Station 19 – S04E16


Épisode 16 – Forever and Ever, Amen – 20/20
Je crois que les scénaristes ont vraiment fait le choix de la simplicité sur toute la ligne avec cet épisode, si ce n’est dans sa chronologie un brin chaotique. Je leur pardonne ce chaos avec plaisir parce que ça fonctionne malgré tout. Une fois de plus, ce sont les relations entre les personnages qui sont vraiment mises en avant dans ce final… et ça me convient très bien, parce que la majorité des décisions sont conformes à mes attentes ou mes envies. Une vraie bonne saison, hâte de voir la suite !

Spoilers

Six semaines après le dernier épisode, le mariage de Maya et Carina peut avoir lieu.


Queen of the Clipboard Maya Bishop was so excited about something that she forgot. I love that.

Oh la, ça commence mal cet épisode final avec une énième dispute entre Andy et Sullivan… On ne sait pas bien ce qu’il s’est passé entre eux, mais Andy en veut à son mari d’avoir fait quelque chose qui, de son point de vue à lui, a sauvé son job. Bon.

Bien sûr, on revient finalement deux jours plus tôt pour savoir ce qu’il s’est passé dans le couple. Les pompiers interviennent dans un quartier résidentiel où une maison a pris feu. Ils n’ont pas de nouvelles des résidents, qu’il faut donc chercher dans la maison. Andy finit par trouver les sept résidents, mais ça prend un sacré moment dans l’épisode, parce que les scénaristes veulent nous garder la surprise, clairement. J’ai même failli croire à la mort d’un des pompiers tant ils ont mis du temps à réintroduire tout le monde !

L’épisode a une chronologie un brin alambiquée, mais c’est partiellement à cause de Grey’s Anatomy. En effet, cet épisode se déroule six semaines après le précédent, ce que je trouve légèrement abusé tout de même, mais on a eu six semaines dans l’épisode de la série-mère qui précède, donc c’est logique (après la chronologie et la logique avec Shonda…). On ne saura rien de ces six semaines, si ce n’est que ça a donné à Carina la possibilité d’aller en Italie dans « l’enfer du Covid » et de se faire deux semaines de quarantaine au retour. OK ?

J’aurais aimé voir un peu la gestion de leur relation à distance, moi, mais je trouve que les retrouvailles sont très sympathiques à se faire en chanson et câlin comme ça. On apprend aussi que Maya n’a pas prévu d’inviter ses parents à son propre mariage… mais who cares ? Elles ont l’air heureuses de se marier, y compris Carina… alors même que dans l’épisode précédent, c’est Dean qui insistait pour convaincre Maya de faire un vrai mariage. C’est un chouilla abusé.

Cela ne les empêche en tout cas pas d’être très heureuses de se marier, au point de faire l’amour même quand Andy arrive chez elles. Soit. J’ai adoré ces préparatifs de mariage à la hâte, parce que Maya ne sait pas comment s’habiller le jour de son mariage quand même. Et Carina se fout tellement de sa gueule !

C’était marrant, bien plus que l’intrigue Andy/Sullivan qui continue de peser sur Andy tout au long des préparatifs, et particulièrement quand Maya, inévitablement, la remercie de l’avoir tant inspiré avec son couple si fort. Tss. Heureusement, Andy ne perd pas de vue la mariée et l’aide à prendre conscience que le vrai problème qui la préoccupe n’est pas vraiment sa tenue de mariage, mais le fait que ses parents ne sachent pas qu’elle se marie.

Hop, il n’en faut pas plus pour que Maya consente à un détour. Elle passe donc chez ses parents pour leur annoncer sa sexualité, puis son mariage. Elle en profite pour dire à sa mère qu’elle n’a pas à rester vivre avec son père, devant le père qui n’ose quand même pas la frapper. Ce fut percutant comme scène, mais en vrai, wow. Ce fut aussi efficace, mais on y reviendra dans la suite de la critique.

De son côté, Vic s’est donc réconciliée définitivement avec ses parents dans l’épisode précédent. Et en un mois et demi, le restaurant a eu le droit à un coup de jeune… Autrement dit, l’incendie est oublié, le restaurant est flambant neuf pour accueillir la réception du mariage de Carina et Maya, justement organisé par Vic. Allez, pépère. La gestion des masques face aux fleuristes me laisse perplexe, mais on en est détourné quand les parents parlent de Theo, cela dit. C’est déjà ça.

