The Rookie – S03E13

Épisode 13 – Triple Duty – 17/20
Franchement, cette saison 3 fonctionne bien depuis quelques semaines et j’aime sa manière de nous proposer des intrigues qui ont clairement pour but d’être développées sur du long terme. Cela tombe bien puisqu’ABC vient de renouveler la série pour une saison 4. Autant vous dire que j’ai déjà prévu d’être au rendez-vous, surtout après cette fin d’épisode !

Spoilers

Comme anticipé par nos héros lors de l’épisode précédent, La Fiera lance rapidement les hostilités dans une guerre de gang qui promet d’être sanglante. Les policiers parviendront-ils à l’arrêter ?


The good news is I can stop the war.

L’avantage de ce genre de séries, c’est que même quand je prends du retard, je peux la voir n’importe quand et je le sais : elle est toujours assez prenante pour la regarder à différents moments. J’arrive à la regarder sans le moindre rituel, c’est toujours cool.

Et c’est toujours prenant, comme le confirme la première scène qui voit Tim et Nolan faire équipe pour une tournée en ville où tout dérape sans le moindre avertissement. Ils entendent une fusillade qui semble venir d’un cimetière. C’est bien le cas : Tim et John manquent de peu de se prendre une balle eux-mêmes, mais ils chassent un homme qui meure avant de pouvoir leur dire quoique ce soit… Le tout avant de trouver le reste de cette fête.

Il y a ainsi tout un tas de cadavres pour un enterrement ; et très rapidement tout ça est relié à La Fiera. Evidemment qu’elle venge la mort de son fils. Alors que la guerre tant attendue commence, Wes découvre que les flics sont horribles entre eux : ils ne répondent pas au faire-part de mariage d’Angela, parce qu’il s’agit de son premier mariage. Voilà qui est fait, c’est top.

Angela se retrouve ainsi avec une double journée à vivre en une : elle doit récupérer les réponses à son faire-part, tout en se rendant auprès de La Fiera. C’est l’occasion pour nous d’apprendre qu’elle a envoyé des fleurs à l’enterrement du fils de celle-ci et pour elle de rencontrer l’homme qui a menacé Wes lors de l’épisode précédent. C’est plutôt intéressant, même si le vrai intérêt de la scène, c’est de découvrir que La Fiera est prête à arrêter la guerre : elle demande à Angela de récupérer l’enregistrement où il était question pour elle de devenir la nouvelle reine de la drogue en ville.

Ethiquement, ce n’est pas terrible et ça pose problème à John de découvrir que Tim et Angela sont prêts à le faire ; mais ils le font pour une bonne raison : c’est un bon moyen d’empêcher que la guerre ne se propage et ne dure trop longtemps. La Fiera pourra toujours être arrêtée plus tard, notamment lorsqu’elle tuera César – responsable de la mort de son fils et pour l’instant protégé malgré tout par Nolan et Tim.

Le problème, c’est qu’Angela est aussi surveillée par les fédéraux, qui ne sont pas ravis de voir qu’ils sont en retard sur le sujet par rapport à elle, qui parvient à avoir des entretiens avec la baronne de la drogue, sans le moindre souci. Si Angela ne parvient pas à faire partir La Fiera du territoire et réfléchit à lui donner l’enregistrement qu’elle demande, elle ne peut le faire dans le contexte où un agent fédéral lui apprend qu’il veut une copie de l’enregistrement avant pour vérifier les implications que cela pourrait avoir par la suite.

Si j’ai aimé sa tentative de power move sur l’agent à lui parler en espagnol, c’est sans surprise qu’il lui annonce qu’elle perd ce combat d’avance : il va passer par Gray pour avoir l’enregistrement. Tout simplement. Elle est énervée de l’apprendre et s’en plaint aussitôt à Gray… mais elle sait bien qu’elle n’a pas le choix de s’y faire.

Elle va devoir en plus travailler avec l’agent fédéral, parce que celui-ci veut évidemment qu’elle remette ensuite la clé USB avec l’enregistrement à La Fiera. Seulement voilà, la clé ne contient pas que ça, sinon ça ne serait pas drôle. La Fiera est loin d’être idiote : elle le sait évidemment, mais elle accepte toutes les conditions d’Angela, avant de connecter la clé USB à un nouvel ordinateur. C’est excellent à voir.

