Evil – S02E02

Épisode 2 – A is for Avenging Angel – 16/20
Je suis quelque peu perturbé par cet épisode et par la construction de la saison, car on sent bien que certaines intrigues sont laissées de côté cette semaine pour en ajouter de nouvelles… mais ça me laisse quelque peu sceptique sur la saison en elle-même, qui paraît quelque peu chaotique pour le moment. J’espère qu’on quittera cette impression de brouillon assez vite pour savoir où l’on va. En attendant, ça reste un épisode très solide et passionnant à suivre.

Spoilers

Cette semaine, il est question d’un homme qui serait possédé par un archange dans la série.

Angels terrify everyone in the Bible

Sachez qu’une partie de moi espère qu’il existera un produit dérivé de la série qui nous permettra d’acheter ce livre bien marrant qui marque le début des épisodes de cette saison. Je veux dire, deux épisodes comme ça, c’est suffisant, non ?

Une fois ce livre nous montrant le thème de l’épisode passé, on reprend avec une scène étonnante où nous suivons la formation de prêtre que David est en train de suivre. C’est drôlement intéressant, car ça finit en débat sur la confession et l’absolution donnée quasi-automatiquement, même quand ça ne devrait peut-être pas être le cas. La série sait y faire pour toucher des sujets gênants et problématiques sans forcément apporter de réponse, mais j’espère qu’on reviendra quand même là-dessus car ça devient intéressant quand elle le fait franchement.

On enchaîne ensuite sur l’enquête de l’épisode, avec une femme qui assure que son mari est possédé… par un ange. Cela n’a pas trop de sens aux yeux de l’Eglise, alors il est rapidement intimé à David et ses coéquipiers l’ordre de prouver que l’homme n’est pas possédé du tout par un ange. Cela paraît simple sur le papier, évidemment, mais Raymond, l’homme possédé, s’avère un véritable artiste époustouflant quand ils arrivent chez lui.

Il transforme la chambre de son futur enfant en véritable chapelle, franchement ; mais il demande aussi à David de l’aider car il arrive. Cela lui met inévitablement le doute et il pense aussitôt à une possession démoniaque, quand Kristen continue de dire qu’il peut tout à fait s’agir d’une possession angélique, parce que les anges sont terrifiants aussi.

La dispute qui s’ensuit entre David et Kristen énerve un peu Ben qui les ignore et les recadre vers le travail, mais ça donne aussi à Ben et David un argument de plus pour s’inquiéter pour Kristen. Cela dit, leur coup de fil est interrompu par l’apparition d’un ange démoniaque (écoutez, je n’ai pas envie de choisir, je ne sais pas) qui parle à David, persuadé de voir un archange. Je dois vous avouer que je n’ai pas compris ce qu’il disait, l’archange ; soit ce n’était pas de l’anglais, soit sa voix m’a trop perturbé pour comprendre. Qu’importe, de toute manière.

Ce qui importe, c’est que David se réveille ensuite, parce qu’une sœur est en train de faire le ménage dans sa chambre. Elle ne semble pas trop perturbée par la vue de prêtre sexy à moitié à poil, mais bon, elle lui donne quand même des conseils pour gérer sa douleur. Elle lui file ainsi une application de métronome, et j’imagine que ça l’aidera à gérer ses rêves et ses étranges moments à se perdre.

Le truc, c’est que la semaine de David est loin d’être facile pour ne pas se perdre, parce que Raymond, l’homme qu’ils aident cette semaine, lui affirme qu’il a vu Michael, son archange, avant même que David n’en dise quoique ce soit. C’est intéressant, autant que ce cas miraculeux qu’ils essaient de comprendre où Raymond a sauvé une famille d’un véhicule en flammes sans avoir la moindre égratignure.

David fait alors le choix de méditer le soir-même pour mieux comprendre ce qui lui arrive, et il voit alors Michael. Il est vite confirmé qu’il ne parle pas anglais, grâce à quelques sous-titres, et qu’il est un archange, grâce à ce qu’il confie à David. Il lui parle d’une fin du monde à venir pour ne garder que les justes… et lorsqu’il sort de sa vision, David découvre à la télévision qu’une nouvelle épidémie a commencé quelque part en Chine.

C’est problématique, ça… La série abordera-t-elle finalement le covid à sa manière ? Ca y est, je me suis fait à l’idée que plein de séries n’en parlaient pas, franchement. Pour l’instant, tout ça est laissé de côté (comme l’intrigue de Lexie d’ailleurs) afin de se concentrer davantage sur Raymond. Il faut trouver en effet une explication rationnelle à ce qui lui arrive, et on peut compter sur Ben pour cela, comme toujours.

