9-1-1 Lone Star – S02E07

Épisode 7 – Displaced – 16/20
Quelques scènes ont réussi à me scotcher devant mon écran, et c’est toujours un plaisir quand une série parvient à faire ça… mais d’autres intrigues me laissent plus sceptique parce que je les trouve trop peu probables, même si c’est dans l’ADN même de la série de nous faire de l’improbable. Sinon, j’ai eu une scène que j’espérais depuis deux semaines, et ça reste trop peu, hein. Mais c’est cool.

Spoilers


At least they’re wearing masks.

Je suis trop peu sérieux, honnêtement, il est beaucoup trop tard pour relancer un épisode, mais je le fais quand même, parce que j’ai espoir que ce soit mieux que les précédents. Ils étaient bien, hein, seulement, j’ai envie de mieux maintenant quand je regarde cette série, même si elle ne m’a jamais proposé un épisode vraiment incroyable non plus. BREF.

La première scène nous redonne une fois de plus Owen et Gwyn, et je suis triste que l’ex d’Owen disparaisse comme ça dans l’entre-saison sans que plus personne ne la cite, parce que je l’aimais bien sa psychologue experte en sexualité. Par contre, Gwyn… Ce n’est pas que je ne l’aime pas, c’est jsute que je n’arrive pas à accrocher à son personnage pour l’instant.

Le problème, c’est que je trouve ça trop forcé. Autant ça marche quand il s’agit de Vega (parce que j’adore l’actrice ?) autant avec Gwyn, je n’y arrive pas encore. Bref, en ce début d’épisode, on a droit à une bonne scène où elle a fait ramener tous ses cartons chez Owen… mais dans quel monde il peut y avoir autant de cartons qui débarquent de New-York directement dans le Texas sans qu’Owen ne l’entende ? Non puis même ? Il y a des dizaines de cartons de la même taille, c’est tellement peu crédible. On voit que tout est vide, sans le moindre coup.

Et on passe une bonne partie de l’épisode à les voir vider les cartons ensuite, parce qu’évidemment, Gwyn débarque pour vivre avec Owen et ça signifie pour lui devoir se débarrasser de ses affaires préférées. Dur. C’est ça d’aménager, on va dire, mais encore une fois, dans quel monde elle espère qu’une journée suffira à ranger toutes ses affaires ? Elle espérait, en plus, faire ça sans qu’Owen ne soit là ??

Dans tout ça, Owen finit par ramener ses objets en trop à la caserne, ce qui permet à Judd de prendre le temps de le féliciter pour la bonne nouvelle. Ben oui, il est au courant après tout et j’ai aimé comment il pousse Owen à lui avouer de manière tellement énorme. Ca m’a fait rire, j’ai bien aimé… mais tout ça était beaucoup trop tôt.

En effet, Gwyn finit par annoncer à Owen qu’elle a eu une visite de routine chez le médecin et qu’elle a découvert que le bébé en était à dix-huit semaines, pas seize. Cela change tout pour elle : elle est peut-être enceinte d’un autre, parce que son ex, Enzo, est passé par le Texas en pleine pandémie. BEN VOYONS. C’est tellement gros ça encore. Tout dans leur intrigue me pousse à ne pas les supporter, désolé, mais c’est trop gros tout le temps. En même temps, avec cette franchise, ça ne devrait pas m’étonner.

Allez, bon, il est question d’improbable et de peu crédible, ça me fait une bonne transition pour la scène suivante où un avion largue un corps humain directement sur un enterrement. C’est vraiment le moment de se méfier des avions si on en croit les scénaristes de la franchise : dans la série-mère, c’était un camion, là, c’est un voyageur illégal qui tombe de l’avion alors qu’il tentait de voyager en étant dans le compartiment pour les roues.

C’est clairement une scène à ne pas reproduire chez nous, hein, et ça vire à l’incroyable quand les pompiers se rendent compte que ce corps a le bras tailladé par des ongles roses : il n’en faut pas plus pour comprendre qu’il ne voyageait pas seul. Avec l’aide de Grace, qui identifie l’avion dont il est tombé, les pompiers peuvent retrouver la femme et Vega fait tout ce qu’elle peut pour la sauver.

Elle y arrive, mais la conclusion est aussi prévisible que super triste : la femme demande aussitôt où est son frère, avant de demander à retourner dans son pays, parce qu’il est atroce de savoir que son frère est mort. Ouais. Trop tard pour faire machine arrière malheureusement. En parlant de ça, ça y est, TK est désormais un paramédic, pas un pompier.

Si ça se passe bien sur le terrain, ce n’est pas idéal avec Nancy qui n’est pas ravie de le voir débarquer avec plein de nouvelles idées pour changer toute l’organisation du camion. En plus, ça plaît à Vega, alors elle n’a pas trop le choix de s’y faire. La pauvre. Elle m’a vraiment fait de la peine à tenter de lui expliquer que la caserne était comme une cafétéria de lycée avec les cool kids dont il faisait partie et les geeks dont elle et Tim ont toujours fait partie.

En plus, Nancy est vraiment mise de côté un bon moment de l’épisode avec ensuite une bonne intrigue où un infirmier se perd dans l’hôpital et amène sa patiente dans la mauvaise salle, une machine IRM. Alors qu’elle est sur un lit en métal. Au secours.