Si La Fiera promet de ne pas tuer César, Angela est assez maligne pour finalement comprendre qu’elle a pour but de se venger autrement, en plongeant en plein deuil César, qui a eu un bébé lui aussi. Elle envoie des hommes de main tuer le bébé, et par chance, Tim et Nolan sont sur place. Bien sûr, La Fiera nie aussitôt être impliquée dans cette nouvelle attaque, mais Angela voit clair dans son jeu.

Par chance également, Tim et Nolan parviennent à sauver le bébé, protéger la mère et arrêter certains hommes de main de La Fiera, qui perd ainsi son bras droit. Ils sont forcés d’ouvrir le feu, mais c’est inefficace, puisque l’homme a un gilet pare-balle. Pour protéger le bébé de ce criminel, Tim et Nolan sont donc forcés de risquer tout ce qu’ils ont, et ils le font bien, même lorsque John est confronté au bras droit qui tient son couteau correctement pour faire plein de dégâts.

Nolan parvient toutefois à le mettre K.O et le menotter bien rapidement ; ce qui lui permet d’être félicité par Tim… qui teste encore sa volonté à devenir un tuteur ensuite. Puisqu’il ne pourra pas être détective, Nolan s’est redirigé vers ce choix de carrière, mais c’est désormais quelque chose auquel il tient plus que tout. Et plus que l’organisation du mariage d’Angela, qu’il gère toutefois mieux que Tim.

Angela, elle, doit à nouveau faire face à l’agent fédéral en fin d’épisode. Il lui reproche d’être une novice incapable de gérer La Fiera, quand elle sait très bien que c’est en fait l’inverse qui est en train de se produire : il est incapable de comprendre que La Fiera est plus intelligente que lui. Angela, elle, sait qu’elle est probablement moins intelligente qu’elle, mais c’est justement ce qui lui permettra d’être celle qui l’arrête. Espérons.

En parallèle, West et Lucy font toujours équipe ensemble. Il faut dire qu’ils font un bon duo, même s’ils essaient de se débarrasser sur l’autre de la paperasse. C’est intéressant, mais c’est West qui perd cette bataille : Lucy est convoquée par Gray, ce qui lui permet d’échapper aux procédures chiantes et d’avoir la meilleure des journées.

Nyla a en effet eu une bonne idée pour Lucy : elle espère pouvoir en faire une recrue sous couverture. Il y a en effet besoin d’une chimiste, ce qui pourrait lui permettre de redevenir Nova. Et en période de guerre des gangs, il est facile de placer un nouvel agent sous couverture. Si Lucy est ravie de cette perspective d’évolution dans son job, cela la laisse face au choix d’accepter une couverture qui durerait plusieurs mois. Nyla a pour mission de la former et l’évaluer en une journée, au lieu des multiples mois normalement nécessaires pour arriver à un résultat probant. Ce n’est pas bien crédible, mais une série peut bien se permettre quelques raccourcis.

On retrouve donc Lucy en train d’être entraînée par Nyla, et c’est intéressant car l’on découvre ainsi les règles des flics sous couverture. Si je le dis autrement, Lucy redevient une bleue, même si elle ne l’est pas. Le problème, c’est que lorsque Nyla l’emmène à un barbecue avec quelques mafieux pour la tester, Lucy aperçoit sa protégée.

Forcément. Celle-ci est emmerdée par son copain, mais Lucy parvient à lui faire comprendre d’un geste qu’elle ne doit pas intervenir quand le criminel remarque que Lucy est énervée à cette idée. C’est bien trouvé comme idée de la part des scénaristes, mais aussi de la part de Nyla qui a fait exprès d’embaucher Tamara sur ce coup-là. Cela fonctionne bien, surtout que Nova s’en tire à merveille auprès du criminel.

Celui-ci est, comme je m’y attendais, un flic, nommé Shay. Il est spécialisé dans la biologie dont Lucy aura besoin sous couverture, alors il l’interroge aussitôt qu’il la rencontre en tant que flic sur les différentes recettes à maîtriser, notamment lorsque tout part en vrille. Et un regard à Nyla suffit à comprendre que les deux sont fiers de Lucy.

