Riverdale – S03E08

Épisode 8 – Outbreak – 12/20
À ce stade, je n’ai plus aucune idée de ce que je suis en train de regarder. Pour ma défense, je ne regarde pas vraiment : je pleure de rire (mais est-ce vraiment seulement de rire quand il me reste tant d’épisodes à voir ?) face aux situations plus loufoques les unes que les autres. Les scénaristes n’ont aucune limite avec cette série.

> Saison 3


Spoilers

Yeah, like a bromance.

C’est reparti pour un épisode de mi-sasion, et je tiens à souligner que je n’ai rien vu depuis deux semaines, donc je me mets encore plus en retard que d’habitude. L’épisode reprend sur Kevin en train de galocher avec son type, allez comprendre pourquoi. On ne sait toujours rien d’eux, mais ça doit faire du bien aux audiences. Pendant qu’ils s’emballent sévèrement, les pompom girls nous font toutes un AVC, à l’exception de Cheryl. Oui, toutes, autrement, y compris Veronica et Toni.

Cette dernière a donc besoin du soutien de Cheryl juste ensuite, mais l’essentiel, c’est qu’on a eu droit à Cheryl qui hurle et que tout ça la mène à proposer à Toni d’emménager avec elle. Bien. Le couple est lui aussi totalement développé hors écran, mais OK.

De son côté, Veronica se réveille chez ses parents qui ont pris la décision de l’expédier à New-York. Elle n’est bien sûr pas d’accord et ça suffit à ce que ça ne se fasse pas, parce qu’à quoi bon devenir adulte si on peut l’être quand on est ado ? Elle retourne donc à son job où elle ne bosse pas, mais demande à Reggie de lui donner des informations sur le Fizzle rock. Entre ça et le Jingle Jangle, vraiment, la série est terriblement mauvaise.

On s’amuse bien ensuite avec les activités extra-scolaires annulées, Veronica qui interroge Cheryl sur les décisions des profs parce que bien sûr elle a des infos dessus et… des hommes en combinaison bleu qui viennent désinfecter le lycée et courir après les pompom girls qui sont infectées par… par… Quoi au juste ?

C’est tellement mauvais, tellement drôle, je ne comprends même pas comment on peut prendre tout ça au sérieux. Hiram continue de manipuler son monde, en tout cas. Les parents de Veronica veulent ainsi faire fermer le lycée, et ils réussissent quasiment. Veronica, cette femme politique de talent (lol) débarque à temps pour révéler la vérité, avec Cheryl : son père utilise l’ancien lycée comme usine de drogue, avec la couverture d’une future prison, et c’est inadmissible pour elle.

Malheureusement, sa petite histoire faisant de Hiram un roi gargouille qui vend de la drogue pour les ados de la ville, ce n’est pas exceptionnellement convainquant. Les adultes se moquent d’elle comme il se doit.

Cheryl est toutefois inquiète tout de même des pompom girls disparues et elle demande de vraies réponses. Demander au sens d’exiger, hein. Rien que ça. MDR. L’actrice donne tout ce qu’elle a, mais le script est trop mauvais pour sauver quoique ce soit. La réunion est toutefois interrompue par la mère de Cheryl qui nous fait à son tour un AVC. C’est too much. HELP ME.

Personne ne s’inquiète donc de conclure cette réunion, et on retrouve finalement Hiram en train de tout confesser à sa fille. Il veut un empire et un héritage à lui donner, et il la félicite d’être assez maligne pour avoir tout compris de son plan. Mais… Pourquoi ? Veronica refuse d’être son bras droit, même s’il lui redemande, et tant pis pour ses colliers de perles.

En parallèle de tout ça, Archie et Jug arrivent dans une sorte de garage digne d’une série post-apocalyptique. Jug y retrouve « Jellybean », sa sœur, puis sa mère qui est ravie de le voir heureux en couple avec Archie. Vas-y, je ne me donne même pas la peine de corriger, moi, même si eux tentent comme ils peuvent de le faire. Avec Archie qui assure ensuite que Veronica est son ex, j’ai du mal, tout de même.

Le pire, c’est encore que cette partie de l’intrigue est limite la plus intéressante. Tout est dit, non ? Jug en profite pour parler à sa mère et lui révéler que Penny est celle qui lui a donné sa cicatrice, cicatrice qu’on ne voit jamais, en vrai. Si sa mère joue les saintes, Jug trouve ironique de la voir se comporter comme ça quand il est évident qu’elle fait de la merde aussi, avec un trafic de pièces détachées.

