9-1-1 – S04E08

Épisode 8 – Breaking Point – 15/20
Léger mieux cette semaine avec un épisode aux intrigues assez prévisibles, mais tout de même sympathiques car capables de provoquer un certain nombre d’émotions. C’est une mi-saison qui s’inscrit bien dans l’actualité et passe mieux que la semaine dernière où l’ennui guettait presque. En plus, les intrigues des personnages avançaient… Par contre, je m’attendais à un cliffhanger plus choquant encore.

Spoilers


It’s got to be a written violation of the bro code.

L’épisode commence par nous présenter une scène d’introduction plutôt amusante et longuette, avec un avion qui atterri en avance (oui, oui, c’est probablement grâce au covid tout ça)… mais dont les passagers ne peuvent pas descendre. Le problème, c’est que l’attente est beaucoup trop longue et que les passagers s’impatientent énormément.

L’hôtesse de l’air s’enfile alors toutes les bouteilles d’alcool qu’elle trouve, mis ce n’est pas toujours suffisant pour supporter les ingrats passagers qui veulent s’échapper. L’hôtesse de l’air pète ensuite un câble et engueule chaque passager en utilisant le micro, avant de s’échapper avec le toboggan d’évacuation d’urgence et une bouteille de champagne en main. Ce n’est pas le meilleur calcul possible pourtant : elle touche bien le sol, mais elle éclate au passage un bouchon de champagne dans la gorge d’un homme. Eh, ça fait une bonne première intervention pour l’épisode.

Le soir, nous retrouvons Eddie avec l’ancienne prof de son fils et ça nous fait un rencard tout étrange où Eddie apprend les maths grâce à sa prof particulière, avant de lui foutre un vent sans l’embrasser parce que Christopher le réclame pour le mettre au lit. Elle est sacrément patiente la prof – mais bon, c’est notre plus belle qualité la patience, non ? Hum.

Eddie rentre donc auprès de son babysitter préféré pour le libérer, le tout en continuant de cacher à son fils la vérité. Il ne veut pas lui en parler, parce qu’il ne sait pas comment faire pour lui avouer toute la vérité. Certes, m’enfin, à un moment donné, il a un gosse génial, ça va franchement.

Pendant ce temps, Maddie et Chimney apprennent une bien mauvaise nouvelle : avec le Covid, le plan d’accouchement change encore pour eux. C’est bien vu de la part de la série de traiter ce sujet et le pétage de câble de Maddie qui veut absolument avoir son bébé en présence de Chimney, mais la conclusion qui est qu’elle veut accoucher chez elle ? Etrange. En même temps, elle est entourée de pompier et elle était elle-même une infirmière.

Après, Hen souligne bien la réalité : elle devrait savoir à quel point ça peut mal tourner pour elle. En attendant, Maddie est inquiète et énervée par la situation. C’est plutôt une mauvaise chose pour elle : Maddie pète un câble au boulot, et c’est beaucoup trop drôle à voir. Elle tombe évidemment sur Athena et May, et la première des deux s’inquiète pour Maddie. Elle décide donc de partager un moment avec elle pour tenter de cerner le problème.

J’ai adoré cette manière de nous partager les vues de Maddie sur la grossesse par temps de covid. C’est une vraie problématique quand les hôpitaux sont plein et dangereux… Si j’aime l’idée, je trouve dommage de nous montrer Maddie comme ça, parce que c’est vraiment tout l’inverse de son personnage qui garde toujours son calme habituellement. Allez, on va dire que ça lui donne de la crédibilité.

L’intervention suivante est marrante et pousse les pompiers à attendre près de six heures qu’un type se décide à sauter d’un toit, tout ça pour qu’il s’en fasse pousser finalement. C’est facile, ça. Cela permet aux pompiers de parler de leur vie, et ça permet à Buck de retrouver son ex journaliste qui couvre l’événement.