Tout ne s’explique pas facilement cependant, surtout quand l’enquêtrice sur l’affaire, Anya, révèle à Kristen que Raymond a laissé un homme brûler toute une minute avant de le sauver. Wow. Eh, ça aide d’avoir des potes parmi les flics quand même. Anya est donc une amie de Kristen qu’il va falloir s’habituer à voir, puisqu’elle est aussi sur l’affaire Leroux. Rien que ça. Kristen accepte de l’aider sur l’enquête autant qu’elle le pourra, et Ben est là pour entendre tout ça et confronter sa collègue sur le sujet. Une fois de plus, celle-ci a l’air totalement possédée à ce moment-là.

Je n’arrive pas à cerner le personnage de Kristen pour le moment, je ne sais pas ce qui la fait vriller et être parfois démoniaque, parfois non. Psychologiquement, elle va être un cas vraiment intéressant, c’est sûr et certain. En plus, elle a toutes les armes pour savoir ce qui lui arrive, en théorie. Après tout, elle est là pour être la psychiatre du groupe, non ?

Elle fait ce qu’elle peut pour ça, en tout cas, et elle interroge Raymond, très fuyant. Celui-ci finit tout de même par révéler au trio qu’il a bien laissé brûler l’homme, parce qu’il violait sa nièce et qu’il méritait une punition divine. Il avait besoin de souffrir pour arrêter ses actions. Charmant. Cela mène nos personnages à débattre sur les actions criminelles menées pour stopper des meurtriers et pour protéger sa famille. Un flashback nous montre ainsi Kristen en train de tuer Leroux.

Elle est interrompue au moment où elle serait possiblement capable de se confesser à David, puisque la femme de Raymond vient la voir pour lui dire qu’elle ne supporte plus les ordres divins de son mari et qu’elle est prête à s’en aller. Cela laisse finalement Raymond totalement déprimée quand nos héros reviennent le voir, avec le supérieur de David.

Celui-ci en a pour son argent, puisqu’ils retrouvent Raymond déprimé chez lui, dans une maison déserte puisqu’il a tué sa femme. Ben oui, elle tournait le dos à Dieu. Nous n’en saurons pas plus sur Raymond, et ça me frustre.

Autrement, en début d’épisode, le supérieur de David demande également à celui-ci de contacter Leland pour reporter l’exorcisme. Leland reçoit alors l’appel au moment où il organise son mariage avec la mère de Kristen, et il le prend tellement mal qu’il décide finalement de rompre avec elle. Oui, sans crier gare, il annonce à sa future femme qu’il n’a aucune envie de se marier avec elle et qu’il était en couple avec elle juste pour faire souffrir Kristen. Comme maintenant elle souffre, il n’a plus besoin d’elle.

Euh… Soit ? Je ne vois pas trop ce qui le motive à faire ça à ce moment-là. De son côté, Ben continue la surveillance de Leland via la webcam, et c’est toujours aussi flippant à voir, ma foi. Pardon, cette expression est mal choisie dans cette série. Leland semble toujours capable de comprendre quand il est filmé – et même enregistré, mais il se rend surtout compte que sa cachette « Feliz Navidad » a été découverte par Kristen.

On en arrive alors à Leland qui reproche à son ex d’avoir tout dévoilé à Kristen, mais j’ai adoré la scène où la mère de Kristen révèle qu’elle est loin d’être une petite chose fragile effrayée par cet homme violent. Au contraire, elle est capable d’être violente aussi, et d’écrire des messages ensanglantés. Peut-être ?

Leland est tellement fou, difficile d’être certain. Il décide ensuite d’apporter du whisky à son ex, parce qu’il sait très bien qu’elle sait trop de choses sur lui et qu’elle est un danger… Loin d’être idiote, elle lui renverse la bouteille de whisky sur les chaussures, mais s’en garde un peu pour le boire. Seule. Bim, dans ta gueule Leland.

Il ne faut pas sous-estimer son potentiel de nuisance, cependant, parce qu’il revient ensuite dans la vie de David pour se confesser. Et David est obligé de l’entendre parler de ses péchés et de ses masturbations d’ado pour valider un de ses cours. Creepy. Il a toute une liste de péchés à confier à David, notamment un moment où il stalkait une certaine Julia – et clairement, il touche sacrément David, parce qu’il parle de quelqu’un qu’il connaît. Reste à savoir qui est Julia exactement pour lui, mais une chose est sûre, Leland l’a poussée au suicide.

Malgré tout, David lui donne le pardon de Dieu en échange de quelques prières, et ça perturbe bien Leland. Moi, ce qui me perturbe, c’est que la sœur qui faisait le ménage en début d’épisode semble terrifiée par Leland – qui sent – et finit par proposer son aide à David ensuite. Hâte d’en savoir plus sur elle et le don qu’elle semble très clairement avoir.

> Saison 2

 

6 commentaires sur « Evil – S02E02 »

      1. (Oui, j’avoue que moi non plus, je préfère laisser passer du temps… mais un jour peut-être, comme elle est très cool !)

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.