9-1-1 Lone Star – S01E06

Épisode 6 – Friends Like This – 13/20
Je n’ai pas vraiment accroché à cet épisode dont le thème était un peu lourd. Il ressemble davantage à ce que propose la série-mère avec cette idée d’un thème commun à chaque intervention et avec des liens beaucoup plus soudés pour l’équipe, mais je ne sais pas, il m’a manqué quelque chose malgré ces très bonnes scènes. Je pense que mon vrai problème, c’est qu’on se concentre trop sur un seul personnage et sur sa relation avec un autre qui ne m’a pas plu non plus.

> Saison 1


Spoilers

Probie? Memento Mori.

Ah, méfiez-vous toujours des gens au volant, surtout quand vous les connaissez et qu’ils ne vous aiment plus trop depuis que vous avez perdu le contact. Quel début d’épisode déjà incroyable avec nos pompiers qui interviennent sur une voiture coincée dans un camion ne les remarquant même pas. C’est dingue, tout simplement, et j’ai aimé ce début d’épisode, même si je dois vous avouer que j’aurais aimé en savoir plus sur ces deux amies d’enfance. Faites-moi un spin-off sur leurs vies, ça a l’air trop drôle !

Bon, les pompiers sont plein de ressources et de bonnes idées, heureusement. Les amies d’enfance qui viennent de se retrouver ont des liens qui défient les protocoles et c’est tant mieux pour la conductrice, Tina, qui reçoit une transfusion de sang de Taylor. Eh, ça tombe bien de transporter sa meilleure amie d’enfance le jour d’un accident, hein.

Cette première histoire spectaculaire est vite mise de côté pour retrouver tout ce qui fait le sel de la série, à savoir les personnages. Ainsi, le Bleu reste à la caserne en permanence, et ça inquiète Marjan. Il est en fait là pour réviser, alors tout va bien, et on peut passer à Judd organisant une interminable soirée poker avec ses amis. Parmi eux, il y a un certain Billy Tyson qui déteste Owen, parce qu’il a eu le poste qu’il convoitait à l’origine.

Franchement ? Ce n’était pas intéressant du tout de passer quelques minutes avec Owen s’imposant parmi les amis de Judd, mais admettons. Le lendemain, Owen continue d’être génial, mais avec ses hommes cette fois : il s’arrange pour que l’examen du bleu se passe bien en demandant à Marjan de lui venir en aide, parce qu’avec sa dyslexie, ce n’est pas gagné pour lui. Le pauvre. Cela marche bien comme intrigue, avec Marjan qui fait en sorte que tout le monde lui fasse un podcast des cours à lire et apprendre, pour que ce soit plus simple pour lui. Eh oui, le travail d’équipe, il n’y a que ça de vrai.

On s’ennuie ensuite avec Bill qui vient visiter la caserne. On ne l’a jamais vue aussi bien que ça, mais bon, le filtre continue de ne pas m’intéresser et franchement, j’ai décroché, surtout que leur amitié… ben rien à faire.

Bref, la deuxième intervention était la bienvenue. En plus, c’était sympathique, avec un chien qui se débrouille pour attirer les pompiers à son propriétaire à moitié déchiqueté. Appétissant. Michele fait tout ce qu’ille peut pour sauver la jambe de l’homme. Et elle y parvient. On enchaîne ensuite avec Owen jouant au golf dans son bureau, et ça commence à faire beaucoup trop d’Owen pour un seul épisode.

Michele débarque pour lui dire de faire attention à Billy, qui est du genre à aimer gagner beaucoup trop. Bon, elle n’est pas la plus objective des personnes de la caserne, puisqu’elle est l’ex de Billy, mais admettons. Son conseil est toujours bon à prendre, et Owen se moque trop d’elle pour que ça ne finisse pas par lui revenir en pleine tronche. Le lendemain, les deux sympathisent encore autour du cancer qu’a eu Billy. Forcément, Owen commet l’erreur de lui parler du sien, et hop, ça remonte en deux temps trois mouvements aux oreilles de leur supérieur.

C’était tellement prévisible, comme conclusion. Owen finit l’épisode un peu dans le pétrin, mais bon, je ne m’inquiète pas outre mesure pour lui, franchement. Il a toutefois un nouvel ennemi un peu redoutable.

Le meilleur point de l’épisode reste toutes les révisions du Bleu. À mon sens, c’était la meilleure partie parce que l’on voit l’équipe être enfin une équipe. Ils font tout pour que le Bleu puisse réussir son test : c’est la dernière fois qu’il peut le passer. Et s’il le rate, il ne sera donc pas pompier, mais il ne sera pas non plus citoyen américain, parce qu’il risquera d’être déporté. C’est vrai que ça fait beaucoup de pression pour un simple test, qu’il peut passer à l’oral au lieu de l’écrit.

Je savais déjà que les tests pour devenir pompier aux États-Unis étaient dingues – aucune idée de ce que ça donne en France d’ailleurs – mais cet épisode nous montre à quel point quand même. Et en plus, le Bleu – qui s’appelle donc Mateo maintenant qu’il a son examen – doit passer le test avec son ancien capitaine. Par chance, tout se passe bien et hop, il devient pompier avec un taux de réussite de 92%.

La troisième intervention de l’épisode est gérée à distance par Grace qui a vraiment le chic pour trouver les meilleurs conseils du monde. Vraiment, avec ces deux séries, il n’y a pas à dire, je trouve que le job d’opérateur téléphonique pour les urgences est hyper intéressant et beaucoup plus stressant que ce que j’aurais pu imaginer. Cela dit, on va être honnête : je ne l’avais jamais imaginé.

Elle gère tout comme il faut pour sauver la vie d’un homme qui s’étouffe avec les cendres d’un autre ami. Après tout, le thème de l’épisode, c’était l’amitié, alors c’est bien normal, et logique.

> Saison 1

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.