Penny y débarque sans prévenir pour s’en prendre à Archie qu’elle veut enlever pour son boss Hiram, mais… elle est arrêtée au lance-pierre par la sœur de Jug. Voilà, c’est bon, ma séance d’abdos bi-hebdomadaire va bien se passer avec cette scène. En fait, Archie a un tel ventre uniquement parce qu’il lit en avant-première les scripts et qu’il se marre bien, non ??

On enchaîne ensuite avec Penny torturée par la mère de Jug, qui fait remarquer aux garçons qu’Hiram a réussi ce qu’il voulait : les éloigner de Riverdale pour faire en sorte de frapper un grand coup. Il ne pouvait pas le faire avec deux lycéens prépubères dans les pattes, hein. Cela est suffisant pour convaincre Archie de retourner à Riverdale. La mère de Jug appelle donc Fred et FP à la rescousse. Les deux papas débarquent dans son garage-ville tout chelou pour récupérer les adolescents.

Oui, oui, Fred vient récupérer son fils fugitif, mais bon, on n’est plus à ça près. Je veux dire, juste avant cette scène, on vient de voir Veronica et Cheryl s’associer pour torturer la mère de cette dernière en lui balançant du sirop d’érable à la gueule et en la menaçant d’être attaquée par des fourmis ensuite. LOL. La scène d’après ? Elles débarquent chez Pop’s pour convaincre Kevin et ses scouts de partir en guerre avec elles.

Bien sûr, Betty est toujours dans son asile psychiatrique/couvent/who cares ? Elle y joue à G&G, vomit ses médicaments et rend Ethel aussi jalouse que possible en assurant qu’elle a une relation spéciale avec le roi-gargouilles désormais. C’est suffisant comme manipulation grossière pour donner envie à Ethel de l’emmener voir le roi Gargouille.

Bien sûr, elle n’y croit pas réellement et quand elle apprend que les Vixens ont toutes eu une petite crise, elle décide d’accélérer son plan. Elle enferme ainsi Ethel dans la salle du trône du roi Gargouilles, et c’est suffisant pour terrifier Ethel qui voit le roi Gargouille en permanence. Après un peu de temps dans cette salle obscure, Ethel comprend finalement que la Gargouille n’est qu’une statue. Bref, Betty réussit son coup : elle se fait d’Ethel une alliée.

Quelle mauvaise construction de personnages ! Et l’intrigue, putain ! Hiram teste donc le Fizzle Rock sur les patientes des Sœurs de la Miséricorde, et Betty réussit à convaincre Ethel de devenir son alliée fidèle qui lui permet d’appeler Veronica pour tout lui raconter – y compris l’implication de Claudius. Une fois que c’est fait, Betty prend la décision d’enlever la mère supérieure pour la confronter à son Dieu Gargouille.

Elle lui révèle ainsi qu’elle a vu la vraie horreur, elle, et que c’est pour ça qu’on ne peut pas briser Betty Cooper. Trop badass, la gamine. La mère supérieure nous explique toutefois de quoi il en retourne cette saison : le G&G a été créé par des patients fous de l’asile qui vénérait une statue de gargouille dans le sous-sol de celui-ci, et la folie a pris le dessus sur le monde quand le jeu a réussi à être exporté en-dehors de l’asile.

Betty et Ethel s’arrangent ensuite pour faire partir tout le monde de l’asile, mais ce n’est pas si simple que ça. Elles sont obligées d’organiser une quête pour les convaincre de partir. Betty se transforme ainsi en reine gargouille. Ah ouais tout de même. Elle annonce la mort du roi, longue vie à la reine.

Tout le monde peut être libéré des Sœurs cinglées et l’épisode peut se terminer sur de drôles de cliffhanger. Veronica ? Cheryl et les autres ados de la ville débarquent dans le bureau d’Hermione pour la destituer de son rôle de maire et… c’est trop tard : la ville vient d’être placée en quarantaine et Hermione se noie dans le whisky pour oublier. En quarantaine ? Je ne sais pas, je ne veux même pas chercher à comprendre. Tout ce que je sais, c’est que Jug et FP ne peuvent plus rentrer en ville car ils sont pris en joug par des soldats prêts à leur tirer dessus (??) et que le gouverneur est dans le coup, et qu’il vénère le roi lui aussi vu ce que lui dit Hiram, en pleine discussion avec le roi-Gargouille. Ce n’est donc pas lui.

Compteur d’Archie à poil : Rien du tout dans cet épisode. Il y a une scène où ça aurait pu le faire de le voir torse nu, mais on lui a collé un t-shirt parce qu’il fallait se concentrer sur le fait qu’il était désormais brun. Ouais, finalement, il se fait une teinture et ne retourne pas à Riverdale – il a juste convaincu Jug d’y retourner. Ainsi, Archie fait ses adieux à Fred et s’enfuie dans les bois avec son chien.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.