C’est ainsi que Lucy se retrouve embauchée sous couverture en fin d’épisode, avec l’approbation de Nyla et de Gray. Elle doit ainsi mettre en ordre toute sa vie, parce qu’elle se retrouve à présent en danger. Elle n’a en revanche pas le temps de le faire qu’elle est à nouveau kidnappée, en pleine rue, pour être emmenée auprès de Coco, aka Nyla, ligotée et aspergée d’essence par un type qui affirme qu’il sait qu’elles sont flics.

Lucy ne peut toutefois pas trahir sa couverture et a une excellente poker face quand elle affirme que Coco aurait avoué être un éléphant si on lui avait demandé. Lucy est hyper énervée par la situation quand elle découvre finalement que tout ça n’est jamais que le dernier test concocté par Nyla. Je m’en doutais largement, mais Lucy a raison d’être à bout de nerfs après ce faux enlèvement, malgré ce qui lui est arrivé.

Il va sans dire que malgré tout, Lucy a toujours envie d’être sous couverture. Et l’actrice nous livre à nouveau une belle performance dans cet épisode.

Pendant ce temps, West passe une journée en solo puisque sa partenaire est sous couverture. Si cela commence plutôt bien avec un entretien mené par la prof de John voulant sa perspective sur les violences policières et les problèmes systémiques, ça part en vrille quand il se retrouve à bosser sur un cas où il est confronté à… Stanton.

Celui-ci n’est pas aussi viré qu’on l’espérait, mais ça ne m’étonne pas de le revoir en uniforme. West est loin de le prendre bien par contre, parce qu’il comprend que Doug a gagné : il est de nouveau en poste, même s’il ne sera plus jamais tuteur. West s’énerve assez légitimement mais contre la mauvaise personne quand il s’en prend à Gray à cause de ça, puis il retourne auprès de la prof pour qu’elle l’aide à rendre publique son histoire.

Malgré tout, avant de le faire, il souhaite prévenir Gray de ce qu’il s’apprête à faire. C’est évidemment une très mauvaise idée pour sa carrière, et Gray essaie de lui faire comprendre, mais ce n’est pas l’avis de la prof, évidemment. Elle fait ce qu’il faut pour que Gray réagisse, autrement, elle fera en sorte que l’information sorte et soit rendue publique. Cela pousse Gray à faire ce qu’il faut en emmenant West voir Stella, la supérieure hiérarchique de Doug. Celle-ci accepte d’écouter notre ancien bleu, victime de Doug.

Il était plutôt chouette de voir West obtenir une victoire sur Doug dans cet épisode, et une moins douloureuse pour lui cette fois : Stella profite d’une réunion le lendemain matin pour montrer à tous les flics de son commissariat les vidéos de surveillance de l’agression de West il y a quelques épisodes. Et celles qui ont permis de faire tomber Doug également.

 

4 commentaires sur « The Rookie – S03E13 »

  1. Je me doutais que le dernier test était du chiqué car Nyla ne pouvait pas avoir été enlevée comme ça ou du moins si ça avait été réel, on l’aurait vu à l’écran. Cette saison, je trouve que Gray est un personnage profondément bienveillant. Il a toujours été très juste avec ses policiers mais, là, j’aime beaucoup la façon dont il les soutient et notamment (et surtout) West. Ça ne veut pas dire qu’il est toujours d’accord mais il les guide et les conseille toujours avec beaucoup d’altruisme et de bonté.

    J'aime

    1. Avant même de voir Nyla, j’étais sûr que c’était un test moi, mais c’est vrai que de la voir comme ça, ça aidait à être sûr. Oui, je suis d’accord pour Gray, mais c’est vraiment un personnage réécrit pour coller avec les problèmes du Black Lives Matter et tout.

      J'aime

      1. Oui peut-être mais je trouve que ça fait du bien de voir un supérieur qui n’écrase pas ses subordonnées (comme c’était un peu le cas en saison 1…) et qui, au contraire, les soutient.

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai du mal à suivre le personnage, surtout vis-à-vis des bleus, car il a changé du tout au tout 🤷🏻‍♂️

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.