En parallèle, Dean est toujours dans ses déboires politiques avec son avocate qui prend enfin le temps de l’embrasser pour le convaincre qu’il faut qu’il lâche l’affaire. Elle parle de son affaire judiciaire, évidemment, mais rapidement, il devient évident qu’il pourrait aussi être question de Vic. En vrai, Condola embrasse Dean qui refuse totalement ses avances, parce qu’il est toujours amoureux de Vic. Sérieusement, ils peuvent pas nous lâcher avec cette intrigue ? Laissez-les être juste potes, bordel.

En tout cas, Condola (l’ex de Miller, tout s’explique, ça aurait été pratique si j’avais retenu ça depuis le départ – son nom comme son lien à lui) conseille vraiment de dire la vérité à Vic, et ça perturbe Dean qui se confie à nouveau à Ben sur la question. D’ailleurs, Ben est toujours aussi chiant, lui : son opération s’est bien passée, son médecin et Catherine Fox ont tout deux souligné qu’il n’y avait pas besoin de chimio, mais il continue de chercher à avoir d’autres avis médicaux. C’est ridicule.

Tout aussi ridicule est son avis sur la situation Dean/Vic, puisqu’il conseille aussi de tout avouer à Vic alors que putain, y a zéro sentiment amoureux entre eux bordel. Même Jack et Inara ont plus d’alchimie, franchement !

On note au passage que Jack est toujours amoureux d’Inara (je n’ai pas du tout forcé cette transition dans la critique !), mais qu’il y a un froid entre eux… Il est apparemment question d’une sœur d’Inara qu’elle doit aller aider, avec le problème que sa sœur se trouve en Californie. Autrement dit, Jack et Inara sont sur le point de se séparer, à moins que Jack ne déménage lui aussi, comme le conseille la fameuse Marsha totalement remise sur pied. Soit.

Sinon, Travis est toujours en contact avec son père, malgré les disputes qui ont eu lieu durant toute la saison. Il a fini par se faire une raison, de toute évidence : Travis est même capable d’entendre que son père est amoureux d’un autre homme même si sa mère n’est toujours pas au courant de l’homosexualité de son père. Alors, je veux bien pour le côté coming out qui n’est pas évident à faire, hein, mais là, il est aussi infidèle, à un moment, faut savoir dire stop ? Pfiou. Je suis vieux (jeu).

Et particulièrement perturbé par Travis qui arrive en retard au restaurant pour les préparatifs du mariage et balance directement tout ce que son père lui a dit, avant de souligner qu’il n’a pas osé inviter Emmett au mariage. Devant tout le monde ? Il y a les parents de Vic – et encore eux, bon – mais aussi une bonne partie de la caserne ? Cela n’a pas de sens !

Pas plus que de repasser des nappes quand elles sont sur les tables du restaurant avant de les déplacer vers le fond du restaurant, cela dit… Et c’est pourtant ce que Vic fait ? Au moins, ça empêche Dean de lui parler de ses sentiments comme il a commencé par tout le reste pour avoir son avis. Et après ce vent magistral, Ben apprend l’identité de Theo alors qu’il se change dans les toilettes du restaurant avec Dean et Jack. Qui se change dans les toilettes d’un restaurant pour un mariage ?

Bon, OK, MOI, je me suis changé dans les toilettes y a dix jours pour un mariage que j’aidais à organiser. Guess that makes sense. Who cares ?

Il était bien plus passionnant de voir Theo se pointer à son tour au mariage parce que le père de Vic a eu la bonne idée de l’inviter. C’est super bizarre comme invitation, ça n’a absolument aucun sens que Theo vienne, mais il vient quand même et il tombe même sur Travis. Vraiment, les relations entre ces deux là sont apaisées et ça fait plaisir à voir.

Par contre, si Travis reconnaît qu’il ne déteste pas Theo, il n’est pas prêt non plus à lui dire que c’est OK qu’il sorte avec Vic. Après tout ça, le mariage va pouvoir commencer : Carina découvre ainsi le restaurant et remercie Vic d’avoir fait toute la déco et l’organisation du mariage pour Maya. J’ai aimé la scène où Vic souligne le faire aussi pour Carina, mais c’est vrai qu’elles ne se connaissent pas vraiment encore.