C’est une vraie bonne chose pour lui, parce qu’il est en train d’atteindre petit à petit un moment de pétage de câble lui aussi : Veronica et le frère de Chimney continuent de se voir et d’enchaîner les rencards, y compris chez Buck. Tu m’étonnes qu’il pète un câble. Et quand il est invité à dîner en temps que troisième roue de la moto chez Veronica, il se décide à proposer à son ex de les rejoindre. Oh, c’est mauvais signe, ça.

Je trouve que Veronica est vraiment sympathique, franchement, elle a l’air beaucoup trop géniale comme copine pour Albert et même comme pote pour Buck. Bref, Buck paraît assez insupportable à faire une fixette sur Albert et Veronica tout le temps. Il invite donc Taylor, son ex, à les rejoindre… mais il ne la prévient pas qu’il s’agit d’un double rencard.

Bien sûr, Taylor pourrait prendre la situation à la rigolade, mais pour ça, il aurait fallu qu’il prenne le temps de la prévenir à l’avance de ce qui allait se passer. Là, Taylor nous fait une Taylor et s’affirme plus que jamais en restant à peine deux minutes dans l’appartement de Veronica, avant de balancer qu’elle ne va pas rester et que Buck a parfois besoin qu’on lui refasse un point sur son égo surdimensionné.

Et dans le couloir, elle va jusqu’à balancer qu’il ne fait pas vraiment un bon ami pour elle. Bim. Vous vous souvenez quand je disais que Christopher était un super gamin ? J’ai changé d’avis. Il pète un câble pour le principe quand il apprend que son père a une copine, avant même de savoir qui c’est. Et du coup, son ex-prof propose carrément au père de le laisser tomber si besoin est, parce qu’elle ne veut pas faire de peine à Christopher. Elle est parfaite et déjà tant attachée à Christopher, c’est meugnon.

Par contre, quand Christopher arrête de répondre à son père, je n’aime pas l’idée, avec cette série. Assez vite, j’ai toutefois déduit qu’il avait fugué pour rejoindre Buck qui en avait bien besoin. Au moins, si Buck n’est pas capable d’avoir une copine, il fait déjà un super papa. Il parvient même à faire parler le petit sur son problème, se prétendant son ami pour avoir toute la vérité. La vérité fait mal, par contre : Christopher aimerait oublier l’absence qu’il ressent depuis la disparition prématurée de sa mère.

La scène était tellement touchante et imprévue. À nouveau, j’aime Christopher. Ils sont trop forts ces scénaristes : il finit par lui dire qu’il est un bon ami. Et bien sûr qu’il l’est. Il l’est aussi pour Taylor quand elle l’appelle à la recherche d’un miracle : les frigos de l’hôpital ont lâché avec tous les vaccins dedans et il y a six cent doses à sauver au plus vite.

Buck accourt et tout va bien pour les doses de vaccins – c’est bien casé avant la pause de mi-saison, ça – comme pour Taylor qui est contente de récupérer son ami. En plus, la fin d’épisode voit Albert rompre avec Veronica parce qu’elle n’approuve pas ses amis – donc Buck. Je suis triste parce que ce n’est pas une bonne raison de rupture, pas plus que ce n’est rendre justice au personnage de Veronica. Mais bon.

La vraie fin d’épisode est ailleurs : après nous avoir fait espérer que Hen et Karen allaient pouvoir garder leur petite fille dans une scène super choupie, les deux femmes apprennent qu’elles vont devoir aider celle-ci à retrouver sa mère biologique, prête pour ce processus. Quelle horreur. La belle journée de Hen tombe à l’eau d’un coup.

Tout n’est pas si horrible en fin d’épisode : Christopher est bien heureux de retrouver sa maîtresse préférée en tant que belle-mère finalement… alors que Maddie accepte d’accoucher à l’hôpital peu importe les conditions lorsqu’elle comprend que c’est important et rassurant pour Chimney de savoir qu’il n’y aura pas de problème lors de l’accouchement. Chimney était plutôt touchant sur ce coup-là, je suis content que Maddie fasse ce choix pour lui !

> Saison 4

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.