Cette intrigue avec l’IRM était horrible : les objets en métal sont aspirés vers l’IRM, donc le lit de la patiente aussi. L’infirmier se retrouve coincé, et les pompiers sont obligés de se déshabiller pour intervenir… enfin, uniquement ceux qui sont en capacité d’y aller parce qu’ils n’ont pas de plombage. Et ça tombe bien, tous les pompiers sont super sexys dans la série, alors de toute manière, ça fait du bien aux audiences. Je veux dire, TK ou Vega à moitié à poil ? Y a pire comme équipe d’intervention. Tout se passe bien pour l’infirmier… mais pas pour la patiente de l’IRM qui se retrouve plantée en plein dans la carotide.

La pauvre. Elle pensait s’en tirer correctement, mais elle a le réflexe de se toucher le cou alors que TK lui dit clairement de ne toucher à rien. Maligne. TK se retrouve avec du sang sur le caleçon et une Nancy qui n’est pas ravie d’être dans son ombre en permanence : TK et Vega parviennent à la sauver en très peu de temps. Et autant je disais plus haut que ça marchait bien quand ils nous imposaient Vega, autant j’ai eu un peu de mal cette fois quand elle entraîne sa fille au taekwondo en début d’épisode.

L’une d’entre elles va en effet passer sa ceinture noire, et elle est stressée. Elle lui fout une pression énorme, parce qu’elle se fout elle-même une énorme pression. On sent donc bien qu’elle est énervée de devoir rater ce moment important, et TK le sent aussi. Il propose tout un tas de solutions pour s’assurer que Tommy (c’est le prénom de Vega, faut que je m’y fasse) puisse arriver à temps pour voir sa fille.

Ce faisant, il ne respecte aucune règle, et on voit bien que ça énerve Nancy : il se fait bien voir par la boss en proposant tout un tas de solutions anti-conformes au règlement. Mais qu’importe, hein ? Pauvre Nancy. Et pauvre Tommy aussi quand elle arrive dans le dojo et qu’elle comprend que sa fille ne veut vraiment pas la voir présente à sa ceinture noire parce qu’elle lui fout trop la pression.

Quel échec en tant que mère, la pauvre, c’est une journée qu’aucun parent ne doit avoir envie de vivre – et qu’aucun humain ne veut vivre en fait : se rendre compte qu’elle est horrible et est exactement ce qu’elle ne voulait pas devenir. La pauvre. Forcément, elle passe la soirée avec Grace à boire verre sur verre, et Grace est plutôt géniale avec elle… mais ça ne suffit pas à tout calmer des angoisses de Tommy.

Le lendemain matin, elle est un peu dans l’abus à reprocher à son mari d’être trop parfait avec elle, mais je la comprends quand même, parce qu’effectivement, c’est gros comme il est parfait en permanence. Le fait que ça termine en food fight en revanche ? Franchement, il n’y a que dans les séries américaines qu’on peut voir ça !

Dans le même genre, TK finit par comprendre que Nancy avait raison sur les cool kids, mais il n’arrive pas à ça tout seul. Oui. On a enfin Carlos qui nous refait une apparition de rien du tout pour être un petit ami avec TK. Il était carrément temps de le revoir et je reste frustré de voir qu’il n’a qu’une scène dans cet épisode après deux d’absence. Il est trop peu développé, franchement ! Bon, après, c’est chouette parce qu’il est vraiment parfait pour TK avec toujours les bonnes remarques et tout. Dans cet épisode, on le voit le soutenant enfin dans son choix de changement de job… et lui faisant comprendre aussi qu’il est temps d’intégrer Nancy à la famille.

La scène était parfaite, avec un camion repeint en hommage à Tim, et c’est Nancy (elle est géante ou ils sont tous minuscules ? ou elle a des talons hauts ?) qui finit la peinture. C’était une bien plus chouette finale que la scène choisie par les scénaristes (même si c’est facile de dire que ça suffit à l’intégrer, mais bon) : on y voit Owen et Gwyn découvrir que le bébé est bien d’Enzo, l’ex de Gwyn. Franchement, je ne pensais pas qu’ils oseraient, et c’était assez triste pour Owen qui découvre au passage qu’il n’est qu’un rebound guy après Enzo, parce que Gwyn est restée en couple avec pendant quinze ans quand même, alors évidemment qu’elle est encore amoureuse d’Enzo.

Ce n’est pas pour rien qu’elle a recouché avec en plein covid. Bref, elle a besoin de temps et d’espace pour digérer la nouvelle, et ça fait comprendre à Owen qu’il était trop partant pour tout ça quand Gwyn ne l’était pas. Il se venge en éclatant une assiette autour de laquelle tout tournait dans l’épisode et… j’ai trouvé ça naze. Mais bon, si ça l’éclate de devoir faire du ménage chez lui, grand bien lui en fasse, hein.

Saison 2

 

2 commentaires sur « 9-1-1 Lone Star – S02E07 »

  1. Pas très fan de l’histoire entre Gwyn et Owen. Disons que déjà la grossesse c’était pfff mais là que le père ne soit pas Owen, ça rajoute du drama inutile ! Je sais bien qu’un schéma classique serait trop plan plan mais ça n’énerve ! J’aime bien les histoires de famille dans ce genre de séries mais quand ça vire au soap à coup de rebondissements inutiles, je ne suis pas hyper fan.

    J'aime

Répondre à Frankie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.