C’est en tout cas l’heure du mariage pour Carina et Maya, et c’est juste beaucoup trop chou. J’adore la tenue de Carina, sérieux, même si c’est un peu cliché d’en avoir une en robe et l’autre non… La scène de leur entrée était belle quand même. Bon. C’est Ben qui officie ce mariage (??) alors que Vic leur fait la musique d’entrée, pendant laquelle Emmett et Travis peuvent échanger un regard lusty as fuck (pardon), pendant laquelle Maya aperçoit que sa mère est venue au restaurant (comment a-t-elle su où venir ?) et pendant qu’Andy continue de faire la tronche à son mari.

J’oublie volontairement de parler de Dean et de son regard amoureux envers Vic, hein ! On assiste ensuite à la cérémonie de mariage la plus express de tous les temps, avec Maya qui oublie d’écrire ses vœux (what ?) et Carina qui zappe les siens. Oh, la mère de Maya est en larmes, OK, mais franchement c’était express. Après, ça puait tellement l’amour, pas besoin de faire plus, si ? Dire que j’ai co-organisé une cérémonie d’une heure, moi… Non, vraiment, Carina qui sautille comme une enfant parce que Maya a oublié ses vœux, c’était juste trop beau, c’est une bonne idée.

J’ai adoré par contre la partie dansante du mariage, parce que c’est un truc qui est parfois zappé dans les séries, mais là, vraiment, comme ils se marient au sein de leur « bulle » Covid, tout le monde se connaît et s’éclate, c’est fun comme tout. En plus, pendant le bal, Theo retente une approche avec Travis, et j’ai trouvé ça beaucoup trop chouette. Ils en sont enfin au stade où ils peuvent se parler comme les vieux potes qu’ils sont, et j’ai trouvé ça touchant. Peut-être que c’était aussi touchant parce que Theo rappelait à Travis que Michael voulait qu’il soit heureux – et donc qu’il se case avec quelqu’un d’autre désormais.

Bon, il faut quand même parler du passé et ce qu’il s’est passé deux jours plus tôt sur le terrain. Andy pense avoir trouvé tout le monde dans la maison en flamme, mais finalement, elle apprend d’une des résidentes qu’il y a plus de monde que ça. Et un chien ! Mais le chien arrive tout seul auprès de la jeune fille, qui s’évanouit devant Andy, alors que Maya apprend la disparition aussi de l’enfant des voisins, dont la mère est enceinte. OK.

On sent bien que c’est un peu l’enfer cette intervention, pas aidée par le confinement et les gens qui s’entassent dans les maisons, clairement. Zaza, le fils de la voisine, est ainsi dans la maison lui aussi, parce qu’il a voulu aider la grand-mère à se remettre au lit. Eh, ça part dans tous les sens. Finalement, Zaza est en mauvais état, mais il y a un énorme problème : plus d’ambulance pour l’emmener à l’hôpital.

C’est là qu’on commence à voir comment ça a pu partir en vrille, parce que Maya prend une décision contraire au protocole et à un de ses supérieurs, présent sur les lieux : elle décide d’emmener l’enfant à l’hôpital avec un camion de pompier, même si ce n’est pas une des ambulances officielles. C’est risqué, ça. Et ça ne plaît pas au supérieur qui engueule ensuite Maya et Sullivan, avant de se faire un petit tête à tête avec l’ex capitaine de la caserne.

Il n’en faut pas plus pour que Sullivan en profite pour se placer et tenter d’avoir une promotion. Tu m’étonnes qu’Andy lui fasse la gueule lors du mariage, du coup. En fait, leur dispute continue même pendant le mariage où elle tente de l’éviter autant que possible, quitte à se retrouver à nouveau avec Jack. Ce dernier se confie à Andy qui est étonnamment de bons conseils à lui expliquer qu’il suffit qu’il détermine ce qui lui fait le plus de mal entre perdre Inara ou changer de vie.

