Et c’était beaucoup mieux que ce que j’en attendais, alors je m’estime très satisfait !

> Saison 3

4 commentaires sur « The Rain – S03E06 »

  1. Tant mieux si la série se conclue d’une belle manière. Perso, je ne suis pas allée au-delà de la première saison. Je l’avais bien aimé mais la bande-annonce de la saison 2 ne m’a pas du tout donné envie avec l’histoire du pouvoir de Rasmus. J’ai l’impression que ça part sur complètement autre chose comparé au postulat de départ.

    J'aime

    1. Oui, le postulat de départ était de la post-apocalypse mais restait sur un sentiment de quelque chose qui pourrait arriver. Les saisons 2 et 3 baignent dans la science-fiction la plus totale. J’adore ça, mais c’est un parti pris risqué de leur part…

      J'aime

      1. Oui, c’est pour ça que je n’ai pas continué. Enfin, surtout parce que Rasmus reste au centre de l’intrigue et que je ne pouvais déjà pas le supporter dans la première saison.

        J'aime

Répondre à Shipou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.