Les personnages évoluent et grandissent donc avec le temps ? J’ai envie d’y croire quand je vois cette scène ou celle qui suit, dans laquelle Travis explique calmement à Vic qu’il l’aime et qu’elle peut se mettre avec Theo si elle le souhaite. Dommage pour Miller, ça se fait au moment où Ben et Miranda sont en train d’insister pour qu’il avoue ses sentiments à Vic. Pfiou. Ecoutez, vous connaissez déjà mon choix, je crois.

En tout cas, l’ambiance du mariage arrive à convaincre tout le monde d’avancer, y compris Ben qui refuse finalement de consulter un troisième médecin. Et alors que Carina s’inquiétait de ne pas avoir de drama à son mariage, on finit inévitablement par en avoir. Pas étonnant avec cette série ! Ainsi donc, Jack n’a pas le temps de proposer quoique ce soit à Inara qu’elle lui souligne assez justement qu’il n’est pas amoureux d’elle (contrairement à ce que pense Marsha) mais de la famille qu’ils forment. Ce n’est pas une raison suffisante pour refaire toute sa vie à ses yeux (ça se discute, vraiment), alors elle le remercie de l’avoir sauvée, mais elle le plante là.

Dans le même genre, Dean sort du restaurant à la recherche de Vic pour mieux la voir en train de rouler des giga-pelles à Theo. Je suis grave frustré de ne pas avoir eu de scènes entre eux pour ces retrouvailles amoureuses, mais je vous assure que j’ai lâché un bon gros « OUI ».  En parallèle, Travis finit par confier à Emmett qu’il est amoureux de lui, entre deux urinoirs. Pff. Ah ben bonjour le romantisme ! Evidemment qu’Emmett préfère juste rester ami avec Travis parce que ça a été trop compliqué de l’oublier… et évidemment qu’il l’embrasse juste après. Je ne sais pas quoi penser de ces deux-là. Pas sûr qu’ils forment vraiment un couple durable sur du long terme, mais bon, allez, je prends le happy end.

Il en faut bien dans cet épisode, et on les voit ensuite se faire un slow juste à côté de Carina et Maya. Bon d’accord, ils sont dans le fond de la scène, mais ça me va très bien, c’était bien plus intéressant que la scène se déroulant entre Sullivan et Andy. Celle-ci lui reproche vraiment tout ce qu’il a fait, même s’il tente encore de s’en justifier en passant pour un héros, ce qu’il n’est pas.

Pas du tout même. En effet, pendant la soirée de mariage, tout le monde reçoit un SMS les informant que Maya n’est plus la capitaine de la caserne… Seulement Maya n’est pas sur son portable pendant le mariage, elle est en train de vivre son meilleur slow romantique.

Belle image de fin de saison, franchement.

EN BREF – J’ai adoré cette saison 4 pour un tas de raisons, même si la principale se résume au couple Maya/Carina, je le reconnais. C’était vraiment leur saison et cette fin le prouve… mais ça n’a pas empêché non plus de développer de merveilleuses histoires concernant Travis et Vic, notamment grâce à la présence de Theo, qui fait un très bon ajout au casting, il n’y a pas photo.

Désolé Dean ! Si je n’ai pas aimé du tout ses déboires sentimentaux, j’ai vraiment accroché à la manière dont il permettait à la série de traiter les problèmes raciaux et systémiques aux États-Unis. Cela lui donnait vraiment un bon rôle dans lequel il a pu montrer tout ce qu’il savait faire, même si c’était souvent au détriment de Prue, peu présente en fin de saison. J’espère qu’ils rectifieront tout ça pour la saison 4.

Dans le même genre, j’aimerais que Ben s’intègre mieux à la caserne, parce que ça fait quatre ans qu’il est de côté. Quant à Sullivan… Bon, non, toujours pas. J’ai en tout cas hâte de le voir se manger la haine de tout le monde en saison 5, hâte de suivre les aventures suivantes pour Maya/Carina, Vic/Theo et même Travis/Emmett. J’en oublie de parler de Jack, mais bon, j’ai détesté le personnage et son intrigue tellement de fois en quatre ans, je ne sais plus quoi dire de lui. Inara n’a jamais réussi à s’intégrer vraiment, je trouve, alors son départ est triste, mais il trouvera bien quelqu’un d’autre. Andy, encore ? Pitié, non.

 

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.